Zonama Sekot

Zonama Sekot était la graine de la planète Yuuzhan'tar, planète mythique des Yuuzhan Vong.

Zonama Sekot est une planète étonnante, entourée de légendes. Très peu de personnes ont eu le privilège d'y poser les pieds, et c'est pour cette raison que la planète reste pour la plupart des gens un mythe destiné aux rêves, d'autant plus qu'elle n'apparaît sur aucune carte stellaire et que désormais, plus personne ne sait où elle se situe. Mais cette planète, assez petite, d'onze mille kilomètres de diamètre, située aux confins des territoires connus, au milieu de la Grande Fissure de Gardaji et sur les bords du Bras de Tingel, existe bien pourtant.

Si les habitants ne désiraient pas, pour diverses raisons, garder le plus possible leur anonymat et ne faisaient pas un secret des coordonnées de leur monde, ce lieu paradisiaque pourrait attirer les touristes pour sa beauté. Sa position au coeur d'un système solaire atypique, composé de trois étoiles à différents stades d'évolution (une jaune classique, une plus ancienne et plus grande, rouge, et une naine blanche issue d'une supernova), a forcé les habitants à élaborer un système astronomique adéquat, basé sur un compas à trois pointes. Ces étoiles lui donnent aussi, vu du sol, un ciel irradié de motifs sublimes dus aux mélanges des différents spectres stellaires, et rendraient son repérage très facile pour les voyageurs si elle n'était cachée parallèlement par les nombreux nuages de gaz provenant de la Grande Fissure Gardaji. Cette heureuse disposition la masqua même aux derniers relevés effectués par la république avant la bataille de Yavin : ceux-ci ne firent état dans cette partie éloignée de la galaxie que d'un amas assez inhabituel de nuages protoniques, accordant à la plantète de nombreux siècles de tranquillité à peine troublés par les rares étrangers autorisés à venir s'y poser.

Mais sa situation dans la galaxie n'est pas la plus étrange de ses spécificités. Les premiers colons à s'y installer, en majorité d'origine Ferroane et Langhesie, découvrirent très tôt que cette planète était vivante ! Cette entité, entretenant un lien très étroit avec la Force, pense par elle-même, et est en partie recouverte de Boras, une sorte d'arbres gigantesques abritant en leur sein tout un microsystème, des champignons aux oiseaux en passant par les insectes. Les Boras formaient ainsi de vastes jungles, également appelées tampasi, et pouvant se mouvoir pour s'adapter et évoluer. Mais en plus des Boras, tous les éléments de cette planète semblaient animés par cet esprit, aptes à se diriger et à se suffire. Chaque objet, des chaises aux Kybo, des sortes de moissonneurs pour Boras, est vivant. C'est pour cela que le premier magister Leor Hal, le président de la planète, l'appela Zonama Sekot, signifiant en langage Ferroan « un monde fait d'un corps et d'un esprit », Zonama pour le physique, Sekot pour l'esprit. On peut aussi en entendre parler sous le nom de monde, territoire « vert » par ceux qui ont eu la chance d'y aller, du fait de sa végétation luxuriante entretenant dans l'atmosphère un taux élevé d'oxygène. Loin d'être inquiétés par cette étonnante caractéristique, les colons qui y débarquèrent songèrent à vivre en harmonie avec leur planète, et apprirent à coexister avec elle pour former une société symbiotique unique en son genre, produisant de surcroît grâce à cette entraide les vaisseaux les plus rapides de la galaxie, (dont la première particularité est d'être à moitié organique).

Afin de préserver l'équilibre et la paix de la planète, Hal donna aux Ferroans (humanoïdes à peau bleue) la surface, tandis que les Langhesis occupaient le sous-sol. Le magister Hal, ancien Jedi dont la vision de la Force différait de la vision classique, ne réalisa pas pleinement le caractère exceptionnel de cette planète vivante, l'assimilant simplement à une manifestation du Potentium. Il ne comprit pas non plus que l'esprit qui dirigeait cette planète avait tissé avec elle un lien d'une rare intensité influençant progressivement ce monde qu'elle contient, de sorte que celui-ci en vint à diriger les éléments vivants en symbiose avec elle, comme Leor imaginait qu'il serait bon qu'elle le fasse. La planète en elle-même est divisée entre ses deux hémisphères : celui du Nord est ensoleillée et verdoyante, alors que le Sud est recouvert de nuages empêchant d'apercevoir en dessous. Le paysage y est assez varié, alternant entre côtes et mers, plaines et vallées, en passant par des régions montagneuses.

Après la période de colonisation, ce fut la Jedi Fosh Vergere qui se rendit la première sur cette planète sur l'ordre du conseil Jedi qui ressentait dans ce secteur une activité anormale. Pour enquêter et comprendre, Vergere atterrit donc sur Zonama, puis annonça vouloir acheter un vaisseau. Pour cela, elle passa les tests prévus à cet effet par les colons. Trois graines compagnes, graines qui forment les vaisseaux Sekotiens en se développant, s'approchèrent d'elle, attirées par son lien avec la Force. Vergere apprit à connaître les habitants, et se lia d'amitié avec eux, mais elle n'eut pas le temps de construire le vaisseau. Zonama fut bientôt assaillie par une race originaire d'une autre galaxie, les Yuuzhan Vong, qui dans le but de l'annexer, voyant en elle une planète presque identique à leur monde natal Yuuzhan'Tar, lui infligèrent de gros dégâts. Les négociations entreprises et guidées par le magister échouèrent. Les Yuuzhan Vong, êtres violents, installèrent sans difficultés des habitants dans l'hémisphère sud et commencèrent à y implanter leurs organismes vivants. Mais, sur le sol de cette planète, non préparé à y faire face, la végétation Vong se développa très rapidement, empêchant d'abord toute tentative de défense de la part des espèces originelles. La situation semblait même empirer en gagnant l'hémisphère nord, quand enfin la végétation zonamienne reprit du terrain, puis réussit à éliminer toute trace parasite. Ceci eut pour effet de déclencher de la part du commandant de bord de la flotte Yuuzhan Vong une réplique musclée. Il bombarda le sol de la planète, balafrant largement celle-ci et détruisant nombre de végétaux. La planète dut donc répliquer en envoyant ses propres vaisseaux et parvint à repousser quelque peu l'ennemi. Mais tout n'était pas fini. Les Yuuzhan Vong, en réplique, assassinèrent le magister. La planète, sentant cela, se réveilla. Vergere, devant le massacre, et consciente que cette entité à peine éveillée ne pourrait pour l'instant réussir à les vaincre, se révéla à eux et leur dévoila une partie de ses pouvoirs Jedi en les faisant passer pour ceux inhérents à la planète, puis leur proposa un marché : l'emmener avec eux, et laisser les habitants en paix. Ceux-ci, comprenant qu'il leur faudrait de toute façon plus de forces mobilisées pour vaincre, et craignant pour l'instant d'être coupés de leur vaisseau-monde, acceptèrent et rentrèrent en compagnie de la Jedi pour informer le reste des Yuuzhan Vong de leur découverte.

Malheureusement, le geste de Vergere, s'il donna du répit à la planète, ne la sauva pas d'autres convoitises. Tarkin, quelques années après, tenta à son tour d'annexer celle-ci pour l'offrir, elle et ses merveilleuses possibilités de construction spatiale, au Chancelier Suprême Palpatine. La réaction de Zonama Sekot, en sentant le danger, fut d'enseigner à ses habitants la manière de construire un moteur hyperspatial avec lequel ils pourraient fuir. Plan qui fut mis à exécution et plongea la planète entière dans l'hyperespace, échappant ainsi à Tarkin. Pendant des dizaines d'années, Zonama Sekot disparut de la circulation, et personne ne put faire autre chose qu'émettre des suppositions sur sa localisation nouvelle. Il fut question entre autres d'une zone connue pour ses anomalies gravifiques, mais rien ne put être prouvé.

Près de 57 ans s'écoulèrent. L'invasion Vong, longtemps retardée par le geste de Vergere, recommença, cette fois bien mieux organisée. Luke Skylwalker, Mara Jade et Jacen Solo, persuadés que Zonama, qui avait réussi une première fois à faire fuir les envahisseurs pourrait recommencer, se décidèrent à la rechercher en demandant aux peuples des mondes proches des régions inconnues des renseignements. Mais la planète, sentant les espions Vong à la suite de Luke, ne se décida à prendre contact avec les Jedi qu'une fois cette première menace écartée. Elle révéla alors sa position dans le système de Klasse Ephemora, en orbite autour de Mobus, une géante gazeuse.

Après avoir passé victorieusement des tests engagés par la planète pour évaluer la pureté de ses intentions et alors que Luke réussissait à persuader Zonama de le suivre et de s'engager dans la bataille, la planète dut faire face à une menace interne. En effet, un agent Vong, Nom Anor, après avoir changé son nom pour celui de Yu'shaa et être arrivé sous ce masque aux côtés de Tahiri, Corran Horn et Nen Yim, réussit à s'infiltrer vers le centre d'hyperpropulsion et à y placer un engin biologique destiné à détruire la planète. Zonama put désactiver le système à temps et sauta brusquement dans l'hyperespace. Ce saut incontrôlé provoqua d'ailleurs de graves dommages à Zonama, forçant les habitants à s'adapter.

Il lui fallut réussir à reprendre le contrôle de l'hyperpropulseur pour pouvoir maîtriser sa trajectoire, avant de se décider à tenir sa promesse et rallier, grâce au moyen de l'hyperespace, l'orbite de Coruscant, rebaptisée entre-temps Yuuzhan'tar par les envahisseurs. Se plaçant entre le soleil et Coruscant, elle plongea la planète dans le noir, puis usant de sa force gravitationnelle comme d'un aimant, elle la ramena à son ancien emplacement avant que les envahisseurs ne la dévient de son orbite. Devant l'apparition de Zonama, les vaisseaux Vong se regroupèrent, stoppant du même coup leur attaque sur Mon Calamari, pour mieux protéger Shimrra, leur seigneur suprême. La guerre aurait pu continuer ainsi, mais la planète, peu belliqueuse, avait une autre idée pour la terminer. Elle décida de s'offrir comme nouvelle planète natale aux Yuuzhan Vong et de les ramener ainsi hors de la galaxie. La menace du virus alpha rouge, envoyé par Shimrra, ne fit que déterminer davantage la planète, comme l'expliqua Jabitha, le nouveau magister, aux Jedi. Les derniers survivants Vong des batailles, prisonniers ou autres, privés de leur seigneur suprême mort dans cette guerre, furent autorisés par l'Alliance Galactique à rejoindre Zonama Sekot, qui disparut dans l'hyperespace et termina cette menace pour toujours.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Vergere
Vergere
Personnages