Renseignements de la Nouvelle République

Renseignements de la Nouvelle République

Renseignements de la Nouvelle République
Informations générales
Apparition
  • +4 ap. BY
Disparition
  • +28 ap. BY
Type d'organisation
  • Organismes militaires
FactionLes Renseignements de la Nouvelle République succédèrent à ceux de l'Alliance Rebelle et furent également longtemps dirigés par Airen Cracken.

Les Renseignements de l'Alliance, par leur discrétion et leur efficacité, avaient permis à l'Alliance Rebelle de remporter de nombreuses victoires contre l'Empire Galactique. La signature par Mon Mothma et le Conseil Provisoire de la Déclaration de l'Alliance des Planètes Libres mettait fin à une dizaine d'années d'existence, voyant ainsi la création des Renseignements de la Nouvelle République.

Une phase transitoire : Le Réseau Interplanétaire de Renseignements du Sénat

Malgré sa victoire à la Bataille d'Endor, au cours de laquelle survint la mort de l'Empereur Palpatine et de nombreux de ses serviteurs, le pouvoir néo-républicain n'était pas à l'abri de nouvelles attaques. La Nouvelle République ne disposait que de peu de bases ou mondes-sûrs et le contexte post Bataille d'Endor ne simplifiait guère les choses : de nombreux hauts officiers impériaux se déclarèrent seigneurs de la guerre et commencèrent à se faire la guerre. Seuls les plus puissants ou ceux restant encore fidèles à la mémoire de Palpatine étaient les plus dangereux. Parmi eux, Cronal, chef de l'Eglise du Côté Obscur, était parvenu à mettre sur pieds une religion destinée à préparer les masses au retour du défunt Empereur. Pour ce faire, il désigna un faux Prophète Suprême Kadann et un faux Jedgar, auxquels il ordonna d'émettre quotidiennement sur l'HoloNet. Un homme se prétendant être le fils de Darth Sidious, Trioculus, comprit qu'il fallait se faire couronner Empereur par le faux Kadann pour être obéis.

Face à ces nouvelles menaces, la Nouvelle République avait, il faut le souligner, jouer la carte de la réorganisation. Mais une réorganisation peu efficace. Plutôt que de se concentrer sur les nouvelles menaces - Nagai, notamment -, elle préféra réduire le nombre des directions pour créer le Réseau Interplanétaire de Renseignements du Sénat (RIRS). Cet organe, dont la direction fut attribuée à l'Amiral Gial Ackbar en récompense de ses hauts faits d'armes, couvrit à la fois les domaines d'activité des renseignements de l'Alliance, mais également celles des opérations spéciales et des SpecForces Rebelles. Les Généraux Airen Cracken et Crix Madine, ainsi que l'Amiral Hiram Drayson, devaient faire leurs rapports quotidiens au Mon Calamari.

Le quartier-général fut installé sur sur Yavin IV, dans le Temple de la Woolamandre, et des ramifications créées sur Dac et les autres mondes-sûrs. Le Centre d'Assistance Planétaire et de Recherche en Défense (CARRD) fut installé sur le Mont Yoda, sur Dagobah. Il s'agissait d'une division assignée à la recherche et développement de nouvelles armes et dispositifs pour remporter la victoire définitive sur l'Empire Galactique. La forteresse avait été construite sur douze étage, dans le roc, et le Prince Ken ainsi que Zak Arranda et Tash Arranda y furent éduqués aux voies de la Force par Luke Skywalker. Ce dernier, ainsi que les Héros de Yavin Han Solo, Chewbacca et Leia Organa Solo, furent membres d'une des nombreuses forces déployées par le RIRS dans la Galaxie pour mettre fin aux menaces. Ainsi Luke fut-il renvoyé contre le Seigneur Shadowspawn sur Mindor. D'autres agents, tels Mirith Sinn ou Kyle Katarn, opérèrent sur les arrières des Impériaux avec succès.

Cependant, la faiblesse de la nouvelle organisation se ressentit quand Trioculus lança une vaste offensive sur Yavin IV afin de retrouver la Cité Perdue des Jedi nécessaire à ses ambitions. De même, l'enfermement de Triclope, véritable fils de Palpatine, dans la forteresse sur CARRD avait permis aux ennemis de la Nouvelle République de prendre connaissance de son existence, son cerveau étant relié à un transmetteur ! Lorsque ces échecs furent connus, Mon Mothma ordonna à ce que le ménage fût fait : Cracken fut nommé à la tête des opérations spéciales, faisant appel aussi bien à Guri, ancienne assistante de Xizor, qu'à des anciens membres du Justice Action Network ou à Andrephan Stormcaller et ses camarades.

Organisation des Renseignements

La mise en place d'une seule organisation pour toute la communauté du renseignement néo-républicain avait été un échec. Soit, la Nouvelle République était parvenue à se débarrasser de Trioculus, mais au prix d'un assassinat ! Ce que l'Alliance s'était toujours refusée à faire. Mon Mothma nomma Cracken à nouveau responsable des Renseignements de la Nouvelle République (RNR). L'organisation devait être structurée de la même manière que la précédente :

  • une direction des opérations de renseignements s'occupait d'établir des priorités sur les cibles sur lesquelles se renseigner;
  • la division en charge du traitement des menaces, sur le modèle de la Force de Sécurité de l'Alliance, était un regroupement des meilleurs agents lesquels se chargeaient d'enquêter sur le terrain et de compiler des rapports sur les cibles prioritaires - les fameux "Fichiers RNR" (NRI Files);
  • le bureau d'analyses tactiques aidait la précédente en envoyant les informations remises par les agents à leurs chefs de secteurs concernant les cibles neutres, alliées et surtout ennemies;
  • la division de la sécurité interne s'occupait de repérer les failles et les potentiels espions afin de les retourner. Ses agents enquêtaient également sur le passé de tout fonctionnaire néo-républicain, y compris les sénateurs.

Le directeur des RNR dépendait du Ministère d'Etat et répondait des actes de son organisation devant le Conseil de Sécurité et des Renseignements du Sénat de la Nouvelle République. Il pouvait également, sur simple décision, mettre en place des groupes plus ou moins légaux pour mener des actions de sabotage. Ainsi, après la Conquête de Coruscant, en collaboration avec Wedge Antilles, il participa à la création de l'Escadron Spectre pour lutter contre le Grand Moff Zsinj. Le quartier-général des RNR fut également déplacé sur la planète-capitale et son siège baptisé Mirage. Un vaste complexe souterrain, les Abysses, accueillait les centres de recherches et les bases de données.

Histoire des Renseignements

Au RIRS, donc, succéda les RNR. Cracken, son chef, réactiva les réseaux de la Rébellion pour mener la Campagne contre les Seigneurs de la guerre : sabotage, diffusion de fausses informations visant à alimenter les tensions entre chaque des protagonistes impériaux. Ce succès permit, plus tard, à la Nouvelle République de foncer sur les Mondes du Noyau et, plus tard, de procéder à la Libération de Coruscant. L'ennemi prioritaire devint alors Ysanne Isard, la Directrice des Renseignements Impériaux. Zsinj fut également une cible prioritaire, de même que le Grand Moff Ardus Kaine du Pentastar Alignment. La Prise de Kuat en +8 fut également une réussite pour les renseignements. Lors de la Campagne du Grand Amiral Thrawn, ils ne furent ni à même de procéder à l'arrestation de la Source Delta, jusqu'à ce que Leia Organa Solo ne découvrît sa véritable existence dans le Palais Impérial, ni de prévoir les prochains mouvements du stratège Chiss.

Un autre échec fut lorsque l'Empereur Ressuscité fit son apparition dans le Noyau Profond, et auparavant quand les Impériaux s'étaient ressoudés pour déloger le gouvernement néo-républicain de Coruscant. Cracken et ses agents des RNR n'étaient pas parvenus à déterminer au préalable et avec exactitude les mouvements de troupes ennemies. L'agence Alpha Blue fut créée, Drayson placé à sa tête, avec pour mission d'amasser le maximum d'informations sur toutes les cibles potentielles. Cracken fut donc remplacé par un autre vétéran, Crix Madine, jusqu'à sa mort à bord du Sabre Noir, en +12. Il reprit cependant du service jusqu'à l'éclatement de la Crise de la Flotte Noire. Carlist Rieekan, encore un vétéran, prit sa place pendant un an, avant qu'il ne la retrouvât à nouveau !

Pendant l'Insurrection Corellienne, les RNR traversèrent une grave crise. En effet, ils avaient été pénétrés par nombre d'espions au service de la Ligue Humaine et de la Triade Sacorrienne. Belindi Kalenda en fit d'ailleurs les frais lorsqu'elle tenta de pénétrer sur Corellia : sa couverture était déjà connue de ses ennemis, qui tentèrent de la tuer. Auparavant, nombre de ses collègues avaient été assassinés. Une purge fut opérée par la suite, et les traîtres découverts, jugés. La Guerre contre les Yuuzhan Vong marqua également un tournant : confrontés à l'avancée rapide des troupes extragalactiques, ainsi qu'à l'absence de technologies équivalentes aux leurs, les RNR furent débordés.

Dirigés à cette époque par Dif Scaur, ils prirent en charge la prêtresse Elan lorsque cette dernière affirma avoir des informations à la disposition du Nouvel Ordre Jedi et de la Nouvelle République, et l'envoyèrent dans un lieu sûr sur Honoghr. Cependant, cette affaire s'avéra être un fiasco. D'autre part, Scaur, avec l'aval du Président de la Nouvelle République Borsk Fey'lya, décida de collaborer avec les Chiss pour mettre au point l'arme bactériologique Alpha Rouge. Lorsque ce scandale fut rendu public, Scaur fut limogé après la Bataille d'Ebaq 9 et le projet arrêté. La Nouvelle République fut peu après abrogée par Cal Omas en faveur d'une Alliance Galactique et Kalenda nommée à la tête de ses renseignements.

Références

Les plus consultés ensuite...