Gilad Pellaeon

Gilad Pellaeon fut l'assistant et le fils spirituel du Grand Amiral Thrawn, auquel il succéda aux commandes du Chimaera. Il dirigea par la suite les Vestiges de l'Empire Galactique.

C'est la beauté de la bataille que j'aime. La chorégraphie et le défi de se positionner exactement comme il faut. Sans parler du plaisir que l'on ressent à constater que l'ennemi fait exactement ce que vous voulez qu'il fasse.
_Gilad Pellaeon

Gilad Pellaeon naquit sur Corellia, en 51 avant la Bataille de Yavin, et y passa la majeure partie de son adolescence, puis sa famille déménagea sur Coruscant, la capitale galactique. À la même époque, Pellaeon entra à l'âge de quinze ans à l'Académie Militaire de Raithal, utilisant un pirate informatique pour falsifier ses documents d'identité. Tout du moins, après avoir reçu son diplôme d'officier, il entra dans le département Judiciaire où il fut remarqué comme l'un des meilleurs éléments. Durant la Guerre des Clones, il servit aux côtés des Jedi Ronhar Kim et Tap-Nar-Pal lors de la Bataille de Merson, bataille au cours de laquelle il réussit à sauver l'essentiel de sa flotte de destroyers Acclamator du piège Séparatiste. Après plusieurs années, il réussit à débusquer un groupe de pirates sur Gravyn et fut promu sur le Destroyer Stellaire de classe Impérial II Chimaera en tant que Commandant en Second.

Lors de la Bataille d'Endor, le Commandant du Chimaera, l'Amiral Horst Strage, mourut des conséquences d'un tir de canon à ion au moment de la destruction de l'Étoile Noire II. Etant son second, Pellaeon prit de facto sa place au commandement, afin de continuer le combat sous les ordres du Grand Amiral Teshik, mais les Rebelles ayant le dessus, le vaisseau de Teshik fut abattu, Gilad finit par quitter le champ de bataille en ordonnant la retraite générale des forces impériales du secteur. Et ainsi il rassembla la flotte dans le système d'Annaj. Par la suite, beaucoup de Hauts Officiers se proclamèrent Seigneur de Guerre, mais Gilad Pellaeon resta fidèle aux règles et à la hiérarchie de l'Empire Galactique créé par Palpatine. Alors que de leur côté les Rebelles proclamaient la création de la Nouvelle République, Pellaeon prit en charge, en tant qu'Officier impérial, de maintenir une Unité des morceaux épars de l'Empire, pour leur résister. Cependant, il eut beaucoup de mal à se faire entendre, car ayant une sphère d'influence restreinte.

Mais grâce au retour du Grand Amiral Thrawn des régions inconnues, qui avait des idées en commun avec Pellaeon, il réussit à former une flotte de frappe importante, avec comme vaisseau Amiral le Chimaera. Gilad reprit espoir quant à la renaissance de l'Empire Galactique. À ce moment, l'affrontement entre la Nouvelle République et l'Empire connut un nouveau retournement. Pellaeon entra dans une période « d'apprentissage », ce qui lui conféra par la suite une tactique et une plus grande intelligence des combats au niveau stratégique. En effet, Thrawn, l'Amiral Chiss, étant l'un des plus grand tacticiens que la galaxie ait connu. Il apprit ainsi l'improvisation des champs de batailles, et l'importance de récolter des informations sur l'ennemi afin de mieux le combattre, notamment en regardant Thrawn étudier l'art de ses ennemis pour mieux les vaincre et les manipuler après. Il apprit à savoir quand une bataille était perdue et à quitter le champ de bataille en préservant ses hommes plutôt que tous les faire mourir en vain. Il apprit aussi de Thrawn l'utilité des technologies comme le champ de camouflage quand ce dernier mit en orbite de Coruscant vingt-deux astéroïdes camouflés en laissant l'ennemi craindre qu'il y en ait plus. Il apprit aussi à utiliser et ne pas sous-estimer tous les alliés et groupes possibles, du plus simple contrebandier à l'armée organisée. À la mort de Thrawn à la Bataille de Bilbringi, Pellaeon, devint l'un des officiers les plus gradés des restes de l'Empire en décadence. Et, sachant qu'il ne terminerait pas la bataille en vainqueur sans le génie tactique de Thrawn, sonna la retraite.

Après la mort de Thrawn, Pellaeon fut forcé de battre en retraite avec sa flotte dans le Noyau, plus précisément dans le système de Byss. Progressivement, il accrut son importance et autorité autour de lui. Il participa aux campagnes de l'Empereur Ressuscité, à la bataille de Duro, et perdit le Chimaera pendant l'invasion de la planète.
L'Empereur mort de nouveau, le Vice-amiral Pellaeon fut forcé de retourner dans le Noyau profond, en rejoignant les forces du Haut Amiral Teradoc, qui s'était proclamé Seigneur de la Guerre et luttait pour le contrôle de l'Empire, Gilad se vit assigner une place dans une flotte composée de Destroyers de classe Victoire.

Par la suite, l'Amiral Daala réunit les différents protagonistes, parmi lesquels le Seigneur Suprême Harrsk et l'Amiral Teradoc, ainsi que d'autres Seigneurs de la Guerre. N'arrivant pas à tous les mettre d'accord, Daala les exécuta, la salle où eut lieu la réunion étant piégée. Maintenant au contrôle de l'Empire, Daala fit de Pellaeon son second et l'envoya, avec une flotte de dix-sept Star Destroyers, attaquer l'Académie Jedi de Yavin IV, en avant-garde, préparant l'arrivée du Superdestroyer Marteau du Chevalier. Cependant, les Jedi réussirent à repousser la flottille jusqu'aux confins du système de Yavin grâce au pouvoir qu'ils avaient développé dans la Force. Callista, une des étudiantes du Praxeum Jedi, pénétra dans le Marteau du Chevalier et réussit à déclencher l'explosion des chasseurs qui étaient dans les hangars. Il fut dévié de sa trajectoire en direction du cœur de la géante gazeuse de Yavin, où il fut détruit. Après cet échec, l'Amiral Daala démissionna et nomma Pellaeon Suprême Commandeur de la Flotte Impériale. Toujours fidèle au dogme de l'Empire, Pellaeon n'était pas un homme qui avait soif de pouvoir, ou qui aurait pu commettre des abus de pouvoir. Ayant désormais suffisamment de poids dans la hiérarchie, il prit l'initiative de regrouper tous les éléments se disant impériaux, pour les unir sous la même bannière, cette union serait plus tard appelée « Les Vestiges de l'Empire ». Pendant les années qui suivirent, il lança des offensives contre la Nouvelle République, et ainsi, réussit à stabiliser l'union Impériale.

Cependant malgré la notoriété et l'autorité qu'il possédait et malgré ses principes, Gilad ne pouvait empêcher certains Moffs des Vestiges de vouloir prendre leur revanche sur « les Rebelles » qui leur avaient volé leur « place naturelle » au sein de la galaxie. Alors que Gilad voulait mettre fin aux tempéraments guerriers entre les Vestiges et la Nouvelle République par un traité de paix honorable, le Moff Disra aidé d'un brillant soldat tacticien de l'Empire, le Major Grodin Tierce, cherchait encore à vaincre la Nouvelle République et ils utilisèrent la Crise du document de Caamas et la légende du génie tactique de Thrawn afin de faire trembler sur ses bases la cohésion de la Nouvelle République. Gilad pendant ce temps attendait impatiemment l'amiral républicain Garm Bel Iblis pour signer le traité de paix dans un système reculé et neutre, sans savoir que Bel Iblis n'avait jamais reçu le message. Le major Tierce et le Moff Disra essayèrent même de faire croire à Gilad que Bel Iblis ne voulait aucunement d'un traité de paix en faisant attaquer le Chimaera par un groupe de cargos battant pavillon Corellien. Gilad voulant connaître l'identité des attaquants employa une variante d'une tactique de Bel Iblis, tactique que Bel Iblis aurait évidemment vu venir, mais le groupe de cargo « corelliens » fut décimé par la gifle de l'Aile A et Gilad sut que son adversaire n'était pas Bel Iblis, ce qui redoubla sa détermination à attendre l'amiral pour signer le traité de paix.

Cependant Han et Leia Solo, tout en menant l'enquête sur la Crise de Caamas, finirent par recevoir le message destiné à Bel Iblis grâce à l'intervention de Ghent, Chef du Chiffre, et se rendirent au lieu de rendez-vous. Ils conclurent les termes de la paix sous condition que Gilad les aide à arrêter le Moff Disra et son acolyte. Plus tard le traité fut officiellement signé au cours des Accords de Bastion par le Suprême Commandeur et le Président Ponc Gavrisom. Ce traité permit aux Vestiges de redorer leur blason, et d'achever la Guerre Civile Galactique de manière « fair-play ». Surtout cela permit à Gilad de conserver les principes d'ordre et de discipline de l'Empire et de rejeter les principes de « supériorité » humaine et la corruption dont l'Empire était victime.

Gilad Pellaeon dans Réunion Gilad Pellaeon dans Réunion Pendant la période où les Yuuzhan Vong envahirent la galaxie, Pellaeon dut faire face plus que jamais aux préoccupations politiques. Il accepta cependant d'aider la Nouvelle République face aux Yuuzhan Vong pendant la bataille de Garqi, puis à Ithor, même si ses services furent payés à coups de technologie pour contenter les Moffs, qui n'ayant pas été attaqués par les Yuuzhan Vong, ne voulaient pas se mêler au conflit. Mais malgré l'alliance des forces en présence la planète fut détruite et Pellaeon quitta le secteur en espérant revoir ceux qu'il considérait désormais comme des amis.

Cependant, plus tard dans les conflits, Leia et Han partirent en ambassadeurs pour les Vestiges afin de leur demander une alliance, mais à cause de la défaite d'Ithor et la pression des Moffs, Gilad ne put qu'éconduire diplomatiquement les deux ambassadeurs. Cependant, même si les Moffs pensaient ne rien avoir à craindre des Yuuzhan Vong, Gilad n'était pas dupe et préparait la flotte des Vestiges à entrer tôt ou tard dans le conflit.

Ainsi, quand Luke et Mara Skywalker se lancèrent à la recherche de Zonoma Sekot, leur première escale fut les Vestiges où ils tombèrent au milieu du champ de bataille de Bastion, la capitale mouvante des Vestiges étant attaquée par les Yuuzhan Vong. Gilad défendait la planète comme il le pouvait, mais malgré son expérience de tacticien, le Chimaera fut mis en pièces et Bastion perdue. Pellaeon lui-même dut sa survie à un soldat qui l'avait évacué à temps de son vaisseau-amiral pour le conduire à Yaga Minor avec les survivants, ainsi qu'à Tekli, l'apprentie Guérisseuse Jedi qui accompagnait les Skywalker. Les renseignements apportés par ces derniers, et surtout le secret des brouilleurs de Yammosk lui permirent de remporter une bataille suite à laquelle le commandant Yuuzhan Vong Vorrik dut renoncer aux victoires faciles auxquelles il s'attendait en attaquant les Vestiges. Pendant la bataille de Borosk, Jacen Solo, Saba Sebatyne et Danni Quee réussirent même à délivrer des prisonniers impériaux faits à Bastion. Laissant une escorte à Luke et Mara qui se dirigeaient vers les Régions Inconnues, Pellaeon prit contact avec les amiraux de l'Alliance Galactique et prit une part bien plus active dans les combats, et notamment à Esfandia, où il sauva le relais permettant de relier par l'HoloNet les Régions Inconnues, dont les territoires Chiss, avec le reste de la galaxie, avec l'aide du Faucon Millenium du Fierté de Selonia, et de l'Escadron Soleils Jumeaux respectivement dirigés par Han Solo, Todra Mayn, et Jagged Fel, fils du célèbre Soontir.

Il aurait également dû participer à l'offensive sur Bilbringi, mais une panne générale de l'HoloNet empêcha la coordination des trois groupes de bataille et seul celui dirigé par Wedge Antilles s'y retrouva. Ce fut le Faucon Millenium, servant de courrier, et le fils de Pellaeon qui leur sauvèrent la mise, au prix du sacrifice de Devis. Pellaeon fut aux côtés des généraux républicains et hapiens jusqu'à la fin de la guerre et fut assis à la table de négociation de la paix à la mort de Shimrra et Onimi.

Pendant la Crise Killik, il fut nommé Commandant Suprême de la flotte de l'Alliance Galactique, succédant à Sien Sovv à sa mort. À bord du Megador, il dirigea, malgré le poids des années, les dernières batailles contre le Nid Sombre.

Quatre ans plus tard, pendant la Seconde Insurrection Corellienne, Pellaeon participa aux Négociations sur la Station Toryaz toujours en temps que Commandant Suprême des Flottes de l'Alliance. Lorsque les délégations furent attaquées pendant la nuit, Pellaeon fut protégé par Tycho Celchu et à juste titre puisque sa propre doublure fut assassinée pendant la nuit. Quelques semaines plus tard, face à la création de la Garde de l'Alliance Galactique sous l'impulsion de l'Amiral Cha Niathal et de Jacen Solo, Pellaeon démissionna immédiatement de son poste, se refusant à être mêlé d'une quelconque manière à cette organisation. Ce fut Niathal qui endossa par la suite le titre de Commandant Suprême.

Pellaeon retourna au sein des Vestiges de l'Empire ou il repris la direction du Conseil des Moffs. Quelques mois seulement après sa démission, Gilad fut à nouveau sollicité par l'Alliance en la personne de Tahiri Veila, envoyée par Darth Caedus. Ce dernier souhaitait que les Vestiges s'allient militairement à l'Alliance au cours de leur prochaine attaque à Fondor en échange de la cession des deux mondes de Bilgringi et de Borleias. Pellaeon consulta le Conseil des Moffs et accepta finalement l'offre de Caedus. Le vieux militaire savait cependant que Caedus n'était pas digne de confiance et c'est pourquoi il décida de contacter secrètement une de ses anciennes amies, l'Amiral Natasi Daala que tout le monde croyait disparue depuis des dizaines d'années. Il lui demanda comme faveur de mettre sa flotte à sa disposition au cas où les opérations tourneraient mal, une requête qu'elle accepta immédiatement. Quelques jours plus tard, Pellaeon lança ses forces à l'assaut de Fondor aux côtés de deux flottes de l'Alliance menées par Caedus et Cha Niathal. A bord de son nouveau Destroyer Stellaire de classe Turbulent, le Bloodfin, Pellaeon supervisa l'engagement de ses troupes. Il reçut finalement Caedus, Tahiri Veila et Cha Niathal à son bord pour discuter du plan stratégique à mettre en place. A l'issue de la rencontre, Caedus insista pour que Tahiri reste à bord en temps qu'officier de liaison, une demande que Pellaeon ne put refuser bien qu'il savait qu'il s'agissait en fait d'un espionnage.

Au cours de la Seconde Bataille de Fondor, Niathal accorda un cesser le feu à Fondor mais Caedus, qui n'avait pas été consulté et qui voulait faire de Fondor un exemple, refusa de rappeler ses forces. Le commandement de l'Alliance détenu par Caedus et Niathal se déchira et chacun chercha à prendre le contrôle sur l'autre. Dans la débâcle, Pealleon ordonna aux Vestiges de répondre uniquement aux ordres de Niathal, mais ce ne fut pas du goût de Tahiri qui profita du retour de Pellaeon dans sa cabine pour le menacer de le tuer si il ne changeait pas ses ordres. Cependant, Gilad Pellaeon refusa de céder sous les menaces et ordonna une dernière fois à ses forces de rester loyales au commandement de Niathal. Tahiri ne laissa pas le vieil amiral terminer sa phrase et elle l'assassina. Agonisant, Pellaeon laissa ouvert son comlink avec l'Amiral Daala pour que cette dernière comprenne ce qui était en train de se passer, puis le vieil homme expira.

A Gil Pellaeon, Le dernier des véritables gentlemen de l'Empire !
_Natasi Daala

Sur Bastion, des jardins furent renommés en son nom.

Articles en rapport

Natasi Daala
Natasi Daala
Personnages
Thrawn
Thrawn
Personnages
Bel
Bel
Personnages
Chimaera
Chimaera
Vaisseaux
Moff
Moff
Cultures