Bataille de Bilbringi

La bataille de Bilbringi devait être articulée avec une feinte sur Tangrene - ce que Thrawn comprit rapidement -, et ce afin de récupérer un Piège à Cristaux Gravifiques entreposé dans l'une des stations spatiales de l'Empire Galactique. Afficher le sommaire

Le plan néo-républicain

Briefing

Pour l'heure, nous conservons l'avantage en logistique et en nombre. Mais, à l'instant où je vous parle, cet avantage est en train de se dégrader. Moins tangible mais tout aussi grave est le moyen dont se sert le Grand Amiral Thrawn pour saper notre volonté et notre moral. Il est grand temps pour nous de répliquer à ce double aspect des attaques de l'Empire.
_Ackbar aux officiers de la Nouvelle République présents au briefing

Au début du briefing, Pash Cracken raconta de quelle manière le Chiss avait planifié une attaque sur Generis, bastion de l'Alliance Rebelle puis du Secteur Atrivis, laquelle s'était soldée par la perte de la planète et d'un important centre de communications. Il expliqua également qu'ils étaient sans nouvelle du Commandant Varth, l'un des meilleurs commandants d'escadron des anciennes Forces Sectorielles de l'Alliance Rebelle. Revenant au briefing, le légendaire Crix Madine leur expliqua que leur mission était de capturer un exemplaire de Piège à Cristaux Gravifiques (PCG). Le plus simple était de s'en procurer un sur la planète Tangrene, une base de l'Ubiqtorate, la direction des Renseignements Impériaux. Cependant, il était évident pour le stratège néo-républicain que l'Empire leur tendrait un piège. Mission avait donc été donnée au Colonel Bren Derlin, vétéran de la Bataille de Hoth et de la Bataille d'Endor, d'effectuer une diversion pour ameuter un maximum des forces impériales sur Tangrene.

Pendant ce temps, la Flotte de Défense de la Nouvelle République, menée par le Home One, sortirait de l'hyperespace afin d'attaquer les chantiers navals de Bilbringi pour capturer l'autre exemplaire de piège.

Je sais ce que vous êtes tous en train de vous dire : c'est énorme, bien défendu, [...] et c'est le dernier endroit où l'Empire s'attend à ce que nous attaquions.
_Madine à l'assistance

Mais le fils d'Airen Cracken posa la question qui était sur toutes les lèvres : et si Thrawn abandonnait la défense de Tangrene pour se porter sur Bilbringi ? Madine répondit par un sourire. Tous espéraient que ce ne fût pas le cas.

Thrawn reprend la main

Alors qu'il recevait de Gilad Pellaeon les rapports sur la reddition de la planète Xa Fel et d'une infiltration néo-républicaine sur Tangrene, Thrawn eut le sentiment étrange que son emprise sur le jeu lui échappait. Convoquant son fidèle subalterne dans ses quartiers, il lui fit part de ses doutes quant à cette attaque sur Tangrene. En effet, s'il pensait être capable de damer le pion aux Néo-républicains, il ne les pensait cependant pas stupides. Et les voyant tomber dans un piège si évident, il se mit à douter quant à la véritable cible des attaques.

- Mais... s'ils ne frappent pas Tangrene... quelle serait leur cible ?
- Le dernier endroit où nous pourrions les attendre normalement.
- Bilbringi ? Mais, amiral, c'est...
- Dément ? Bien sûr que ça l'est. La démonstration de la démence d'hommes et de non-humains qui ont appris à leurs dépens qu'ils ne peuvent m'affronter face à face. Et qui tentent d'utiliser mes propres talents de stratège, mon propre instinct contre moi. [...] Après tout, capitaine, cela ne fait aucune différence que nous les écrasions à Tangrene ou à Bilbringi. Aucune différence.
_Question de Pellaeon à Thrawn

Les contrebandiers entrent dans la danse

Je ne sais pas quoi penser. Cela me paraît plutôt désespéré comme opération.
_Mazzic à Karrde

Réunis dans une cantina, Talon Karrde exposa à Mazzic et à son ami Samuel Tomas Gillespee qu'il allait contacter la Nouvelle République au sujet des PCG et qu'il allait proposer d'envoyer une petite équipe infiltrer la station principale des chantiers de Bilbringi, et ce, pendant que les opérations néo-républicaines se concentreraient sur Tangrene. Bien entendu, il ignorait que la Présidente en exercice Mon Mothma avait déjà validé le plan d'attaque de Bilbringi. Mazzic argua que suite au Raid contre les chantiers de Bilbringi, il était certain que Thrawn avait dû ordonner au Général Theol Drost d'augmenter les mesures de sécurité.

Si on gagne, je pourrai récupérer ce bout de terrain que l'Empire m'a piqué sur Ukio...
_Gillespee à Karrde

Karrde annonça qu'il partirait avec le Wild Karrde pour Coruscant où il exposerait son plan aux plus hautes autorités, en espérant que ces dernières ne focalisassent pas leur attention sur le fait qu'il était un contrebandier. Ils se quittèrent et se donnèrent rendez-vous en orbite de Bilbringi. Lorsqu'il fut en orbite de Coruscant, il contacta Leia Organa Solo, laquelle le remercia pour ses éléments d'informations concernant le Siège d'Ukio - éléments qui prouvèrent que Thrawn n'était pas en possession d'une superarme. Elle l'informa également que Mara avait été mise aux arrêts de rigueur peu de temps avant le Siège de Coruscant, et ce, parce qu'un des membres du commando l'avait accusée. Karrde souhaitait se poser mais Leia lui expliqua la situation concernant les astéroïdes. Karrde leur demanda combien d'entre eux avaient été détruits et elle répondit vingt-deux au total. Le vendeur d'informations annonça alors que le bouclier n'aurait aucun mal à être ouvert car, selon ses renseignements, il s'agissait du nombre total d'astéroïdes récoltés. Il transmit immédiatement les informations. Leia ordonna qu'on le laisse se poser, puis se dirigea vers le hangar attribué. Peu après, elle s'envolait vers Wayland.

Au même moment, Aves et Gillespee émergèrent de l'hyperespace à bord de l'Etherway pour se positionner vers la station principale des chantiers navals. Ellor et Mazzic ne tardèrent pas à les rejoindre. Le plan se déroulait tout à fait comme prévu...

Rendez-vous manqué sur Tangrene

Enfin, pas tout à fait, car le malaise de Thrawn vis-à-vis de l'attaque de la Nouvelle République s'amplifiant, il était clair - pour lui tout du moins, pas pour son subalterne Gilad Pellaeon qui ne bénéficiait pas de ses capacités tactiques - que l'attaque se porterait sur Bilbringi. Lorsqu'il reçut la confirmation que le Chimaera était paré au combat, ainsi que toute la flotte, il ordonna le passage en hyperespace.

Au moment où Aves et Gillespee s'apprêtaient à partir, ils virent la flotte sortir de l'hyperespace et se positionner. Mazzic, comme lors de la Rencontre sur Hijarna, crut une fois de plus que Karrde les avait vendu, mais Aves prit immédiatement sa défense en démontrant que le positionnement de la flotte ne correspondait en rien à une manœuvre d'interception destinée à les capturer. Non : Thrawn attendait de pied ferme le passage en luminique des forces de la Nouvelle République. Pire que tout : les contrebandiers, alliés à Coruscant pour l'occasion, n'avaient aucun moyen de contacter ses autorités pour les informer du piège dans lequel ils allaient tout droit se jeter.

Peu après, la flotte de la Nouvelle République sortit de l'hyperespace. Tous, à commencer par l'Amiral Ackbar, furent ébahis de voir la flotte impériale s'être disposée en parfaite formation pour un piège. Thrawn ordonna à ses Croiseur Interdictor Immobilizer-418, le Constrainer et le Sentinelle, de retourner sur la ligne de démarcation tout en conservant leurs générateurs anti-gravifiques opérationnels.

Cet homme est incroyable ! Je voudrais le rencontrer et lui serrer la main. Et puis le tuer, bien entendu.
_Pensées de Corran Horn

Comme à l'accoutumée, l'Escadron Rogue, dirigé par Wedge Antilles, secondé par Tycho Celchu et Wes Janson, se lança dans la bataille, prenant pour cible les Intercepteurs TIE qui fonçaient sur eux. Tandis qu'il livrait combat, Antilles reçut un appel d'Aves, le second à bord du Wild Karrde, qui l'informa qu'il se trouvait à bord de la station principale de Bilbringi, prêt à capturer un PCG. Quant à Corran Horn, Rogue et ancien de la CorSec, il repéra que les pilotes étaient surtout des clones, dont un qui devait appartenir au célèbre 181ème Groupe de Chasse du Baron Soontir Fel. Après avoir abattu le vaisseau, il reçut une communication de Wedge : une Station de défense Golan II était désignée cible prioritaire.

- La nôtre, Commandant ? C'est une cible plutôt dure.
- Eh bien nous essayerons d'être plus dure qu'elle, pas vrai, Six ?
_Question de Gavin Darklighter à Wedge

L'escadron fut très rapidement pris pour cible par les tirs de turbolasers de la station. Chaque vol de l'escadron marqua le point faible de la station et lança une première vague de torpilles pour faire tomber les boucliers et espérer percer le blindage. A la deuxième salve, les boucliers tombèrent par endroits, laissant le travail le plus aisé aux frégates Tyrant's Bane et Liberty Star. Peu après, la station explosa. Ce fut à ce moment-là que Tycho annonça qu'il avait repéré une rupture dans la formation impériale.

La mort d'un stratège

Peu de temps avant la bataille, Rukh s'entretint avec Akh'laht, du clan Kihm'bar, son subalterne :

- Je vous écoute.
- Seigneur, nous rapportons des nouvelles d'Honoghr. Le Grand Amiral nous a trahi.
- Explique toi et vite, car ta vie en dépend. [... Akh'laht lui conte l'histoire...]
- Notre dette envers l'Empire a été payée, mais nous devons être prudents.
- Je resterai ici. De là, je peux surveiller le Grand Amiral. J'observerai et j'attendrai. Lorsqu'il apprendra que les Noghri ne le servent plus, je le frapperai.
- Nous saluons ton sacrifice. Meurs avec honneur.
- Dites aux dynastes qu'il devra répondre de ses actes. Et d'une manière à laquelle il ne s'attend pas.

Alors que la bataille battait son plein et qu'une station venait d'être détruite, un rapport prioritaire en provenance de Wayland clignota sur la console de bord.

On attaque la montagne, amiral. Les assaillants se composent de deux races indigènes, plus quelques saboteurs rebelles et... Et un groupe de Noghri...
_Gilad Pellaeon

Gilad Pellaeon n'eut pas le temps d'achever sa phrase. Un coup net de la petite main osseuse mais puissante de Rukh s'abattit sur la gorge du capitaine.

Voilà pour la félonie de l'Empire contre le peuple des Noghri. Nous avons été trahis. Nous avons été vengés.
_Rukh à Pellaeon

Rukh neutralise Pellaeon et assassine Thrawn Rukh neutralise Pellaeon et assassine Thrawn
Thrawn s'éteint sous les yeux de son fidèle subalterne Thrawn s'éteint sous les yeux de son fidèle subalterne

Devant les yeux du fidèle subalterne, le Grand Amiral Thrawn, génie militaire Chiss, s'éteignit en prononçant ces dernières paroles :

Mais... c'était si artistiquement fait.

Le capitaine eut le temps d'ordonner la retraite totale, le Nemesis et le Stormhawk se portant sur le flanc du Chimaera. Peu après, tous les vaisseaux impériaux passèrent en hyperespace. Quant à Rukh, il savait qu'il n'avait aucune chance et que le vaisseau quitterait le champ de bataille immédiatement après. Il fut traqué par un détachement mené par le clone de Grodin Tierce. Quant à la Nouvelle République, elle fut prise elle aussi au dépourvu. Lors du debriefing, l'Amiral Ackbar expliqua que la Mission sur Wayland avait été un succès... et que le Grand Amiral Thrawn avait été assassiné par celui qui l'avait autrefois servi corps et âme.

Je n'aurais jamais pensé vivre assez longtemps pour voir ce type de victoire se produire.
_Wedge Antilles à Ackbar

Articles en rapport

Bilbringi
Bilbringi
Planètes
Mazzic
Mazzic
Personnages
Tangrene
Tangrene
Planètes
Thrawn
Thrawn
Personnages