Dévastateur de Monde

Comptant parmi les armes les plus redoutables de l'Empire, les dévastateurs de mondes furent une création sinistre de Palpatine. Il les employa pour reconquérir la galaxie six ans après sa " mort " supposée à la Bataille d'Endor.

Comptant parmi les armes les plus redoutables de l'Empire, les dévastateurs de mondes furent une création sinistre de Palpatine. Il les employa pour reconquérir la galaxie six ans après sa " mort " supposée à la Bataille d'Endor. Semant le chaos à l'échelle planétaire, ces machines énormes étaient conçues pour écraser la Nouvelle République. Elles pulvérisaient des mondes et les recyclaient en armes. Leur impact psychologique était similaire à celui de l'Étoile Noire de l'Empire. Elles avait aussi la particularité de " croître " et d'être modifiées en consommant des planètes et astéroïdes. Il n'est pas étonnant que l'ingénieur en chef Umak Leth les décrivent comme " plus mortelles que l'Étoile Noire ". Malgré l'intention de Palpatine de détruire tout ce qui lui résistait, la capacité des dévastateurs de monde à absorber les ressources d'une planète les distinguaient de l'arsenal impérial. A l'inverse de l'Étoile Noire, ces machines transformaient l'annihilation en renaissance, un autre exemple du génie maléfique de l'Empereur.

Schéma technique Schéma technique

Des rayons tracteurs très puissants situés dans ses griffes d'atterrissage arrachaient la surface d 'une planète et la guidait dans la fournaise moléculaire de l'arme. Les matières premières fabriquaient ensuite des armes dans des usines contrôlés par des droïdes. Les plans étaient stockés dans le cerveau droïde central du monstre mécanique. Il supervisait la construction d'équipements impériaux, allant du petit chasseur stellaire au croiseur de taille moyenne, voire à un autre dévastateur de monde. On estimait qu'il fallait plusieurs mois pour consommer une planète. Le temps de fabrication de nouvelles armes variaient selon les modèles. Des équipages de 15 000 à 25 000 personnes supervisaient les processus automatisés et géraient la navigation, les défenses et les systèmes vitaux du vaisseau. N accord avec le désir de contrôle absolu de Palpatine, chaque engin était doté d'un code de commandement qui lui permettait de les manipuler à son gré. Ce dispositif mena sa flotte de dévastateurs de monde à sa perte.

Lors de la bataille de Mon Calamari, le dévastateur de monde Silencer-7 envoya plusieurs vague de TIE/D automatisés contre les forces de la Nouvelle République. Ce monstre de 3200 mètres de long et de 1500 mètres de haut fut le plus grand modèle jamais construit. Sa coque était hérissée d'armement, comprenant 125 turbolaser lourds, 200 canons blaster, 80 lances-missiles à protons, 15 canons ioniques et 15 projecteurs de rayons tracteurs. En tant que dévastateur " à maturité ", il avait subi diverse modification internes et externes adaptées à ses besoins et supervisées par son cerveau droïde.

Pendant le plus gros de la bataille, il sembla que le Silencer-7 et un groupe de dévastateurs décimeraient Mon Calamari alors que la Nouvelle République luttait pour les arrêter. Ses vaisseaux capitaux (dont le Star Destroyer Imperial II Emancipator capturé par la République) et que ses chasseurs tombèrent face aux monstruosités, tandis que le Croiseur de Combat Allegiance et un Star Destroyer Procursator s'abîmaient dans l'atmosphère planétaire, après la destruction de leurs tours de commandement. Puis le Suprême Commandeur des Forces Armées Impériales Luke Skywalker, le second de Palpatine ressuscité, transmit l'ancien code secret de l'Empereur à R2-D2. La République put ainsi arrêter et détruire les machines de guerre. On ignore si des dévastateurs de monde ont survécu à la défaite de l'Empereur cloné. Si c'est le cas, ils on perdu leur principale source d'énergie : l'immense cruauté de Palpatine.

Articles en rapport

Palpatine
Palpatine
Personnages
R2-D2
R2-D2
Personnages