Lusankya

Le Lusankya était le Super Star Destroyer de classe Executor d'Ysanne Isard. Il fut capturé par la Nouvelle République et fut utilisé par Wedge Antilles pour combattre les Yuuzhan Vong à Borleias.

Après avoir imposé la terreur dans toute la Galaxie avec ses Stars Destroyers, l'Empire Galactique se devait de poursuivre son oeuvre en construisant quelque chose de plus imposant et de plus terrifiant encore. C'est ainsi qu'il se lança dans la construction de deux Super Star Destroyer de classe Executor quasi-identiques, chacun construit dans des chantiers différents et sous le nom d'Executor. Le premier terminé fut choisi pour devenir un vaisseau de commandement de l'Escadron de la Mort, et garda son nom. Le second, terminé quelques temps après, fut renommé Lusankya. L'Empereur souhaitait garder ce second vaisseau comme sauf-conduit au cas où l'Executor serait mis à mal. Il décida donc de garder son existence secrète et de le cacher. Mais où cacher un vaisseau de 19 kilomètres de long ? A cette question, l'Empereur trouva une réponse insolite : cacher le vaisseau à l'endroit le plus fréquenté de la Galaxie, c'est-à-dire sur Coruscant. L'entreprise demanda des années de préparation et de réalisation. Exploitant au maximum le Côté Obscur de la Force et faisant assassiner les témoins, l'Empereur fit raser un quartier entier de Coruscant, pour y dissimuler en profondeur et aux yeux de tous l'imposant Super Destroyer. Une fois enfoui, et isolé dans une structure spéciale lui offrant la possibilité de quitter un jour la planète, le Lusankya fut recouvert de milliers de tonnes de matériaux et le quartier qui existait jadis fut reconstruit.

Le Lusankya sort de son refuge. Le Lusankya sort de son refuge. Le vaisseau fut confié à Ysanne Isard, la chef du Service de Renseignement Impérial, qui en fit une prison d'Etat. Elle fit installer plusieurs salles de tortures physiques et mentales, dans le but de faire avouer des prisonniers, mais surtout dans le but de convertir des prisonniers de l'Alliance Rebelle en agents doubles, à la suite de plusieurs lavages de cerveau. Ainsi, plusieurs personnalités de l'Alliance y furent emprisonnées, comme le Général Jan Dodonna, qui fut sauvé in extremis de la mort sur Yavin par les Impériaux, Corran Horn, pilote de l'escadron Rogue, ou encore Tycho Celchu. Le Lusankya semblait être une prison inviolable puisque aucun prisonnier ne parvenait à s'évader. Pourtant, il y eut une exception : Corran Horn échappa à la garde d'Ysanne et put quitter le Lusankya grâce à un réseau de conduits. Ysanne Isard fut profondément ulcérée de n'avoir pas réussi à faire de Horn un agent double et, apprenant sa fuite, Ysanne Isard comprit que le secret de l'existence du Lusankya allait être percé.

Ysanne Isard décida donc de sortir le Lusankya au grand jour. Après avoir mobilisé tout le personnel, elle fit réactiver les systèmes du Super Destroyer, et celui-ci perça la surface de Coruscant, détruisant les immeubles environnants et faisant des milliers de morts. La poussée des moteurs détruisit également plusieurs centaines de kilomètres carrés de bâtiments, et la liste des victimes s'allongea énormément lorsque le Lusankya testa ses batteries laser sur une plate-forme atmosphérique et la détruisit. Après s'être détaché de l'orbite de la planète capitale, le Lusankya sauta en hyperespace, en direction de Thyferra.

Une fois sur Thyferra, le vaisseau d'Ysanne Isard fut rejoint par l'Avarice et le Virulence, deux Destroyers Impériaux. Quelques temps plus tard, lorsque Isard eut vent de l'existence d'une base rebelle sur Yag'Dhul, elle décida de s'y rendre, accompagnée du Virulence. Arrivés près de la planète, Ysanne eut le malheur de constater que la base rebelle était très bien défendue et malgré la puissance de feu des deux bâtiments, le Lusankya ne tarda pas à se retrouver en mauvaise posture. Isard ordonna d'abandonner immédiatement la bataille et de retourner à Thyferra, ce que le Lusankya fit, abandonnant et ses escadrons et le Virulence à leur propre sort. Lorsque le Lusankya sortit de l'Hyperespace près de Thyferra, les Rebelles lui avaient tendu un piège, et il dut subir les assauts de plusieurs Destroyers passés aux mains de la Rébellion. Joak Drysso, alors capitaine du Lusankya, refusa de voir un tel vaisseau être capturé et décida de lui faire percuter la planète Thyferra. Heureusement, il fut assassiné par son aide de camp, qui se rendit aux Rebelles. Le Super Destroyer changea donc de camp.

Il fut alors transféré dans un endroit secret, où il subit pendant de longues années un grand nombre de réparations et d'améliorations. Les salles de tortures et les prisons furent démantelées et remplacées par des complexes de recherche et des unités médicales. L'architecture du Super Destroyer subit aussi plusieurs modifications, notamment au niveau de ses lignes générales, et surtout avec l'ajout de l'immense emblème de la Rébellion sur chaque flanc du vaisseau. À la fin de ses réparations, le vaisseau résista à la tentative d'Ysanne Isard d'en reprendre le contrôle. Elle fut tuée par Iella Wessiri, sur le pont même du Lusankya.

Le Lusankya sous la Nouvelle République.. Le Lusankya sous la Nouvelle République..

Le Lusankya avait donc été converti en un vaisseau de recherche de soins médicaux mais il fut très vite rappelé à sa tâche d'origine. En l'an 13 après Yavin, commandé par le Général Wedge Antilles, le bâtiment participa à la Campagne d'Orinda contre les Vestiges de l'Empire, et affronta notamment un autre Super Star Destroyer de classe Executor, commandé par Gilad Pellaeon, le Reaper. Lorsque les Yuuzhan Vong envahirent la Galaxie, le SSD fut transféré en orbite de Coruscant, pour protéger la capitale en cas de siège. Mais lorsque les Yuuzhan Vong attaquèrent Coruscant, leur nombre était tel que la présence du Lusankya ne pouvait plus rien pour sauver la planète. Le vaisseau abandonna alors Coruscant aux mains des Vong et sauta vers Borleias. Lorsqu'il sortit de l'hyperespace, il tomba au coeur d'une confrontation sans merci entre la flotte de la Nouvelle République et la flotte organique Yuuzhan Vong. La Nouvelle République avait réussi à reprendre Borleias des mains des Vong, et ces derniers voulaient se venger. Mais l'arrivée du Lusankya fit pencher l'issue de la bataille en faveur de la Nouvelle République. Tirant de ses milliers de batteries laser, il détruisit la totalité des forces Vong présentes en quelques minutes.

Sachant que les Yuuzhan Vong allaient revenir avec des forces plus puissantes, Wedge Antilles, qui avait le commandement du groupe sur Borleias, eut l'idée de l'Opération Lance de l'Empereur, qui consistait à préparer le Lusankya pour lui faire percuter les vaisseaux ennemis. Ainsi, il fut désarmé et allégé. Sa proue fut également renforcée pour qu'elle résiste aux chocs. Lorsque les Yuuzhan Vong pénétrèrent dans le système de Borleias, avec une immense flotte accompagnée d'un vaisseau monde, les forces de la Nouvelle République ouvrirent le chemin au Super Destroyer, qui verrouilla sa trajectoire en direction du vaisseau monde. Le capitaine du Lusankya, Eldo Davip, quitta le Super Destroyer peu avant l'impact. La collision entre le Lusankya et le vaisseau-monde détruisit les deux imposants bâtiments de guerre et la majorité des forces Vong présentes. Le sacrifice du Lusankya venait de donner une des premières grandes victoires à la Nouvelle République face à l'envahisseur.

Composé de...

  • Joak Drysso Joak Drysso Joak Drysso fut le capitaine du Star Destroyer Imperial II Virulent, puis du Lusankya.

Articles en rapport

Ysanne Isard
Ysanne Isard
Personnages
Coruscant
Coruscant
Planètes
Borleias
Borleias
Planètes
Executor
Executor
Vaisseaux