Wedge Antilles

Wedge Antilles fut le meilleur pilote de l'Alliance Rebelle et de la Nouvelle République, avant d'en devenir un des plus grand généraux, puis membre de l'Alliance Galactique. Afficher le sommaire

I/ L'enfance

Wedge grandit sur la station spatiale de Gus Tetra avec ses parents, qui dirigeaient la station de réparation, mais rêvait de vivre dans la capitale de Corellia, Coronet : il projetait des holocartes de la ville sur les murs de sa chambre.
Il bricolait avec certains amis de ses parents, dont Booster Terrik, vieil habitué et fidèle client de la station de réparation. Booster menait une vie dangereuse, aussi ne manquait-il jamais, après la mort de sa femme, de laisser aux soins de Jagged et Zena sa fille Mirax quand il partait en voyage d'affaires. Wedge et Mirax se connaissaient depuis toujours, et se considéraient presque comme frère et sœur.
Jagged et Zena Antilles avaient également une fille, Syal Antilles Fel. Elle voulait devenir actrice et finit par les quitter pour mener sa propre vie. La séparation fut mal vécue des deux côtés, et perdre de vue sa sœur fut l'un des grands traumatismes de la vie de Wedge, bien qu'il ne renoncerait jamais à tenter de la retrouver.

Le destin de Wedge bascula deux ans avant la Bataille de Yavin IV, le jour où des pirates de Lonestar, commandés par Loka Hask, mirent le feu à la station après avoir fait le plein. Ils se savaient talonnés par la police corellienne et espéraient ainsi gagner du temps. Jagged et Zena Antilles firent évacuer la station et détachèrent la partie touchée de l'installation, qui menaçait d'exploser. Malheureusement pour eux, cette tâche ne pouvait se faire qu'à l'intérieur des réservoirs. Jagged tenta de mettre sa femme à l'abri, mais elle savait qu'il ne pourrait réussir seul. Aussi firent-ils le sacrifice de leur vie pour sauver les habitants de la station, et eurent la satisfaction de pouvoir dire adieu à Wedge, mis à l'abri par Booster Terrik.

Hal Horn, l'enquêteur de la CorSec chargé de l'enquête, travailla dur pour retrouver les coupables, en vain. Wedge, lui, avait des contacts de l'autre côté de la barrière, et grâce à Booster, il put localiser les pirates. Il s'empara d'un vieux Z-95 Headhunter de Booster et ouvrit le feu sans sommations, refusant la suggestion du contrebandier de simplement détruire les moteurs des pirates pour les livrer à la CorSec. La vie de Wedge venait de basculer. Il était devenu adulte. Wedge l'ignorait, mais l'un des pirates, leur chef Lola Hask, était parvenu à survivre. Ils se retrouveraient des années plus tard pour régler définitivement leurs comptes...

Le jeune Wedge et son ami Booster Terrik Le jeune Wedge et son ami Booster Terrik
Par certains côtés, Wedge était encore un jeune homme. Aussi fricota-t-il sur Gus Talon avec Mala, fille d'un mécanicien nommé Rallo. Il travaillait en outre pour ce même Rallo, en tant que convoyeur de pièces détachées hors-systèmes. Rallo et Mala faisaient partie de l'Alliance Rebelle, et la jeune fille avait tenté en vain de convaincre Wedge d'y adhérer. Wedge refusa, jusqu'à ce que, lors d'une de ses absences pour cause de livraison, la station de Gus Talon soit bombardée par l'Empire Galactique, et Rallo et Mala tués. À la suite de ces événements, Wedge choisit son camp et se mit à transporter des armes pour la Rébellion.

II/ Pilote

Les premières missions

Malgré son jeune âge, Wedge était déjà un excellent pilote, ce qui lui valut d'être affecté à la base rebelle de Yavin IV, au sein de l'Escadron Rouge (où il sera Rouge Deux) commandé par Garven Dreis. Il y fit ses premières armes avec des Rebelles dont certains rentreront dans la légende : Biggs Darklighter, Doc, Delund, Peate Kurin, Jek Porkins. Il fit en outre la connaissance de deux autres pilotes, Wes Janson et Derek Klivian (surnommé « Hobbie ») : une amitié indéfectible allait bientôt les lier, pour très longtemps.
Il participa à plusieurs missions, dont le vol de X-Wing dans l'unité d'assemblage d'Incom Corporation, et l'obtention d'unités de Droïde Astromech R2 en orbite de Commenor.
Les pilotes rebelles n'eurent pas le temps de souffler et furent envoyés combattre un ennemi a priori invincible : l'Etoile Noire I, qui menaçait d'anéantir la principale base des Rebelles sur Yavin IV. À cette occasion, Wedge fit la connaissance de Luke Skywalker. La Bataille de Yavin entra dans la légende, et être les seuls survivants de l'escadron allait souder à jamais l'amitié des deux jeunes gens.

De Yavin IV à Hoth

« Oh, vous connaissez les Rogues. Tout ce qu'il nous faut, c'est un vaisseau et un morceau de caillou pour le poser. »
_Wedge Antilles à Leia Organa

Dans les années qui suivirent, Wedge servit dans l'Escadron Rogue dirigé par Luke Skywalker. Un pilote impérial originaire d'Alderaan les rejoignit peu après la destruction de sa planète. Il portait le nom de Tycho Celchu et, au même titre que Derek Klivian et Wes Janson, il deviendrait un ami très proche de Wedge. Ils participèrent à un certain nombre de missions, qui consistaient le plus souvent à protéger des convois alliés et à piller des vaisseaux impériaux.
Heureuse surprise, Wedge retrouva la trace de sa sœur Syal, par le biais des holo-drames dans lesquels elle tournait. Désormais connue sous le nom de scène de Wynssa Starflare, elle était devenue une actrice célèbre dans tout l'Empire. Wedge étant un héros de l'Alliance Rebelle, toute prise de contact était impossible, pour leur sécurité à tous les deux. Quant à sa sœur, son pseudonyme d'actrice la protégeait de tout rapprochement avec lui, ennemi de l'Empire activement recherché.
Peu après l'évacuation de la Base Echo lors de la Bataille de Hoth, la vie de Wedge allait prendre un tournant essentiel : dès lors que Luke commença à suivre la voie des Jedi, Wedge se retrouva de facto à la tête des Rogue. Rien ne serait plus comme avant...

Commandant d'escadron

En tant qu'escadron d'élite de l'Alliance Rebelle, l'Escadron Rogue n'avait pas de missions prédéfinies : il était utilisé au gré des circonstances et des besoins.
Il se distingua lors de la Bataille de Gall, bien que la mission, qui consistait à récupérer Han Solo, fut un échec total. En outre, Wedge perdit l'un de ses pilotes, Dix Rivan. Son escadron était destiné aux missions les plus dangereuses mais Wedge ne pouvait s'empêcher de culpabiliser quand il perdait des hommes, d'autant plus que c'était souvent des bleus qui mouraient. L'Alliance Rebelle ne pouvait faire autrement que de former ses pilotes sur le tas. Wedge en avait conscience mais des idées et projets germaient déjà dans sa tête pour améliorer les performances de la machine de guerre rebelle. Il ne pouvait qu'espérer avoir un jour l'opportunité de les mettre en pratique.
Excellent pilote et un bon commandant de chasse, Wedge était en train d'évoluer et commençait à réfléchir à une échelle plus grande. Son sens de l'honneur, de la loyauté et du devoir expliquaient son implication dans l'Alliance Rebelle. Si la noble cause qu'il défendait était le plus important à ses yeux, préserver les vies des soldats rebelles n'en était pas moins essentiel pour lui. Jamais Wedge ne serait un homme prêt à tout sacrifier pour une victoire.
Wedge et son escadron furent ensuite envoyés sur Coruscant pour sauver Luke Skywalker, Lando Calrissian, Chewbacca et Leia Organa. Même si les chances semblaient infimes, Wedge n'hésita pas, porté par la conscience de son devoir et prêt à se sacrifier.

Vers cette époque, Wedge Antilles refusa une promotion, car il ne faisait pas carrière : être capitaine et commander un « simple » escadron lui convenait parfaitement, d'autant qu'il était persuadé que tout autre poste serait un gaspillage de ses talents. Cette attitude allait lui coller longtemps à la peau, et lui valoir la réputation d'un homme dont les talents étaient immenses aux commandes d'un chasseur mais d'aucune utilité sur la passerelle d'un vaisseau. Même son ami Luke Skywalker en était persuadé.

Lors de la Bataille d'Endor, le rôle du capitaine Wedge Antilles fut prépondérant. Il lança son X-Wing à une vitesse folle dans les entrailles de l'Étoile de la Mort à la suite du Faucon Millenium, piloté par Lando Calrissian. Les deux amis, suivis de chasseurs impériaux, parvinrent au cœur du réacteur et unirent leur puissance de feu pour détruire le monstrueux engin de guerre. Le symbole de la puissance impériale venait de disparaître, après avoir été le théâtre de la mort de l'empereur Palpatine et de son séide Darth Vader. Plus que jamais, Wedge était considéré comme un héros.

III/ Toujours sur la brèche

Dès le lendemain de la Bataille d'Endor, toujours fidèle à son devoir, Wedge patrouillait à bord de son X-Wing. Quand un drone impérial émergea de l'hyperespace, Wedge déclencha accidentellement le système d'autodestruction de l'engin, conçu sous la forme de deux cristaux qui provoqueraient l'explosion en entrant en contact l'un avec l'autre. Wedge n'hésita pas et sortit de son chasseur pour insérer sa main entre les cristaux. Luke parvint à le sauver et, après un séjour en cuve Bacta, il reprit le commandement de son escadron dès le lendemain et accompagna Luke vers Bakura. Il participa quelques jours plus tard à la Bataille de Bakura, spatiale, menée aux côtés des Impériaux contre l'espèce Ssi-Ruu.

À son retour sur Endor, Wedge mit ce qui restait de son escadron au service de missions de sauvetage, puis se rendit sur Corellia avec Luke et d'autres pilotes, dont ses vieux amis Tycho Celchu et Wes Janson. À Coronet, Wedge avoua à Luke qu'il songeait à « raccrocher son casque ». l'Alliance Rebelle venait en effet de remporter une victoire majeure sur l'Empire, et pour la première fois de sa vie d'adulte, Wedge se retrouva à pouvoir penser à son propre avenir. Il avait beau être encore jeune, son expérience et tous les combats auxquels il avait pris part commençaient à faire sentir leurs effets.

Wedge n'eut guère le loisir de s'appesantir sur ces réflexions, car une évidence s'imposa vite : la guerre était loin d'être finie. Il enchaîna les missions avec l'Escadron Rogue, dans lequel Derek Klivian avait repris sa place. Par contre, l'escadron ne comptait plus douze membres : seule environ la moitié des postes fut pourvue. Il était fort probable que Wedge se fut opposé à compléter l'escadron, ne voulant plus voir mourir sous ses ordres des pilotes novices.
Wedge et ses pilotes intervinrent notamment sur Cilpar, Mrlsst (le monde des Mrlssti) et Tatooine.

La supercherie du Vaisseau Fantôme sur la planète Mrlsst fut une mission qui laissa des traces chez Wedge. S'il y retrouva avec un plaisir non dissimulé sa vieille amie de toujours Mirax Terrik, aux commandes du Pulsar Skate, il fut par contre confronté à Loka Hask, l'assassin de ses parents, devenu depuis capitaine de l'armée impériale. L'Impérial mourut des mains du Wookiee Groznyk et Wedge, après avoir découvert que l'éminent mathématicien de la planète, Rorax Falken, avait créé un rayon de polarisation gravifique, sorte de découpeur de planètes portatif, en ordonna l'usage contre le Star Destroyer ennemi, qui disparut des cieux, littéralement atomisé. C'est avec une immense tristesse, du fatalisme et peut-être la prise de conscience que la guerre allait encore durer longtemps, que Wedge donna cet ordre qui ne laissait aucune chance aux Impériaux de survivre. Fait très inhabituel, Wedge ne proposa même pas aux Impériaux de se rendre. Ceux-ci s'en étaient pris aux innocents Mrlssti après avoir trahi tout le monde. Il les fit sans doute disparaître moins par haine que par dégoût de leurs méthodes et de leur inhumanité.

Les Rogues furent envoyés peu après sur Tatooine et sur Ryloth, afin de mener une enquête sous les ordres de Winter. Wedge dut surveiller de près l'une de ses pilotes, Elscol Loro, dont le penchant pour l'insubordination menaçait de mettre ses camarades en danger.
Sur la planète des Twi'leks, il sauva Winter au détriment du gain d'une épreuve imaginée par les Twi'leks entre les Rebelles et une équipe d'Impériaux. Les vainqueurs recevraient l'aide des autochtones. Il fit ainsi passer l'intérêt d'un seul être avant celui de sa mission, fait inhabituel chez lui au premier abord. En fait, on pouvait voir dans ce geste toute la philosophie de Wedge. Sa loyauté envers ses amis et alliés était très forte. Il était prêt à se sacrifier et à les sacrifier si l'enjeu le justifiait. Dans ce cas précis, il choisit de renoncer - provisoirement - à la réussite de la mission pour sauver une des personnes placées sous sa responsabilité. À ses yeux, le sacrifice de Winter n'était pas acceptable à ce moment-là : il ne le serait, ainsi que tout autre, qu'une fois toutes les autres options épuisées.
L'avenir lui donnerait raison puisque ses hommes et lui parvinrent à leurs fins. La loyauté indéfectible de Wedge, qu'il donnait sans compter, se devait d'être réciproque. Or Elscol Loro, en désobéissant une fois de plus - de trop - aux ordres, mit l'escadron en danger. S'il refusa qu'elle continuât de voler sous ses ordres, il trouva néanmoins une solution élégante pour se débarrasser d'elle, puisqu'il lui adjoignit une équipe d'Impériaux trahis et abandonnés par leurs supérieurs, en vue de former une armée de libération de mondes impériaux.

IV/ Le nouvel Escadron Rogue

Wedge passa les deux années suivantes à assumer un rôle de représentation pour le compte de la Nouvelle République, enchaînant les visites diplomates et officielles, prononçant des dizaines de discours sur les mondes nouvellement ralliés à la cause de la Nouvelle République, et se montrant auprès de moult dirigeants planétaires. En effet, la propagande de l'Alliance Rebelle avait fait de l'Escadron Rogue le fer de lance de sa lutte contre les Étoiles Noires, et ses membres - Wedge en tête - entrèrent dès lors dans la légende. Wedge Antilles avait déjà le statut de héros reconnu au sein de l'Alliance Rebelle. Désormais, sa réputation s'étendait aux quatre coins de la galaxie.

Les pilotes

Wedge avait vu trop de pilotes novices mourir sous ses ordres, aussi insista-t-il auprès de l'amiral Ackbar, qui avait décidé de réformer l'Escadron Rogue, pour que leur formation et leur sélection soient impitoyables. Wedge Antilles en conserva le commandement, mais il dut négocier avec ses supérieurs l'attribution des postes, dont la moitié fut distribuée pour des raisons politiques. Si Wedge le comprenait, il n'approuvait pas forcément. Ses vieux amis Derek Klivian et Wes Janson furent réaffectés mais il parvint à imposer Tycho Celchu comme officier en second de l'Escadron Rogue, malgré les suspicions de trahison qui planaient sur lui à ce moment.

C'est également à cette époque que le credo de l'Escadron Rogue fut - presque - officiellement institué : accomplir des missions que d'aucuns considéraient comme impossibles. Il était assez révélateur de constater que l'ancien Escadron Rogue avait réussi à transmettre le flambeau : ses héros auraient pu disparaître, leur héritage était entre de bonnes mains et ne serait pas perdu. À la longue, les pilotes arrivèrent tellement à se convaincre de cette maxime qu'elle risquait de leur donner une trop grande confiance en eux, au détriment de leur sécurité, aussi Wedge fut forcé d'y mettre un terme avec Gavin Darklighter :

- L'impossible est...
- Je sais, Rogue, je sais... Mais pour le moment, ce serait prendre beaucoup de risques pour peu de résultats. Même si l'impossible est ce que l'escadron réussit le mieux, ça ne signifie pas que nous pouvons toujours gagner.

Certains de ses nouveaux pilotes deviendraient plus célèbres que d'autres, tels Corran Horn, futur Chevalier Jedi, ou Gavin Darklighter, cousin germain de Biggs Darklighter, qui prendrait la tête de l'Escadron Rogue quelques années plus tard.
Il vit en outre avec amusement sa vieille ami Myra « Mirax » Terrik se rapprocher de Corran Horn alors que le père du second, enquêteur de la CorSec, avait en son temps envoyé Booster - père de Myra - cinq ans au pénitencier de Kessel pour contrebande.

Meneur d'hommes

À la tête de l'escadron, Wedge maniait le bâton et la carotte et n'hésitait pas à remettre ses pilotes à leur place, pour leur propre bien. Sa principale tâche était de les transformer en équipe et de juguler leurs fortes personnalités, notamment celles de Corran Horn et de son rival Bror Jace. Il lança d'ailleurs à ce dernier un « Si l'ego pouvait se transformer en bouclier, vous seriez invincible. » bien senti.

Wedge Antilles savait aussi lâcher du lest quand il le fallait, et s'intéressait aux problèmes humains rencontrés par ses pilotes. Il le faisait dans le cadre de son travail mais aussi parce que cela faisait partie de sa personnalité, et cette loyauté et ce respect deviendraient bientôt réciproques : quand Mirax Terrik sembla avoir été vaporisée avec son vaisseau, Gavin Darklighter tenta maladroitement de réconforter un Wedge qui refusait de croire à la mort de sa vieille amie. L'esprit de corps fonctionnait désormais dans les deux sens.
Comme on pouvait le constater, Wedge n'était pas seulement l'un des meilleurs pilotes de la galaxie : il était également devenu, au fil des années sur la brèche, un excellent commandant d'escadron.

Une efficacité redoutable... et l'envie de mener une vie normale

Bien que lancé trop tôt au goût de Wedge, l'Escadron Rogue prouva à maintes reprises sa valeur, et réussit une mission primordiale : s'infiltrer sur Coruscant pour abaisser les boucliers de la planète-capitale. Un nouvel exploit à mettre à leur actif et à celui de leur célèbre commandant.

C'est également à cette époque qu'il fit la connaissance d'Iella Wessiri, une ancienne enquêtrice de la CorSec qui avait été la partenaire de Corran Horn. Wedge ressentait le poids de sa solitude. Il se demandait parfois ce qu'il ferait s'il pouvait mener une autre vie : lors d'une conversation avec Leia Organa, au cours de laquelle il fut à deux doigts de démissionner, il déclara qu'il pourrait reprendre et exploiter une demi-douzaine de dépôts de carburant sur Corellia ou Coruscant. Perspective très révélatrice : Wedge ne réfléchissait presque jamais, ou plutôt n'osait pas le faire, à ce que pourrait être sa vie en-dehors de l'armée, s'il n'était qu'un des milliards d'habitants de la Nouvelle République menant une vie normale. On pouvait aisément penser que s'il avait pris le temps d'y réfléchir sérieusement, il n'aurait pas émis cette idée d'endosser la profession qu'exerçait ses parents, mais plutôt mener ses propres rêves... s'il avait eu le temps d'en avoir concrètement. Si son obsession de vaincre l'Empire ne prenait pas le pas sur toute autre considération.

Dilemme

Comme toujours, Wedge était d'une loyauté indéfectible pour ceux qui l'entouraient : alors que Tycho Celchu était plus que jamais considéré comme un traître potentiel, et que les preuves semblaient s'accumuler autour de lui, Wedge ne remit jamais en cause la loyauté de son ami, et ne manqua pas une occasion de le faire savoir, y compris à ses supérieurs. Il alla jusqu'à présenter une pétition de militaires convaincus de l'innocence de Tycho et comptait bien la présenter au Conseil Provisoire de la Nouvelle République. Même Borsk Fey'lya et l'amiral Ackbar tentèrent de l'en dissuader, mais il n'en eut cure. Si le Conseiller Bothan lui fit comprendre que son action n'avait aucune chance d'aboutir, et que seul son statut récent de libérateur de Coruscant lui valait le droit de plaider la cause de Tycho face au Conseil Provisoire, Wedge voulut aller au bout de ses convictions.
C'est Leia elle-même qui le convainquit de renoncer, car la Nouvelle République, trop jeune et trop instable, ne pouvait se permettre d'afficher des divisions internes. De plus, elle voulait l'envoyer en mission. Un ami risquait de mourir, la Nouvelle République avait besoin de lui... le dilemme n'était pas nouveau pour Wedge, et il n'avait jamais pu y apporter une réponse satisfaisante. Encore une fois écartelé entre deux loyautés, Wedge choisit de garder le Twi'lek Nawara Ven dans l'Escadron Rogue, alors qu'il était le défenseur de Tycho Celchu pour le futur procès : rester sur place permettrait à l'ancien avocat de mieux défendre son client, mais le maintenir aux commandes de son X-Wing pouvait aussi contribuer à sauver des vies.
Le pire aux yeux de Wedge était que tout avait commencé par la capture de Tycho lors d'une mission de reconnaissance préalablement effectuée sur Coruscant : or c'est Wedge qui l'y avait envoyé, justement parce qu'il lui faisait entièrement confiance.

Après la libération de Coruscant

Lors de la cérémonie rendue en hommage à la mort de Corran Horn, Wedge se lança dans un discours enflammé, retransmis sur un grand nombre de planètes, dans lequel il rappela les valeurs et les grands principes que défendait la Nouvelle République. Bien qu'il croyait fermement aux paroles qu'il prononça, qu'il était convaincu que mettre en place la Nouvelle République était un acte essentiel, une grande cause qui devrait dépasser les petites vies égoïstes de chacun, il avait le réalisme de savoir que beaucoup le considéraient comme un grand naïf. Peu lui importait, il avait un sens de l'honneur très développé et faisait ce qu'il estimait être son devoir.

Les parents de Wedge étaient morts depuis maintenant dix ans. L'Alliance Rebelle, puis la Nouvelle République, avaient donné un sens essentiel à sa vie, au détriment de relations personnelles. Relations qu'il avait toujours pris soin d'éviter car avec la vie qu'il menait, il ne voyait pas comment elles pourraient se finir autrement que dans le chagrin du deuil. Alors que Wedge prit enfin son courage à deux mains et se décida à se rapprocher sérieusement d'Iella Wessiri, qu'il trouvait attirante, il reçut un énorme coup sur la tête : le mari d'Iella, disparu depuis un an, avait été retrouvé et venait d'être rendu à sa femme.

Il y eut tout de même une pilote pour ne pas adhérer à l'esprit de corps de l'escadron, et pour cause : Erisi Dlarit, originaire de Thyferra comme Bror Jace, s'avéra être une traîtresse. Elle rejoignit le Lusankya quand celui-ci sortit de terre sur Coruscant, prétextant une avarie qui l'empêchait de s'en éloigner. Wedge ne fut pas dupe car l'astromech de Dlarit n'avait rien signalé à ce sujet, et Corran Horn, tout juste évadé, confirma la traîtrise par ses propres déductions. Membre importante d'un cartel de Bacta sur Thyferra, elle avait peur que les siens perdent leur monopole sur la distribution si la Nouvelle République l'emportait sur l'Empire.
Peu après le retour de Corran Horn et la réaffectation de Tycho Celchu, enfin lavé de tous soupçons, tout l'Escadron se vit remettre une médaille spécialement crée pour l'occasion, l'Etoile du Courage de Coruscant.

Par la suite, un grand événement eut lieu, très embarrassant de prime abord pour la Nouvelle République : l'intégralité de l'Escadron Rogue démissionna suite à une conversation entre les membres de l'escadron et Borsk Fey'lia, en présence de Luke Skywalker, venu assurer Wedge, Tycho et Corran de son soutien. Le sénateur voulait en effet que l'escadron se mette à la recherche du seigneur de guerre Zsinj, or l'escadron, Corran Horn en tête, affirma vouloir en finir avec Ysanne Isard « Cœur de Glace » et ne voulut pas en démordre.

V/ commandant d'armée privée

Les débuts

L'esprit de corps au sein de l'Escadron Rogue faisait merveille. Pash Cracken lui-même, qui éprouvait un grand respect pour Wedge, envisagea de démissionner, alors qu'il était le fils du chef des Renseignements de la Nouvelle République. Il ne renonça que sur le conseil de Wedge, pour ne pas ajouter de confusion politique au sein de la République qu'ils voulaient voir l'emporter, même si les Rogues n'en faisaient plus partie.

La réputation de Wedge et de l'Escadron Rogue leur valut en outre de nombreux dons en nature : des appartements et des bureaux furent proposés aux ex-militaires, considérés par certains sympathisants comme étant les seuls à avoir conservé l'esprit rebelle qui avait abattu l'Empire. Toute sa vie, Wedge avait semé les graines de la loyauté : il allait en récolter les fruits.

Pash Cracken trouva leur futur QG, sous la forme de Yag-Prime, une station spatiale abandonnée dans le système Yag'Dhul. Les firmes Incom et Koensayer l'aidèrent à leur tour indirectement quand elles proposèrent au nouvel Escadron Rogue de nouveaux vaisseaux. Le général Cracken ou l'amiral Ackbar ayant donné leur accord, tout l'ancien matériel de l'équipe de Wedge fut vendu au titre de surplus... et racheté par Winter pour le compte de Wedge. Elscol Loro, Sixtus Quin et leur groupe de soldats de libération, bientôt rejoints par Iella, devenue veuve, se mirent à leur tour au service de Wedge.

Booster Terrik ne fut pas en reste pour aider son ami de toujours, qu'il avait vu grandir. Il récupéra des armes et prit la direction de la station spatiale, bien décidé à en faire un endroit rentable. Tous les bénéfices seraient reversés à Wedge et les siens. Le Twi'lek Tal'dira, que Wedge avait rencontré sur Ryloth quelques mois auparavant, mit à disposition du Corellien douze Chir'daki (« Graines de Mort »), des chasseurs créés par son peuple, ainsi que les pilotes qui allaient avec, commandés par Tal'dira lui-même. Le Twi'lek éprouvait une grande admiration envers le « guerrier » Antilles et voulait se joindre à sa noble cause.

Libérer Thyferra

Le plus ironique lors de cette période fut que Wedge Antilles, qui avait toujours refusé les promotions pour rester un simple commandant d'escadron, se retrouva à la tête d'une armée privée. Trois ans plus tôt, à Bakura, son ami Luke Skywalker avait estimé que faire de Wedge autre chose qu'un pilote aurait été un gaspillage de ses talents, et le Corellien lui-même pensait la même chose. Seul l'amiral Ackbar avait compris que les talents de Wedge pouvaient être utilisés sur une toute autre échelle, d'où ses essais de lui faire accepter un grade supérieur.

Avec toute l'aide reçue, Wedge ne tarda pas à entrer véritablement en guerre, qui s'avéra vite efficace : la guérilla qu'il mena - genre de guerre qu'il avait bien connu avec l'Alliance Rebelle - contre Ysanne Isard porta ses fruits. Son groupe confisqua beaucoup de Bacta et il s'engagea à protéger les familles des équipages de cargos, presque retenues en otage par Isard. Sa réputation et ses exploits le précédant, les équipages firent confiance à ses promesses. Il arrivait néanmoins que des innocents meurent lors des attaques. Wedge avait du mal à supporter une telle situation, mais comme souvent, il choisit de privilégier l'importance de la cause défendue aux situations personnelles qui pouvaient en pâtir. Il veilla à ce que des indemnités soient versées aux victimes, dont il se sentait responsable.

En fin de compte, la bataille qui clôtura la Guerre du Bacta eut lieu en orbite de Thyferra. Wedge monta un piège pour que Ysanne Isard laisse sans surveillance la planète et tenta de s'en emparer. Mais il dut vite se rendre à l'évidence : ses forces n'étaient pas suffisantes pour l'emporter. Sa stratégie avait échoué.
Il fallut l'arrivée d'un Star Destroyer capturé par la République pour faire plier le Lusankya. Une fois Thyferra libérée et Ysanne Isard abattue, le groupe de Wedge n'avait plus de raison de continuer sa guerre privée. Et comme de juste, suite à une erreur administrative, leur démission n'avait pas été notée dans leurs dossiers.

Retour dans l'armée

Wedge à peine réintégré, il se vit confier le commandement du Lusankya. On ne pouvait qu'imaginer la satisfaction de l'amiral Ackbar à l'idée d'avoir enfin réussi à placer Antilles à un poste plus important que commandant d'escadron. La satisfaction du Mon Calamari dut être de courte durée : d'une part, le Lusankya devait subir de nombreuses réparations et d'autre part, une cérémonie solennelle pour fêter la victoire sur Ysanne Isard fut organisée par le Conseil Provisoire sur Coruscant, à laquelle devaient prendre part les Rogues.

Wedge savait que l'Escadron Rogue n'avait plus besoin de lui, et pour le bien de la lutte qui continuait, il estima essentiel de créer un nouvel escadron et s'en ouvrit à l'amiral Ackbar. L'idée de Wedge était de créer un escadron spécialisé dans la subversion et l'effraction. L'amiral accepta, tout en assortissant son accord d'une clause : il donna trois mois à Wedge pour le rendre opérationnel... dans le cas contraire, il deviendrait général et intégrerait l'équipe de conseillers de l'amiral calamarien.

VI/ L'Escadron Spectre

Pour sa nouvelle tâche, Wedge s'adjoignit les services de son vieil ami Wes Janson, tandis qu'il confia l'Escadron Rogue à Tycho Celchu et Derek Klivian. Wedge était désormais commandant, et non plus seulement capitaine, grade d'un commandant d'escadron.

C'est lors de cette période que Wedge se découvrit un sens de l'humour et de la répartie qui pouvait être féroce, trait de caractère qu'il ne possédait pas auparavant. À moins que si, mais qu'il en tenait fermement la bride. Pourquoi commencer à ce moment ? On pouvait imaginer que Wedge était plus détendu qu'avant, plus sûr de lui. L'Etoile de la Mort avait été détruite, Ysanne Isard et son armée n'existaient plus : la puissance de l'Empire, son ennemi de toujours, reculait indéniablement. Au fil des années, il s'était entouré d'amis et d'alliés indéfectibles. De plus, dans son nouvel escadron d'élite à la discipline plus relâchée qu'un autre plus traditionnel, les joutes verbales n'étaient pas rares et contribuaient à entretenir le moral des troupes. Wedge se prit au jeu avec une facilité déconcertante...

Tenir ses hommes

Dès la prise de contact avec ses nouveaux pilotes, il leur inculqua ses notions de loyauté et mit habilement au pas ceux qui en avaient besoin. À Kell Tainer qui refusait de travailler avec Janson - car il avait abattu son père qui fuyait lors d'un combat spatial, des années auparavant -, il le poussa à démontrer que son nom n'était pas synonyme de lâcheté. Lors de la présentation des pilotes, Garik « Face » Loran tenta de faire son intéressant... et se retrouva de corvée d'épluchage pour trois jours. Il donna une leçon de pilotage à Falynn Sandskimmer, qui avait remis en cause ses compétences de pilote. Il remit Castin Donn à sa place quand le pilote critiqua un plan de Wedge... en public. Bien entendu, il n'oublia à aucun moment de leur faire subir un entraînement dur, condition essentielle pour leur donner de meilleures chances de survie en mission.

La Spectre Tyria Sarkin et Wedge en mission d'infiltration La Spectre Tyria Sarkin et Wedge en mission d'infiltration

À la poursuite de Zsinj

Il s'avéra vite que l'Escadron Spectre était différent de tout escadron que Wedge avait connu jusque-là. Les pilotes faisaient preuve dune imagination débordante, toujours prêts à improviser des solutions délirantes à tout problème posé. Le pire était que leurs méthodes fonctionnaient, sous la houlette de Wedge, qui les empêchait tout de même de faire n'importe quoi, fort de son expérience.
Quoi qu'il en soit, et bien que les missions confiées aux Spectres fussent très dangereuses, Wedge put continuer à se détendre : ses hommes furent très vite autonomes et ne dépendaient pas de lui, dès le départ ou presque. Le fait qu'il respectât leurs caractères et spécificités facilita d'autant plus le respect mutuel qui s'installa. Même l'espionne impériale Gara Pethotel, alias Lara Notsil, fut prise à ce jeu de la loyauté : alors qu'elle eut une occasion unique d'abattre Wedge Antilles, elle ne parvint pas à le faire. Toute l'équipe l'ayant accueillie à bras ouverts, sa loyauté était tiraillée. Et elle allait l'être jusqu'au bout : quand Garik Loran comprit qu'elle était une espionne et que par accident, il en parla sur une fréquence ouverte de l'escadron, Lara Notsil ne put plus avouer sa double vie, comme elle en avait eu l'intention.

L'un des faits d'arme importants de l'Escadron Spectre fut de parvenir à détruire l'Implacable, Super Star Destroyer au service de Zsinj, et commandé par l'amiral Apwar Trigit.

Concernant sa vie personnelle, Wedge se prêtait encore de temps en temps à rêver de la vie qu'il aurait pu mener hors de l'armée, ou s'il s'était marié. Même s'il voyait encore Iella Wessiri, il ne voulait pas se déclarer, de peur de passer pour un opportuniste auprès de la jeune femme, veuve depuis trop peu de temps du point de vue de Wedge.

Chef d'escadrons

Les Spectres furent affectés au Mon Redonda, commandé par un vieil ami de Wedge, le général Han Solo. L'escadron Rogue était également présent. Là, ils furent impliqués dans la Bataille de Kuat, pendant laquelle Zsinj tenta vainement de s'emparer du destroyer Fil du Rasoir.
À bord, Wedge dirigea non seulement les Spectres, mais supervisa les Escadrons Rogue, Spectre, Nova et Matraque (du capitaine Todra Mayn). Ce nouveau rôle prendra toute sa mesure lors des batailles de Vahaba et de Selaggis, où Wedge dirigera tous les escadrons de la flotte Solo.

Une fois le Super Star Destroyer de classe Executor Poing d'Acier du seigneur de la guerre Zsinj présumé détruit, Wedge abandonna les Spectres, détachés aux Renseignements : Airen Cracken avait en effet été très impressionné par le succès de leurs différentes missions.

VII/ De nouvelles guerres...

L'offensive de Thrawn

En l'an 9 après la Bataille de Yavin, le Chiss Mitth'raw'nuruodo, plus connu sous le nom de Thrawn, lança sa grande contre-offensive pour restaurer l'Empire Galactique. Le rôle de Wedge, âgé de trente ans, fut grandement simplifié : il était à nouveau aux commandes de l'Escadron Rogue, ce qui pouvait sembler pour le moins incongru, surtout vue l'insistance passée de l'amiral Ackbar pour lui faire gravir les échelons. Peut-être fallait-il y voir l'influence de Borsk Fey'lia, ennemi politique d'Ackbar, qui faisait tout à cette époque pour mettre des bâtons dans les roues de son rival.
Quoi qu'il en soit, Wedge ne s'en plaignit pas, d'une part parce qu'il n'avait jamais aspiré à faire autre chose que piloter au sein de l'armée, et d'autre part parce que la situation devenant vite critique, il n'eut pas le temps de ruminer. Lui et ses Rogues escortèrent des convois, notamment sur Bpfassh et Abregado-rae, et participèrent à de nombreux conflits, dont la Bataille de Sluis Van, la Bataille de la flotte Katana, la Bataille de Filve et la Bataille de Qat Chrystac. La dernière à laquelle ils prirent part, et au cours de laquelle ils détruisirent presque une Station de Défense Golan, la Bataille de Bilbringi, vit enfin la fin de la guerre et la mort de Thrawn.

Général de la Nouvelle République

En briefing avec l'amiral Ackbar, qui venait de lui apprendre la nouvelle, Wedge envisagea une nouvelle fois de prendre sa retraite, estimant dans un élan d'enthousiasme que l'Empire était enfin vaincu. Pour la première fois de sa vie, Wedge songea à faire quelque chose qui lui plairait vraiment, et non pas de poursuivre l'activité que menaient ses parents. Il pensa donc à retourner à l'école et à devenir architecte. D'écrire ses mémoires, également, un jour.
Iella et lui n'avaient jamais été aussi proches, mais ni l'un ni l'autre ne prit l'initiative de déclarer sa flamme à l'autre.

Cependant Ackbar avait d'autres projets pour lui : il lui somma d'accepter le grade de général, tout en restant chef de l'Escadron Rogue, car en refusant toute promotion, il limitait de fait celles de ses subordonnés. Ackbar lui avoua que Tycho Celchu aurait déjà dû être au moins colonel au lieu d'être capitaine, Derek Klivian et Wes Janson majors, etc. Il voulait également que l'Escadron Rogue parte libérer des systèmes impériaux.
Le premier d'entre eux fut l'Hégémonie Ciutrique, sous l'autorité du cruel prince-amiral Delak Krennel. L'Escadron Rogue apprit, en menant une enquête sur Commenor, que Ysanne Isard était encore en vie... alors qu'ils étaient censés l'avoir tuée deux ans auparavant. Il s'avéra qu'il s'agissait en fait de son clone, qui ne tarda pas à s'allier à Krennel, bien décidée à éradiquer Wedge et les siens. S'en suivit une guerre politique, idéologique et militaire, au cours de laquelle Krennel ne cessa de se donner un rôle de martyr. Lors de la préparation des missions planifiées, Wedge s'arrangea pour minimiser les pertes au mieux, mais une taupe oeuvrait au sein de la Nouvelle République. Sur Corvis Minor, les Rogue tombèrent dans une embuscade et perdirent quatre pilotes, dont Wes Janson et Asyr Sei'lar, présumés morts mais récupérés par Booster Terrik et son Aventurier Errant.
Ils furent sauvés par le colonel impérial Vessery, qui les mena à ... Ysanne Isard, la vraie, qui avait réellement survécu. Elle affirma vouloir la mort de son clone et de Krennel, et qu'on la laisse en paix ensuite. L'intérêt pour Wedge, en plus de se débarrasser d'un ennemi de la Nouvelle République, était également de retrouver et libérer les ex-prisonniers du Lusankya, dont le général Jan Dodonna.
À cette occasion, Wedge et le reste de l'Escadron Rogue présumé disparu collaborèrent avec des pilotes impériaux, chose qui fut plus facile que prévue, le pilotage et un même ennemi étant leurs dénominateurs communs.
Lors de l'affrontement contre les forces de Krennel, au large de Citriuc, une flotte de la Nouvelle République, menée par l'amiral Ackbar et son Home One, fut également présente, mais l'ennemi s'avéra plus nombreux que prévu. Les efforts de l'amiral calamarien, conjugués à ceux de Garm Bel Iblis, permirent de détruire la flotte ennemie et de tuer le prince-amiral Delak Krennel. Pendant ce temps, l'Escadron Rogue s'occupa de récupérer les quelques quatre-vingt-dix prisonniers du clone d'Ysanne Isard... et d'anéantir cette dernière.
Quant à la vraie Ysanne Isard, son véritable plan consistait à s'emparer de son ancien navire, le Lusankya, parqué aux chantiers de Bilbringi et dont les réparations touchaient à leur fin. Elle y fut interceptée par une équipe composée de Booster Terrik, sa fille Mirax, un technicien verpine et Iella Wessiri. Cette dernière voulut capturer l'Impériale mais n'eut pas le choix et dut l'abattre quand elle tenta de la tuer.
Pour couronner le tout et comme espéré, le général Jan Dodonna se trouvait parmi les prisonniers et put être libéré avec eux. Encore une fois, Wedge Antilles et les Rogues venaient d'obtenir une superbe victoire.

La lutte contre le clone de l'Empereur

En cette période plus que chaotique, Wedge accomplit des missions diverses et variées, souvent aux côtés de Lando Calrissian, à nouveau général. S'ils perdirent deux Star Destroyer dans les affrontements, les deux hommes finirent par réussir une mission essentielle, consistant à saboter le vaisseau-amiral du Clone de l'Empereur, l'Eclipse II. Le vaisseau passa en hyperdrive et en ressortit droit sur le Canon Galactique, provoquant la destruction mutuelle des deux titans.

La lutte contre Carnor Jax

Wedge aux commandes du Lusankya Wedge aux commandes du Lusankya Dans la foulée de cette guerre, Carnox Jax tenta de prendre les rênes de l'Empire. Toujours sur la brèche, Wedge fut muté à bord de l'ancien Super Star Destroyer d'Ysanne Isard, le Lusankya, en tant que commandant. En orbite de Phaeda, les Rogues tentèrent de s'opposer à l'Inébranlable du capitaine Vivant, qui avait reçu ordre d'anéantir la colonie de cette planète. Survint le Lusankya de Wedge, qui eut beau jeu, à la tête d'une telle force de frappe, d'exiger la reddition du capitaine Vivant - ce dernier accepta d'ailleurs de la lui remettre.
Wedge n'était pas un simple chef de guerre, il n'oubliait pas ses principes : il fit parvenir à la base rebelle de Collo Fauale, sur Phaeda, des soins et du matériel car elle avait été touchée pendant l'attaque. Il n'hésita en outre pas à confier une navette au numéro deux de la base de Collo Fauale, le lieutenant Massimo, adjoint du commandant Mirith Sinn, qui avait besoin de rejoindre sa supérieure pour l'épauler.

VIII/ De Charybde en Scylla

Au plus près du bonheur

Wedge était désormais le commandant d'un corps expéditionnaire spécial, dont le siège des opérations tactiques était le Lusankya. Le manque de missions lui offrant un répit, il en profita pour varier les plaisirs. Sur Coruscant, il supervisa deux cents personnes et des droïdes de construction, chargés d'effacer les stigmates du dernier conflit. Puis il emmena un groupe de sociologues, spécialistes en colonisation et instructeurs de la Nouvelle République, rejoindre le peuple de Gantoris sur Eol Sha, avant de déposer tout le monde sur leur nouveau monde, Dantooine. Il fit ensuite partie des pilotes qui pulvérisaient les débris en orbite autour de Coruscant, avant de se faire « chauffeur-livreur » de fournitures pour l'Académie Jedi que son viel ami Luke Skywalker venait de créer sur Yavin IV.

En fin de compte, il fut chargé de veiller sur le professeur Qwi Xux, une Omwati qui avait travaillé sous les ordres de Bevek Lemelisk, et qui s'était enfuie de la Gueule avec le Broyeur de Soleil, qu'elle avait conçu, et Han Solo, Chewbacca et Kyp Durron. Wedge ne la lâcha pas d'une semelle. Elle était avec lui et Kyp Durron quand ce dernier envoya le Broyeur de Soleil dans la géante gazeuse de Yavin. Ils se rendirent ensuite tous deux sur Vortex rejoindre les équipes de nettoyage de la Nouvelle République chargées de s'occuper des ruines de la Cathédrale des Vents, détruite accidentellement par l'amiral Ackbar. Ils allèrent également sur Ithor, Wedge étant décidé à faire découvrir la galaxie à Qwi. Vivre une telle liberté était totalement nouveau pour elle, mais aussi pour lui... Pour la première fois de sa vie d'adulte, Wedge avait enfin le temps de penser à lui. Une idylle finit donc par naître entre eux, bien qu'ils n'appartiennent pas à la même espèce. Nomaw Nadon, averti par Mon Mothma de leur arrivée, veilla à ce que leur séjour soit merveilleux et comprenne notamment des escapades touristiques.
Au terme d'une journée magique, le conte de fées prit brusquement fin. Kyp Durron, envoûté par le pouvoir du Côté Obscur, s'était embusqué dans la chambre de Qwi. Il l'agressa quand elle rentra dans ses quartiers et, à l'aide de la Force, il lui arracha ses souvenirs, voulant extirper d'elle les connaissances qui lui avaient permis de travailler sur les abominations qu'avaient été les Etoiles Noires, les Dévastateurs de Monde et le Broyeur de Soleil.

Ce fut la fin de ce qui avait été jusque-là la période la plus calme dans la vie de Wedge Antilles. Il allait désormais revenir aux choses sérieuses. Très sérieuses.

L'attaque du Complexe de la Gueule

Il prit la tête de la mission chargée de se rendre à la Gueule pour prendre le contrôle de la base secrète impériale qui s'y trouvait. Son vaisseau-amiral était le Yavaris, une frégate, laquelle embarquaient deux escadrons de X-Wing et neuf cents soldats. Quatre corvettes corelliennes l'accompagnaient, embarquant chacune cent soldats. La mission avait été décidée après que Han Solo eut informé la Nouvelle République que les destroyers de Daala avaient quitté les lieux. Visiblement, les informations et les scientifiques restants n'attendaient plus que d'être cueillis. Qwi était également à bord du Yavaris.

Rien ne se passa comme prévu une fois sur place : les scientifiques usèrent d'une arme expérimentale qui détruisit l'une des corvettes de Wedge, et une autre fut endommagée pour permettre de récupérer les données impériales contenues dans le Complexe.
Wedge et ses hommes furent de plus confrontés au Prototype de l'Etoile Noire, ainsi qu'au retour de Daala et de son Gorgone. Il fallut l'intervention de Luke, Han Solo, Lando Calrissian et surtout de Kyp Durron - qui avait récupéré le Broyeur de Soleil - pour que la flotte de Wedge parvienne à s'en sortir.

La crise Hutt

Au cours de cette crise, Wedge était toujours à bord du Yavaris, et disposait en outre de la frégate d'assaut Dodonna et de six corvettes corelliennes. Alliant l'utile à l'agréable, sa compagne Qwi Xux servait également sous ses ordres, en tant qu'officier scientifique du Yavaris.

L'amiral Ackbar, qui dirigeait le reste de la flotte républicaine, décida de simuler une bataille spatiale contre Wedge... au-dessus de Nal Hutta, afin de faire pression sur les Hutts. Au cours de cet affrontement fictif, Ackbar, qui disposait d'une force de frappe plus importante que Wedge, se fit battre à plates coutures par le Corellien. L'amiral était un grand tacticien, mais l'affrontement n'étant qu'une simulation, il ne l'avait pas pris assez au sérieux... tandis que Wedge avait fait ses devoirs avec le sérieux qui le caractérisait : il connaissait sur le bout des doigts les manuels de stratégies écrits par Ackbar.

Plus tard, alors qu'Ackbar envoyait sa flotte protéger le Praxeum Jedi sur Yavin IV, Wedge se lança à la poursuite de l'arme secrète des Hutts, le Sabre Noir, issu de la technologie des Etoiles Noires. Il n'hésita pas à prendre des risques en s'enfonçant à toute vitesse dans la ceinture d'astéroïdes de Hoth, car il devait récupérer le général Crix Madine, qui avait trouvé le Sabre Noir et envoyé un signal à la flotte de la Nouvelle République pour indiquer sa localisation. Wedge n'aura même pas à détruire l'arme secrète des Hutts : le Clone de Bevel Lemelisk, qui l'avait conçu, avait bâclé son travail et l'arme n'était pas opérationnelle. Elle finit détruite dans le champ d'astéroïdes. En revanche, les hommes de Durga le Hutt eurent le temps de tuer le général Crix Madine.

IX/ Mission sur Adumar

La mission

Wedge et Qwi ne tardèrent pas à se séparer. Privée de sa mémoire par Kyp Durron, l'Omwati n'était plus la même, elle devait reconstruire sa personnalité. C'était l'autre Qwi qui avait été amoureuse, et qui avait été aimée par Wedge. À côté de sa carrière professionnelle, Wedge savait que sa vie personnelle était un échec. Un témoignage en ce sens était représenté par ses appartements : en tant que général, il en possédait un bien situé, à un étage élevé d'un gratte-ciel chic de Coruscant. Et ses autres quartiers étaient à bord du Lusankya, siège des opérations tactiques du corps expéditionnaire spécial qu'il commandait. L'un et l'autre étaient très impersonnels et ne représentaient pas un foyer à ses yeux. Le seul qu'il avait jamais eu était la station de réparations de ses parents.

Le général Cracken vint « proposer » une mission à Wedge, qui ne voulut pas en entendre parler car il voulait partir en permission pour se changer les idées. Cracken lui força la main car faire basculer Adumar en faveur de la Nouvelle République leur permettrait de ne jamais manquer de torpilles. Et comme les habitants d'Adumar vénéraient les pilotes d'élite, le choix de Wedge pour la mission coulait de source. Cracken fit appel au patriotisme de Wedge, qui n'avait jamais rien refusé à la Nouvelle République et le Corellien, qui n'aimait pas être manipulé, ne prit pas de gants pour dénoncer les méthodes du chef des Renseignements de la République. Il finit néanmoins par céder car la mission était importante, et s'adjoignit les services de ses vieux amis, le colonel Tycho Celchu, chef de l'Escadron Rogue, et les majors Wes Janson et Derek « Hobbie » Klivian.

À l'heure des choix

Pour prouver leur valeur de pilotes, les Adumariens se livraient à des duels aériens mortels aux commandes des chasseurs locaux. Wedge développa ses propres règles, refusant de concourir sauf si les armes des chasseurs qu'il affrontait étaient désactivées, afin que les Adumariens aient l'occasion d'apprendre de leurs erreurs et de cesser de gaspiller leurs vies. Ce faisant, il s'opposa presque aux ordres qu'il avait reçus, ce qui aurait pu lui valoir de devoir démissionner en cas d'insuccès.

Iella était également présente sur Adumar, sous couverture. Elle s'était éloignée de Wedge ces derniers mois, et celui-ci chercha à comprendre pourquoi. Elle finit par avouer qu'elle l'aimait et qu'elle avait attendu en vain qu'il se déclare. Désormais, elle souffrait de cette situation et ne voulait pas être plus blessée par l'attitude de Wedge. Très déçu, il tourna les talons... avant de faire volte-face, las de commettre toujours des erreurs dans sa vie personnelle, de lui déclarer sa flamme avec fougue et de l'embrasser avec passion. Iella céda à ses propres sentiments. Wedge ne serait plus jamais seul.

- Par l'enfer ! C'est quoi, cette lueur ?
- On appelle ça le soleil, chef. C'est le matin.
- Eh bien, ça me dérange. Éteignez-le !
- Il est à cent quarante millions de klicks d'ici. Difficile...
- Montez dans votre aile-X et allez le descendre, je vous en serai très obligé.
_Wedge à Wes Janson, le lendemain matin, sur son petit nuage d'amoureux

Wedge n'oublia pas pour autant sa mission. Il décida d'en changer les règles et refusa de combattre des Adumariens avec des armes réelles. Leur honneur lui semblait être stupide vu qu'il les menait à une mort inutile. Il tenta de leur inculquer le sien, basé sur la justice et la défense. Quand, suite à des complots planétaires, Wedge et ses hommes se mirent à dos le chef de la nation la plus puissante d'Adumar, le Corellien accepta de prendre la tête de la résistance armée que voulaient mettre en place les opposants locaux. Une fois de plus dans sa carrière, son charisme, sa réputation et ses valeurs lui valurent de nombreux ralliements. À la tête de ses escadrons, il allait remporter la bataille... puis la suivante, contre les Impériaux, cette fois-ci, venus mettre la main sur les torpilles d'Adumar.

X/ Les derniers faits d'arme ?

La Bataille d'Almania

En 17 après la Bataille de Yavin, Wedge, depuis toujours spécialiste des chasseurs de la Nouvelle République, fit remplacer les moteurs de tous les X-Wing, qui vieillissaient mal jusqu'à ce qu'un nouveau bloc-moteur soit mis au point. Malheureusement, lui et Leia s'aperçurent que Kueller, ancien élève de Luke, avait fait piéger ces nouveaux équipements, les équipant de bombes actionnables à distance.

Il eut l'occasion de se rattraper quand on lui confia la flotte chargée d'attaquer Kueller à Almania. Confronté à trois Star Destroyer de classe Victory, l'infériorité numérique de la flotte de Wedge était criante. Quand celui-ci comprit que les équipages de la flotte ennemie étaient des droïdes, il adapta sa stratégie : faisant mine d'attaquer sa propre flotte, il induisit en erreur les droïdes adverses, qui pensèrent avoir affaire à un allié et se rapprochèrent de son vaisseau, le Yavin, pour le protéger. Ce subterfuge lui permit de les abattre avec plus de facilité, signant la victoire de ses troupes.

Le conflit corellien

Wedge sembla prendre du recul pour la première fois de sa carrière. Il ne fut pas en première ligne lors des conflits, comme en témoigna son absence de la crise yevethane, et son rôle minime lors du conflit corellien lié à Centerpoint. À cette occasion, avec le Naritus, trois vaisseaux de guerre et huit transporteurs géants, il tenta de faire évacuer tout le système de Thanta Zibra, dont le soleil allait exploser. Ses hommes et lui ne parvinrent à sauver que dix à quinze mille personnes.

La crise bothane

Comme cela lui arrivait de temps à autre, cette nouvelle crise fut l'occasion pour Wedge de réintégrer les Rogues, placés sous l'autorité du général Garm Bel Iblis. Avec son escadron, il tenta d'endiguer l'escalade de la violence autour de la planète Bothawui. En vain, car il s'aperçut que ses X-Wing avaient été piégés, le contraignant à l'inaction pendant qu'une petite station spatiale en orbite autour de Bothawui était détruite par un vaisseau leresenien.
Par la suite, il se chargea, avec Corran Horn, de veiller sur les boucliers de Bothawui, unique rempart empêchant un conflit généralisé. S'ils parvinrent à découvrir un groupe de saboteurs qui attendait son heure, avec l'aide de Moranda Savich, employée de Talon Karrde, ils furent rappelés par Bel Iblis avant d'avoir pu mettre la cellule ennemie hors d'état de nuire.

Lors de l'attaque de Yaga Minor par la flotte de Bel Iblis, dans le but de mettre la main sur un exemplaire du Document de Caamas, Wedge et les Rogues furent de la fête. La situation ne tarda pas à devenir critique quand le navire de Bel Iblis, l'Aventurier Errant, fut capturé par de nombreux rayons-tracteurs. L'Escadron Rogue se retrouva à protéger Talon Karrde, qui leur affirma pouvoir s'infiltrer sur place et détenir la clé de la fin du conflit. Wedge choisit de lui faire confiance, et bien lui en prit : Talon Karrde ne transportait pas moins que l'amiral Gilad Pellaeon, seul être à avoir l'autorité d'arrêter le Grand Amiral Thrawn... en l'occurrence, un acteur se faisant passer pour lui, Flim, allié au Clone du major Grodin Tierce et au Moff Disra.

Retraite

Avec la signature du traité de paix entre la Nouvelle République et les Vestiges de l'Empire vint le temps pour Wedge Antilles de tirer sa révérence. Après une vingtaine d'années de conflits, le général put enfin prendre une retraite bien méritée, en même temps que ses amis Tycho Celchu, Wes Janson et Derek Klivian. Avant de partir, il confia son cher Escadron Rogue à Gavin Darklighter.
Il avait épousé Iella, avec qui il avait eu deux filles, Syal Antilles, en hommage à sa sœur que, malgré ses efforts et ses recherches, il n'avait toujours pas réussi à revoir, et Myri - en hommage à sa vieille amie, presque sœur, Mirax Terrik - Antilles. Ensemble, la nouvelle famille baigna dans le bonheur et Wedge put enfin réellement profiter de la vie.
Il assista au mariage de son vieil ami Luke Skywalker avec Mara Jade, et fut bien évidemment l'un des témoins du marié.

Syal, Iella, Wedge et Myri Antilles Syal, Iella, Wedge et Myri Antilles

XI/ La guerre contre les Yuuzhan Vong

L'encadrement des pilotes

Comme on pouvait s'en douter, il fallait un événement crucial pour faire sortir Wedge Antilles de sa retraite. Il ne bougea pas dans les premiers temps du conflit, ce qui était normal : personne n'étant indispensable, il savait très bien que les défenseurs de la Nouvelle République savaient se battre, et que sa présence n'apporterait rien de plus. Néanmoins, au fil des engagements et des batailles perdues, la conscience du devoir de Wedge revint le titiller : il savait qu'il pouvait être utile, et que tout devait être mis en œuvre pour lutter contre les Yuuzhan Vong, si dangereux et sanguinaires. C'est ainsi que, peu après la Bataille de Dantooine, il se retrouva à siroter du brandy avec Tycho Celchu, qui rempila lui aussi... dans le bureau de Gavin Darklighter, qui découvrit leurs offres de service avec plaisir à son arrivée.

Grâce à leur expérience, les deux amis firent partie du conseil de sélection des nouveaux pilotes. Ils y côtoyèrent notamment Jaina Solo, qui fut impressionnée de constater que leur expérience rivalisait avec la Force en ce qui concernait le pilotage. Qui plus est, elle se considérait comme une bonne pilote - et elle l'était vu qu'elle avait intégré l'Escadron Rogue - or les deux vétérans la désintégraient à chaque simulation.
En outre, Wedge, redevenu général, endossa le rôle de conseiller militaire auprès des plus hautes autorités politiques de la Nouvelle République. Avec l'amiral Traest Kre'fey, il tendit un piège aux Yuuzhan Vong en vue de les tester, au large de Garqi. Il mit directement la main à la pâte avec son ancien escadron, sous l'indicatif de Rogue Alpha, et fut présent lors de la Bataille d'Ithor.
Il eut la surprise de rencontrer son neveu, Jagged Fel, qu'il accueillit d'une accolade chaleureuse, sincèrement ravi. Cela lui permit d'avoir enfin des nouvelles de sa sœur Syal. Il était d'ailleurs frappant de constater que Wedge et Syal, bien que ne s'étant pas vus depuis des années, avaient le sens de la famille toujours autant intact, au regard des noms qu'ils donnèrent à leurs enfants : Wedge était père d'une Syal (en hommage à sa sœur), et Syal était mère d'un Jagged (en hommage à leur père).

À nouveau général

En poste sur Coruscant, il était aux côtés du général Garm Bel Iblis et du chef d'Etat Borsk Fey'lya quand ce dernier fut attaqué par des Yuuzhan Vong infiltrés grâce à l'aide du sénateur Viqi Shesh. Il s'en tira avec une blessure à l'épaule, causée par l'un des redoutables Scarabées Yuuzhan Vong.
Il ne mit pas longtemps à se remettre puisqu'il participa, sur ordre de Borsk, à la Bataille de Talfaglio, dont les buts étaient de permettre la fuite de vaisseaux de réfugiés et la capture d'un Yammosk, aux côtés de la moitié de l'Ordre Jedi, menés par Luke Skywalker. Il participa à cette mission officieuse avec Garm Bel Iblis, chacun ayant un Star Destroyer à disposition (le Mon Mothma pour Wedge et l'Elegos A'Kla pour Garm), ainsi que l'Escadron Rogue.
Il fit ensuite partie des officiers supérieurs qui défendirent Coruscant de l'invasion yuuzhan vong, sous les ordres de l'amiral sullustéen Sienn Sovv. Sa flotte, le Groupe Trois, conjuguée à celles de l'amiral Traest Kre'fey et du général Bel Iblis, ne suffirent pas à endiguer l'ennemi. Chargé du harcèlement de l'arrière-garde de la flotte vong, il se vit en fin de compte contraint de fuir avec ses troupes. Wedge étant Wedge, il décida de reprendre le monde voisin de Borleias aux Vongs pour leur rendre la monnaie de leur pièce.

L'Occupation de Borleias

La Résistance de Borleias fut un moment important de la guerre contre les Yuuzhan Vong, où Wedge montra toute l'étendue de ses talents de brillant tacticien. Ses hommes et lui parvinrent à tenir leur position pendant des mois et se permirent le luxe de détruire deux flottes yuuzhan vong et un vaisseau-monde... tuant au passage l'un des plus grands stratèges ennemis, Czulkang Lah, père du maître de guerre Tsavong Lah.

Les buts de Wedge, en s'installant sur Borleias, étaient multiples : donner du temps au reste de la flotte républicaine de se rassembler en vue d'une réorganisation de l'effort de guerre, focaliser l'attention des forces yuuzhan vong, recueillir et aider les réfugiés de Coruscant à s'enfuir.
Il mit au point un stratagème brillant pour obtenir l'attention des Yuuzhan Vong, en leur faisant croire qu'il avait fait construire une super-arme, le Starlancer, qui pouvait menacer Coruscant.
De plus, avec son vieil ami Luke Skywalker, ils mirent sur pied une nouvelle Alliance Rebelle, qui ne serait composée que de personnes en qui ils auraient la plus entière et totale confiance, afin de pallier aux insuffisances de la Nouvelle République désormais à l'agonie.

Lors de cet épisode, il put compter sur bien des héros, certains en poste avec lui en permanence, d'autres allant et venant au fil de leurs missions : les Solo, Luke Skywalker et Mara Jade, Booster Terrik, Iella Wessiri Antilles (parvenue à fuir Coruscant avec ses filles, Syal Antilles et Myri Antilles), Tycho Celchu, Lando Calrissian, Danni Quee, Wes Janson, Kyp Durron, Jagged Fel, etc. Parmi sa flotte, on comptait notamment le Lusankya, le Rebel Dream, le Temps Record, l'Aventurier Errant et la frégate médicale Havre de Jace. Et parmi les escadrilles, on pouvait citer les Soleils Jumeaux, les Sabre, les Shocker, l'Escadron Rogue et les As Jaunes de Taanab.

Au tout début de l'occupation, Wedge eut une mauvaise surprise : la visite des anciens membres du Conseil de Borsk Fey'lya, menés par le Quarren Pwoe, auto-proclamé Chef de la Nouvelle République. Quand le Quarren donna des ordres à Wedge, celui-ci refusa tout bonnement d'y obéir, indiquant qu'il se battrait sur Borleias à sa manière, sans que quiconque remette ses actes en question. Pwoe voulut nommer le colonel Tycho Celchu à la place de Wedge mais comme de juste, l'Alderaanien refusa. Pwoe n'eut donc pas d'autre choix de laisser toute latitude à Wedge pour mener sa guerre.

Quoi qu'il en soit, à la fin de ces événements, lorsque les forces républicaines fuirent Borleias, elles avaient atteint leur but et fait payer très cher la reconquête aux Yuuzhan Vong. Bien qu'ayant l'apparence d'une défaite, la Résistance de Borleias prouva aux habitants de la Nouvelle République qu'il était possible de résister les armes à la main face aux Yuuzhan Vong. D'autant plus que l'historien Wolam Tser, présent sur les lieux, livra un documentaire, la Bataille de Borleias, qui eut un retentissement immense au sein des mondes de la Nouvelle République : l'espoir était ravivé, et la confiance dans les forces militaires restaurée...

Membre de l'état-major de l'Alliance Galactique

Par la suite, toujours secondé par Tycho Celchu, Wedge organisa les défenses de Kuat et mit en place des cellules de résistance, avant de rejoindre le reste de la flotte.
Sous les ordres de l'amiral Sovv, il continua à mener la guerre, avec ses collègues Traest Kre'fey et Garm Bel Iblis, chacun de ces derniers possédant un tiers de la flotte. Il participa à la Bataille de Duro, avec son vaisseau-amiral, le Mon Mothma (dirigé par le commandant Raech), ainsi que d'autres navires, tels le Mémoire d'Ithor (commandé par Pash Cracken), l'Olemp, le Lutin Vivace, le Vent Tourbillonnant, le Justice et l'Olovin. En fait, cette bataille n'était qu'une diversion pendant que les forces de l'Alliance Galactique partaient à la reconquête de Fondor. Si cette dernière mission réussit, la première vit la destruction des vaisseaux duros : le supérieur des Duros, ne comprenant pas la tactique de Wedge, décida de le court-circuiter et d'envoyer les composantes duros de la flotte à l'attaque des Yuuzhan Vong. La mort dans l'âme, Wedge les vit être détruites : il ne pouvait se permettre de les aider sauf à perdre des troupes pour rien, le but de la bataille n'ayant jamais été de reprendre Duro, contrairement à ce qui avait été annoncé pour mieux tromper l'ennemi.

La mission suivante, l'Opération Trinité concoctée par l'amiral Sovv, consistait à reprendre Bilbringi... avec l'aide des Impériaux, un concept avec lequel Wedge eut du mal au début, tellement habitué à ce qu'ils soient l'ennemi. La flotte de Wedge fut envoyée la première et devait prévenir celles de Bel Iblis, de Kre'fey et des Vestiges de l'Empire de le rejoindre le moment venu. Malheureusement, les communications furent rendues impossibles par la désactivation du HoloNet par les Yuuzhan Vong. Wedge était donc livré à lui-même, coincé au large de Bilbringi par la technologie d'interdiction version vong, en infériorité numérique. Il perdit le Mémoire d'Ithor dans la bataille, avant que Jaina Solo ne parvienne à ramener au milieu de la bataille une Station de Défense Golan cachée dans les alentours, permettant au reste de la flotte de se débarrasser de l'interdicteur et de se mettre à l'abri.

Wedge mit ensuite sur pied avec succès, avec l'aide d'Airen Cracken, une expédition de sauvetage pour libérer des centaines de prisonniers des Yuuzhan Vong, destinés à être sacrifiés sur Coruscant en l'honneur du seigneur suprême Shimrra, et parmi lesquels se trouvaient Pash Cracken et Judder Page.

Aux côtés des autres dirigeants de la flotte et toujours aux commandes du Mon Mothma, Wedge participa à la défense de Mon Calamari, capitale provisoire de l'Alliance Galactique, puis son groupe et celui de Bel Iblis s'attaquèrent à la libération de la planète Corulag, planète qui pourrait leur assurer une route vers le Noyau... et donc Coruscant. Au cours de la bataille, Wedge et sa flotte furent envoyés à Muscave, loin de Coruscant, dans l'espoir d'attirer une partie des forces yuuzhan vong. La manœuvre réussit tellement qu'il dut, avec le général Keyan Farlander, mener une féroce bataille contre l'ennemi, dirigé par le maître de guerre Nas Choka. Mais ils changèrent rapidement d'objectif et partirent - sans même se préoccuper de prendre des ordres auprès de leurs supérieurs, occupés à reprendre Coruscant - participer à la défense de Zonama Sekot, mise à mal malgré l'intervention des forces de l'Amas de Hapes de Tenel Ka.
Quand il apprit de Lando Calrissian que celui-ci poursuivait un vaisseau chargé d'une toxine bactériologique, que Nas Choka avait envoyé sur Zonama Sekot dans le but de la tuer, Wedge sauta dans une Aile-X, convaincu que ses talents de pilote pourraient faire la différence. Il n'eut finalement pas besoin d'en faire usage, Zonama Sekot se chargeant elle-même du vaisseau tueur.

L'avant-dernier acte de Wedge Antilles pendant cette longue guerre de cinq ans fut d'assister à la reddition officielle de Nas Choka sur Coruscant, au milieu des dignitaires de l'Alliance Galactique. Et son dernier acte fut de boire un verre avec Han Solo, Lando Calrissian, Talon Karrde, Tycho Celchu et Crev Bombassa pour fêter la fin des hostilités !

XII/ La guerre de Darth Caedus

Kidnapping

Wedge vivait désormais à Coronet, capitale de Corellia, dans un appartement situé dans un immeuble réservé à des retraités militaires. Sa célébrité lui avait en outre valu de posséder une avenue de Coronet à son nom.
Il avait été congédié après la guerre contre les Yuuyhang Vong, ce qui lui convenait parfaitement : il put s'occuper d'élever sa cadette et se consacrer pleinement à sa femme, ainsi qu'à l'écriture de ses mémoires.
Il se fit « recruter » par deux militaires, le capitaine Elsen Barthis et le lieutenant Titch, des Renseignements, qui avaient soi-disant besoin de lui pour analyser des événements survenus trente ans plus tôt. En fait, ils l'emmenèrent sur Coruscant et l'installèrent dans un bâtiment officiel, où il serait tenu à l'écart des événements qui se tramaient : quels qu'ils soient, leurs supérieurs avaient peur de l'ingérence du deuxième plus célèbre Corellien - après Han Solo - de la galaxie. L'un d'eux n'hésita pas à affirmer qu'il le tuerait s'il tentait de s'évader. Mais un homme comme Wedge, de par son caractère et son expérience, ne pouvait se laisser ainsi kidnapper sans rien faire. Grâce à de l'eau renversée sur le sol de sa geôle, il électrocuta le lieutenant Titch avec un câble d'ordinateur sous tension et, non content de paralyser le capitaine Barthis par la suite, enferma ses quatre autres geôliers.

Au service de Corellia

Quoi qu'il en soit, la tentative de le tenir à l'écart eut, après son évasion, l'effet inverse de celui escompté : Wedge rejoignit les siens, pendant l'Opération Roundabout et, après avoir croisé sa fille Syal, pilote de chasse pour le compte de l'Alliance Galactique, il rallia Corellia, participant ainsi à la Seconde Guerre Galactique. Il intégra l'État-major de la défense planétaire, assurant la liaison entre Thrackan Sal-Solo, chef de l'État et ministre de la guerre, et le premier ministre Aidel Saxan. En fait, c'était cette dernière qui avait imposé Wedge, afin qu'il empêche Sal-Solo de faire n'importe quoi pendant qu'elle tentait la réunification entre l'AG et Corellia.
Dans le système de Kuat, une réception ouvrit les Négociations sur la Station Toryaz entre l'Alliance Galactique et Corellia, menées respectivement par Aidel Saxan et Gilad Pellaeon, au cours de laquelle Wedge et le désormais général de l'AG Tycho Celchu firent cause commune pour dégeler l'atmosphère. Les deux hommes étaient plus que jamais amis, et ce n'était pas leur appartenance à deux camps adverses voire ennemis qui allait changer ce fait. Wedge ne put que constater les dégâts quand une équipe de tueurs, dont les actions ne purent être anticipées par les Jedi présents, parvinrent à tuer Aidel Saxan. Pourtant, lui et Tycho avaient mis au point un plan consistant à échanger Saxan et Pellaeon par des sosies entre les périodes de négociations. Mais si Pellaeon avait écouté Celchu, le chef de la sécurité de Saxan n'avait rien voulu entendre de Wedge.

La libération de Tralus

Quand l'amirale Vara Karathas, chef d'état-major du ministère de la guerre corellien et chef des opérations militaires de l'armée corellienne présenta son plan face aux dignitaires corelliens, dont Han Solo et Leia Organa, elle mentionna les pertes civiles, qui seraient inévitables et dont il convenait de détourner la responsabilité de la mort vers l'AG. Wedge n'hésita pas à critiquer ce plan, et Thrackan Sal-Solo, jusque-là caché, intervint, vexé, car ce plan était en fait le sien. Wedge l'affronta verbalement pour lui exposer son propre plan, tout aussi efficace mais minimisant au mieux les risques pour la population locale. Sal-Solo accepta ce changement, qui donnera l'Opération Noble Salvage, et commit ensuite une grave erreur : il ordonna à Wedge de contacter sa fille Syal afin qu'elle trahisse l'armée de l'AG, ce qu'il refusa tout net. Il était le meilleur stratège que Sal-Solo possédait et pouvait donc se le permettre. Néanmoins, il savait désormais que ses jours étaient comptés, et que dès que le cousin de Han Solo n'aurait plus besoin de lui, il l'éliminerait.

Lors de la mission, Wedge et Han Solo pilotaient chacun l'un des bombardiers YT-5100 de classe Shriek. Wedge manqua d'affronter à nouveau sa fille Syal en duel aérien mais Han, prévenue de l'identité de leur agresseur par Leia, s'arrangea pour en devenir la cible.

Commandant suprême des forces corelliennes

Le lendemain de l'assassinat de Thrackan Sal-Solo, Wedge fut nommé commandant suprême des forces corelliennes. Le désormais amiral Antilles disposait d'une flotte dont le fer de lance était constitué de trois vaisseaux capitaux, dont le Sal-Solo. Il comptait sur ses forces pour intimider l'Alliance Galactique.
Malheureusement pour lui - et pour Corellia -, une partie de sa flotte fut envoyée accomplir une mission loin de là, et les vaisseaux qui lui restaient ne suffirent pas à vaincre la flotte de Jacen Solo, qui s'invita et put mettre en place un blocus autour des mondes corelliens.

Jacen Solo rencontra ensuite Wedge afin d'obtenir la reddition de Corellia. Le vieil amiral corellien ne lâcha rien et soutint à Jacen qu'il était possible que Corellia change d'avis et réintègre l'Alliance Galactique, sans effusion de sang supplémentaire. Il convainquit ainsi Jacen de lui laisser du temps pour tenter de normaliser les choses. Il tenta en outre de faire comprendre à Jacen, en tant que vieil ami de la famille, à quel point il avait changé... et pas en bien. Mais Jacen, enfermé dans ses certitudes, n'était pas prêt à l'écouter...

Lors de la réunion suivante avec l'état-major corellien, Wedge ne se priva pas pour livrer le fond de sa pensée à ses supérieurs, avec sa franchise et sa moralité habituelles. Il fut dès lors destitué de son poste de commandant suprême, au profit de l'amirale Genna Delpin. Dur Gejjen proposa tout de même à Wedge de rester dans l'état-major de Corellia, ce que ce dernier refusa tout net en annonçant sa démission des Forces de Défenses Corelliennes. Tout au plus accepta-t-il de participer à une cérémonie solennelle de passation de pouvoirs entre lui et Delpin, afin de ne pas miner le moral des militaires corelliens, en leur montrant que les changements étaient maîtrisés et sans heurts. Néanmoins, les récents complots perpétrés par les dirigeants de Corellia firent aussitôt comprendre à Wedge qu'il serait rien moins qu'en danger de mort sitôt la cérémonie passée.

Fugitif

Dès la fin de la cérémonie, Wedge se débarrassa discrètement de sa tenue d'amiral et tenta de quitter les lieux en douceur. Une tentative d'assassinat eut lieu, mais Wedge avait des alliés qui le tirèrent de ce mauvais pas : rien moins que sa femme Iella Wessiri, sa fille Myri Antilles, et le couple formé par leurs vieux amis Corran Horn et Mirax Terrik.
Ils fuirent tous la planète, les deux anciens Rogue à bord d'Ailes-X et les autres à bord du Pulsar Skate... avec en accompagnateurs surprise le Commandant de l'Amour, piloté par Lando Calrissian, Leia Organa et Han Solo.

Ils se retrouvèrent tous en sécurité à bord de l'Aventurier Errant de Booster Terrik. Le vaisseau fut amené dans les zones de guerre afin de servir de centre de loisirs pour les militaires de l'Alliance. Wedge se rendit utile en interprétant les données lâchées par les soldats en permission.

Lorsqu'une flotte surgit pour attaquer les forces de l'Alliance, Wedge, Corran, Luke Skywalker et Mara Jade s'improvisèrent en escadron « Ganner » - comme dans Ganner Rhysode - pour escorter l'Aventurier Errant jusqu'à un vecteur d'hyperpropulsion dégagé. Corran et Wedge abattirent six chasseurs ennemis.

Quand la présence d'Alema Rar fut attestée à bord de l'Aventurier Errant, Wedge resta spontanément en retrait : un tel ennemi était trop dangereux pour lui, comme pour Han Solo, qu'il convainquit de l'aider à surveiller les communications et holocams tandis que les Jedi Leia, Jaina Solo, Zekk et Corran Horn, ainsi que Jagged Fel partirent s'occuper de la Jedi déchue. Comme à son habitude, Wedge connaissait ses limites et savaient mettre les bonnes personnes au bon endroit dans le cadre d'une bataille.

Articles en rapport

Ackbar
Ackbar
Personnages
Han Solo
Han Solo
Personnages
Coruscant
Coruscant
Planètes
Tycho Celchu
Tycho Celchu
Personnages
Escadron Rogue
Escadron Rogue
Organisations