Mirax Terrik

Mirax Terrik, fille du célèbre contrebandier Booster Terrik, sera elle-même contrebandière. Amie d'enfance de Wedge Antilles, elle luttera à ses côtés contre l'Empire, puis épousera le Jedi Corran Horn, avec qui elle aura deux enfants, Valin et Jysel. Afficher le sommaire

La jeunesse de Mirax

Devenue très jeune orpheline de mère, Mirax Terrik passa son enfance avec son père, le célèbre contrebandier Booster Terrik. Celui-ci avait pour amis proches Jagged Antilles et sa femme Zena, qui tenaient une station de réparation dans le système corellien. Elle fut très proche de leur fils, Wedge Antilles, au point qu'ils se considéraient comme frère et sœur. Quand Booster partait pour des missions trop dangereuses, il confiait sa fille aux bons soins des Antilles. Quand les voyages de Booster étaient dénués de risque, il emmenait sa fille avec lui. C'est ainsi qu'elle était une habituée de la Cantina de Mos Esley de Chalmum, sur Tatooine, tenue au quotidien par Wuher : il n'était pas rare que les relations d'affaire de son père rapportent des cadeaux exotiques à la fillette pour se faire bien voir de Booster.

En prenant de l'âge, Mirax se retrouva tout naturellement à suivre les traces de son père : comme lui, elle allait devenir contrebandière. Elle le suivit aveuglément jusqu'à ce qu'il soit arrêté et envoyé sur la planète prison Kessel. C'est à partir de ce moment qu'elle fit ses premiers pas seule dans le monde de la contrebande. Pour se démarquer de son père, exister sans sentir sa présence envahissante, elle refusa de reprendre à son compte le réseau de Booster, qui fut récupéré par Talon Karrde.

Contrebandière

Elle mit donc sur pied son propre commerce, mais au lieu de transporter des produits illégaux pour un profit minime, elle se spécialisa dans les marchandises exotiques. La réputation de son père et une certaine sympathie pour sa situation lui ouvrirent des portes. Elle gagna ensuite le respect de ses collaborateurs par son professionnalisme. Elle choisit notamment de travailler main dans la main avec l'Alliance Rebelle, pour le compte de qui elle livra beaucoup de fournitures, même si les finances de l'Alliance étaient telles qu'elle devait se contenter de reconnaissances de dettes au lieu d'espèces sonnantes et trébuchantes.

Quand son père put enfin quitter Kessel, Mirax n'avait plus besoin de lui dans leur profession commune : elle était en passe de se faire un prénom, et avait suffisamment de caractère et de talent pour mener sa carrière de contrebandière comme elle l'entendait. Parallèlement, Booster ayant décidé de prendre sa « retraite », elle ne put que mieux exister.

Retrouvailles sur Mrlsst

Peu après la Bataille d'Endor eurent lieu les retrouvailles entre Wedge « Veggie » et Mirax « Myra ». Mirax trafiquait des informations et des objets culturels, et représentait par ailleurs son père sur Mrlsst. À cette occasion, elle utilisait le bon vieux vaisseau de son père, le Pulsar Skate - un Yacht Baudo modifié. Quand il avait quinze ans, Wedge avait aidé Booster, père de Mirax, à y remplacer la chambre de fusion du moteur de tribord. Le vieux contrebandier avait offert le Pulsar Skate à sa fille quand il était sorti de Kessel.

Mirax se retrouva mêlée aux aventures de l'Escadron Rogue sur Mrlsst, lors des événements liés au Vaisseau Fantôme. Quand elle et les pilotes durent fuir le laboratoire de Rorax Falken, elle profita de la confusion pour dérober une datacarte tombée du cadavre du physicien mélomane, pensant avoir affaire à une composition musicale inédite. En définitive, il s'avéra qu'il s'agissait des plans d'un rayon de polarisation gravifique.

"Veggie" et "Myra" se retrouvent... "Veggie" et "Myra" se retrouvent...

Alliée des Rogues

Deux ans plus tard, Mirax croisa à nouveau la route des Rogue. Sauf que là, sa vie allait en être bouleversée...

À ce moment, elle trafiquait toujours à l'aide du Pulsar Skate, et disposait de deux membres d'équipage : le Sullustéen Liat Tsayv et un droïde de maintenance insectoïde de fabrication verpine.

Dans le système de Chorax, elle fut interceptée par l'Aspic Noir, un Croiseur Interdictor Immobilizer-418. L'Escadron Rogue arriva par hasard, sorti de l'Hyperespace par le navire impérial. Wedge Antilles donna l'ordre d'attaquer, d'autant qu'il avait reconnu le Pulsar Skate de Mirax. Les Impériaux mis en fuite, Mirax se retrouva embauchée par son vieux camarade pour donner un coup de main. Le chasseur X-Wing de Corran Horn étant trop endommagé pour voler, il fut arrimé au Pulsar jusqu'à la base rebelle de Talasea. À l'arrivée, Corran entreprit de la remercier, mais ses bonnes intentions tournèrent court quand il sut qui était la jeune femme...

- Merci de m'avoir ramené.
- Merci de m'avoir sauvée.
- De rien. Je suis Corran Horn.
- Êtes-vous un parent de Hal Horn ?
- Oui... c'était mon père. Pourquoi ?
- Parce qu'il a traqué mon père et l'a envoyé sur Kessel. Si j'avais su qui vous étiez, je vous aurais abandonné !
- Votre vaisseau est le Pulsar ! Si j'avais su que Booster Terrik me ramenait ici, je serais resté là-bas !
_La première rencontre entre Mirax Terrik et Corran Horn

Wedge arriva sur ces entrefaites et les calma sans mal. Mirax trafiquant pour l'Alliance à ce moment, sa cargaison se composait de matériel de première nécessité pour l'installation d'une base. Elle se retrouva assignée au ravitaillement de la base de Talasea, apportant notamment des pièces de rechange pour les X-Wings. Mirax et le Pulsar participèrent également à la Bataille de Hensara.

Un improbable ami... voire plus

Suite à l'attaque des Rogues contre les Impériaux sur Vladet, Corran, qui venait à peine de sortir d'une cuve à Bacta, fut consigné dans ses quartiers suite à sa désobéissance... même si celle-ci s'avéra une bonne chose pour l'accomplissement de la mission. L'apprenant par Wedge, Mirax rendit visite à son compatriote et y croisa Erisi Dlarit, avec qui Corran fricotait. Mirax arrivait avec quelques cadeaux : des magazines corelliens, deux boîtes de nerf fumé, une bouteille de Whisky Corellien (réserve de Whyren), et un Ryshcate, pâtisserie corellienne traditionnelle. Pourquoi autant d'attention envers un homme qu'elle aurait dû haïr ? En fait, elle ne le fit que par provocation, espérant le faire tourner en bourrique, lui qui avait déjà montré sa répulsion envers ce qu'elle était et envers de qui elle était la fille. Pourtant, à sa grande surprise, il accepta les cadeaux avec grâce, sans arrière-pensée... ce qui ne manqua pas de troubler Mirax.

Mirax repartit pour une nouvelle mission, au cours de laquelle elle fut réduite à trafiquer de la nourriture et des pièces détachées ; elle comptait passer du Bacta en contrebande, mais une attaque ashern contre une usine de traitement fit tellement grimper les prix du Bacta qu'elle en fut réduite à ces expédients. Comme ce n'était pas son jour, elle dut vite faire demi-tour, suite à une avarie technique sur le Pulsar. Ooryl Qrygg lui offrit son propre lit dans les quartiers qu'il partageait avec son coéquipier Corran Horn. Mais quand ce dernier arriva, alors que Mirax pensait qu'il passerait la nuit avec Erisi Dlarit, ils eurent une discussion au cours de laquelle Mirax laissa percer le fait qu'elle était jalouse de la jeune aristocrate thyférienne... alors même qu'elle ne s'en était pas rendue compte.

Une complicité certaine, pleine de sous-entendus, commença dès lors à s'installer entre eux. Du fait de l'inimitié que se vouaient leurs pères respectifs, ils avaient en quelque sorte une histoire en commun, et ils choisirent d'en rire :

- ... Ce n'est pas comme ça que je m'enrichirai !
- J'aimerais pouvoir t'aider.
- Oh, tu le peux ! Si je voulais tuer mon père, il me suffirait de lui envoyer un holo lui annonçant que le fils de Hal Horn désire m'aider à passer des marchandises en contrebande.
- Je crois que les cendres de mon père essaieraient de reprendre forme humaine pour m'en empêcher !
_Mirax et Corran

Au cours de cette conversation, Mirax apprit à Corran que le médaillon qu'il portait, ancien porte-bonheur de son père, était un Crédit Jedi, une médaille commémorative frappée quand un Jedi corellien atteignait le rang de Maître. Alors que chacun se couchait dans des lits différents, elle ne put s'empêcher de le titiller, lui demandant s'il avait assez chaud. Il refusa de mordre à l'hameçon car il partait en mission le lendemain. Elle insista... en se jouant de lui :

- Corran ?
- Oui ?
- Tu es sûr d'avoir assez chaud ?
- Certain.
- Très bien. Dans ce cas, tu ne verras pas d'inconvénient à me prêter ta couverture supplémentaire ?
- Bonne nuit, madame Terrik.
- Bonne nuit, monsieur Horn. Que la chance soit avec toi demain.
_Mirax et Corran

De plus en plus proches

Le lendemain matin, Mirax accompagna Corran jusqu'à l'aire d'envol. Wedge lui apprit qu'il avait laissé un message pour elle et son père s'il ne revenait pas, car les Terrik père et fille étaient sa seule famille depuis que sa sœur Syal Antilles Fel avait disparu.

Dès que les Rogues partirent, Erisi Dlarit, qui avait des vues sur Corran, menaça Mirax de faire couler son trafic si elle s'approchait trop du Corellien... et affirma qu'elle était prête à la récompenser si elle s'en éloignait. Mirax ne répondit pas à la provocation, mais elle savait que s'il devait se passer quelque chose entre Corran et elle, personne ne lui dicterait sa manière de se comporter. Professionnellement parlant, elle vendait et achetait, mais jamais elle ne se ferait acheter, surtout en ce qui concernait sa vie personnelle.

Avant de repartir avec le Pulsar, Mirax se renseigna sur ce que l'Escadron Rogue cherchait à acheter ou à vendre. Elle obtint la liste via M3, le Droïde de Protocole M-3PO intendant de l'escadron. Et se rendit compte que le droïde avait accès à des données qui risquaient de compromettre la mission de l'escadron : si quelqu'un remontait la piste, il saurait où allaient les Rogues. Elle convainquit Tycho Celchu, le second de Wedge, de l'aider. Même s'il était confiné à terre, il s'enfuit avec Mirax et ils s'envolèrent à bord du Pulsar. Arrivés sur les lieux de la mission de l'Escadron Rogue, sur Borleias, ils cachèrent le vaisseau et s'apprêtèrent à intervenir au cas où les choses tourneraient mal. Finalement, il s'avéra qu'ils s'étaient inquiétés pour rien, mais leur présence permit tout de même de récupérer Corran Horn, à nouveau en délicatesse avec son X-Wing.

- Permission de monter à bord, capitaine Terrik ?
- À condition que tu ne le dises jamais à mon père. Il tomberait raide mort s'il savait qu'il y a une aile X avec l'emblème de la CorSec dans son vaisseau.
- Si mon père était encore de ce monde, me voir ici lui ferait le même effet. Ne t'inquiète pas, le secret est bien gardé !
_Mirax et Corran

Mission sur Coruscant

Dans le mois qui suivit, Mirax continua à alterner les missions personnelles et d'autres pour le compte de la Nouvelle République, en particulier l'Escadron Rogue. À chaque fois qu'elle revoyait Corran, la complicité était toujours présente : ils étaient devenus de très bons amis. Mais ils hésitaient tout naturellement à franchir un cap supplémentaire : tous deux menaient des vies si dangereuses qu'ils ne pouvaient envisager de nouer une relation stable en pleine guerre.

Mirax se rendit sur Coruscant : elle fit atterrir le Pulsar sous une fausse identité et put y débarquer une partie de l'Escadron Rogue, dont la mission allait consister à reprendre la capitale de la galaxie à l'Empire. Les choses se gâtèrent pour elle quand, après avoir obtenu son autorisation de décoller avec un courtier corrompu, elle l'utilisa sur un système public, ce qui provoqua l'arrivée de la Force de Sécurité de Coruscant. Elle y échappa en se cachant dans le secteur de l'Invisec, après avoir exigé que le Soleil Noir l'aide, en compensation des services rendus par le passé par Booster. Ainsi, son vaisseau et son équipage furent mis en sécurité. Quant à elle, elle parvint à retrouver Wedge Antilles, infiltré lui aussi par un autre moyen, et fit la connaissance de Iella Wessiri, ancienne partenaire de Corran Horn à la CorSec.

Une fois l'ensemble des Rogues réuni, renforcés par quelques alliés, vint le moment de partir pour la mission la plus dangereuse : mettre hors d'état de fonctionner les boucliers planétaires de Coruscant, afin que la Nouvelle République puisse s'emparer de la planète. Corran Horn et Mirax Terrik choisirent ce moment pour s'avouer leurs sentiments :

- Avant Coruscant, je te trouvais intéressante et pleine d'attraits. Depuis, j'ai appris à mieux te connaître, à voir comment tu réagissais en cas de crise et à admirer ton sens des relations humaines. Autant d'atouts que je t'envie. Si nous nous en sortons sains et saufs, j'aimerais beaucoup approfondir notre relation.
- Corran Horn, me demanderais-tu de sortir avec toi ? Ou aurais-tu tiré le mauvais billet à la loterie ?
- S'il y en avait une, j'aurais racheté tous les tickets... Mirax, avec nos origines respectives, tu sais que les chances que ça marche entre nous sont assez minces.
- Mais nous sommes des Corelliens... On se moque des statistiques, pas vrai ?
_Mirax et Corran

Mirax partit ensuite avec Wedge et Iella. Au cours de leur mission, elle eut l'occasion de montrer ses talents d'informaticienne : elle reprogramma un droïde de construction afin qu'il sème de la confusion chez les Impériaux.

Si la mission fut couronnée de succès, Corran Horn fut en revanche porté disparu. Mirax eut le cœur brisé, et elle s'en ouvrit à son « frère » Wedge, qui ne put que compatir et tenter de la consoler. Mirax était une femme forte, elle ne pouvait rester longtemps abattue : elle avait besoin de s'occuper pour repousser le chagrin, pour éviter de tomber dans la dépression. Plus que jamais, elle s'investit auprès de la Nouvelle République et participa à des missions avec l'Escadron Rogue.

S'occuper l'esprit : de mission en mission

Au coeur de l'action... Au coeur de l'action... C'est ainsi qu'elle accompagna les Rogues dans le système Yag'Dhul pour aborder une station spatiale appartenant au seigneur de guerre Zsinj. L'Impérial stockait en effet du Bacta dans la station, dont la Nouvelle République avait cruellement besoin pour lutter contre le Virus Krytos. Quand les pilotes des chasseurs impériaux locaux acceptèrent de se rendre, ils furent pris en charge par le Pulsar. Wedge en profita pour faire la leçon à Mirax, car elle était en train de se refermer sur elle-même et manquait cruellement de sommeil.

Dès son retour, elle demanda à Wedge de venir discrètement à bord de son vaisseau, car elle avait récupéré quelqu'un qui pourrait s'avérer primordial dans l'effort de guerre contre Ysanne Isard. Il s'agissait de Qlaern Hirf, un Vratix de Thyferra, et membre du Cercle Ashern. Les Vratix étaient exploités par les deux familles dirigeant Thyferra, à savoir les familles Xucphra et Zaltin, alliées à la Nouvelle République. Or Hirf voulait que son peuple s'affranchisse de la tutelle des deux familles, et proposa donc de lutter contre le Virus Krytos pour montrer son implication. Il est intéressant de noter qu'une telle situation était potentiellement explosive : si les Thyferriens l'apprenaient, ils pourraient couper l'approvisionnement en Bacta à la Nouvelle République, alors qu'elle en avait cruellement besoin. Le fait que Hirf s'adresse à Mirax Terrik pour faire passer le message montrait à quel point il considérait la jeune femme comme une personne de confiance. La contrebandière était notamment connue pour son éthique.

Quand le laboratoire secret de Hirf fut mis en place, il s'avéra qu'il avait besoin pour ses recherches de Ryll de type Kor, le plus rare. Les Rogues et le Pulsar Skate de Mirax se rendirent donc sur Ryloth pour en obtenir. Mirax avoua à Wedge qu'elle se remettait lentement de la disparition de Corran, même si le fait de n'avoir jamais retrouvé son corps était dur à digérer.

Mirax fit partie d'un convoi transportant du Bacta, qui avait rendez-vous avec l'Escadron Rogue dans le système Alderaan. Mais quand Wedge et les siens arrivèrent, Zsinj et son Super Star Destroyer de classe Executor Poing d'Acier étaient passés par là. Tout le convoi semblait avoir été anéanti. En fait, Mirax était en mission secrète pour le compte du général Airen Cracken, transportant du Ryll, du Bacta et un Vratix dans le cadre de la mise au point d'un médicament pour lutter contre le Virus Krytos.

Amoureuse

Plus rien ne sera jamais plus comme avant... Plus rien ne sera jamais plus comme avant... Le temps qu'elle revienne sur Coruscant, le Lusankya s'était dévoilé et Corran Horn avait refait surface. Quand celui-ci apprit la « disparition » de Mirax, il fut bouleversé. Durant sa captivité, il n'avait pas eu l'opportunité de trop penser à elle. Désormais, il savait à quoi s'en tenir au niveau sentimental vis-à-vis de la jeune Corellienne. C'est sur ces entrefaites qu'elle fit son retour...

Les deux jeunes gens cessèrent leur jeu de cache-cache avec la mort et leurs sentiments, et décidèrent de s'installer ensemble.

Membre d'une armée privée

Ils n'eurent pas le temps de profiter de leurs retrouvailles, car Corran et le reste de l'Escadron Rogue démissionnèrent. Mirax prit tout naturellement fait et cause pour eux, et offrit spontanément de leur trouver des vaisseaux. Cerise sur le gâteau, elle serait payée, pour une fois : Tycho Celchu disposait de sommes importantes sur des comptes bancaires à son nom, qui avaient été mis en place pour le faire passer pour un traître. Ironie de la situation : la Nouvelle République n'avait jamais pu la payer, et l'escadron démissionnaire le pouvait, lui.

Mirax allait jouer un rôle important dans la guerre du Bacta, destinée à arracher Thyferra des griffes d'Ysanne Isard. Maintenant que l'Escadron Rogue était passé dans la clandestinité, il venait de rentrer dans son monde à elle, celui de la contrebande et de l'illégalité.

Avec Winter, elle s'occupa d'une partie de l'approvisionnement de la petite armée privée que Wedge Antilles monta pour l'occasion. Ses relations faisaient qu'elle connaissait bien des vendeurs pouvant leur être utile. Bien entendu, elle mit le Pulsar Skate à la disposition de Wedge.

Retrouvailles sur Tatooine

Elle partit avec Corran et Gavin Darklighter pour voir s'il était possible de récupérer du matériel dans d'anciens entrepôts impériaux abandonnés, localisés par Winter sur Tatooine. Ils décidèrent d'entrer en contact avec l'oncle de Gavin Darklighter et père de feu Biggs Darklighter, Huff Darklighter. Il pourrait leur être utile car il baignait dans des activités de vol et de recel de marchandises diverses et variées, incluant des armes.

De retour dans la cantina de Wuher, Mirax était chez elle. Les rares inconscients qui tentèrent de l'importuner furent vite remis à leur place :

- ... Sais-tu à qui tu t'adresses ? Cette fille s'appelle Mirax... Mirax Terrik.
- Terrik ? Comme dans... Booster Terrik ?
- C'est sa fille. Faites marcher vos neurones et allez vous excuser, ou les Jawas viendront prendre vos mesures. C'est le Rodien qui paye la tournée.
- Je... euh... nous vous demandons pardon de vous avoir dérangés. Mon nom est... Enfin, ça n'a guère d'importance, mais si je peux vous rendre service, surtout n'hésitez pas.
_Wuher et deux importuns

Indépendamment de leur mission pour le compte de Wedge, Corran demanda à Mirax si elle avait mis son père au courant de la liaison qu'ils entretenaient. Elle n'en avait pas eu le temps et n'arrivait pas à localiser son père, qui avait la bougeotte. Ils purent y remédier chez Huff Darklighter, quand Corran tenta d'intimider un homme en lui dévoilant la filiation de Mirax. Mais cette fois-ci, il essuya un échec et chercha l'explication auprès de Mirax :

- Ça marchait au bar, pourquoi pas ici ?
- Au bar, les clients avaient peur de mon père.
- Et pas ce clown ?
- Corran... ce clown est mon père.
_Mirax et Corran

Un père encombrant, Booster Terrik Un père encombrant, Booster Terrik Le père et la fille se retrouvèrent alors à se crier dessus, aussi butés l'un que l'autre. Booster ne voyait en Corran que le fils de son ennemi Hal Horn, et Mirax y voyait son petit ami. Mais la dispute prit vite fin et ils se réconcilièrent : ce genre de scène était coutumière entre eux. Mirax n'eut même pas à négocier contre son père pour acheter des armes à Huff. Il lui suffit de dire à Booster qu'elle agissait pour le compte de Wedge pour que le contrebandier corellien ordonne à Huff d'offrir les armes en question.

Le soir, ils furent invités au sein de la pléthorique famille Darklighter, et Mirax et son père en profitèrent pour rattraper le temps perdu. Elle le convainquit sans mal de rejoindre le groupe de Wedge : il avait toujours eu de l'affection pour lui, sa fille était impliquée, et le fils de son ancien ennemi avait des vues sur elle. Comment aurait-il pu ne pas s'impliquer ?

Nouvelles missions

Mirax participa avec Corran, Iella Wessiri, Elscol Loro et Sixtus Quint à une mission consistant à se rendre sur Thyferra avec un vaisseau-citerne détourné, le Chevaucheur de Nuages Mimban, pour rejoindre les rebelles asherns. Ils y retrouvèrent Bror Jace, qui s'était fait passer pour mort.

Plus tard, elle mit à la disposition de son père le Pulsar Skate, quand un certain nombre de contrebandiers vinrent à la station Yag'Dhul de Wedge : leur approche fut menée par l'ordinateur de bord du Pulsar Skate, auquel leurs systèmes furent asservis.

Avec son père, elle partit négocier avec Talon Karrde, qu'elle connaissait depuis longtemps, notamment pour avoir mené des enchères victorieuses contre lui par le passé. Un grand respect mutuel les liait, presque de l'amitié. Ce qui ne les empêchait pas à l'occasion de se muer en concurrents féroces et subtils. Mirax avait appris la contrebande avec les meilleurs :

- ... Le cours [du Bacta] est si haut qu'en comparaison, celui du matériel militaire et des munitions est en baisse. Il y a plus d'offres que de demandes... Je ne devrais pas vous le dire.
- sauf si vous voulez nous prévenir de manière subtile que vous allez nous voler...
_Mirax et Talon Karrde

Mirax et Karrde avaient tellement la contrebande dans le sang que la fois suivante où ils se rencontrèrent, et alors que Karrde avait des comptes à rendre car une personne de son réseau avait trahi le groupe de Wedge, ils se mirent à négocier sur un Lanvarok de la Sith - pour gaucher - que Karrde possédait, tandis que Mirax connaissait un acquéreur potentiel ! Elle assista ensuite aux négociations entre Booster et Karrde, car les deux hommes avaient plus de savoir-faire qu'elle en la matière, et elle profita pour apprendre certaines ficelles subtiles.

Père et fiancé, entre chien et chat

Une épine fut ôtée du pied de Mirax un peu plus tard quand, en son absence et suite à une énième dispute entre les deux hommes les plus importants de sa vie, Booster Terrik et Corran Horn, Wedge Antilles intervint pour les calmer et leur mettre les points sur les « i ». Il leur rappela que tout ce qu'ils gagnaient à se prendre le bec était de rendre malheureuse Mirax... ce qui était bien la dernière chose qu'ils voulaient. Le terrain était désormais déminé... un minimum.

Un peu plus tard, Mirax prit en charge la traîtresse Mélina Carniss sur la station Yag'Dhul de Wedge pour lui faire perdre du temps et retarder le moment où elle pourrait donner les coordonnées du lieu à Ysanne Isard. En manipulatrice invétérée, Mirax joua le rôle de la bonne copine collante bien comme il faut.

Alors que la bataille finale de la Guerre du Bacta se profilait, Corran Horn demanda Mirax en mariage. Il lui offrit son Crédit Jedi, l'objet qu'il tenait de son père et qu'il chérissait plus que tout.

À l'issue de la bataille, Booster décida de garder à son compte le Virulence, un Star Destroyer Imperial II. Si Mirax trouvait l'idée folle, elle assista aux négociations menées par Booster, Talon Karrde, Corran et Airen Cracken, au cours desquelles un arrangement fut trouvé. Elle en profita également pour apprendre à son père ses fiançailles avec Corran, ce qui le mit hors de lui. Mais le contrebandier ne put s'appesantir sur le sujet, car il dut aller prendre possession de son nouveau navire.

Ce que Booster comme Corran ignoreraient par la suite, c'est que Airen Cracken conclut un accord avec Mirax Terrik : elle accepta de donner la position de l'Aventurier Errant, ex-Virulence, à chaque fois qu'elle la connaissait, et accepta de rapporter toutes les rumeurs qu'elle entendait et qui étaient susceptibles d'intéresser le général. En échange, le général accepterait de fermer les yeux si les manifestes du Pulsar Skate ne correspondaient pas tout à fait à la réalité. Cracken savait que la jeune femme ne ferait rien de néfaste. Seuls Iella Wessiri, devenue une amie proche de Mirax, et Whistler, le droïde astromécano de Corran, furent au courant de l'accord.

Une fine diplomate... Une fine diplomate...

Mariage

Quand la crise fut terminée, Wedge et les siens furent réintégrés au sein de la Nouvelle République, et il obtint le commandement du Lusankya. En tant que capitaine, il avait désormais le pouvoir de procéder à des mariages, et ne se fit pas prier pour marier sa vieille amie Mirax à Corran Horn... au grand dam de Booster, qui dut se résoudre à accepter la situation. Mirax était désormais Mirax Terrik Horn. Une deuxième cérémonie, destinée à accueillir tous leurs amis, eut lieu par la suite sur Coruscant.

Un rare moment de détente. Un rare moment de détente. Les deux époux passèrent leur lune de miel sur une station balnéaire très huppée du continent nord d'Alakatha, dans le système K'vath. Wedge leur avait recommandé l'endroit, et le fait qu'ils incarnaient un couple glamour ayant libéré Coruscant de l'Empire fit que le séjour leur fut offert.

Mirax état une femme de tête et savait ce qu'elle voulait de la vie. Notamment avoir des enfants. Malheureusement pour elle, elle ne put faire plus qu'aborder le sujet que déjà se profilait une nouvelle menace sur la galaxie, avec l'arrivée du Grand Amiral Thrawn.

L'épisode Thrawn

La guerre menée par Thrawn fut une période tendue pour le couple, toujours sur la brèche. Tandis que Corran était toujours membre de l'Escadron Rogue, Mirax ne fut cette fois-ci pas utilisée comme soutien aux chasseurs. Elle n'en fut pas moins active en zones dangereuses, puisqu'elle participa à l'évacuation de nombreux réfugiés sur les planètes menacées par Thrawn.

La fin de cette guerre fut l'occasion des retrouvailles entre eux, retrouvailles qu'ils espéraient définitives. Las ! Lors de la fête donnée en l'honneur de l'Escadron Rogue - et organisée par Mirax -, un ancien prisonnier du Lusankya, Urlor Sette, que Corran avait connu quand il y était lui-même retenu, « s'invita » et s'écroula mort. Pour les deux époux, les vacances étaient terminées avant même d'avoir commencées, car le message était clair : Ysanne Isard était en vie. Et Corran savait qu'il ne connaîtrait pas le repos tant qu'il n'aurait pas tenu sa promesse de libérer Jan Dodonna, qu'il avait également connu en captivité et à qui il avait juré de revenir le libérer.

Espionne

Iella Wessiri ne fut pas satisfaite des premières conclusions de l'enquête sur l'arrivée d'Urlor Sette : à ses yeux, il n'était que l'appât d'un piège destiné aux Rogues. Quand elle s'en ouvrit à Mirax, celle-ci la décida à remonter la piste avec elle, sur Commenor. Elles partirent trois semaines plus tard, le temps qu'Iella prenne ses dispositions sur le travail à faire dans son service des Renseignements pendant son absence, et que Mirax monte un petit commerce plus ou moins légal là-bas. D'autant que la contrebandière avait assez baroudé pour savoir comment circuler discrètement sur Commenor. Elle passa également par son père pour qu'elles aient de fausses identités.

Alors qu'elles s'introduisaient frauduleusement dans le bureau de Mem Wooter, qui semblait impliqué, et qu'elles y volèrent une datacarte cryptée, elles furent faites prisonnières par six Impériaux, des professionnels vraisemblablement issus des Renseignements impériaux. Elles furent libérées par des Verpines - menés par Baz Korral - qui avaient une dette envers Booster Terrik : le vieux contrebandier refusait en effet de laisser sa fille sans protection, surtout pour une mission d'infiltration aussi dangereuse.

Mirax et Iella purent dès lors regagner l'Aventurier Errant avec leur escorte... après que Mirax ait pu mettre la main sur des statuettes originaires d'Alderaan, obtenues suite à un tuyau de Baz Korral. La contrebandière ne perdait pas le nord !
Si Mirax était soulagée d'être en vie, elle fut aussi extrêmement vexée que Booster lui ait collé un chaperon sur le dos. S'il n'avait pas encore compris qu'elle était devenue une adulte, il dut vite se faire à cette idée, suite à l'explication qu'elle déclencha entre eux. Lors de celle-ci, Booster lâcha une parole qui montrait à quel point Mirax était désormais une personnalité reconnue : il admit sa fierté de se voir parfois qualifié de « père de Mirax Terrik », ce qui impliquait qu'aux yeux de certains, la fille était désormais plus célèbre que le père.

La datacarte que les deux femmes avaient volé ayant dévoilé ses secrets, il s'avéra fort possible que l'Escadron Rogue vole vers une embuscade. L'Aventurier Errant se rendit sur les lieux et ne put que constater le désastre : des débris de X-Wings, deux corps flottants dans l'espace, ainsi qu'un bout de l'aile du vaisseau de Corran.

Barrer la route d'Ysanne Isard

La semaine suivante fut terrible pour Mirax, persuadée que Corran était mort. Et contrairement à la dernière fois, Wedge, également porté disparu, ne put la réconforter... ni Iella, atterrée par la mort de Wedge, de qui elle s'était pas mal rapprochée au fil du temps. Couvée par Booster, Mirax n'avait plus goût à rien, et son père la poussa à venir accueillir avec lui Talon Karrde, qui venait de se faire annoncer. Il amenait avec lui Whistler et Gate, les droïdes de Corran et Wedge. Ils étaient parvenus à s'enfuir leur rapportèrent que leurs maîtres respectifs étaient toujours en vie.

Convoqués sur Coruscant, Mirax, Booster et Iella se virent confier une mission par l'amiral Ackbar et le général Airen Cracken : mettre en branle toutes leurs sources de renseignements afin de découvrir les véritables plans d'Ysanne Isard... et y mettre un terme. Ils se livrèrent à une véritable analyse psychologique d'Ysanne Isard. En se mettant dans sa peau et en tentant de réfléchir comme elle, ils espéraient pouvoir anticiper ses futurs mouvements.

Signe qu'il avait la plus grande confiance en Mirax et Iella, Cracken confia à chacune une datacarte contenant des ultra-codes d'autorisation, permettant d'avoir accès aux archives de l'armée, de la marine, des renseignements, de différents organes du gouvernement et de quelques entreprises privées. Elles avaient désormais également accès à cinq millions de crédit chacune. Mais Mirax fut surtout interloquée d'entendre le général les autoriser à tuer des gens dans le cadre de leur mission. Tous trois, au bout de trois semaines d'efforts ininterrompus, allaient comprendre le but d'Ysanne Isard : récupérer le Lusankya, basé à Bilbringi le temps de sa réfection.

Enlèvement

Après l'offensive menée par l'Empereur ressuscité, les choses semblèrent enfin se calmer pour Mirax et Corran. Mirax revint à la charge sur un sujet qui l'intéressait hautement : avoir des enfants. Il la blessa en lui confiant son peu d'engouement en la matière, mais l'idée fit tout de même son chemin. Il accepta même de prendre une décision dès que les ennemis attitrés des Rogue à ce moment, les Scélérats de Leonia Tavira, seraient mis hors d'état de nuire. Mirax s'ouvrit même de ce problème à Ooryl Qrygg, le coéquipier de Corran, afin qu'il lui fasse la leçon à son tour. Cette fois-ci, il se décida réellement. Dès son retour, il apprendrait à Mirax la bonne nouvelle.

Pendant ce temps, Mirax rendit visite à Airen Cracken afin de proposer ses services dans la lutte contre les Scélérats : plus vite ils auraient disparu, plus vite elle pourrait fonder une famille. Lors de cette enquête, elle fut capturée sur Nal Hutta par les Jensaarai, alliés contre leur gré de Leonia Tavira. Si cette dernière voulut l'exécuter, le chef de ses alliés, la Saarai-kaar, s'y opposa. Grâce à la Force, elle avait appris que Mirax était liée à un certain « Halcyon » - en l'occurrence Corran Horn -, et que celui-ci détruirait ou sauverait les Jensaarai. En gardant la jeune femme en vie, la Saarai-kaar s'assurait que Halcyon viendrait, et que le destin des siens soit dévoilé.

Pendant sa période de captivité, Mirax fut plongée dans de longues transes, entrecoupées de courtes périodes de réveil au cours desquelles elle était nourrie.

Un commando composé de Corran Horn, Luke Skywalker, Ooryl Qryyg et Elegos A'kla monta une audacieuse opération pour libérer Mirax, retenue prisonnière sur Susevfi. Dès que celle-ci ouvrit les yeux, elle profita de sa connaissance du terrain pour les aider à quitter les lieux. Ce fut également elle qui paralysa la Saarai-kaar alors que celle-ci avait pris l'avantage dans le duel au Sabrelaser l'opposant à Corran.

L'enquête menée par Corran pour retrouver sa femme l'avait conduit à aller étudier au Praxeum Jedi sur Yavin IV. Il y fit la connaissance de Mara Jade, qui s'était aperçue que Mirax avait disparu. Elle expliqua ses déductions à Corran en des termes très révélateurs de la manière dont Mirax était perçue :

Mirax est très douée. Une contrebandière d'élite ! Elle sait dénicher des denrées exotiques et les écouler. Talon Karrde parle encore du Lanvarok Sith qu'il tenait d'elle. Quand une personne comme Mirax disparaît plus d'une quinzaine de jours, soit elle est sur un coup fumant, soit elle est morte.
_Mara Jade, à propos de Mirax Terrik

La famille s'agrandit

Cette fois-ci, Mirax et Corran allaient enfin connaître une période calme dans leur vie, bien méritée !

Leur fils aîné naquit en l'an 13 et se nomma Valin Horn, en hommage au père de Corran qui, avant de s'appeler Hal Horn, avait pour nom Valin Halcyon. Leur fille cadette, Jysella Horn, vit le jour trois ans plus tard. Les deux enfants, sensibles à la Force, suivraient une formation de Jedi.
Talon Karrde, qui avait vu Mirax grandir et ne manquait jamais de lui offrir des cadeaux quand elle était petite, reprit cette tradition pour le compte de Valin et Jysella.

Le meilleur ami de Mirax, Wedge Antilles, profita également de cette période pour convoler avec Iella Wessiri. La deuxième fille du couple, Myri Antilles, hérita son nom de celui de sa « tante » Mirax.

Mirax prenait très au sérieux son rôle de mère. Lors d'une mission menée dans le cadre du Document de Caamas, elle se retrouva avec son fils Valin Horn, Corran Horn, Talon Karrde et Booster Terrik sur la passerelle de l'Aventurier Errant. Quand un chasseur inconnu - qui serait ensuite identifié comme étant une Griffe Chiss - sembla se diriger droit sur la verrière de la passerelle du vaisseau, alors que les armes et les boucliers de bord étaient hors d'usage, Mirax n'hésita pas une seconde à quitter les lieux avec son fils, pour le sauver de l'éventuel danger... en abandonnant ses proches derrière elle !

En l'an 20, Mirax fut l'une des demoiselles d'honneur de Mara Jade lors de son mariage avec Luke Skywalker.

La Guerre des Yuuzhan Vong

Au début de la guerre, Mirax et le Pulsar Skate - ainsi que Whistler, l'ancien droïde de Corran - se mirent au service de Luke et Mara, qui menaient l'enquête pour retrouver Daeshara'Cor. C'est ainsi qu'elle les conduisit - avec Anakin Solo et Chalco - sur Vortex pour suivre une piste, puis sur Garos IV. Quand la guerre menaça de toucher Ithor, elle profita du Pulsar Skate pour embarquer des réfugiés ithoriens avec leurs précieuses plantes. Peu après, Corran fut contraint à l'exil et elle décida tout naturellement de l'y suivre : ils se rendirent sur Corellia, auprès du grand-père de Corran, Rostek Horn, mais n'y demeurèrent pas longtemps. Ils ne pouvaient rester en retrait de la guerre alors que celle-ci se propageait.

Sur l'Aventurier Errant

Quand Luke demanda à Booster d'embarquer la trentaine d'apprentis Jedi que comptait l'Ordre, Mirax aida à s'en occuper, d'autant que ses deux enfants faisaient partie du lot. Avec l'aide de Cilghal, elle prit également en charge Mara Jade, dont la grossesse arrivait à terme. Cilghal procéda à l'accouchement, auquel assista Luke, et les premiers visiteurs du petit Ben Skywalker furent Mirax et Anakin Solo, qui venait d'arriver à bord.

Mirax et Corran revinrent sur Corellia peu de temps après, et parvinrent à survivre à l'attaque de Voxyns. À la suite de quoi ils regagnèrent l'Aventurier Errant.

Mirax eut encore l'occasion de prouver son instinct maternel, soutenue par Corran... et de faire capoter une attaque surprise contre une petite flotte vong. En effet, alors qu'ils se trouvaient sur la base Eclipse, attendant avec Luke Skywalker, Mara Jade et d'autres pilotes que la flotte vong passe pour les prendre à revers, c'est l'Aventurier Errant qui arriva, la flotte ennemie aux trousses. Les deux époux voulurent intervenir sur-le-champ pour attaquer les Yuuzhan Vong, d'autant que leurs enfants se trouvaient à bord. Mais s'ils se lançaient, l'effet de surprise ne jouerait plus et la bataille deviendrait incertaine. Corran fut finalement convaincu par Han Solo de ne pas intervenir, et Mirax, privée du soutien de son mari, dut elle aussi ronger son frein.

Après la chute de Coruscant et jusqu'à la fin de la guerre, tandis que son mari assumait pleinement son rôle de Chevalier Jedi, Mirax retourna sur l'Aventurier Errant auprès de son père et prit une part active dans l'Alliance des Contrebandiers, qui comptait notamment Talon Karrde, Booster Teerik, Lando Calrissian, Tendra Risant et Crev Bombassa.

Exil

À la fin de la guerre, Mirax et Corran s'installèrent définitivement sur Corellia... du moins le croyaient-ils. La partition corellienne eut bien entendu des répercussions sur eux. Le gouvernement assigna Mirax à résidence : elle était suspecte aux yeux de certains en tant qu'épouse de Jedi, tandis que d'autres auraient aimé profiter de son expérience de contrebandière en produits dangereux.

Malgré sa position, elle n'hésitait pas à aider ses vieux amis. Quand Wedge Antilles se retrouva à devoir fuir Corellia, il eut besoin de l'aide de Corran Horn, qu'il obtint via le relais de Mirax. Finalement, ils furent amenés à fuir ensemble, jusqu'à l'Aventurier Errant.

Les enfants dans la tourmente

Après la fin de la Seconde Guerre Civile Galactique, Corran et Mirax s'installèrent dans un appartement sur Coruscant, un endroit pratique pour être plus proches de leurs enfants. Un matin, Mirax eut l'horreur de se faire attaquer par son propre fils Valin Horn, ce dernier étant persuadé que sa mère avait été remplacée par un clone d'elle même. L'intervention de Corran permit à Mirax de s'en sortir indemne mais Valin en profita pour prendre la fuite. Quelques jours plus tard, ce fut au tour de leur fille, Jysella Horn, de succomber aux mêmes hallucinations, provoquées par la Psychose de Force. Les deux enfants Horn furent en revanche capturés et emprisonnés au Centre de détention 81, non sans avoir été au préalablement congelés dans de la carbonite. Mirax et Corran eurent beaucoup de mal à supporter de voir leurs enfants traités comme des criminels, d'autant plus qu'une rumeur courait que leur maladie était de cause génétique, malgré les démentis du Nouvel Ordre Jedi. Cependant, grâce à l'intervention des Jedi, Mirax et Corran purent obtenir un droit de visite auprès de la juge Arabelle Lorteli, qui les avait condamné au sein de la Cour des Affaires Jedi. Lorsqu'ils se rendirent sur place avec Saba Sebatyne, Jaina Solo et des journalistes, les Horn découvrirent avec stupeur que leurs enfants étaient exposés comme des trophées sur les murs du bureau de Wruq Retk, le Colonel qui dirigeait le centre. Mirax ne put retenir sa colère et frappa le militaire d'un coup de poing si violent qu'il lui fit perdre immédiatement connaissance. La Chef d'Etat de l'Alliance Galactique Natasi Daala arriva sur ces entrefaites et calma la situation. Elle reconnut le comportement intolérable de Retk et promis de ne pas poursuivre Mirax pour avoir attaqué un militaire de l'Alliance.

Articles en rapport

Corran Horn
Corran Horn
Personnages
Escadron Rogue
Escadron Rogue
Organisations
Mirax
Mirax
Personnages
Pulsar
Pulsar
Personnages
Contrebandier
Contrebandier
Organisations