Alliance Rebelle

Alliance pour la Restauration de la République.

Fondée après la Déclaration du Nouvel Ordre et la fin de la République Galactique, l'Alliance Rebelle fut placée sous l'égide de charismatiques leaders comme Mon Mothma, Bail Organa et Garm Bel Iblis. Afficher le sommaire

Ils étaient au mauvais endroit, au mauvais moment. Et naturellement, ils devinrent des héros.
_Princesse Leia Organa

Fondée après la Déclaration du Nouvel Ordre et la fin de la République Galactique, l'Alliance Rebelle fut placée sous l'égide de leaders charismatiques comme Mon Mothma, Bail Organa et Garm Bel Iblis. Ceux-ci s'opposèrent avec véhémence à la politique de l'Empereur Palpatine, à la privation de liberté et la Haute Culture Humaine prônée.

Organisation civile

Pour l'Alliance Rebelle, la politique était plus importante même que la bataille. C''était sur ce terrain, par le biais de diplomates , qu'elle comptait gagner les coeurs des citoyens de la galaxie. L'alliance avec de multiples espèces non-humaines, comme les Mon Calamari, constructeurs de vaisseaux spatiaux, ou encore les Sullusteens, les Elomin, et bien d'autres espèces, permit à la Rébellion de se fortifier et de devenir le fer de lance d'un mouvement contre l'Empire et la tyrannie. Le mot "Alliance" était très important : les diplomates de la Rébellion promettaient à chaque espèce qui rejoindrait l'Alliance Rebelle un poste au sein de l'organisation, comme dans le Commandement Allié. Pour tenter de contre-carrer le mouvement, Palpatine et ses sbires présentèrent l'Alliance comme une organisation terroriste, une menace pour les citoyens. L'essentiel des Mondes du Noyau crurent la propagande, et l'Alliance n'y eut aucun support. L'organisation politique fut donc forcée de partir pour la Bordure Extérieure, où elle établit plusieurs bases sûres, ses Quartiers Généraux, où ses chefs seraient en sécurité. Les agents de l'Alliance pouvaient trouver refuge sur les planètes ralliées à la Rébellion.

Pour faire fonctionner l'organisation, l'Alliance Rebelle avait établi une hiérarchie très stricte, séparée en deux composantes : le civil et le militaire. Le gouvernement civil s'occupait des fournitures, de la diplomatie, du transport, des taxes et financements, et d'autres choses. Le commandement militaire possédait le contrôle quasi-exclusif sur la Flotte Rebelle et l'armée rebelle, sous le commandement, bien entendu, de la Chef d'Etat, Mon Mothma.

Organigramme de l'organisation interne de l'Alliance Rebelle Organigramme de l'organisation interne de l'Alliance Rebelle

Le gouvernement civil découlait de la Charte de l'Alliance Rebelle édictée par les supporters de la Rébellion. Cette composante de l'organisation était donc découpée en plusieurs organes :

Le Chef d'Etat

La position de Chef d'Etat fut créée d'une manière quelque peu dictatoriale par Mon Mothma, avec des pouvoirs illimités sur le gouvernement civil. Le Chef était élu pour deux ans, avec un mandat renouvelable indéfiniment. Ses décisions pouvaient être refusées par les deux tiers du Conseil Consultatif de l'Alliance. Chaque gouvernement allié possédait une voix et l'élection se faisait à la majorité simple. Conformément au Traité Corellien, le poste de Chef d'Etat serait aboli lorsque l'Empereur serait déposé et mort. Le pouvoir serait immédiatement transféré au Pouvoir Exécutif représenté par le Conseil Consultatif et une Convention Constitutionnelle Galactique serait alors émise pour créer un nouveau Sénat Galactique. Mothma croyait que le rôle du gouvernement civil était de supporter la branche militaire de l'Alliance, et c'était ainsi qu'elle focalisa l'aide des gouvernements alliés par des transferts de fonds directs pour la constitution d'une armée. En tant que chef militaire de l'Alliance, elle était responsable de la planification militaire, de la gestion industrielle de la guerre, ainsi que de l'approvisionnement en fournitures de l'armée. De plus, elle était l'arbitre entre les différents conflits opposant les planètes et les espèces de l'Alliance.

Le Conseil Consultatif Le Conseil Consultatif

Le Conseil Consultatif

Le Conseil représentait sept mondes ou sept planètes dont les membres avaient donné le plus de vies pour la lutte contre l'Empereur Palpatine. En réalité, il s'agissait des membres ayant le plus d'affinités avec la Chef de l'Etat Mothma. Son autorité légale ne dépassait pas le simple cadre d'approuver ou de désapprouver la politique menée par la Chef de l'Alliance. Ils pouvaient la démettre de ses fonctions aux deux tiers des voix du Conseil (soit cinq des sept membres). Mais cela n'eut jamais lieu dans l'histoire de l'Alliance. Malgré leurs pouvoirs assez restreints, ils étaient considérés comme les sages de l'organisation et Mothma écoutait souvent avec patience leurs conseils sur sa politique. Parmi les membres du Conseil, citons la Princesse Leia Organa d'Alderaan, l'Amiral Ackbar de Mon Calamari, ou encore Borsk Fey'lya (arrivée un peu plus tardive) de Bothawui.

Le Cabinet Le Cabinet

Le Cabinet

Cet organe était celui qui permettait à Mon Mothma de diriger l'Alliance et de juguler sa trop grande diversité. Les membres du Cabinet étaient sélectionnés parmi leurs espèces pour leur grande intelligence, leurs études et leurs affinités vis-à-vis de l'Alliance. Mothma édictait ses lois et le Cabinet devait alors les appliquer sur tous les mondes ralliés à l'Alliance. Le Secrétaire du Cabinet devait mener les débats et gérer le temps de parole accordé à chaque représentant, et menait les réunions lorsque la Chef d'Etat n'était pas présente. Il avait le pouvoir de nommer les représentants aux divers postes de Ministres disponibles. Étudions un peu plus en détails ces derniers.

1) Ministre des Finances : cet organe s'occupait de l'approvisionnement monétaire de l'Alliance Rebelle. La guerre contre l'Empire Galactique étant très coûteuse, le Ministre, Tardi, négocia avec la Banque d'Aargau, lieu de tous les trafics, la création d'un Crédit de l'Alliance qui permettrait aux gouvernements alliés de disposer d'une monnaie commune, cependant sous-évaluée par rapport au Crédit Impérial (25 CA pour un CI !). Le Ministère lança alors les Bons de Guerre de l'Alliance, des obligations remboursées sur une échelle de vingt-cinq ans. Cependant, l'essentiel des gens qui prirent ces obligations ne le firent que pour supporter l'effort de guerre de l'Alliance, et non pour effectuer un investissement rentable.

2) Ministre de l'Education : il s'agissait de la branche de la propagande rebelle, mais plus prestigieuse que la branche militaire. Ses membres étaient le plus souvent d'anciens diplomates de la République Galactique, qui déployaient leur habileté pour favoriser le ralliement des planètes à l'Alliance. De plus, ce Ministère comportait une section spécialisée dans la création d'holofilms et d'affiches de propagande comme "Remember Alderaan". Le Bureau de la Propagande était chargé de montrer le vrai visage de l'Alliance, mais aussi de diffuser des reportages sur les exactions de l'Empire sur les populations civils humaines et non-humaines, afin de développer une prise de conscience chez l'opinion publique. Ces reportages étaient diffusés sur les canaux de l'HoloNet, comme la Destruction de l'Etoile Noire I, distribuée sous le manteau à plus de 20 000 sympathisants.

3) Ministre d'Etat : la Princesse Leia Organa était chargée du ministère. Elle gérait le corps diplomatique attaché à l'Alliance, gérait la coordination des missions avec les gouvernements alliés et envoyait en mission des diplomates. Il s'agissait d'un des postes les plus importants du cabinet : si la Chef d'Etat venait à mourir, la Ministre d'Etat la remplacerait.

4) Ministre de l'Industrie : il contrôlait les industries des planètes affiliées à l'Alliance Rebelle, plannifiait - après coordination avec la Chef d'Etat - les biens à produire nuit et jour. Il possédait les pleins pouvoirs pour négocier avec les firmes militaires, médicales, agricoles, etc. pour des contrats. Ce fut en effet le cas pour Incom Corporation, qui devint le fournisseur officiel des célèbres chasseurs de l'Alliance, les X-Wing.

5) Ministre des Fournitures : ce ministère, qui avait la réputation d'être le plus ennuyeux de l'Alliance, était géré par le Twi'lek Ral'Rai Muvunc. Il était chargé d'approvisionner les militaires de l'Alliance en vêtements, nourriture et autres fournitures. Grâce à ses mondes dans la Bordure Extérieure, l'Alliance n'avait aucune peine à être ravitaillée en nourriture, mais elle avait des difficultés pour livrer sa nourriture à ses bases, à cause d'un important manque de transports et d'embuscades tendues par la Marine Impériale. Pour ce faire, elle employa des contrebandiers et des transporteurs ayant une sympathie pour l'Alliance (comme le famille Azzameen) pour convoyer de la nourriture et autres fournitures à ses bases.

6) Ministre de la Guerre : répondant aux directives de Mon Mothma, le Ministre était chargé de relayer les ordres aux hauts officiers de l'Armée Rebelle. Il exposait clairement les points de vue de la Chef d'Etat et voyait s'ils étaient compatibles avec les volontés des officiers. Il coordonnait aussi ses actions avec les autres ministères.

Le Commandement Allié

Il regroupait tous les gouvernements de chaque Allié et les commandements de secteurs affiliés à ces derniers. Il s'agissait d'une reproduction à l'échelle locale du fonctionnement de l'Alliance Rebelle. Cependant, cette structure hiérarchisée avait été adaptée à chaque espèce en fonction de leurs besoins et de leurs cultures. De nombreux gouvernements qui rejoignirent l'Alliance à ses débuts conservèrent leurs gouvernements propres jusqu'à la fin de la Guerre Civile Galactique. Les nouveaux membres furent forcés d'adopter la structure exigée par la Chef de l'Etat, sous l'impulsion du Ministre d'Etat. Sur certaines planètes, le Chef Exécutif était le leader planétaire naturel ayant été chassé par le pouvoir impérial, et les membres du Cabinet, des membres de sa famille. Chez d'autres Alliés, le Chef comme le Cabinet étaient élus au suffrage universel direct par le peuple ou un sénat local. Le Haut Commandement de l'Alliance nommait à la tête de ces secteurs des combattants natifs de la population et connaissaient les affaires locales et pouvaient exiger de leurs soldats le maximum pour repousser les Stormtroopers de l'Empire. Certains, comme Keyan Farlander pour Agamar, pouvaient devenir des héros.

Organisation militaire

- Forces Sectorielles de l'Alliance Rebelle

- SpecForces Rebelles

- Flotte Rebelle

- Renseignements de l'Alliance

- Haut Commandement de l'Alliance Rebelle

Histoire de l'Alliance Rebelle

De la fin de la République Galactique au Traité Corellien

Et voici comme meurt la démocratie, sous une pluie d'applaudissements.
_Padmé Amidala

L'histoire de l'Alliance Rebelle commença à la fin de la Guerre des Clones : les sénateurs étaient désormais, par le Décret de Gouvernance des Secteurs promulgué par le Chancelier Suprême Palpatine, surpassés par des gouverneurs régionaux, les Moffs, ayant toute autorité sur leurs secteurs et nommés directement par le Chancelier. Après l'exécution de l'Ordre 66 et l'assassinat des membres de l'Ordre Jedi, Palpatine déclara avoir été victime d'un attentat de la part des Jedi et exigea les pleins pouvoirs afin de décimer la "Rébellion Jedi" ayant lieu dans la Bordure Extérieure. C'est ainsi que naquit l'Empire Galactique, symbole suprême des privations des droits fondamentaux accordés depuis 25 000 ans aux citoyens de la République Galactique. Entre temps, la Délégation des 2000, deux mille sénateurs se regroupant autour de quatre principaux leaders - Bail Organa, Garm Bel Iblis, Mon Mothma et Padmé Amidala - avaient essayé, en vain, de faire abroger le décret de Palpatine. Ils furent catégorisés par ce dernier comme des Séparatistes, et nombre d'entre eux furent arrêtés par l'Imperial Security Bureau une fois l'Empire déclaré.

Réunion des membres de la Délégation des Deux Mille vers la fin de la Guerre des Clones. Réunion des membres de la Délégation des Deux Mille vers la fin de la Guerre des Clones.

Seuls Bel Iblis, Mothma et Organa survécurent aux rafles. Amidala périt des mains de son mari, Anakin Skywalker, devenu Darth Vader, le disciple de Darth Sidious, alias l'Empereur. Le Sénat Galactique ayant donné les pleins pouvoirs à l'Empereur, les trois sénateurs devaient désormais user de leurs talents pour rallier des supporters et construire un semblant de mouvement de résistance. Fang Zar, l'un des signataires de la Pétition des 2000, en résidence surveillé sur Coruscant - devenu le Centre Impérial - s'échappa et demanda asile sur Alderaan, que son ami Organa lui accorda. Malheureusement, Zar fut assassiné par Vader, qui avait débarqué sur la pacifique planète pour traquer le sénateur. L'assassinat fut placé sur la tête des Jedi et de leur "Rébellion". Dès lors, la privation des droits vitaux des peuples ne faisait plus aucun doute. L'Empire redoubla d'intelligence pour attirer les planètes dans son giron, ou bien utilisa la force, comme dans bien des occasions. La résurgence de l'esclavage révolta de nombreuses espèces non-humaines, qui se tournèrent alors vers Mothma, Organa et Bel Iblis. Avec la mort de Zar, sénateur du secteur Sern, l'agitation politique augmenta et l'Empereur envoya le Moff Wilhuff Tarkin stopper les manifestations. La réponse fut disproportionnée : des milliers de manifestants pacifistes périrent dans l'atterrissage du vaisseau de Tarkin.

Avec le Massacre de Ghorman, les leaders s'opposant à l'Empereur retrouvèrent une nouvelle vigueur : de nombreux militaires, qui avaient rejoint les rangs de l'Empire de facto après la fin de la Guerre des Clones, quittèrent la Marine et l'Armée et rejoignirent les rangs de l'embryon de l'Alliance Rebelle. Mothma quitta in extremis le Centre Impérial après que Palpatine ait envoyé des agents de l'ISB pour l'arrêter pour trahison. Organa rejoignit sa planète natale avec la ferme certitude que la République était belle et bien morte. Profitant de cette vague de protestation, Mon Mothma, Garm Bel Iblis et Bail Organa signèrent le Traité Corellien après les Pourparlers de Cantham House, la maison de la représentante de Chandrila. Ce traité accoucha après bien des douleurs : il fallut tout l'art de la rhétorique de Mothma pour unir les mouvements de résistance de la galaxie, en particulier celui du Secteur Corellien, dont Bria Tharen faisait partie. Avec le Traité Corellien, les mouvements de résistance acceptaient de se mettre sous une seule et même bannière, l'Alliance Rebelle, pour combattre l'Empire. Du Traité naquit une série d'organisations qui firent de l'Alliance un gouvernement d'opposition.

Une réunion de l'Alliance à ses débuts Une réunion de l'Alliance à ses débuts

Profitant du mouvement de nombreux militaires et civils en faveur de l'Alliance Rebelle, ses leaders décidèrent d'édicter la Déclaration formelle de Rébellion, qui fut diffusée massivement : des millions d'holocopies furent diffusées sous le manteau et sur l'HoloNet. L'Empire comprit - trop tard - qu'il s'y était mal pris. Sa propagande à l'encontre de l'Alliance se renforça, et lorsque de nombreux systèmes et secteurs entiers firent sécession, la machine de guerre de l'Empire entra en action, réduisant à néant les villages, pratiquant l'esclavage sans vergogne. Toute la galaxie avait entendu parler de l'Alliance Rebelle, mais certaines personnes, qui auraient aimé rejoindre la résistance, se disaient liées à cause de l'Empire. Dès l'invasion de ces planètes, la Guerre Civile Galactique fut déclarée. Malheureusement, les oppositions politiciennes entre Mon Mothma et Garm Bel Iblis éclatèrent au grand jour et l'ancien sénateur corellien, qui avait eu sa famille massacrée par l'Empire suite à un attentat, décida de quitter l'Alliance et de mener la résistance de son côté, attirant une grande partie de la résistance corellienne. Organa, malgré tout, tenta de nombreuses fois de réconcilier les deux partenaires, mais en vain.

L'organisation du combat contre l'Empire Galactique

Mothma choisit de se jeter corps et âme dans la gestion de l'organisation. Ainsi, de nombreux contrats furent passés, comme avec Incom Corporation pour la construction de chasseurs X-Wing, après la défection de ses ingénieurs lorsque l'entreprise fut nationalisée par l'Empire. De même, de puissantes espèces choisirent ouvertement d'apporter leur support à l'Alliance : Mon Calamari, par exemple, qui faillit être réduite en esclavage par l'Empire mais réussit à se défendre. Elle fournit de nombreux vaisseaux de combat, mais aussi de brillants combattants, comme l'Amiral Ackbar, leader de la Flotte Rebelle.

La relève des leaders émergea à cette époque : la Princesse Leia Organa, fille adoptive de Bail Organa d'Alderaan, commença très tôt sa carrière politique sur Coruscant comme représentante de sa planète au Sénat Impérial. Elle forgea rapidement sa conviction que seule l'Alliance pourrait renverser le régime de l'Empereur Palpatine, mais n'approuvait cependant pas la donne exigée par son père : celle de la non-militarisation d'Alderaan. Cette dernière avait préféré renvoyer dans l'hyperespace tous les blasters et toutes les armes que possédaient les habitants. Cependant, Organa consentit à fournir des éléments vitaux à l'Alliance : nourriture, fournitures, mais surtout fonds. Ce fut à cette époque que les espions de l'Alliance entendirent parler d'un certain projet Etoile Noire I : une terrible superarme capable de détruire une planète entière. Sur l'ordre de la Chef d'Etat, les agents Kyle Katarn, Rianna Saren, Bria Tharen et la Main Rouge, furent envoyés respectivement sur Danuta et Toprawa pour récupérer les plans. Ils réussirent, mais non sans de nombreuses pertes. Une partie des plans fut transmise au Tantive IV, le vaisseau personnel de la Princesse Organa.

La Bataille de Yavin et ses Héros : de Nouveaux Espoirs

Cette dernière fut prise en chasse par l'un des destroyers stellaires de l'Empire puis capturée. La Princesse chargea un petit droïde astromech, R2-D2, de retrouver l'ancien Général Jedi de la Guerre des Clones, Obi-Wan Kenobi, pour donner les plans à son père sur Alderaan. Le droïde et son compagnon, C-3PO, croisèrent la route de Luke Skywalker, qui fut considéré alors comme le Nouvel Espoir de la galaxie par tous. Avec Kenobi et les droïdes, il partit pour Mos Esley, où il rencontra Han Solo et Chewbacca, qui furent heureux de leur servir de taxi jusqu'à Alderaan. Malheureusement, entre-temps, le Grand Moff Wilhuff Tarkin avait décidé de détruire la pacifique planète pour prouver à la Princesse Leia qu'il ne plaisantait pas.

La fameuse affiche La fameuse affiche

Cette dernière, malgré ses menaces, n'avait pas révélé où se trouvait la véritable base des Rebelles. Skywalker, Kenobi, Solo, le Wookie et les droïdes arrivèrent sur l'Etoile Noire I mais le groupe se scinda : le vieux Jedi proposa de désactiver le rayon magnétique qui retenait à quai le Faucon Millenium, tandis que les autres devraient libérer la Princesse... ce qu'ils firent. Alors qu'ils revenaient au vaisseau, le jeune Skywalker vit le Jedi mourir du Sabrelaser du Seigneur Noir de la Sith, Darth Vader. In extremis, ils parvinrent à s'enfuir et à rallier Yavin IV, où Jan Dodonna, Général de l'Armée Rebelle, avait installé une base provisoire.

Mais l'Empire avait placé un traceur et rejoignit assez vite le système de Yavin, au moment même où les techniciens de l'Alliance avaient fini d'analyser les plans de l'Etoile Noire. C'est ainsi qu'eut lieu la Bataille de Yavin, qui marqua la première grande défaite de l'Empire, la destruction de sa station spatiale, la mort d'un de ses plus grands cadres ainsi que de millions de soldats impériaux. L'Alliance Rebelle fêta l'évènement et déclara cette année départ d'un nouveau calendrier : l'année 0. De plus, la nouvelle de la destruction d'Alderaan par l'Empire se répandit comme une traînée de poudre : l'Empire chercha des excuses mais sa véritable identité venait d'éclater au grand jour. De nombreux militaires quittèrent l'Empire pour l'Alliance, notamment plusieurs natifs de la planète détruite, ou encore ceux qui ne pouvaient plus supporter sa barbarie, comme Crix Madine. Les héros de Yavin furent célébrés et devinrent les nouveaux leaders des combattants de l'Alliance.

Contre-Attaque Impériale et fuite rebelle

Ce fut à cette même époque que l'Empire pansa ses plaies et contre-attaqua : la base de Yavin IV fut envahie par les Stormtroopers et Jan Dodonna, qui était resté dans la base, fut capturé et emprisonné. L'Alliance subit alors un dur revers et une longue quête pour nouvelle base s'engagea. Cette dernière finit par être trouvée sur Hoth : elle prit le nom de Base Echo. Entre-temps, Vader apprit que Luke Skywalker était son fils et décida de traquer les Rebelles avec encore plus d'acharnement : quantité de droïdes sondes impériaux furent envoyés aux quatre coins de la Bordure Extérieure pour trouver la fameuse base Rebelle. Elle finit par être retrouvée : Solo et son Wookie éliminèrent le droïde mais le mal était déjà fait. Prenant connaissance des évènements, le Général Carlist Rieekan décida d'évacuer la base. La Bataille de Hoth fut une sévère défaite pour l'Alliance : une grande partie de ses SpecForces engagées dans le combat, ainsi qu'au moins la moitié des pilotes de l'Escadron Rogue, périrent pour retarder l'avancée des AT-AT du Général Veers. Une fois les troupes et les autres équipes évacuées, la Flotte Rebelle se regroupa dans la Nébuleuse d'Ison, où elle commença une longue errance dans la Bordure. De là, elle lançait ses actions contre les cibles impériales.

L'Empereur a fait une erreur cruciale et le moment d'attaquer est venu pour nous. Les espions Bothans nous ont fourni la position exacte de la nouvelle station spatiale de combat. Nous savons aussi que la station n'est pas encore opérationnelle... De nombreux Bothans sont morts, pour nous fournir cette information.
_Mon Mothma

Briefing des Rebelles juste avant la Bataille d'Endor. Briefing des Rebelles juste avant la Bataille d'Endor.

La Bataille d'Endor et la victoire de l'Alliance

Plus tard, le Réseau d'Espionnage Bothan, dirigé par Koth Melan, avertit l'Alliance Rebelle qu'un vaisseau, le Suprosa, recelait une drôle de cargaison : les plans de l'Etoile Noire II. L'Escadron Rogue, dirigé par Luke Skywalker, un autre escadron, dont faisait partie Ace Azzameen, et Dash Rendar, à bord de l'Outrider, attaquèrent le vaisseau ennemi et volèrent les plans. Malheureusement, Melan périt sur sa planète et Borsk Fey'lya lui succéda. Ce dernier décrocha une place de choix au sein du Conseil Consultatif de l'Alliance Rebelle, et cette dernière obtint les plans qu'elle put analyser. En réalité, l'Empereur Palpatine avait voulu donner les plans pour écraser plus rapidement la Flotte Rebelle. L'Amiral Ackbar fut nommé à la tête de l'assaut, Lando Calrissian à la tête des chasseurs rebelles, et Han Solo, avec la Princesse Leia, Luke Skywalker et les droïdes, ainsi que Chewbacca et une équipe de SpecForces Rebelles attaquèrent le générateur de bouclier de la station spatiale. Skywalker, cependant, se livra à l'Empire et à son père, qui le conduisit devant l'Empereur. Au même moment, la Flotte Rebelle, rassemblée en orbite de Sullust, plongea en hyperespace peu après la navette Tydirium qui rassemblait l'équipe d'assaut rebelle.

Une fois sortie de l'hyperespace, la Flotte Rebelle tomba dans un piège. Il en fut de même pour Solo et son équipe : ces derniers furent faits prisonniers, tandis que la Flotte fut forcée de faire face à une gigantesque Flotte Impériale, à la tête de laquelle était le vaisseau personnel de Vader, l'Executor, et à une station de combat opérationnelle ! Cette dernière détruisit, sur ordre de l'Empereur, plusieurs croiseurs rebelles. Peu après, Luke Skywalker engagea un duel à mort contre son propre père, sous les yeux satisfaits de l'Empereur. Sur Endor, Solo et son équipe reçurent l'aide inopinée des natifs, les Ewoks, qui tendirent une embuscade aux troupes de l'Empire sur la planète. Cette embuscade aboutit à l'élimination quasi-totale des Impériaux et l'équipe rebelle réussit à poser les explosifs. Après l'activation de ces derniers, le générateur de boucliers de l'Etoile Noire II explosa et le champ d'énergie fut ouvert, permettant aux chasseurs rebelles de pénétrer dans la structure même de la station.

Le jeune Skywalker, ayant à peine fini sa formation de Jedi, remporta la victoire contre son père après un bref passage dans le Côté Obscur de la Force. L'Empereur lui demanda alors de tuer son père pour le rejoindre. Skywalker refusa, comptant davantage sur l'amour que son père lui portait que sur ses pouvoirs de Jedi. Son pari s'avéra exact : Vader, devant le supplice électrique de son fils, s'empara de l'Empereur et le jeta dans le puits. Considérablement affaibli par son combat, Vader était sur le point de mourir : les retrouvailles furent déchirantes. Skywalker décida d'évacuer la station en emportant le corps de son père. Au même moment, à la tête des chasseurs, Lando Calrissian et Wedge Antilles atteignirent le noyau et le firent exploser, entraînant la destruction de la station spatiale et la seconde grande victoire de l'histoire de l'Alliance Rebelle.

Partout dans la galaxie, la victoire de la Rébellion fut célébrée, et plus particlièrement sur Endor. L'Alliance Rebelle avait accompli son devoir : l'Empereur étant mort, elle n'avait plus lieu d'être. Elle céda sa place, une semaine après la Bataille d'Endor, à l'Alliance des Planètes Libres, qui promulgua la Déclaration de l'Alliance des Planètes Libres, mouvement transitoire vers la Nouvelle République et la libération de la galaxie du joug de l'Empire Galactique.

Composé de...

  • Saw Gerrera Saw Gerrera Natif d'Onderon, Saw Gerrera était partisan de la République Galactique et combattit les Séparatistes. Il combattit ensuite l'Empire Galactique.

Articles en rapport

Mon Mothma
Mon Mothma
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Alderaan
Alderaan
Planètes
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
Bel
Bel
Personnages