Ryloth

Ryloth était la planète natale des Twi'leks. Sa principale exportation était une épice connue sous le nom de ryll. Afficher le sommaire

Description

Seconde planète du système de Ryloth, dernière planète située sur la Piste Corellienne, Ryloth était la planète natale de la race Twi'lek. Elle possédait une face en permanence exposée au soleil - les Terres de Lumière - et une autre plongée dans l'obscurité - les Terres des Ténèbres -, et ce pour une durée de 305 jours par an. L'influence de ses cinq lunes ainsi que la proximité du soleil favorisaient des conditions climatiques exécrables pour la majorité des espèces vivantes: des vents de 500 kilomètres par heure balayaient la surface de la planète, et des phénomènes connus sous le nom de Tempêtes de Chaleur pouvaient atteindre jusqu'à 300° Celsius. Seules les créatures les plus fortes pouvaient résister à ces conditions de vie, et les Twi'leks, connaissant bien leur planète, recommandaient aux étrangers de ne pas s'aventurer hors des grandes villes.

Le spatioport de Kala'uun Le spatioport de Kala'uun

Ces dernières avaient été construites par les natifs pour se protéger de la poussière et des tempêtes mortelles. Elles étaient, bien souvent, construites à la limite entre les Terres de Lumière et des Ténèbres. Un savant réseau souterrain, alimenté en électricité par des installations éoliennes extérieures, permettait aux Twi'leks de vivre le jour comme la nuit, ce qui pouvait d'ailleurs décontenancer certains visiteurs qui se demandaient si les natifs se reposaient. Une autre caractéristique de ces cités était qu'elles étaient toutes autonomes: les cités-États pouvaient être habitées par un ou plusieurs clans, et tous ces clans se réunissaient dans la capitale, Kala'uun ou Lessu, selon la période historique, lors des réunions du Conseil des Clans Twi'leks. Les deux principales exportations de ces cités étaient le ryll, une épice produite dans les cavernes de Ryloth et vendue sur le marché noir ou bien à l'industrie pharmaceutique, et les esclaves, notamment les danseuses, réputées pour leur savoir-faire.

La cité-État de Kala'uun, de 100 000 habitants permanents, était située dans la principale chaîne de montagnes de la planète, la Chaîne des Cinq Solitaires. Elle possédait un vaste spatioport, l'un des rares de la planète, de classe galactique, c'est-à-dire qu'il accueillait la majorité des flux commerciaux de la planète. Le spatioport était la possession d'un des cinq clans de la ville et dirigé par le Maître du Spatioport, Koh'shak à l'époque de la Guerre Civile Galactique, allié de Ku'amar. Seul ce clan pouvait décider du montant des douanes, fixé chaque année. Depuis le spatioport, on pouvait atteindre les niveaux supérieurs par le biais de deux cages de turboascenseurs. Etant assez vieux, les Twi'leks n'empruntaient pas ces derniers, préférant les escaliers automatiques. Les derniers niveaux étaient les lieux de résidence des leaders des clans et leurs familles; c'était aussi là où se jouaient en général les conspirations entre représentants et où les réunions de clans s'établissaient.

Plan de Kala'uun Plan de Kala'uun

Le Jardin des Rochers Flottants Le Jardin des Rochers Flottants La cité était ravitaillée en eau potable par un savant système de pompage souterrain puis de déversement dans une citerne d'alimentation où le rationnement était calculé. Quant à l'air, il était rafraîchi en étant capté à l'extérieur de la montagne, puis expulsé dans ses cavernes, avant d'être dispersé dans les niveaux inférieurs. Si les Twi'leks vivaient encore à l'époque féodale, les machines les remplaçaient progressivement pour les tâches ingrates, et ce du fait des premières relations commerciales avec la découverte de la Piste Corellienne. Les niveaux inférieurs de Kala'uun étant dédiés à la production de ryll, les bénéfices tirés de cette exportation étaient reversés dans l'importation de nourriture et d'autres produits de première nécessité. Cependant, les tarifs du spatioport ayant été souvent décriés comme exorbitants par la plupart des commerçants venant des quatre coins de la galaxie, un endroit connu sous le nom du "Bazar" - des tentes sous lesquelles étaient installées des tables - devint le lieu de fréquentation des contrebandiers et autres petits commerçants: situé à l'extérieur du spatioport, les vaisseaux se posaient sur la surface poussiéreuse et les affaires avaient lieu dans la minute même. Les clans toléraient le bazar, du moment que ses vendeurs ne touchaient pas au trafic du précieux ryll, mais aussi qu'ils étaient considérés comme des inférieurs et des membres de la caste des intouchables.

Kala'uun se disputait le statut de capitale avec Lessu. Cette dernière, à l'époque de la République Galactique et sous l'impulsion de Ro Fenn, avait accueilli le Conseil des Clans. Quant aux autres cités, elles étaient situées généralement en bordure des deux capitales, ou bien relativement éloignées de ces dernières, orientées vers la production du ryll, et commandées à distance par les clans Twi'leks: c'est le cas pour Joreikna, Kala'din, Lohema, Leb'Reen et Sal'kaasa (dans une montagne proche de Kala'uun). Parmi les curiosités de la planète, citons les Jardins des Rochers Flottants (un phénomène naturel de rochers suspendus dans les airs par la puissance des vents conjuguée à la sortie des cavernes environnantes), ainsi que l'Académie Sith de Ryloth, datant des Nouvelles Guerres des Sith.

Histoire

Environ 10 000 ans avant la Bataille de Yavin, la planète fut découverte par les expéditions lancées par la République Galactique, et fut l'une des premières de la Bordure Extérieure. Bien que primitifs, les Twi'leks s'adaptèrent vite aux nouvelles technologies importées par les marchands du fait de la mise en place de la Piste Corellienne. Certains parlèrent même d'une "addiction" à la technologie développée par les natifs de Ryloth, du fait de ses deux seules exportations: le ryll et les esclaves. Concernant ces derniers, il est très étonnant de constater que la République Galactique ne constata aucune entorse à la Constitution Galactique, qui réclamait pourtant que toute planète souhaitant adhérer à la République ne devait pratiquer en aucun cas l'esclavage. On peut penser que les diverses plaintes contre non-respect des droits des aliens allèrent se perdre dans les abîmes de l'administration moderne. Ajoutons aussi à ce constat que tout gouvernement se devait de légiférer et de combattre le crime, ce qui était loin d'être le cas pour Ryloth: les clans flirtaient avec les organisations criminelles, acceptant pots-de-vin et autres "cadeaux" d'accueil de la part de leurs hôtes. Quant au trafic de l'épice, il était contrôlé par les gouvernants, et les clans essayaient d'apaiser tant bien que mal les Chanceliers Suprêmes qui se succédèrent afin d'éviter le contrôle des autorités supra-planétaires, voire la mise au ban sur le plan politique.

Si Ryloth possédait des connexions avec le monde du crime organisé, elle en possédait aussi avec l'Ordre Jedi. En effet, nombreux furent les Jedi Twi'leks à avoir été recrutés pour faire partie du prestigieux ordre: le plus ancien est Tott Doneeta, et parmi les plus récents, citons, Aayla Secura ou Anoon Bondara, ancien Gardien Jedi de son monde natal. En l'an 44 avant Yavin, le Maître Jedi Tholme et son apprenti Quinlan Vos découvrirent les talents de la jeune Secura. En l'an 32, Secura, devenue Padawan de Vos, accompagnée par ce dernier revinrent sur Ryloth pour enquêter sur un trafic de glitteryll tenu par Bib Fortuna, Pol Secura et le représentant au Sénat Galactique de l'époque, Chom Frey Kaa. Si Secura eut sa mémoire effacée, elle fut secourue par son Maître et délivrée de l'étreinte psychique qu'exerçait sur elle son oncle. A l'issue de cette affaire, le sénateur Twi'lek fut arrêté et jugé. Il fut remplacé, peu de temps avant le Blocus de Naboo, par Orn Free Taa, sénateur unique après la mort de Connus Trell.

Vue des Terres de Lumière Vue des Terres de Lumière

Free Taa, au cours de la Crise Séparatiste, annonça son soutien Loyaliste au Chancelier Suprême Palpatine contre la Confédération des Systèmes Indépendants dirigée par le Comte Dooku. Sous l'Empire Galactique, la Haute Culture Humaine était aussi dirigée contre les Twi'leks et leurs clan: bien que ces derniers continuaient d'afficher un soutien direct à l'Empereur et à le fournir en esclaves de luxe, ils soutenaient aussi en cachette, par le biais de financements, l'Alliance Rebelle. Néanmoins, cette dernière ne cachait pas son dégoût profond pour l'esclavage pratiqué par les clans, d'où une politique de libération des esclaves visant souvent les Twi'leks, sans que cela ne gêne toutefois l'Alliance dans ses affaires politiques, le Conseil Consultatif de l'Alliance ayant un représentant Twi'lek en son sein.

Après la Bataille d'Endor, Ryloth rejoignit l'Alliance des Planètes Libres, puis la Nouvelle République. Après la Conquête de Coruscant, le Virus Krytos fit de nombreux morts et le bacta se raréfiant, la solution vint du concentré de ryll - le ryll kor - proposé par les clans de Ryloth. Ne respectant que les guerriers accomplis, les Twi'leks demandèrent à ce que la Nouvelle République envoie un pilote: ce fut Wedge Antilles et le célèbre Escadron Rogue qui s'y rendirent. Nawara Ven, un pilote, fit office d'interprète et de diplomate entre Antilles et les clans. Une solution fut trouvée: onze pilotes de la force de défense de Ryloth, commandés par Tal'dira, rejoindraient l'escadron dans sa lutte contre Isard, et en échange, les clans fourniraient au gouvernement néo-républicain du ryll kor pour contrecarrer la pandémie.

Mais le sentiment anti-humain était très fort sur Ryloth, du fait de l'esclavage, dont s'étaient rendus complices les clans. A ce sentiment était rattaché la volonté d'une Ryloth autonome, n'ayant de compte à rendre à personne. Ce fut à cette date qu'intervint la révolution de Nolaa Tarkona contre les clans. Elle fonda l'Alliance de la Diversité, un mouvement anti-humain censé rendre toute la dignité aux victimes de l'humanocentrisme des politiques de l'Empire et, disait-elle, de celles de la Nouvelle République. Utilisant l'argent du trafic du ryll pour financer ses projets, elle versa de nombreux pots-de-vin à d'éminents représentants aliens pour qu'ils lui fournissent des troupes. Le sénateur Kur, à la tête de la délégation Twi'lek au Sénat de la Nouvelle République, fut à cette époque pris en otage et secouru in extremis par Tenel Ka et Jacen Solo. S'ensuivit une inspection des mines de ryll par ce même sénateur, accompagné de Luke Skywalker: les arguments du sénateur parvinrent à faire déposer les armes aux miliciens de l'Alliance de la Diversité. Cette victoire lui permit d'être nommé à la tête du gouvernement de Ryloth.

Cola Quis succéda, au cours de la Guerre contre les Yuuzhan Vong, aux deux sénateurs nommés par Kur. La planète ne fut pas inquiétée par les Yuuzhan Vong, mais la guerre affecta considérablement les affaires des Twi'leks. Ces derniers préférèrent financer les mouvements de résistance après l'éclatement du gouvernement suite à la prise de Coruscant. Quis, en tant que délégué de sa planète, soutint la proposition de Cal Omas de créer une Alliance Galactique, après avoir été lui-même candidat, lorsque le sénateur de New Alderaan lui proposa le poste de Président du Conseil au Commerce.

Articles en rapport

Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Twi'lek
Twi'lek
Espèces