Natasi Daala

Daala.

Amirale de l'Empire Galactique, Daala était l'amante du Grand Moff Wilhuff Tarkin et commandait le Complexe de la Gueule près de Kessel. Elle affronta Kyp Durron, Chewbacca et Han Solo lorsque ces dernièrs s'échappèrent de la planète-prison. Afficher le sommaire

Carrière impériale

Natasi Daala naquit sur la planète Irmenu, planète réputée pour son aristocratie de navigateurs-guerriers. Cependant, après l'assassinat de ses parents et la confiscation de leurs biens par une famille ennemie, un jeune garçon de cette dernière la protégéa elle l'emmena sur Botajef, où elle grandit dans un orphelinat. Elle ne découvrira que très tardivement qu'elle était une Princesse Irmenu. Daala était un modèle du système impérial. Jeune, elle fut acceptée à l'Académie de Carida, où elle travailla sans relâche pour devenir la meilleure Stormtrooper, sous l'égide du Chef Instructeur Massimo Tagge. Tellement qu'elle en oublia son premier amour, Liegeus Vorn, qu'elle avait abandonné pour poursuivre son rêve. Mais alors qu'elle essayait de grimper les échelons de la hiérarchie, elle fit face à un mur. On ne lui assignait que des tâches administratives pour la calmer. Bien au contraire, Daala prenait un soin tout particulier à créer un jeu de stratégie avec son ordinateur, afin de battre les meilleurs instructeurs de Carida. Le cousin de Cassio Tagge finit par transférer à ce dernier l'analyse de la Doctrine Tarkin qu'elle avait faite, et le Moff Tarkin la découvrit plus tard, et la prit sous son aile au sens où elle devint sa maîtresse.

Tout d'abord, Tarkin promut Daala sur Sirpar, puis au rang d'Amiral et elle fut rattachée aux forces de ce dernier dans la Bordure Extérieure. Elle assuma le commandement de nouveaux destroyers stellaires Impériaux : l'Hydre, le Basilic, le Manticore et son vaisseau personnel, la Gorgone. La jeune femme souhaitait absolument faire de la répression face aux Rebelles, mais Tarkin ordonna à Daala de garder un complexe secret où l'on produisait les terrifiantes armes de l'Empire : le Complexe de la Gueule, ou de la Mâchoire, situé dans l'amas de trous noirs à proximité de Kessel. C'était ici que l'Empire avait développé l'Etoile Noire. Juste avant que celle-ci soit finie, Tarkin ordonna à Daala de maintenir le silence radio à l'intérieur du Complexe, et d'attendre son retour.

Malheureusement, Tarkin mourut lors de la Bataille de Yavin. Les quatre destroyers stellaires de Daala attendirent toujours patiemment dans la Gueule pendant près de onze années, jusqu'à ce qu'une navette Impériale arrive depuis Kessel. Daala découvrit des fugitifs de Kessel à l'intérieur : Han Solo, Chewbacca et le jeune Kyp Durron. Grâce à eux, elle apprit que Tarkin était mort et que l'Empire avait été défait à Yavin et à Endor. Lorsque Solo vola la dernière super arme du Complexe, le Broyeur de Soleil, et qu'il s'en servit pour détruire l'un de ses destroyers, l'Hydre, Daala jura de se venger de la Nouvelle République. Elle débarqua sur Dantooine et bombarda Mon Calamari, mais perdit un destroyer pendant cette dernière bataille. Après la disparition de son avant-dernier destroyer, il ne resta plus que la Gorgone. La Nouvelle République le croyait perdu durant la dernière Bataille de la Gueule, mais il avait été récupéré par le Haut Amiral Teradoc dans sa seigneurie au cœur du Noyau.

Croisade contre la Nouvelle République

L'Amiral Natasi Daala L'Amiral Natasi Daala Un an plus tard, Daala réunit tous les différents Amiraux, Grands Amiraux, Grands Moffs, Moffs Suprêmes, etc, pour les unir dans la lutte contre la Nouvelle République. Mais ils semblaient manifestement plus se détester entre eux que détester la Nouvelle République. Dégoûtée, Daala préféra les tuer et s'empara de leurs forces militaires. Avec le Vice Amiral Gilad Pellaeon en tant que second sur le Marteau Chevalier, son nouveau super destroyer stellaire, elle répandit la terreur jusque sur Yavin IV, à l'Académie Jedi de Luke Skywalker.

En pleine bataille, le Marteau du Chevalier fut saboté par la Jedi Callista Ming. Daala échappa de peu à la mort et préféra transférer son autorité militaire à Pellaeon face à cette cuisante défaite. La jeune femme se retira sur Pedducis Chorios, dans le secteur Méridien. C'est ainsi qu'elle devint présidente d'un groupe de colons qui cherchaient à acheter une terre pour s'installer. Une année passa et Daala ignorait tout des activités de l'Empire. C'est là qu'elle apprit qu'un Moff du nom de Getelles avait été corrompu pour développer l'épidémie de Peste dans le secteur Méridien. Malade de cette traîtrise à l'Empire, elle rassembla quelques forces pour aider à la défaite de Getelles en orbite de Nam Chorios. C'est ainsi qu'elle retrouva son premier amour, Liegeus Vorn.

Gracieusement, la Nouvelle République laissa Daala vivre en paix. Mais maintenant qu'elle venait de remporter une victoire - sur un Impérial soit, mais une victoire quand même - elle voulait bien plus. Elle retourna dans le Noyau et devint le leader de la région en remplacement des Seigneurs de la Guerre qu'elle avait assassinés. Elle reconstruisit une armée et reçut du renfort quand la Flotte Noire revint à destination après la Crise contre les Yevethas.

Juste avant l'Insurrection Corellienne, Daala avait rassemblé assez de forces pour se croire obligée de faire une nouvelle fois la guerre à la Nouvelle République. Le Général Garm Bel Iblis l'attira dans un piège grâce à des Frégates CC-7700. Elle ordonna de les détruire pendant la bataille pour pouvoir s'échapper. Son vaisseau amiral, le Scylla, réussit à s'enfuir, mais pas le reste de sa flotte.

L'exil de Daala

Dès lors Daala ne fit plus parler d'elle, à tel point que tout le monde la crut définitivement disparue. Elle fonda une colonie et eut un fils après avoir retrouvé son ancien amour, Liegeus Vorn. Elle traversa l'Invasion Yuuzhan Vong sans encombres. Mais l'absence de Daala sur le devant de la scène ne signifiait pas son retrait militaire définitif. Reliée à de puissants réseaux d'information comme celui des Ryns, Natasi Daala continua à s'informer de tous les évènements se déroulant dans la galaxie. En retrait, Daala avait même fondé sa propre force militaire, la Flotte Irrégulière de la Gueule, constituée à partir des nombreux vaisseaux qu'elle avait réussi à subtiliser au cours des précédentes années. Le vaisseau le plus emblématique de sa flotte était sans aucun doute le Chimaera, récupéré à la fin de guerre contre les Vongs et qui devint son vaisseau-amiral.

Quelques années plus tard, Daala et Liegeus furent victimes d'une tentative d'assassinat commanditée par les Moffs des Vestiges de l'Empire. Liegeus ne survécut pas et Daala perdit un œil dans l'opération. Rongée par un désir de vengeance, Daala décida de partir en croisade contre les Moffs responsables et de les éradiquer, pour sa propre vengeance et pour l'honneur de l'Empire. Elle décida de laisser son œil tel quel et de porter un cache-œil pour ne jamais oublier sa quête de vengeance et ce jusqu'à ce que tous les Moffs aient payé, après quoi elle s'autoriserait une reconstruction.

Retour au cours de la Seconde Guerre Civile Galactique

L'Amiral Daala L'Amiral Daala En l'an +41, Daala fut recontactée par son vieil ami, le Grand Amiral Gilad Pellaeon qui lui demanda secrètement un soutien militaire lors de sa prochaine intervention militaire conjointe avec l'Alliance Galactique à Fondor. Daala accepta en l'honneur de leur amitié de longue date mais était consciente que la Flotte Irrégulière ne pourrait pas suffire à défendre les intérêts des Vestiges. C'est pourquoi elle fit également appel à Boba Fett, avec qui elle avait plusieurs fois collaboré, pour engager ses guerriers mandaloriens en soutien de ses propres forces. Avant la bataille, Daala fut invitée sur Bastion par Pellaeon qui lui expliqua l'enjeu de la bataille et lui fit découvrir son tout nouveau Star Destroyer Turbulent, le Bloodfin.

Quelques jours plus tard, lorsque la Seconde Bataille de Fondor débuta, Daala et Pellaeon restèrent en communication permanente par le biais d'un comlink. Lorsque Pellaeon fut assassiné par Tahiri Veila, l'apprentie Sith de Darth Caedus, Daala comprit qu'il était temps d'entrer en scène. Elle lança sa flotte et les forces mandaloriennes dans la bataille et repoussèrent Caedus qui s'attaquait aux forces de sa précédente collaboratrice l'Amiral Niathal, résultat de la scission de l'Alliance Galactique au cours de la bataille. A bord du Chimaera, Daala demanda à Fett de reprendre le contrôle du Bloodfin qui était en proie à une mutinerie. Lorsque la bataille fut terminée, Daala rejoignit le destroyer de Pellaeon et ne put que constater la mort de son vieil ami et celle de Quille, un des Moffs qui avait comploté contre lui et qui était également un des responsables de la mort de Liegeus. Désormais de retour sur le devant de la scène, Daala intégra la Coalition Jedi, scellant ainsi une alliance avec le Nouvel Ordre Jedi et l'Alliance Galactique en Exil qui venait d'être fondée par Niathal sur Fondor. Leur objectif commun était le renversement de Darth Caedus, désormais allié aux Vestiges de l'Empire par le biais du Conseil des Moffs. Un peu plus tard, Daala fut conviée au mariage de Ghes Orade et de Mirta Gev, la petite fille de Fett, sur Mandalore, une brève pause avant de reprendre les armes contre les traites à l'Empire et le nouveau Seigneur Noir. Quelque temps plus tard, Daala assista la Coalition Jedi aux Batailles de Nickel One contre l'Alliance Galactique et les Vestiges de l'Empire. Malgré l'aide des Mandaloriens, l'Alliance écrasa les forces de la Coalition qui furent forcées de battre en retraite.

Élection à la tête de l'Alliance Galactique

Après la défaite finale de Darth Caedus lors de la Bataille de Shedu Maad, l'Alliance Galactique décida de nommer un nouveau Chef d'Etat pour rétablir une paix durable. Le premier choix fut l'Amiral Nek Bwua'tu mais le Bothan refusa de se lancer dans une carrière politique. A la place, il préconisa l'élection de Daala, qui semblait la plus à même de fédérer les camps de l'Alliance Galactique, de la Confédération et des Vestiges de l'Empire. L'ancienne impériale accepta la nomination lorsqu'elle lui fut proposée et promit de faire son maximum pour instaurer une paix durable et éviter les guerres. Daala commençait alors un mandat politique au sein de l'Alliance qu'elle comptait bien diriger d'une main de fer.

Pendant quelques années, Daala renforça son emprise sur le gouvernement en appliquant la plus stricte rigueur militaire dans les plus hauts échelons de la politique. En +43, elle souhaita que le Nouvel Ordre Jedi prenne ses responsabilités concernant son implication dans le désastre de la précédente guerre et traîna ainsi le Grand Maître Luke Skywalker devant les Tribunaux Galactique. Elle lui reprocha notamment de ne pas avoir su prédire ni empêcher Jacen Solo de prendre le contrôle de l'Alliance et de plonger la Galaxie dans la guerre. La nuit avant le procès, Daala reçut Skywalker dans ses bureaux et discuta de la sentence qui allait être appliquée. Elle demanda au Maître Jedi de s'exiler pendant 10 ans et de couper tout contact avec le Nouvel Ordre jusqu'à ce qu'il ne sache expliquer le comportement de son neveu devenu Sith. Par la suite, le remaniement à la tête du Nouvel Ordre facilita le travail de Daala. Son nouvel interlocuteur, le Maître Jedi Kenth Hamner n'était en effet pas très virulent, ce qui lui permit de faire imposer que chaque Jedi soit suivi par un Observateur Jedi, des agents de l'Alliance destinés à leur rappeler les lois et le fonctionnement du gouvernement. Cette mesure resta en place jusqu'à ce qu'elle ne soit juridiquement invalidée grâce à l'intervention de l'avocat Nawara Ven. Daala continua cependant à éprouver la plus grande fermeté vis à vis de l'Ordre. Lorsque les deux Jedi Valin Horn et Jysella Horn furent victime d'une sorte de psychose, elle milita pour qu'ils soient livrés à l'Alliance et obtint leur détention dans de la Carbonite au Centre Correctionnel Armand Isard.

Quelques temps plus tard, Daala découvrit avec stupeur par les Holonews qu'un nouveau Jedi était devenu fou et qu'il avait provoqué la panique dans la Foire aux Animaux de Coruscant. Et pire, elle découvrit également que les Jedi détenaient en secret le Jedi renégat Seff Hellin dans leur Temple. Se sentant humiliée, Daala demanda une audience immédiate à Hamner, qu'elle obtint dans la Salle aux Mille Fontaines. Elle demanda que Hellin et la nouvelle infectée, Natua Wan, lui soient livrés, ainsi que les noms de tous les Jedi responsables. Le bras de fer avec l'Ordre fut cependant difficile et Daala n'obtint que des excuses publiques de la part des Jedi incriminés, tandis que les malades resteraient au Temple en observation avec possibilité de visite de la part de l'Alliance. Mais la dirigeante de l'Alliance Galactique refusait de laisser les Jedi s'octroyer la possibilité d'échapper aux tribunaux galactiques. Si Hamner refusait de lui livrer les malades, elle irait les chercher elle-même. Pour ce faire, Daala recruta en secret des commandos Mandaloriens et planifia un raid éclair sur le Temple Jedi. Malheureusement pour elle, Jagged Fel découvrit bien involontairement le recrutement des guerriers, et en informa Jaina. Le raid mené sur le Temple fut abondamment couvert par les médias mais les Mandaloriens furent boutés hors de l'édifice par les Jedi qui protégèrent vaillamment leur sanctuaire. Daala venait peut être d'ouvrir les hostilités avec l'Ordre mais elle avait surtout réussi son plan médiatique.

Cependant, les Jedi ne tardèrent pas à contre-attaquer à leur manière. Ayant obtenu l'autorisation de rendre visite à Valin Horn et sa soeur Jysella auprès d'Arabelle Lorteli, les Jedi découvrirent que les deux Jedi détenus dans de la carbonite étaient exposés comme des trophées par Wruq Retk, le directeur du Centre de détention 81. L'affaire eut l'effet d'une bombe dans les médias, qui étaient également présents sur place. Daala fit tout son possible pour minimiser l'impact médiatique mais ce fut sans espoir. A la place, elle s'humilia publiquement en apprenant devant les caméras que c'était Lorteli qui était à l'origine de ce droit de visite.

Furieuse, Daala limogea immédiatement la juge Lorteli et ferma la Cour des Affaires Jedi. Mais elle ne mit pas pour autant un terme à sa course à la justice. Au contraire, elle redoubla d'effort pour médiatiser au maximum le procès de l'ex-Jedi Tahiri Veila, accusée d'avoir assassiné Gilad Pellaeon lors de la Seconde Guerre Civile Galactique. Parallèlement, Daala contacta sa vieille amie Cha Niathal, qui avait combattu à ses côtés pendant la guerre contre Darth Caedus. Natasi Daala lui demanda de se rendre sur Coruscant afin d'être jugée pour sa coopération avec le même Caedus au début de la guerre. Daala lui assura qu'il ne s'agissait que d'une action symbolique visant à montrer que personne n'échappait à la justice et qu'elle s'en tirerait sans condamnation. Niathal n'en était pas si sûr. Dès que la conversation fut terminée, la Mon Calamari se suicida, laissant pour indication qu'elle n'aurai jamais pu deviner à l'époque ce que deviendrait Caedus, et donc qu'elle ne regrettait rien. Lorsqu'elle apprit la nouvelle, Daala fut profondément attristée d'avoir indirectement poussé son amie à accomplir un tel geste.

Par la suite, Daala décida d'appliquer la plus grande fermeté vis à vis des Jedi. Elle utilisa ses commandos Mandaloriens pour organiser un blocus du Temple Jedi tant que les malades qui étaient retenus à l'intérieur ne seraient pas transférés à l'Alliance. Malheureusement, Belok Rhal, le chef du contingent qui était aussi une brute épaisse exécuta la jeune Jedi Kani Asari devant les caméras alors qu'elle était envoyée comme émissaire par le Conseil des Jedi. Malgré cela, Daala ne fit cesser le siège. Ce n'est que lorsque les Jedi décidèrent de lui livrer les malades qu'elle se rendit sur place accompagnée de son assistant Wynn Dorvan et de médecins spécialisés. Elle découvrit alors que les prétendus malades étaient en rémission et qu'ils ne présentaient plus aucun signe de démence. Blessée dans son amour propre, Daala leva le siège mais refusa de libérer Jysella et Valin Horn. Parallèlement, Daala vivait une tragédie plus personnelle. Son très proche ami le général Nek Bwua'tu venait en effet d'être agressé et demeurait entre la vie et la mort.

Alors que les choses se calmaient à peine sur Coruscant, de nouveaux feux s'allumaient en bordure des territoires de l'Alliance. L'Insurrection Klatooinienne éclata, provoquant une vague de soulèvement contre l'esclavage jusqu'à Blaudu Sextus. Daala refusa de voir ce monde pacifique se révolter, de peur que cela ne provoque un effet boule-de-neige. Elle envoya alors en urgence ses mandaloriens. Une nouvelle fois, Rahl montra toute l'étendue de sa cruauté en faisant un bain de sang parmi les manifestants pacifiques, le tout sous haut couvert médiatique. Lorsque les informations remontèrent aux oreilles des Jedi sur Coruscant, ils décidèrent de changer de stratégie et de s'opposer ouvertement à Daala. Les Jedi menèrent un raid sur le Centre de détention 81 et parvinrent à libérer les enfants Horn tout en réussissant à faire décoller leurs forces de FurtiX. La réponse de Daala allait sans doute être sévère...

(suite avec Fate of the Jedi : Conviction)

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Moff
Moff
Cultures
Tarkin
Tarkin
Vaisseaux