Caamas

Planète pacifique, fervente supportrice de la République Galactique qui fut arbitrairement bombardée par l'Empire Galactique juste après la Guerre des Clones. Lorsque la vérité fut faite, quarante ans plus tard, la Nouvelle République faillit vaciller.

Paysage de Caamas. Paysage de Caamas. La seconde planète du système de Cirius était autrefois une planète agréable, parsemée de forêts, de collines et de petites mers. Le climat tempéré avait permis à la faune et à la flore de se diversifier et de se développer. La population, en majorité des Caamasi, était noble et respectait les valeurs fondamentales de la vie. Les Caamasi étaient profondément pacifiques et calmes, ils défendaient également la libre expression et étaient en parfait accord avec les idéaux de l'Ancienne République. Une légende raconte même que, lors des premiers jours de la République, des Chevaliers Jedi vinrent sur Caamas et y construisirent un Temple pour y étudier et s'y entrainer.

Mais peu de temps après la Guerre des Clones, l'Empereur Palpatine vint ternir le tableau en décidant d'exterminer cette planète qui représentait une menace pour l'Empire. Les agents impériaux envoyèrent des agents Bothans sur la paisible planète avec l'ordre de saboter le bouclier planétaire qui garantissait sa sécurité. Dès que le bouclier fut détruit, l'Empire attaqua par surprise en bombardant la totalité de la surface planétaire. L'attaque ravagea totalement l'écosystème, provoquant la mort instantanée de la quasi-totalité de la faune et de la flore locale. Avec la disparition des plantes, l'oxygène se raréfia et les dernières formes de vie moururent d'asphyxie. Ce fut ensuite au tour des océans de devenir toxiques. Les rares survivants Caamasi, qui étaient pourtant des victimes innocentes des atrocités gratuites impériales, acceptèrent leur triste sort et furent évacués de leur planète agonisante.

La destruction de Caamas souleva un grand mouvement de protestation dans toute la Galaxie du fait de sa cruauté et de sa sélection arbitraire, soulèvement qui fut rapidement estompé avec l'aide des forces impériale. En outre, certains survivants Caamasi furent accueillis sur des planètes proches et tentèrent de recoloniser leur planète. Avec l'aide des Ithoriens, ils fondèrent Refuge City, une petite communauté dans l'hémisphère nord de Caamas qui entreprit des recherches pour trouver un moyen de décontaminer la planète et de restaurer l'équilibre de l'écosystème. Mais leur tâche était difficile tant la planète était devenue un enfer invivable. La surface était constamment balayée par des tempêtes de poussière infernales et le sol, fragilisé par les bombardements, était devenu très instable. A cause de la rareté de l'oxygène, les personnes qui s'aventuraient sur les terres désolées de Caamas devaient constamment porter des masques de respiration.

Le grand cratère, après la dévastation Le grand cratère, après la dévastation
Quelques années après son bombardement, le sort s'acharna à nouveau sur Caamas lorsqu'un immense astéroïde s'écrasa à la surface provoquant la création d'un immense cratère mais aussi l'expulsion de nombreuses poussières dans l'atmosphère qui obscurcit le ciel.

Presque quarante ans après la destruction de Caamas, un scandale éclata avec le Document de Caamas. Alors que la Nouvelle République dirigeait la Galaxie, une archive top-secrète impériale rapportant les évènements de Caamas fut retrouvée dans les ruines du Mont Tantiss sur Wayland. Le document accablant dévoilait pour la première fois que l'implication des Bothans dans le sabotage du bouclier alors que l'identité des traitres était demeurée inconnue pendant toutes ces années. Cette découverte provoqua une grande crise qui ébranla sévèrement la Nouvelle République.

Articles en rapport

Bothan
Bothan
Espèces
Caamasi
Caamasi
Espèces
Galaxie
Galaxie
Cultures