Syal Antilles

Syal Antilles était la fille du pilote Wedge Antilles et de l'espionne Iella Wessiri. Après la Guerre contre les Yuuzhan Vong, elle combattit les forces rebelles de Corellia, dont faisaient partie son père. Afficher le sommaire

I/ Digne fille de son père

Syal Antilles, fille aînée de Wedge Antilles et d'Iella Wessiri, devait son prénom à Syal Antilles Fel, la sœur de Wedge.

Bien que fille de célébrités, elle ne fut pas gâtée à outrance pour autant. Bien que ses parents soient à l’aise financièrement, ils firent en sorte qu’elle s’investisse par elle-même pour gagner de l’argent. Ainsi, à chaque somme qu’elle gagnait par ses propres moyens, ses parents en rajoutaient le quadruple sur son compte.

Alors que sa sœur cadette Myri Antilles développait en grandissant des dons d’espionne hérités de leur mère, Syal ne tarda guère à faire montre de talents de pilotage. Il faut dire que Wedge sut lui faire partager sa passion : encore enfant, son père l’emmenait sur son appareil d’entraînement à double baquet et lui laissait prendre les commandes. Elle devint ainsi une très bonne pilote de X-Wing avant même de savoir piloter un airspeeder. Tycho Celchu prit également une part importante à son éducation de pilote, et fut tout particulièrement chargé par Wedge de veiller sur elle vu que lui était encore en service actif.

II/ Lysa Dunter

Tout comme son père en son temps, Syal choisit de s’engager au sein de l’entité unificatrice de la galaxie, à savoir l'Alliance Galactique, mais elle ne le fit pas sous son propre nom.

Si elle souhaitait piloter, elle ne voulait pas entendre de comparaisons avec son père, d’autant plus qu’elles n’auraient pu que tourner en sa défaveur. Aussi changea-t-elle légalement son nom en « Lysa Dunter » et ne s’approcha-t-elle pas de X-Wings, qui avaient fait la renommée de son célèbre géniteur. C’est ainsi que la jolie jeune femme aux yeux bleus et aux cheveux courts blonds foncés ornés d’une frange se retrouva affectée sur un Intercepteur Eta-5 une fois son diplôme et le grade d’enseigne obtenus.

Syal s’intégra mal dans cet escadron, l’Escadron VibroÉpée, qui dépendait de la Seconde Flotte de l'Alliance Galactique et qui fut affecté au Dodonna. La faute à un leader imbu de sa personne et qui ne savait pas tirer le meilleur de ses pilotes. Au courant de ses soucis comme de ses compétences, Tycho lui proposa de rejoindre un escadron formé de pilotes d’essai, mais Syal hésita : il s’agirait pour elle de piloter un chasseur Sienar de classe Aleph, or ce chasseur était réputé pour être plutôt limité.

En attendant, après plusieurs mois d’entraînement, Syal fut confrontée à sa première bataille spatiale, lors de l'Opération Roundabout, au large de Corellia. Caprice du destin, elle engagea le combat avec une X-Wing isolée qui tentait de rejoindre Corellia. Elle fut bouleversée quand, après avoir lamentablement échoué à l’abattre, elle se rendit compte qu’il s’agissait de son propre père, Wedge Antilles, fraîchement évadé de Coruscant et de retour au pays.

Elle tenta de se rattraper quand un navire ennemi, une Frégate Nebulon-B, entra dans la danse. Mais avant qu’elle n’ait pu l’abattre, ordre fut donné à son escadron de regagner le Dodonna. S’il lui était impossible de désobéir à un ordre direct, elle biaisa en demandant au contrôleur de vol de répéter son ordre, comme si elle l’avait mal compris. Le temps que la réponse soit confirmée, elle avait eu le temps d’abattre la frégate… victoire qui fut revendiquée par le leader de son escadron.

III/ La fin de l’anonymat

De retour sur le Dodonna, en orbite autour de Tralus, elle fut abordée par un Corellien qui souhaitait faire d’elle une espionne pour le compte de leur monde natal. Non seulement elle fut profondément choquée qu’on remette sa loyauté en cause, mais son interlocuteur menaça en outre de s’en prendre à sa famille si elle refusait de devenir un agent double.

Malheureusement pour le Corellien, Syal était armée – une habitude qu’elle avait prise suite aux conseils répétés de son père – et ni une ni deux, elle le tua sur-le-champ. Un acte impulsif qui allait lui coûter cher…

Elle répondit de ses actes dans une salle d’interrogatoire, face à son leader d’escadron, qui ne pouvait pas la voir en peinture, et un membre féminin des Renseignements. Elle dut vite renoncer à son anonymat et avoua sa véritable identité. Son leader voulait l’exclure de l’armée voire la mettre en prison si elle avait menti, mais l’enquêtrice à ses côtés, qui avait préséance et ne manqua pas de renvoyer l’importun, s’y opposa. Elle accepta que la fille de Wedge – avec qui elle avait servi – continue à servir… mais bien évidemment ailleurs qu’au sein des VibroÉpée.

IV/ Pilote d’Aleph

Il lui fut offert de joindre un nouvel escadron chargé du déploiement des chasseurs de classe Aleph… ou de ne plus piloter. Elle accepta sans hésiter, même si les essais qu’elle avait effectués auparavant sur ce chasseur ne l’avaient pas convaincu le moins du monde de son efficacité. Quoi qu’il en soit, elle n’eut dès lors plus de raison de garder son faux nom : nul doute que son ex-leader propagerait son secret dans les plus brefs délais.

Syal fit donc connaissance avec le Chasseur Aleph, ainsi qu’avec son canonnier, un Sullustéen du nom de Zueb Zan. Elle et son escadron furent mutés sur un transporteur Mon Cal, le Blue Diver.

Les Aleph étaient des appareils issus des usines de Sienar, plutôt lourds, dans tous les sens du terme. Ils avaient été conçus dix ans plus tôt, dans les derniers temps de la Guerre contre les Yuuzhan Vong, et étaient destinés à combattre spécifiquement les Coraux Skipper. Aujourd’hui, le rôle de Syal et des autres pilotes d’essai était de procéder à une évaluation de leurs capacités. Syal reçut l’indicatif de Gray Quatre dans l’escadron comptant six pilotes.

Elle fut envoyée en interception suite à l’attaque de chasseurs corelliens sur la ville de Rellidir, lors de l'Opération Noble Salvage. Mais alors que sans le savoir elle se retrouva aux trousses de Han Solo et de son propre père, Han fut averti par Leia de l’identité de la poursuivante. Il envoya Wedge en avant, lui assurant qu’il s’occupait de leur poursuivant. Se posa dès lors un gros problème pour lui : s’il avait réussi à éviter le pire, à savoir un affrontement entre le père et la fille, il se retrouvait à son tour dans une impasse. Il ne pouvait pas abattre Syal… et ne souhaitait pas non plus y rester. Malgré l’opiniâtreté de la jeune femme et ses manœuvres brillantes, Han parvint à s’en tirer et à mettre son « ennemie » – qu’il faisait sauter sur ses genoux quand elle était petite ! – hors d’état de nuire.

Ses compétences lors de cette bataille lui valu une promotion, le grade de lieutenant.

Syal Antilles aux côtés du Sabre des Jedi Jaina Solo. Syal Antilles aux côtés du Sabre des Jedi Jaina Solo.

V/ Drame personnel

La nouvelle vie de Syal se normalisa : pilote militaire, acceptée au sein de son escadron, voilà qu’elle se mit à rêver d’une vie sentimentale. Les choses devinrent si sérieuses avec le pilote Tiom Rordan qu’ils envisagèrent le mariage dès la fin de la guerre. Malheureusement pour elle, il ne survivra pas à la guerre et sera abattu lors d’une bataille peu après.

Une telle épreuve n’est jamais facile à surmonter mais Syal va y parvenir grâce à deux choses : l’enseignement jadis prodigué par son père, qui l’avait longuement préparée à perdre des pilotes et des amis proches, mais aussi le fait que la guerre se poursuivait, empêchant la jeune pilote de se focaliser sur son chagrin.

VI/ Capitaine Antilles

Lorsque Jacen solo fut attaqué par le Grand Maître Luke Skywalker, lors de l'Embuscade Corellienne, ce fut Syal qui s’interposa – en tant que pilote répondant à l’indicatif Danseur Un. Lorsque Jacen s’enquit de son identité et apprit qu’elle était la fille d’un traître avéré, il faillit renoncer à ce qu’il avait décidé avant de prendre contact avec elle, à savoir lui donner une promotion pour son attitude.

– … Comment vous appelez-vous ?
– Oui, monsieur. Lieutenant Syal Antilles, monsieur. Du Blue Diver.
– C'est capitaine Antilles, maintenant.
– Pffouh… Merci, monsieur.
– Et sachez que l’homme aux commandes du FurtiX que vous avez fait fuir était lui-même un très bon pilote. Antilles, vous venez de faire reculer Luke Skywalker.
_Jacen Solo et Syal Antilles

Syal ignorait qu’elle venait d’être promue pour une mauvaise raison : si Luke avait reculé, ce n’était pas face à la pression qu’elle lui avait mis, mais parce qu’il avait détecté la présence d'Allana Djo avec Jacen : s’il était – presque– prêt à tuer Jacen, hors de question de faire du mal à une fillette, d’où sa perte de concentration l’espace d’un instant.

Paradoxalement, cette promotion au grade de capitaine ne la toucha pas le moins du monde, comme elle s’en ouvrit à son supérieur et mentor Tycho Celchu, toujours là pour veiller sur elle et prendre des nouvelles.

VII/ Assistante de Tycho Celchu

Grâce à leurs échanges, Tycho cerna mieux le moral des troupes. Et il avait également besoin que Syal prenne contact avec son célèbre père Wedge Antilles, ce qu’elle aurait pu faire depuis longtemps mais qu’elle s’était refusé, sachant qu’elle aurait pu être accusée de trahison. Même si elle avait de la famille dans le camp d’en face, elle portait un uniforme et refusait de le déshonorer, quel qu’en soit le prix. Tout comme ses parents, elle était une femme d’honneur.

Lorsque Tycho servit d’intermédiaire à ses supérieurs pour rencontrer les Jedi de Luke sur Endor afin de les faire revenir dans le giron de l’Alliance Galactique, il choisit Syal comme pilote pour l’y emmener à bord de la Navette T-4a Lambda Reveille.

Finalement, Tycho décida de faire de Syal son ambassadrice auprès des Jedi après le refus de Luke de rejoindre l’Alliance Galactique… du moins tant que Jacen Solo occuperait le devant de la scène politique. Ainsi, Tycho et l’AG auraient toujours moyen de contacter les Jedi en cas de besoin.

VIII/ Sous les ordres de son père

Peu après, Tycho et Syal partirent au front contre Jacen Solo, conformément à leurs ordres émanant de l’amirale Niathal. L’escadron dans lequel ils se retrouvèrent lors de la Bataille de Centerpoint se nommait l'Escadron Rakehell

Cet escadron de X-Wings était commandé par Wedge Antilles et se composait de Sanola Ti, Corran Horn, Twool, Tarya Tainer, Cheriss ke Hanadi, Jaina Solo, Zekk, Volu Nyth et Wes Janson. Son but était de permettre à la navette Reveille de rallier l’Anakin Solo. À bord, Leia Organa Solo, Han Solo et la mère de Syal, Iella Wessiri, étaient chargés de récupérer Allana Djo.

Par la suite, l’escadron fut confronté à l'Escadron Rogue, rien de moins, mais Syal se refusa à tirer sur ses alliés. Sauf que quand son père fut directement menacé, ses instincts de pilote reprirent le dessus : elle parvint à abattre l’un des pilotes des Rogue… ce qui en disait long sur ses capacités de pilote.

Articles en rapport

Allana Djo
Allana Djo
Personnages
Dodonna
Dodonna
Vaisseaux
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Syal Antilles
Syal Antilles
Personnages
X-Wing
X-Wing
Vaisseaux