Chancelier Suprême

Chancelier Suprême

Chancelier Suprême
Informations générales
Origine
  • Chef de l'Etat de la Réublique Galactique
Apparition
  • -25 000 av. BY
Disparition
  • -19 av. BY
Type d'organisation
  • Groupements politiques
FactionLe Chancelier Suprême dirigeait la République Galactique. Il pouvait être démis de ses fonctions par un vote du Sénat Galactique: ce fut le cas pour Finis Valorum, à la demande de Padmé Amidala. Palpatine lui succéda comme Chancelier.

-- J'ai réuni le Sénat en session extraordinaire pour que vous exposiez votre position.

-- Votre... sollicitude me touche, Chancelier Suprême.

Réponse froide d'Amidala à Valorum lors de sa venue sur Coruscant

I - Présentation d'un titre

L'ancienne tenue de cérémonie

L'ancienne tenue de cérémonie

Président de la République et Président du Sénat Galactique étaient les termes utilisés pour qualifier le Chancelier Suprême. Etre élu à ce poste était l'apogée d'une carrière pour tout sénateur qui se respectait. Si certains préféraient rester dans l'ombre à tirer les ficelles des complots, certains sénateurs, courageux, n'hésitaient pas à se porter volontaires pour diriger la République Galactique. Si de nombreux sénateurs ne se faisaient élire que pour l'appât du gain et les bénéfices qu'apportaient la corruption, le Chancelier Suprême se devait d'être une personne intègre. Néanmoins, le Chancelier représentait des factions de la galaxie : le Noyau et les Mondes du Noyau, la Bordure Médiane ou la Bordure Extérieure. Une fois au pouvoir, il devait axer sa politique sur les volontés de ses électeurs, les seules différences ne pouvant intervenir que dans les domaines économiques ou militaires.

Le Chancelier disposait d'un bureau situé en face du Sénat Galactique - dit la Chancellerie, Palais de la République ou Bâtiment Exécutif de la République - où il se réunissait avec son gouvernement. Son titre était aussi une marque de respect : les sénateurs, les membres de l'Ordre Jedi, les bureaucrates où même les simples citoyens devaient l'appeler "Son Excellence". Il était le sage parmi les sages, chargé de mener à bien la mission de la République, d'assurer la paix et la prospérité. Le Chancelier portait une robe de cérémonie nommé Veda, sobre et ample, héritière des tenues de cérémonies issues des premiers temps de la République.

Valorum en robe veda

Valorum en robe veda

-- Si je puis me permettre, Votre Altesse, le Chancelier Suprême a de moins en moins de pouvoir. Il est empêtré dans de fausses accusations de corruption. Ce sont les bureaucrates qui sont aux commandes.

-- De quelles options disposons-nous ?

-- La seule solution est d'élire un Chancelier qui soit assez fort pour tenir tête aux bureaucrates.

Dialogue entre Palpatine et Amidala

II - Droits, devoirs, pouvoirs

  • Le Chancelier est le Chef de l'Etat et du gouvernement : En tant que tel, il se doit de mener la République sur le chemin de la paix et de prospérité. Ses décisions sont dictées par cette unique pensée. Le Chancelier et les membres de son gouvernement peuvent proposer des lois au Sénat Galactique, mais ces dernières doivent être conformes à la Constitution Galactique, qui régit le fonctionnement de la République. La Constitution ne peut être modifiée que par des amendements proposés par le Chancelier. L'Office du Chancelier Suprême, par exemple, est un organe du gouvernement.

  • Le Chancelier est le Président du Sénat Galactique : A ce titre, il doit mener à bien les débats et calmer les polémiques qui peuvent éclater. Il est pour cela assisté d'un Vice-Président - le seul connu étant Mas Amedda -. Le Chancelier peut proposer des lois et nommer des sénateurs aux postes de directeurs de commissions sénatoriales ; à l'inverse, des sénateurs peuvent lui proposer des lois, qu'il peut étudier et faire promulguer par le Sénat. Le Chancelier doit suivre les rapports des commissions, et peut être amené à comparaître devant l'une d'elles en cas de manquement grave à ses obligations. Enfin, le Chancelier peut être destitué par le Sénat sur le simple appel d'un Vote de Confiance (ou Motion de Censure) par un sénateur : le seul exemple connu reste celui demandé par la Reine Padmé Amidala de Naboo.

  • Le Chancelier est le Chef des Armées de la République : En temps de paix comme en temps de guerre, le Chancelier Suprême est le Commandant en chef des armées. Il a à sa disposition un panel d'organisations sécuritaires : l'Armée de la République, le Département Judiciaire (à partir des Réformes de Ruusan) et les forces de sécurité sectorielles. Il doit garantir l'intégrité territoriale des planètes républicaines en cas de conflit. Pour sa propre protection, le Chancelier dispose des Gardes du Sénat, remplacés sous Palpatine par les Gardes Rouges à la suite d'un complot contre sa personne.

  • Le Chancelier doit travailler avec l'Ordre Jedi, car les membres de l'Ordre Jedi sont les garants de la paix et de la justice dans la galaxie. Le Chancelier, dont le rôle est identique, bien que plus politique et concentré exclusivement sur l'espace républicain, doit écouter les conseils avisés des utilisateurs de la Force. Par le biais de l'Acte de Sécurité, le Chancelier Palpatine prit le contrôle de l'Ordre Jedi : plutôt que de les écouter, il pouvait les envoyer où bon lui semblait.

Finis Valorum, Chancelier en -32, et son successeur, Palpatine

Finis Valorum, Chancelier en -32, et son successeur, Palpatine

III - Les Chanceliers Suprêmes "connus"

Les débuts de la République

La Grande Guerre de la Sith

  • Vocatara (vers -4800) : Chancelier lors des Massacres Gank, il fut à l'origine de la création du Droïde de Guerre Juggernaut.
  • Sidrona Diath (-4000 à -3997) : Chancelier Suprême natif de Tatooine, il fut l'un des rares membres de l'Ordre Jedi à occuper le poste de Chancelier.
  • Chancelier Inconnu (-3997 à -3996) : Chancelier de race et de nom inconnus, il fut à l'origine du procès d'Ulic Qel-Droma pour crimes contre les civilisations. Il mourut de la main d'Exar Kun au Sénat.

De la Guerre Civile des Jedi à Ruusan

Âges troubles

Le déclin de la République

  • Thoris Darus (de -62 à -52)
  • Frix (-52 à -48)
  • Kalpana (de -48 à -40) : Ce Chancelier Suprême fut à l'origine de la création de la Flotte Katana ; ce fut sous son mandat qu'éclata la Guerre Hyperspatiale de Stark.
  • Finis Valorum (-40 à -32) : Assistant de Kalpana, il devint Chancelier Suprême avec l'aide de la faction du Noyau, comme ses prédecesseurs issus de sa famille. Il fut connu, dans l'histoire galactique, comme le moins glorieux des Chanceliers, à cause du complot de Darth Sidious visant à l'évincer. Il connut de nombreux conflits, comme la Guerre Yinchorri ou encore le Blocus de Naboo. Le Sommet d'Eriadu fut organisé sous son mandat et fut un échec. Valorum fut convoqué devant la Commission des Finances pour des malversations. La Reine Amidala demanda un Vote de Confiance à son encontre et il fut destitué.

Les véritables dirigeants de la République sont à la solde de la Fédération du Commerce. Et c'est là que l'autorité du Chancelier Valorum s'efface comme par enchantement.

Palpatine à Amidala au Sénat

  • Palpatine (-32 à -19) : Dernier Chancelier Suprême de l'histoire de la République Galactique, Palpatine était en réalité un Seigneur Sith. Depuis le mandat de Finis Valorum, et avec l'aide de Darth Maul et de la faction de la Bordure, il ne cessa de se rapprocher du pouvoir. Une fois qu'il l'obtint, il s'arrangea pour monter des complots afin de renforcer sa position : la création de la Confération des Systèmes Indépendants par le Comte Dooku, l'un de ses séides, aboutit à de nombreuses mesures sécuritaires, comme la recréation d'une Armée ou de nouvelles lois visant à contrôler le Sénat et restreindre les droits des citoyens. Cette Crise Séparatiste déboucha sur la Guerre des Clones, à l'issue de laquelle Palpatine balaya la République et l'Ordre Jedi, pour devenir l'Empereur de la Galaxie.

Les plus consultés ensuite...