Force

Energie mystérieuse présente depuis les origines dans chaque organisme vivant. Elle maintient l'équilibre de l'univers et est la source du pouvoir des Jedi et des Sith. Afficher le sommaire

La Force qui donne au Chevalier Jedi son pouvoir. C'est une sorte de fluide créé par tout être vivant. Une énergie qui nous entoure et nous pénètre et qui maintient la Galaxie en un tout unique.
_Obi-Wan Kenobi expliquant la nature de la Force à Luke Skywalker

Champ énergétique généré par tous les êtres vivants, la Force fait partie de l'ordre naturel au même titre que les soleils et les planètes, ou que la vie elle-même. Elle entoure et pénètre tout, unissant la galaxie. Source de grande puissance, employée par ceux qui savent comment procéder, la Force a influé sur l'histoire galactique pour le bien ou pour le mal depuis l'aube des temps.

Nature de la Force

Toute vie est reflétée dans la Force, de la même façon que les objets dans le monde réel projettent des ombres et que la gravité s'exerce dans l'hyperespace. Les êtres faibles dans la Force laissent une impression négligeable, alors que la minorité qui est puissante en elle brille comme des balises. Même si de nombreux individus ont passé leur vie à étudier la Force, elle demeure un mystère intangible. Pour certains, elle est un champ énergétique immatériel qui représente simplement la somme de toute création. D'autres la considèrent comme une entité, éternelle, infinie, sachant tout et impossible à connaître. Ces hypothèses peuvent contenir un élément de vérité mais la nature réelle de la Force est peut-être quelque chose d'inimaginable. Les Jedi eux-mêmes, après des millénaires d'étude et de méditation n'ont pas réussi à percer tous les secrets de cette énergie mystérieuse. Cependant, leurs analyses ont permis l'élaboration de plusieurs "conceptions" de la nature de la Force. Le concept le plus reconnu par les Jedi était celui de la Force Unificatrice, d'autres moins nombreux étaient plutôt partisans du concept de la Force Vivante. Il ne s'agissait cependant que de théories et tous les Jedi s'accordaient à dire que la Force était une entité trop complexe pour être totalement appréhendée.

Equilibre de la Force :

Ce qui est certain, c'est que la Force réfléchit l'équilibre universel de la galaxie. Elle incarne la vie et la mort, la création et la destruction, et contient un Côté Lumineux, représentant la paix et l'espoir, et un Côté Obscur, symbolisant la peur, la colère et la corruption. Les deux facettes sont toujours présentes, en lutte constante pour l'équilibre au sein de la galaxie et des formes de vie individuelles. A différents moments, l'un des deux côtés peut temporairement dominer. Au cours de l'histoire de l'Ancienne République, le Côté Lumineux régna la plupart du temps. Puis le Côté Obscur reprit le dessus quand les anciennes Guerres des Sith donnèrent lieu à une ère de dévastation et de désespoir dans la galaxie. La plus récente perturbation dans la Force eut lieu pendant la chute de l'Ancienne République et la montée de l'Empire Galactique. Le Côté Obscur triompha, jusqu'à ce que Darth Vader qui, selon la Prophétie de l'Elu, ne ramène l'équilibre à la Force et soit racheté en tant qu'Anakin Skywalker.

Le Côté Obscur :

Le Côté Obscur est une puissance séduisante. Plus facile à maîtriser que le Côté Lumineux, il fascine en toute occasion et les Jedi doivent y résister et éviter son influence corruptrice. La voie vers le Côté Obscur est bien déterminée. La peur, qui peut mener à la colère, en est la clé et tout être pensant a du mal à y échapper. A partir de là, on peut être happé par une spirale infernale où le stress mène à la haine et à la souffrance. Rapide à se livrer, le pouvoir obscur incite ses adeptes à demeurer vers le mal et la tyrannie, jusqu'à ce qu'ils aient complètement succombé à son emprise. Cependant, le prix à payer est élevé. A long terme, les utilisateurs voient leur corps décliner / se désagréger au fur et à mesure que leur chair se corrompt et pourrit. En tant qu'utilisateurs suprêmes du Côté Lumineux, les Jedi emploient la Force comme une source de connaissance et un moyen de défense. Formés à éviter à tout prix l'énergie obscure, ils ne se servent jamais de la Force pour l'attaque. Par contraste, les Sith n'exploitent que le Côté Obscur, dirigeant sa puissance sur leurs adversaires et augmentant leur haine et leur malfaisance. L'ancien Code Jedi fut créé pour préserver les jeunes Jedi du Côté Obscur et fut enseigné à des centaines de milliers d'initiés par leurs professeurs. La compréhension du Code et de sa philosophie non-violente et de restriction fut considérée comme l'une des clés déverrouillant la maîtrise de la Force d'un Jedi. Obi-Wan Kenobi et Yoda enseignèrent des éléments du Code à Luke Skywalker et c'est ce savoir qui sert à présent de base aux enseignements de son Académie Jedi.

Pratiques et manipulations de la Force

La Force pèse sur la vie des individus de diverses façons. Ceux qui y sont le plus sensibles peuvent la sentir passer en eux et savent souvent la manipuler jusqu'à un certain degré. La plupart d'entre eux ne comprennent pas vraiment leurs capacités et très peu sont capables de les contrôler directement. Au cours des millénaires, les études ont montré une relation particulièrement évidente entre les facultés des êtres sensibles à la Force et la présence dans le sang d'organismes micro cellulaires appelés Midi-chloriens. Mais bien que leur concentration soit un gage de sensibilité plus ou moins élevée à la Force, elle n'a aucun rapport direct avec la puissance où les capacités d'un être dans la Force. La Force n'est pas une compétence innée et sa compréhension, tout comme son utilisation, nécessitent un apprentissage très strict. Sans ce bagage essentiel, l'être le plus sensible qu'il soit serait incapable de comprendre ou de commander ses pouvoirs.

Apprentissage et doctrine Jedi :

Dès que les êtres vivants découvrirent l'existence de cette entité surnaturelle, ils cherchèrent à l'appréhender et à la maitriser. Alors considérée comme une énergie mystique du nom de Ashla, la Force fut découverte pour la première fois sur Tython au sein d'une communauté d'être sensibles qui y vouèrent un culte sans limite. Ne disposant d'aucun contrôle ni d'aucune information sur cette énergie, les peuplades s'entredéchirèrent pour prendre possession de ce pouvoir apparemment sans limites. Sur les ruines de ce conflit, connu sous le nom des Guerres de la Force, les survivants comprirent que cette énergie ne pouvait être utilisée de manière brute et qu'elle nécessitait un long apprentissage et un grand contrôle de soi. Ils fondèrent l'Ordre Jedi, une communauté voué au culte et à l'étude de cette énergie désormais connue sous le nom de Force.

L'Ordre Jedi établit de nombreuses règles tout en imposant un apprentissage très strict de la nature et du contrôle de la Force. Ainsi les candidats à la formation Jedi se voyaient interdits d'exprimer des sentiments pouvant s'éloigner des préceptes véhiculés par les Maitres. Colère, haine, peur ou encore ignorance étaient autant d'émotions proscrites et accusées de mener vers le chemin du Côté Obscur de la Force. Au contraire, la connaissance, la paix et la sérénité étaient réputées pour être les fondements de l'appartenance au Côté Lumineux.

L'apprentissage respectait le plus souvent une progression en trois phases :
- La première étape consistait à accéder à la Force pour utiliser et amplifier ses capacités naturelles. Il fallait améliorer sa coordination et ses talents au combat, apprendre à se défendre contre d'autres être sensibles et découvrir l'art du camouflage et de l'auto-guérison. Un processus de méditation et de concentration intérieur permettait aux élèves méritants de ne plus faire qu'un avec la Force.
- La deuxième phase reliait l'individu à la Force universelle unissant la galaxie. Apprenant à interpréter son flux et son reflux, l'étudiant devenait conscient de lieux et de moments éloignés. Avec de la pratique, il pouvait être capable de détecter à distance des individus et des évènements.
- La troisième étape soulignait la capacité à manipuler la Force autour de soi. Les adeptes pouvaient notamment attraper des corps physiques dans les tentacules d'énergie pure, une pratique connue sous le nom de Télékinésie. Sachant capturer les lignes invisibles de la Force, le disciple pouvait les employer comme une arme pour assommer ses adversaires et rassembler l'énergie autour de lui pour effectuer des sauts physiquement " impossibles ". Il était également capable d'envoyer des ondes dans la Force pour communiquer avec d'autres individus partageant cette aptitude.

C'était en général au cours de cette dernière phase que la tentation du Côté Obscur faisait son apparition chez les étudiants Jedi. La phase d'étude intérieure pouvait être utilisée de façon négative mais sa tendance naturelle était de pencher vers la lumière. Cependant, quand l'élève se mettait à affecter ceux qui l'entourent et constatait le pouvoir contenu dans la Force, la tentation de prendre un chemin plus rapide se faisait rapidement sentir. Beaucoup étaient bouleversés par la constatation qu'ils tenaient le destin et les vies des autres littéralement entre leurs mains. Les Maîtres Jedi, les mentors et instructeurs surveillaient de très près leurs étudiants à ces moments-là, guettant des signaux d'alerte. Les Seigneurs Sith, à l'inverse, encourageaient activement leurs étudiants à exploiter leurs pouvoirs en pleine expansion.

Les déviants à la doctrine Jedi :

Très tôt dans l'histoire des Jedi, des étudiants choisirent d'abandonner l'apprentissage strict pour se consacrer à une pratique beaucoup plus libre de la Force. Ces êtres considéraient que la doctrine des Jedi mettait volontairement des entraves aux capacités réelles des individus sensibles à la Force. Aussi, ces êtres le plus souvent affiliés au Côté Obscur de la Force, prônaient la puissance des émotions de toutes sortes, y compris la haine et la colère. La plupart de ces pratiquants étaient considérés comme des Jedi Noir ou de simples déviants et étaient exilés de l'Ordre avant de se faire totalement oublier. Certains d'entre eux développèrent cependant une philosophie particulièrement efficace et finirent par conquerir un peuple appelé Sith dont ils adoptèrent le nom. L'histoire des Sith et de leurs Seigneurs Noirs fut pour le moins chaotique, le Coté Obscur n'étant pas particulièrement adapté à une entente cordiale entre ses pratiquants. Par de nombreuses fois, les Sith s'entretuèrent dans la quête d'un pouvoir encore plus grand, quand ils ne s'opposaient pas à leurs farouches ennemis les Jedi.

Certaines déviances comme le Potentium, furent connues pour être moins radicales que celles des Jedi Noir et des Sith. Les adeptes de ce mouvement considéraient que la Force 'était un tout indivisible et qu'elle ne pouvait donc pas avoir de Côté Lumineux ni de Côté Obscur. Rapidement écrasé par les instances de l'Ordre, ce mouvement fut parfois perçu comme une vile invention des Sith destinée à tenter les Jedi vers une utilisation plus libre et donc moins contrôlée de la Force.

Sorcellerie et magies liées à la Force :

En marge de l'apprentissage des Jedi et des Sith, de nombreuses autres communautés d'êtres sensibles ont émergé un peu partout dans la galaxie. D'un moyen ou d'un autre, ces groupes sont tous parvenus à pratiquer la Force d'une manière plus ou moins efficace, sans toutefois atteindre des degrés de maitrise comparables à ceux des Jedi et des Sith. Ces peuplades, comme les Soeurs de la Nuit de Dathomir et les Sorciers de Tund, pratiquaient ce qu'ils appelaient le plus souvent de la magie ou de la sorcellerie. Quel que soit le nom donné à leurs aptitudes, ces dernières étaient la résultante d'une utilisation non perfectionnée de la Force. Les communautés d'adeptes n'étaient pas voués à un des deux cotés de la Force, ignorant même jusqu'à leur existence, mais étaient de par leur nature orientés dans une pratique légèrement affiliée au Côté Obscur.

La Force vue par les êtres non-sensibles

D'un point de vue extérieur, la Force était le plus souvent considérée comme une pratique mystique quand elle n'était tout simplement pas vue comme une légende populaire. Sur beaucoup de mondes éloignés du centre galactique, et donc de la sphère d'action de l'Ordre Jedi, la majorité de la population refusait de croire à l'existence d'une énergie supérieure et encore moins à l'existence d'êtres capables de l'exploiter pour en tirer des pouvoirs surnaturels. Leurs doutes étaient rapidement levés lorsqu'ils avaient l'occasion de voir un Jedi à l'action mais le sentiment général qui se dégageait était surtout de l'incompréhension.

Et pour de nombreuses espèces, l'incompréhension était source de méfiance et de crainte. Les quelques humbles prouesses de l'Ordre Jedi pour le bien de la République étaient rapidement effacées par les atrocités commises par les quelques Sith ou Jedi Noirs qui parvinrent à prendre le pouvoir. Pour la majorité de la population, Sith et Jedi étaient similaires, employaient les mêmes techniques et avaient les mêmes objectifs : prendre le contrôle de la galaxie et assouvir leur soif de pouvoir. Au moment de l'instauration de l'Empire Galactique, Palpatine utilisa cette crainte populaire envers les Jedi et la Force pour justifier leur éradication et l'instauration d'un régime despotique. Quelques années après la chute de la République, on mesurait le pouvoir impérial au fait qu'il avait presque réussi à effacer la croyance en la Force et ses pratiquants, les relayant tout deux à une source de plaisanterie et de ridicule. Cependant, les personnes haut placées dans l'Empire étaient parfaitement conscientes de la puissance de la Force et de la menace que pouvaient encore représenter les éventuels Jedi encore en vie. Quiconque montrant le moindre don était arrêté et disparaissait tout simplement. Dans les années précédant la Guerre Civile Galactique, les hommes de main de l'Empereur, dont Darth Vader, chassèrent les Jedi jusqu'au dernier au cours de la Purge. L'Empereur était historiquement l'un des adeptes de la Force les plus puissants mais il dissimulait ses capacités aux yeux de tous, excepté aux quelques personnes de confiance. Pendant cette période, le seul adepte de la Force encore connu était Vader, le bras droit de l'Empereur. L'adhésion de Vader aux voies de la Force était parfois un sujet de moquerie pour certains impériaux supérieurs, mais rarement en sa présence. Nourri par la colère du Côté Obscur, Vader démontra souvent que la Force, loin d'être une religion démodée, était une entité bien réelle.

Articles en rapport

Darth Vader
Darth Vader
Personnages
Force
Force
Cultures
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Jedi Noir
Jedi Noir
Cultures