Wullf Yularen

Ancien Amiral de la GAR, Wullf Yularen était Colonel de l'Imperial Security Bureau et stationné à bord de l'Etoile Noire I. Il périt lors de la Bataille de Yavin. Afficher le sommaire

Originaire de la planète Coruscant, la capitale de la République Galactique, Yularen commença sa longue carrière, grâce à l'influence de sa famille, comme agent au sein du Bureau des Renseignements du Sénat Galactique. Pendant plus de dix ans, son travail consista principalement à mener des enquêtes importantes pour, contre et sur le Sénat. Bien évidemment, avec le temps, il collecta des informations précieuses sur les politiciens les plus influents. Malgré l'efficacité du département où il travaillait, Wullf découvrit que ses confrères étaient rarement objectifs et se laissaient facilement « influencer » par les crédits des délégués. Confronté à la corruption omniprésente, il préféra démissionner. Toutefois, il prit la tête d'une unité spéciale, qui dépendait directement de l'Office du Chancelier Suprême, chargée de combattre le trafic d'influence et le début d'un mouvement séparatiste. Cette affectation lui permit notamment de mieux connaître et d'apprécier Palpatine.

Lorsque la Guerre des Clones éclata dans la Galaxie, l'observateur prit la décision de rejoindre la Marine pour lutter contre la Confédération des Systèmes Indépendants et s'éloigner des renseignements. Voyant qu'il lui resterait loyal, dévoué et probablement utile dans un futur proche, le Chancelier Suprême lui octroya le grade d'Amiral, faisant ainsi de lui l'un des plus jeunes officiers de la Grande Armée de la République à posséder ce rang. Incapable de refuser une telle offre, l'ancien agent profita de cette occasion inattendue. Il fut finalement affecté à la Flotte de l'Open Circle des Généraux Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker. Yularen s'inquiétait souvent de l'attirance de ce dernier pour les tactiques risquées car il préférait recourir à des méthodes plus conventionnelles. Cependant, il ne remettait jamais en question les ordres.

Au cœur de la Guerre des Clones

Bataille de Christophsis

Au cours des interminables Sièges de la Bordure Extérieure, le Grand Maître de l'Ordre Jedi Yoda et Mace Windu contactèrent Wullf au Centre médical de Kaliida Shoals pour lui demander de transporter une jeune Padawan, prénommée Ahsoka Tano, sur Christophsis afin qu'elle y retrouve son nouveau Maître, en l'occurrence Skywalker, et lui demander de revenir en urgence sur Coruscant. Cependant, le Chevalier combattait actuellement aux côtés de son ancien mentor, de la Compagnie Torrent de la 501ème Légion du Capitaine Rex et des hommes du 212ème Bataillon d'Attaque du Commandant Cody les forces Séparatistes du Retail Caucus menées par le Général Whorm Loathsom sur la planète en question.

Mace Windu: Nous devons contacter le Général Kenobi.
Wullf Yularen: Nous n'avons pas réussi à le localiser. C'est peut-être à cause d'une éruption solaire ou alors ils réparent leur système de communication... Je suis persuadé que la panne est temporaire.
Yoda: Un messager nous envoyons. Des informations importantes pour le Général Kenobi, il a.
Mace Windu: Assurez-vous qu'il arrive auprès de Kenobi le plus vite possible.
Wullf Yularen: Oui, Maître. Nous embarquons dès que nous aurons chargé le matériel.
Yoda: De temps, nous manquons. Immédiatement, le messager doit partir.

L'Amiral Wullf Yularen. L'Amiral Wullf Yularen. Une fois en orbite, la Togruta embarqua à bord d'une Navette d'Attaque de classe Nu pour gagner la surface et le Resolute essuya les tirs de barrage de Frégates de Communication Munificient et Chasseurs Droïdes. Face à cette situation critique, Yularen ordonna au navigateur de se préparer à battre en retraite. Toutefois, la manœuvre fut retardée lorsque Kenobi contacta le croiseur pour lui demander d'ouvrir un canal en urgence avec le Temple Jedi. Le Jedi expliqua notamment à ses interlocuteurs qu'ils manquaient d'armes et d'hommes. En effet, le Sergent Slick, un clone qui s'avéra être un espion de la Dark Acolyte Asajj Ventress, avait précédemment détruit les AT-TE stationnés dans l'armurerie de la base Républicaine avec des détonateurs thermiques habilement dissimulés avant d'être appréhendé. Par chance, les Canons Anti-Véhicules AV-7 avaient été évacués à temps. Face à la puissance dévastatrice des batteries ennemies, l'Amiral fut obligé de couper brutalement la transmission et le Star Destroyer se réfugia en hyperespace.

Quelques heures plus tard, il repartit avec six autres bâtiments réquisitionnés par Yoda. Cette impressionnante force de frappe élimina très rapidement les éléments du blocus, et le haut gradé ordonna à ses hommes de couvrir la progression des vaisseaux de type Chasseur V19 Torrent et Canonnière d'Assaut Républicaine TIO/BA dans les cieux de Crystal City. Une opération de secours qui se solda par la victoire de la République.

Bataille de Teth

Pendant la Bataille de Christophsis, Jabba Desilijic Tiure avait contacté Palpatine pour une affaire de haute importance : son fils Rotta venait d'être enlevé ! Le Chancelier Suprême décida de lui apporter son aide en échange du libre accès aux routes hyperspatiales de la Bordure Extérieure contrôlées par son Empire Criminel Hutt. Selon les informations recueillies par deux Soldats de la Force de Reconnaissance Avancée le Hutt se trouvait emprisonné dans un ancien monastère des Moines B'omarr sur Teth. Alors que la Compagnie Torrent partait sur place à bord d'un Croiseur Acclamator avec Anakin et Ahsoka, Wullf fit embarquer le 212ème Bataillon d'Attaque sur l'Esprit de la République. Avant de rejoindre le groupe d'intervention, le bâtiment effectua un détour par le Système de Tatoo pour y retrouver Obi-Wan, précédemment envoyé sur Tatooine pour négocier avec le Seigneur du Crime. Une fois le Jedi à bord, Yularen et ses hommes se préparèrent à intervenir sur Teth.

Lorsque le Star Destroyer Venator arriva finalement sur place, il fut immédiatement confronté à des Chasseurs Droïdes de la Confédération des Systèmes Indépendants. L'Amiral envoya ses engins de type Chasseur V19 Torrent en première ligne. La passerelle reçut ensuite un appel urgent du Général Skywalker : il essayait de rejoindre l'Esprit de la République, avec sa Padawan et Rotta, à bord d'un vieux Cargo G9 Rigger, le Twilight. Comprenant l'urgence de la situation, l'officier l'informa qu'il allait baisser les déflecteurs du hangar arrière. En dépit de ses efforts, un Vautour gravement touché partit en vrille et pénétra dans la baie. La zone fut littéralement soufflée par l'impressionnante explosion, et les clones en poste furent brûlés vifs. Le Chevalier s'éloigna rapidement pour essayer de se rendre sur Tatooine par ses propres moyens. Après un affrontement éprouvant, Wullf partit probablement rejoindre les deux Jedi sur la planète désertique avec son vaisseau.

L'ombre du Malevolence

Par la suite, le Conseil des Jedi donna l'ordre à Yularen de se charger de la sécurité d'un convoi de ravitaillement pour pallier à une attaque surprise d'une nouvelle arme particulièrement dévastatrice de la Confédération des Systèmes Indépendants qui anéantissait de nombreux engins par surprise grâce à de puissantes décharges ioniques. Pendant ce temps, une force d'intervention menée par Plo Koon s'occuperait de traquer cette invention machiavélique, baptisée Malevolence, à bord du Triumphant. Malheureusement, les communications avec le détachement du Kel Dor furent brutalement coupées. Une réunion holographique fut rapidement organisée via un canal sécurisé avec Mace Windu, Yoda, Palpatine, Ahsoka Tano, Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi, pour débattre des récents événements. Le Chevalier profita de cette occasion pour expliquer à ses interlocuteurs qu'il allait procéder au sauvetage des potentiels survivants. Le Chancelier Suprême et les autres Jedi refusèrent d'autoriser cette mission suicide. Bien évidemment, Anakin confia le commandement de la formation à l'Amiral et partit mener sa propre enquête avec le Twilight. Cette décision lui permit de sauver in extremis Koon, Boost, le Commandant Wolffe et le Sergent Sinker d'une mort certaine dans le Système de la planète Abregado-Rae.

Après ces événements, le Sénat Galactique réquisitionna le Resolute et deux autres bâtiments, dont le Negotiator d'Obi-Wan Kenobi, pour une opération spéciale : la traque du vaisseau de Grievous. Anakin savait très bien que les croiseurs classiques n'avaient aucune chance d'infliger des dégâts importants avant de se faire neutraliser. Cependant, de petits bombardiers véloces de chez Koensayr Manufacturing pourraient mener cette mission. L'Escadron Shadow remplissait parfaitement les critères de sélection. Lors du briefing dans le hangar principal du Venator de Yularen, les pilotes apprirent que leur cible serait la superstructure du pont de commandement du bâtiment Séparatiste, et par la même occasion l'ancien guerrier Kaleesh. Lorsque la séance fut terminée, la flotte se prépara pour un départ imminent.

Toutefois, Plo Koon informa ses collègues que des Frégates Médicales Pelta venaient d'être détruites dans le Système Ryndellia. Les Jedi et l'Amiral en arrivèrent rapidement à la conclusion que la prochaine offensive serait dirigée contre le Centre médical de Kaliida Shoals de Nala Se. Afin de gagner du temps, Skywalker décida de prendre un raccourci en traversant une nébuleuse avec ses chasseurs pendant que le Resolute et le reste de la flotte emprunteraient un trajet plus sécurisé. Wullf contacta la Kaminienne pour l'aviser de l'attaque imminente. Néanmoins, l'évacuation de 60 000 blessés prendrait beaucoup trop de temps. Après un long voyage dans l'hyperespace, les Destroyers rejoignirent enfin la formation d'Y-Wings BTL-B avec son escorte. L'Amiral découvrit que les clones avaient réussi à neutraliser les armes ioniques du Malevolence et donna l'ordre d'engager la poursuite.

Yularen sur le pont du Star Destroyer Venator Resolute. Yularen sur le pont du Star Destroyer Venator Resolute.
Avec son hyperdrive hors service, le Malevolence essaya de prendre la fuite en utilisant uniquement ses propulseurs endommagés. Les Venator saisirent cette occasion inespérée et orientèrent les tirs des turbolasers vers le poste de commandement. Mais soudain, un Yacht Nubian de Type H Modifié réintégra l'espace réel au milieu du champ de bataille. Ahsoka Tano contacta immédiatement l'intrus pour identification. Obi-Wan et Anakin apprirent que Padmé Amidala était aux commandes du vaisseau. Alors qu'elle lui expliquait les raisons de sa présence, le croiseur ennemi activa un rayon tracteur pour la conduire dans son hangar principal. Selon les renseignements, le Président du Clan Bancaire Intergalactique, San Hill, souhaitait se retirer de la Confédération des Systèmes Indépendants pour rejoindre la République Galactique, et le Chancelier Suprême Palpatine l'avait envoyé parlementer avec le Muun. La Sénatrice comprit alors qu'elle était tombée dans un piège pour servir de monnaie d'échange à Grievous. Yularen ordonna aux artilleurs du Resolute et des autres vaisseaux de cesser le feu pour permettre aux Jedi de porter secours l'ancienne Reine de Naboo avec le Twilight. Par la même occasion, Skywalker parvint à saboter l'Ordinateur de navigation du Malevolence pour l'envoyer s'écraser sur une lune.

Intervention en orbite de la lune de Rishi

Au plus fort de la Guerre des Clones, Obi-Wan et Anakin confièrent au Capitaine Rex et au Commandant Cody le soin de s'occuper des diverses visites d'inspections des avant-postes situés le long de la Bordure Extérieure. Du fait de l'intensité grandissante des combats, la Grande Armée de la République était obligée de déployer les recrues bien avant la fin de leur formation intensive. Après une visite à l'installation de Pastil, les deux officiers contactèrent les Généraux sur le Resolute depuis une Navette d'Attaque de classe Nu, baptisée Obex, pour les informer qu'ils se rendaient sur la lune de Rishi contrôler le travail des troupes du Sergent O'Niner. Cependant, Yularen commença à s'inquiéter lorsqu'il constata que les clones n'avaient pas rappelé le Star Destroyer depuis des heures pour faire leur rapport. Toutefois, le signal « Rien à Signaler » de la station d'observation en question était toujours actif.

Alors que l'Amiral essayait toujours de contacter les soldats, la balise s'éteignit subitement sur ses écrans. L'avant-poste de Rishi était attaqué. Sans perdre de temps, le Venator plongea dans l'hyperespace avec une partie de la Flotte de l'Open Circle. Une fois sur place, ils se retrouvèrent face au Général Grievous. En infériorité numérique, l'ancien Kaleesh décida de battre en retraite. Finalement, Wullf et les Jedi apprirent que de redoutables Droïdes Commandos BX de la Société Baktoid avaient précédemment lancé une attaque dévastatrice pour prendre possession des lieux. Afin d'avertir la Républicaine de l'invasion, Rex, Cody et trois recrues, Hevy, Fives et Echo, avaient simplement détruit le bâtiment pour que ce dernier arrête d'émettre.

Embuscade de Bothawui

Peu après la Bataille de la lune de Rishi, le Général Grievous réussit à écraser littéralement la résistance Républicaine et à déployer ses forces dans la Bordure Médiane. Afin de contrer ses assauts dévastateurs, Yularen et sa flotte furent chargés de protéger impérativement la planète Bothawui. Cependant, la situation s'aggrava lorsque Obi-Wan informa son ancien Padawan qu'un détachement de la Confédération des Systèmes Indépendants venait de prendre la planète Falleen et qu'il se dirigeait inexorablement vers ses positions. Devant l'urgence de la situation, Kenobi recommanda à Skywalker de se retirer car l'ennemi était en large surnombre. Le Chevalier ne se laissa pas impressionner par les statistiques, il avait déjà un plan en tête pour repousser le cyborg. Une fois le briefing terminé, le Jedi décida de placer ses vaisseaux en sécurité derrière une ceinture d'astéroïdes et d'envoyer le Capitaine Rex de la 501ème Légion se cacher sur ces derniers avec des AT-TE.

Quelques minutes plus tard, Grievous émergea de l'hyperespace avec de nombreux bâtiments de type Frégate de Communication Munificient. Le Général n'hésita pas une seule seconde à ordonner à ses engins de se frayer un chemin à travers les rochers pour détruire la petite Flotte de l'Open Circle. Anakin avait parfaitement anticipé les gestes de l'ancien guerrier Kaleesh et lorsque sa force dépassa le refuge des AT-TE, Ahsoka Tano ordonna à CC-7567 de prendre les Séparatistes à revers. L'officier relaya l'ordre à ses hommes et le piège fut un véritable succès. Le Resolute utilisa à son tour ses batteries pour les prendre en tenaille. Devant l'ampleur de la catastrophe, Grievous s'échappa à bord de son chasseur personnel, le Sans Ame.

Bataille de Quell

Wullf Yularen: Vous ne pouvez pas nous rejoindre avec cette bataille.
Aayla Secura: Nous n'avons pas le choix. Le Général Skywalker semble être dans un état critique. Il faut l'escorter jusqu'au Resolute.
Wullf Yularen: Les Jedi sont-ils tous aussi imprudents ?
Aayla Secura: Les bons, seulement.

Quelques mois plus tard, Yularen reçut un appel urgent d'une formation du 327ème Corps d'Armée Stellaire. Le Général Aayla Secura et le Commandant Bly étaient assiégés en orbite de la planète Quell par une flotte dirigée par un Droïde Tacticien. N'ayant aucune solution, le Resolute fit un saut pour rejoindre le plus rapidement possible la Twi'lek. Lorsqu'il arriva sur place, l'Amiral ordonna aux artilleurs d'ouvrir le feu sur les Frégates de Communication Munificient du Clan Bancaire Intergalactique. Anakin en profita pour embarquer à bord d'une Canonnière d'Assaut Républicaine TIO/BA avec une petite escouade, dont Ahsoka et le Capitaine Rex, pour rejoindre l'ancienne Padawan de Quinlan Vos. Par ailleurs, un Croiseur Républicain armé s'arrimerait à la soute de l'engin en perdition pour procéder à l'évacuation. Alors que le Venator de la Jedi était inexorablement attiré par le champ gravitationnel de Quell, l'équipe de sauvetage et une petite partie de l'équipage réussirent à embarquer à bord du vaisseau de secours.

Alors qu'il se dirigeait vers le Resolute, Wullf contacta les passagers pour les informer de la situation actuelle. Aayla préféra ignorer ses conseils et tenter de rejoindre le Star Destroyer malgré l'intensité de l'affrontement. Skywalker était blessé et il avait besoin de toute urgence d'être pris en charge. Finalement, l'appareil commença à s'amarrer mais un tir ennemi toucha l'un des pilotes, et son corps sans vie s'écroula sur la commande d'hyperdrive. La manœuvre fut annulée dans la seconde avant que le Venator ne soit emporté avec lui. Anakin et son groupe disparurent dans l'hyperespace. L'Amiral demanda à ses hommes d'éliminer le plus rapidement possible les forces ennemies présentes et de calculer les trajectoires possibles pour retrouver le Croiseur Républicain. Les soldats finirent par localiser les rescapés sur la planète Maridun.

Intervention sur Kiros

Grâce à ses nombreux espions à son service, le Comte Dooku découvrit que la République Galactique tentait de convaincre le Gouverneur Roshti d'une petite communauté de Togruta de Kiros d'autoriser l'installation d'un avant-poste. Malgré son refus de répondre favorablement à cette requête en raison de son désir d'indépendance, le Seigneur Sith envoya tout de même une force d'invasion. En réponse, Yularen fut chargé de transporter les hommes du 212ème Bataillon d'Attaque sur place pour soutenir les colons. A leur arrivée, les clones de la Compagnie Ghost empruntèrent des Canonnières afin de sécuriser le plus rapidement possible la cité avec des Moto-Jets BARC. Après un bref affrontement le Commandant Cody transmit un message urgent de l'officier Séparatiste en poste, Xerius Ugg, qui sollicitait un entretien privé avec le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi. Ce dernier accepta de rejoindre le Besalisk et laissa volontairement son Comlink activé pour permettre à Anakin Skywalker, Ahsoka Tano et au Capitaine Rex de suivre les négociations. Ce stratagème permit au trio d'apprendre que des bombes thermales étaient dissimulées dans toute la ville et qu'elles exploseraient si la Grande Armée de la République refusait de quitter les lieux dans les plus brefs délais. N'ayant aucune autre solution, ils parcoururent les ruelles et désamorcèrent l'ensemble des explosifs. Finalement les pourparlers se soldèrent avec la mort de Ugg. Cependant une question troublante restait sans réponse. Les huit millions de Togruta n'étaient plus sur Kiros ! Wullf braqua les scanners des Venator sur la planète sans pour autant détecter des signes de vie. Toutefois, Obi-Wan consulta le journal personnel du défunt et découvrit l'implication de la Guilde des Esclavagistes Zygerriens dans la disparition mystérieuse de la population.

Bataille de Ryloth

Peu après cette mésaventure, Yularen prépara l'équipage de son Star Destroyer pour une nouvelle mission capitale très délicate. L'objectif principal de cette opération consistait à détruire une flotte d'occupation Séparatiste, commandée par le Capitaine Mar Tuuk, en orbite de Ryloth afin de permettre aux Généraux Mace Windu et Obi-Wan Kenobi de déployer des soldats au sol pour repousser les troupes de Wat Tambor. La formation républicaine fut ainsi complétée avec le Redeemer et le Defender. Lorsque la Flotte de l'Open Circle émergea finalement de l'hyperespace en orbite de la planète, les officiers aperçurent uniquement un Vaisseau de contrôle de la Fédération du Commerce entouré par deux Frégates du Clan Bancaire Intergalactique. Sur ordre de l'Amiral, le Commandant Ahsoka Tano prit les commandes de son Delta-7B Aethersprite pour affronter la cible prioritaire avec l'aide des membres de l'Escadron Bleu. Suivant la stratégie préalablement établie, les Destroyers attendirent patiemment le premier passage des V19 Torrent avant d'engager le combat. Mais soudain, quatre bâtiments ennemis supplémentaires de type Frégate de Communication Munificient réintégrèrent l'espace réel pour renforcer le blocus. Prévoyant un désastre, Wullf préféra ordonner aux appareils déployés de se replier avant de se faire piéger.

Cependant, la Togruta refusa d'entendre raison et continua sur sa lancée avec ses hommes. Malgré ses puissants boucliers déflecteurs, le Redeemer subit des dommages irréversibles face aux Chasseurs Droïdes kamikazes qui se précipitèrent sur sa coque. Un assaillant parvint également à passer le barrage et à percuter la verrière de la passerelle du Resolute. Sous le choc, l'Amiral s'écroula sur le pont et perdit connaissance. Incapable d'éviter les tirs croisés, l'Escadron Bleu fut rudement touché. Huit pilotes sur dix perdirent la vie pendant la retraite. Une fois à bord, le Général Skywalker ordonna au Defender de le suivre dans l'hyperespace. Troublée par la perte de ses pilotes, Ahsoka se rendit à l'infirmerie aux côtés de Yularen. Le Droïde Chirurgien 2-1B TB-2 expliqua à la Padawan avant de quitter la pièce que l'état de son patient était désormais stabilisé. Tano prit la main du haut gradé et s'excusa pour son comportement impardonnable. Le Capitaine Rex entra dans la chambre et expliqua à son Commandant que Anakin souhaitait sa présence dans le hangar principal. Lorsqu'ils quittèrent l'unité de soins, Yularen ouvrit les yeux. Il avait simplement fait semblant de dormir pour permettre à la jeune fille de se confesser sans l'intimider.

Wullf Yularen lors de la Bataille de Ryloth.  Wullf Yularen lors de la Bataille de Ryloth.
Quelques minutes plus tard, CC-7567 contacta le Chevalier Jedi via son communicateur de poignet pour l'informer que le Defender avait un grave problème. Le Destroyer ne pourrait pas participer efficacement à la seconde offensive, il était beaucoup trop endommagé. Après avoir analysé la situation, Skywalker décida de procéder rapidement à son évacuation. L'équipage, le matériel et des V19 Torrent neufs rejoignirent les baies du Resolute. Rex prit le relais des opérations lorsque son supérieur s'éloigna pour discuter avec sa Padawan des événements récents. Il lui expliqua qu'il prendrait les commandes du Defender avec R2-D2 pour éperonner le Vaisseau de contrôle de la Fédération du Neimoidien. Pendant ce temps, elle élaborerait elle-même un plan pour récupérer sa capsule de sauvetage et pour éliminer les derniers éléments de la Flotte Séparatiste. Avant que Tano ne puise protester, il informa les soldats clones de sa décision et il partit avec une Navette d'Attaque de Classe Nu. CC-7567 comprit qu'Ahsoka devrait rapidement reprendre confiance en elle pour que les troupes suivent ses ordres sans discuter. Le Capitaine de la 501ème Légion et la Padawan rejoignirent un Officier Clone de la Marine tacticien pour élaborer un plan efficace. Pendant ce temps, Yularen réussit à se relever et parcourut les coursives pour rejoindre le trio. Il resta volontairement sur le seuil de la porte pour écouter la Togruta exposer son idée. Elle expliqua à ses deux interlocuteurs que le Resolute devrait présenter dès son arrivée sur le champ de bataille sa coque face aux frégates adverses pour protéger le pont et les hangars. Ainsi les escadrons pourraient décoller sans le moindre problème et déborder les lignes ennemies.

Face à l'indécision des deux clones, Wullf fit son entrée avec son bandage sur la tête. Selon lui cette stratégie était très audacieuse, mais la situation actuelle demandait des mesures drastiques. De retour en orbite de Ryloth, le Resolute vit le Defender percuter le bâtiment de Mar Tuuk. Ahsoka ordonna à Rex de trouver un moyen pour récupérer le module de Skywalker et, elle partit rejoindre les survivants de l'Escadron Bleu, une formation d'Y-Wings BTL-B et de V19 pour l'assaut final. Lorsque l'Amiral termina la manœuvre de retournement de son Destroyer, les chasseurs décollèrent tous en même temps. Grâce à l'impressionnant arsenal des appareils déployés, ils éliminèrent sans le moindre problème les engins ennemis. Quelques minutes plus tard, la flotte d'invasion de trois Croiseurs Acclamator apparut à son tour. CC-7567 en profita pour prendre les commandes d'une Navette d'Attaque de Classe Nu pour récupérer Anakin. Le déploiement des troupes pouvait commencer. Peu après la première offensive terrestre réussie dirigée par le Général Obi-Wan Kenobi et le Commandant Cody, Mace Windu organisa une réunion holographique extraordinaire avec l'Amiral, le Chancelier Suprême Palpatine, le Grand Maître de l'Ordre Jedi Yoda, Skywalker et le Sénateur Orn Free Taa. Le Korunnai informa ses collègues qu'il avait absolument besoin d'aide pour attaquer la capitale, Lessu. Dans l'impossibilité d'envoyer des soldats supplémentaires à temps sur place, les participants décidèrent finalement de demander de l'aide au mouvement de résistance du Twi'lek Cham Syndulla pour poursuivre la mission. Grâce à cette union, la Grande Armée de la République captura Wat Tambor et libéra Ryloth.

Mission sur Devaron

Suite au vol d'un Holocron au sein même du Temple Jedi de Coruscant par le Chasseur de Primes Cad Bane pour le compte du Maître Sith Darth Sidious, Yularen et Skywalker se lancèrent à la poursuite du Duro afin de l'empêcher de capturer sa prochaine cible : le Maître Bolla Ropal. Le Rodien, qui supervisait l'installation d'un avant-poste sur Devaron, était le gardien du Cristal Kyber qui renfermait la liste de tous les enfants sensitifs repérés par l'Ordre Jedi dans la Galaxie. De ce fait, les informations enregistrées étaient uniquement accessibles en insérant le joyau dans un Holocron. Lorsqu'ils arrivèrent à destination à bord du Resolute, les Républicains aperçurent des Frégates de Communication Munificient qui s'apprêtaient à quitter les lieux. Le criminel avait déjà enlevé le non-humain. Sans perdre de temps, l'Amiral sollicita ses artilleurs pour éliminer l'escorte et détruire les convertisseurs d'énergie d'un vaisseau suspect qui s'écartait de la zone de combat pour se réfugier en hyperespace. Anakin comprit alors qu'il s'agissait du hors-la-loi qui tentait de prendre la fuite. Il annonça à Wullf qu'il allait se préparer à l'aborder.

L'officier fut dans un premier temps étonné, le Venator ne possédait pas dans ses hangars des appareils adaptés pour ce genre de mission. Il avait uniquement été chargé pour débarquer sur la planète. Une fois le système de propulsion de l'appareil neutralisé, Yularen retrouva le Chevalier dans l'une des baies de décollage pour lui proposer son aide. Le Jedi apprécia son geste et le pria d'activer les AT-TE. Il devint évident que le jeune homme allait procéder à l'abordage avec les transporteurs. Ahsoka et Rex jugèrent l'idée ingénieuse. Les véhicules étaient pressurisés et dotés de pieds magnétiques. Yularen exprima vivement sa désapprobation. Obéissant aux ordres de son Général, le Capitaine Clone ordonna à ses frères d'armes d'embarquer dans les engins. De retour sur le pont, le haut gradé plaça son Star Destroyer juste au-dessus de la coque du vaisseau immobilisé de Bane. Les quadripodes s'élancèrent ensuite dans l'espace et atterrirent sur la cible sans le moindre problème. Alors que l'équipe d'intervention pénétrait dans la frégate, il contacta Skywalker pour l'informer que l'un des moteurs de cette dernière venait de se volatiliser. Il devait absolument éviter de se rendre dans la poupe.

L'Amiral Yularen désapprouve ouvertement la stratégie du Général Skywalker. L'Amiral Yularen désapprouve ouvertement la stratégie du Général Skywalker.
Peu près, il aperçut depuis son poste d'observation des explosions en chaîne se propager en direction du centre névralgique. Anakin lui recommanda d'éloigner le Resolute et d'attendre son signal pour l'évacuation. Bolla était mort, néanmoins la récupération de l'Holocron et du Cristal Kyber restait une priorité. L'Amiral finit par se demander s'il n'avait pas joué de malchance en tombant sur un Jedi aussi têtu. Inquiet, il appela ensuite CC-7567 pour lui apprendre que le réacteur principal allait bientôt être touché par les flammes qui couraient désormais sur une bonne partie de la structure. Le soldat lui répondit que la Padawan Togruta était partie avec son Maître à la poursuite de Bane dans les coursives. Il tentait quant à lui de récupérer une Navette Neimoidienne. Finalement, le petit groupe sortit de la frégate juste avant sa destruction. Yularen gagna le hangar et attendit le rapport du Général. Il n'avait pas capturé le Chasseur de Primes ni rapporté les objets volés, mais ils avaient apparemment été détruits dans la disparition du bâtiment du Clan Bancaire Intergalactique. Des suppositions qui ne satisfirent pas Wullf. La définition du succès était loin d'être semblable à celle de son interlocuteur. A juste titre d'ailleurs puisque Cad s'était introduit sur son propre navire en usurpant l'identité du défunt Denal. Profitant de l'effet de surprise, il parvint à prendre la fuite aux commandes d'un Chasseur V19 Torrent.

Seconde Bataille de Geonosis

Peu après cette opération, le Conseil des Jedi et le Chancelier Suprême Palpatine apprirent, grâce à une mission d'espionnage menée conjointement par la Sénatrice Padmé Amidala de Naboo et son mari sur Cato Neimoidia, que la Confédération des Systèmes Indépendants construisait en secret de nouvelles fonderies sur Geonosis. Une découverte inquiétante qui nécessitait une intervention rapide pour les détruire et éviter le prolongement de ce conflit. Yularen reçut ainsi l'ordre de rejoindre une impressionnante formation de combat spécialement assemblée pour cette occasion. Lorsque la flotte réintégra l'espace réel orbite de la planète rouge, les soldats embarquèrent à bord des Canonnières. Selon le plan préalablement établi, les forces terrestres se diviseraient en trois unités pour éviter des pertes trop importantes lors du débarquement et se réuniraient finalement sur une aire d'atterrissage avant de mener un assaut dévastateur. De ce fait, Obi-Wan Kenobi arriverait par le sud, Anakin Skywalker par le centre et Ki-Adi-Mundi par le nord. Une fois les dernières mises au point terminées, les LAAT/i décollèrent. Bien évidemment, les tirs ennemis commencèrent à pleuvoir sur les nombreux engins en approche.

Alors que l'offensive faisait rage, Wullf fut contacté par le Commandant Jet. Ce dernier s'était écrasé en compagnie du Cereen dans le désert avant d'arriver à destination. D'ailleurs Anakin et ses hommes se trouvaient dans la même situation qu'eux. Seul Obi-Wan était en position avec le 212ème Bataillon d'Attaque. Le clone lui demanda un soutien aérien pour faciliter leur progression. Cependant, l'Amiral était dans l'incapacité de répondre favorablement à sa requête puisqu'il devait lui-même repousser les chasseurs stellaires ennemis. De plus, il ne pouvait se résoudre à employer des ressources précieuses pour une simple couverture. Néanmoins, il lui proposa de l'aider à localiser le Chevalier. Quand la transmission fut coupée, il se tourna vers l'un de ses subordonnés pour lui ordonner de réunir les derniers appareils opérationnels disponibles. Par chance, les deux groupes finirent par se croiser. L'officier de la marine reçut un nouvel appel émanant cette fois-ci de Skywalker. Il devait leur fournir de toute urgence des renforts. Yularen l'informa qu'il disposait d'un escadron prêt à intervenir. Les Y-Wings BTL-B envoyés par ses soins permirent d'éliminer les troupes Geonosiennes. Au final, les Généraux parvinrent à détruire l'usine et à capturer Poggle le Bref.

Bataille de Nexus Ortai

Quelques mois plus tard, le Resolute se rendit avec deux autres Venator en orbite de Nexus Ortai. Un monde paisible assiégé par une flotte Séparatiste qui se situait à un carrefour important de routes hyperspatiales. Une fois sur place, Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi prirent la tête des formations de Chasseurs V19 Torrent pour affronter les vagues successives de Chasseurs Droïdes. Pendant ce temps, Yularen concentra les batteries de ses Destroyers sur les Frégates de Communication Munificient déployées. Ahsoka Tano, qui était restée avec lui, demanda l'autorisation à son Maître de le rejoindre. Ce dernier refusa en lui expliquant qu'elle devait profiter de cette bataille pour apprendre les différentes tactiques navales auprès de l'Amiral. Après un combat éprouvant, la puissance de feu des bâtiments ennemis commença considérablement à faiblir. Profitant de la situation, l'Escadron Ghost reçut l'ordre de mener l'assaut contre le vaisseau de commandement. La cible fut rapidement anéantie et la Confédération des Systèmes Indépendants fut mise en déroute. Soudain, Yularen détecta sur ses écrans l'arrivée de renforts adverses. Face à cette nouvelle force de frappe dirigée depuis un Destroyer/Transport Providence par le Général Grievous, les pilotes clones regagnèrent rapidement le hangar du Venator avec les Jedi. La manœuvre d'appontage terminée, les Destroyers bâtirent en retraite dans l'hyperespace vers Coruscant.

Raid sur les Chantiers Navals de Gwori

Wullf Yularen. Wullf Yularen. De retour à la capitale, le Conseil des Jedi fut informé que la flotte de la CSI était deux fois plus volumineuse et puissante que celle de la République Galactique. Face à cette situation inquiétante, Mace Windu et le Chancelier Suprême Palpatine décidèrent de confier la planification d'une mission d'infiltration sur Gwori à Anakin et Obi-Wan pour localiser les chantiers navals du Clan Bancaire Intergalactique. Cependant, l'installation était très bien défendue. Outre un important déploiement de vaisseaux de type Frégate de Communication Munificient, la planète était protégée par un nouveau système de sécurité révolutionnaire. Ce dernier était capable d'irradier les vaisseaux normalement automatisés pour éliminer les passagers clandestins. Toutefois, afin de pénétrer dans les chantiers, les renseignements réussirent à détourner un cargo d'approvisionnement et Skywalker trouva une solution pour échapper aux radiations mortelles. Selon ses informations, la carbonite était un excellent isolant et elle pouvait tromper très facilement les scanners. Les Jedi et les clones de l'équipe d'intervention, dont le Capitaine Rex, subirent le processus de congélation.

Les blocs furent placés dans la soute du cargo dérobé, et R2-D2 se chargea du pilotage. Ahsoka qui avait reçu expressément l'ordre de rester aux côtés de Yularen réussit à convaincre ce dernier de la congeler pour accompagner ses compagnons. Quelques heures plus tard, Wullf, Plo Koon et Saesee Tiin furent contactés par la Togruta, depuis un poste de communication sur Gwori, pour leur transmettre les coordonnées de l'installation. L'Escadron Hunter, composé des derniers Y-Wings BTL-B de chez Koensayr, s'envola pour procéder à un bombardement chirurgical. L'opération fut un véritable succès.

Au service de l'Empire Galactique

Quelques mois après l'Ordre 66 et la Proclamation de l'Ordre Nouveau, Yularen effectua sa reconversion en adhérant au tout nouvel Empire Galactique fondé par Palpatine. L'Empereur savait que l'ancien agent lui était loyal - en témoigne sa participation à la Reconquête de la Bordure et la protection du Secteur Corporatif - et il n'hésita pas à lui donner un poste au sein de l'Imperial Security Bureau avec le grade de Colonel. Une section du COMPNOR spécialement créée pour permettre à Darth Sidious d'être au courant de tous les événements mêmes mineurs de la galaxie pouvant mettre son pouvoir en danger, et entrant ainsi en concurrence avec les Renseignements Impériaux. Cette nouvelle affectation l'autorisait à faire des rapports sur le Sénat Impérial et sur des personnalités influentes. Bien évidemment il connaissait parfaitement le milieu de la politique et n'hésitait pas à utiliser ses connaissances pour mener ses enquêtes. La lutte contre la corruption restait l'un de ses principaux objectifs de son groupe de travail. Wullf fut également chargé de surveiller les signataires de la célèbre Délégation des 2000, dont les membres furent arrêtés en masse.

D'ailleurs il avait la réputation de ne jamais reculer devant un obstacle pour appliquer la volonté de l'Empereur. En raison de son travail irréprochable, et probablement de ses connexions avec le Cercle Intérieur Impérial, celui-ci le nomma comme officier de liaison entre Wilhuff Tarkin et lui-même. En réalité, la mission officieuse de Yularen était de maintenir une loyauté indéracinable envers Palpatine parmi le personnel de la nouvelle station de combat baptisée Etoile Noire I. Environ dix-neuf ans après l'Etablissement du Nouvel Ordre Impérial, le Grand Moff convoqua Wullf, le Haut Général Cassio Tagge, l'Amiral Conan Antonio Motti, le Général Moradmin Bast, Cass et le Sénateur Romodi dans une salle de conférence pour leur annoncer la dissolution du Sénat Impérial et la mise en place des gouverneurs régionaux. Au début de la séance, Motti conseilla au Seigneur Sith Darth Vader de ne plus trop se fier à cette mystérieuse Force qu'il vénérait, mais plutôt à la technologie destructrice de la station pour éliminer l'Alliance Rebelle. Ses paroles s'estompèrent rapidement lorsque ses yeux lui sortirent des orbites et ses mains se portèrent à sa gorge pour tenter de dénouer ce lien invisible qui lui comprimait la trachée. Sachant qu'il faisait uniquement écho à la propagande de l'Empire Galactique qui décrivait ce pouvoir mystique comme une superstition démodée, Tarkin préféra épargner la vie de l'Amiral et ordonna à son tortionnaire de relâcher son emprise. Le Colonel Yularen fut sans aucun doute tué lors de la Bataille de Yavin.

Articles en rapport

Mace Windu
Mace Windu
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations