Jabba Desilijic Tiure

Jabba le Hutt.

Eminent Hutt à la tête du kajidic Desilijic, il développa considérablement la société hutt en rassemblant tous les clans et en faisant taire leurs guerres internes. Afficher le sommaire

Jabba Desilijic Tiure avait environ 600 ans lorsqu'il compta ses dernières heures. Il aurait pu connaître encore plusieurs autres siècles de contrebande d'épices, de trafic d'esclaves, de kidnapping, d'extorsion et de meurtres, s'il n'avait pas croisé la route d'une simple humaine, Leia Organa.

Les débuts de Jabba

La famille de Jabba comptait de multiples autres célèbres Hutt, comme ses oncles Jiliac et Pazda, ses neveux Gorga et Grubba, ou son père Zorba. Dirigeant d'une main de fer le clan Desilijic, Zorba enseigna à son successeur Jabba les intrigues politiques des clans de Nal Hutta, lorsqu'il eut environ 400 ans. Pendant des siècles Jabba géra des milliers d'opérations des Desilijic durant l'Ancienne République et l'expansion glorieuse de l'espace Hutt. Comme signe de son influence grandissante, Jabba fut placé à la tête d'un monde de la bordure extérieure, Tatooïne, célèbre dans le monde de la contrebande et envié par les Hutts, malgré son dur climat.

Fondation de la cour de Jabba :
Sur sa nouvelle planète, Jabba prit le contrôle de la forteresse des moines B'omarr dans la Mer des Dunes et entra en rivalité avec d'autres Hutts tels que Gardulla The Elder, du clan Besadii. Cependant, Jabba ne tarda pas à étendre sa réputation et ses agents devinrent légion sur la planète désertique. La chasseuse de primes Aurra Sing trouva souvent des emplois chez lui, et le Twi'lek ambitieux Bib Fortuna devint son majordome. Dannik Jerriko, un Anzati vieux d'un millénaire, commandita plusieurs meurtres envers le Hutt. Cependant, un Chevin nommé Ephant Mon était un réel ami de Jabba, et était à vrai dire le seul. Comme les Hutts ne manifestaient pas la moindre amitié envers les étrangers à leur propre espèce, celle qui liait Jabba à Ephant Mon était aussi inhabituelle qu'inexplicable.

Jabba était toujours disposé à soutenir les plans d'Ephant Mon, comme celui juste antérieur à la Bataille de Naboo qui résulta à la capture de deux céréennes, dont une qui n'était autre que la fille du Chevalier Jedi Ki-Adi-Mundi. Le Jedi Céréen vint sur Tatooïne pour libérer sa fille et découvrit des preuves que Jabba avait en secret fourni des armes à la Fédération du Commerce pour son invasion imminente de Naboo. Peu après l'incident de Naboo, Jabba orchestra une nouvelle fois une distribution d'armes, cette fois afin de décharger une réserve non-voulue en incitant une guerre locale entre les colons de Tatooïne et les pillards Tusken. Mais Ki-Adi-Mundi s'opposa encore à lui, et Jabba dut faire face à une tentative de prise de pouvoir par sa rivale Gardulla.

La capture du fils de Jabba :
Le seigneur du crime donna ensuite naissance à un fils, un bébé Hutt nommé Rotta, qu'il destina à être son héritier. Cependant, un oncle de Jabba vivant sur Coruscant, Ziro le Hutt, voyait d'un mauvais œil la naissance de ce rejeton qui représentait un obstacle de plus dans sa course à l'accession au trône de Jabba. Ziro s'allia ainsi avec le Comte Dooku de la Confédération des Systèmes Indépendants pour organiser l'enlèvement du bébé. Les séparatistes capturèrent la barge où se trouvait le jeune Hutt lors d'un de ses déplacements sur Tatooine.

Jabba, sous le choc de cette nouvelle, fit tout ce qui était en son pouvoir pour retrouver son fils. Il envoya de nombreux contrebandiers à sa solde à la recherche du jeune Hutt et n'hésita pas à contacter la République et la Confédération des Systèmes Indépendants pour demander leur aide, tirant ainsi profit de la rivalité des deux clans dans la Guerre des Clones. Pour clarifier la situation, Jabba reçut la visite d'Obi-Wan Kenobi chargé de négocier les termes de leur coopération. Mais rapidement le grand Hutt s'offusqua que la République Galactique ne dépêche pas des Chevaliers Jedi à la tâche. Ses chasseurs de primes avaient en effet déjà trouvé l'endroit où était retenu prisonnier le jeune Hutt, un monastère abandonné sur Teth, mais leurs têtes lui étaient revenues sur un plateau. Puis Dooku vint à son tour rendre visite à Jabba, en lui affirmant que les Jedi étaient à l'origine de l'enlèvement de son fils et que cela faisait partie de leur plan pour annihiler le clan des Hutt et prendre le contrôle de ses routes hyperspatiales. Jabba demanda à Dooku des preuves pour justifier ses accusations et le leader des Séparatistes ne tarda pas à revenir avec une vidéo holographique montrant Anakin Skywalker et sa padawan Ahsoka Tano en train de lutter pour charger le bébé Hutt dans un sac à dos, et montrant également Anakin raconter sa haine envers les Hutts. Jabba fut outré par ces révélations et chargea Dooku de ramener son fils et de punir les Jedi responsables.

Quelques temps plus tard, Anakin et Ahsoka parvinrent à revenir sur Tatooine avec Rotta et décidèrent de rapporter le jeune Hutt à son père mais les deux Jedi durent se séparer. Lorsque Anakin arriva en premier au temple de Jabba, il découvrit que sa padawan n'était pas arrivée et menaça le seigneur du crime avec son Sabrelaser. C'est à ce moment qu'arriva Ahsoka avec le jeune Hutt qu'elle rendit aussitôt à son père. Les retrouvailles entre Jabba et Rotta furent intenses mais le grand hutt n'oublia pas pour autant que les Jedi étaient responsables de son enlèvement. Alors qu'il allait ordonner à ce qu'on exécute les deux Jedi, il reçut un appel provenant de Padmé Amidala et de son oncle Ziro, qui avoua être à l'origine du complot avec le Comte Dooku. Découvrant la vérité, Jabba fit relâcher les deux Jedi et promit de signer un traité avec la République autorisant ses forces à traverser l'Espace Hutt et à emprunter ses routes hyperspatiales.

A la tête du clan Desilijic

Quinze ans avant la Bataille de Yavin, le père de Jabba, Zorba, fut arrêté pour extraction illégale de pierres précieuses, et fut placé dans une prison Impériale sur Kip. Alors que la corruption échouait pour libérer le puissant patriarche, le frère de Zorba, Jiliac, assuma le rôle de leader du clan Desilijic. Jabba, le neveu de Jiliac, devint alors le suivant dans la succession du clan et décida de séparer ses affaires entre Tatooine et Nal Hutta. C'est sur cette dernière planète qu'il commença à employer un talentueux contrebandier humain, nommé Han Solo. De retour sur Nal Hutta, Durga the Hutt (le leader du clan rival Besadii) défia Jiliac et le tua dans un duel rituel. Ceci plaça Jabba à la tête du clan Desilijic. Alors qu'il observait le cadavre de Jiliac, Jabba vit le fils nouveau-né de son oncle s'éloigner du corps de son parent mort. Ne voulant pas abandonner son droit de succession, Jabba se dirigea vers le bébé Hutt et l'écrasa.

Désormais dirigeant des Desilijic, Jabba profita de sa nouvelle influence pour mener de nombreux projets qu'il avait à cœur. Le premier était de se venger des Besadii pour la mort de son oncle - qui l'avait pourtant servi - et il y parvint en soutenant le raid orchestrée par la rebelle Bria Tharen sur Ylesia, détruisant ainsi de très productives usines d'épice appartenant aux Besadii. Puis Jabba se mit dans l'idée de réformer la société Hutt en mettant de coté les clans et leurs querelles internes pour former un "super-clan" dévoué à la réussite de l'espèce Hutt en général et surtout dirigé par sa propre personne. Pour mener son plan à bien, Jabba convainquit le Grand Conseil Hutt en faisant assassiner tout ses opposants. En apportant les dernières pierres à l'unification de l'Empire Criminel Hutt, le grand Jabba devint ainsi le Hutt le plus influent de la Galaxie, seigneur absolu du crime et de la corruption. Juste avant la Bataille de Yavin, Jabba reçut comme cadeau de la part de Bidlo Kwerve un monstrueux Rancor. Pour remercier son généreux donateur, Jabba fit de Kwerve le premier repas de la bête.

La menace Jedi

Han Solo était entre temps devenu le pilote préféré de Jabba, disposant même de nombreuses faveurs concédées par le seigneur du crime, mais celui-ci fut très déçu lorsque le contrebandier abandonna une précieuse cargaison d'épice aux alentours de Kessel afin d'échapper aux impériaux. Malgré les menaces de Jabba en personne, Solo était devenu un héros de l'Alliance Rebelle. Jabba passa les trois années suivantes à faire de Solo la cible prioritaire de ses chasseurs de primes, offrant une fortune pour sa tête. Des agents de Jabba échouèrent de justesse à avoir le Corellien fugitif sur Orleon. Des chasseurs de primes au service du Hutt eurent aussi à faire à Han Solo sur Ord Mantell, mais une nouvelle fois, le contrebandier réussit à s'enfuir. Finalement, ce fut Boba Fett qui réussit à capturer Han Solo, et l'amena à Jabba, qui fit de lui et de son bloc de Carbonite une simple décoration pour son mur.

Mais peu de temps après, les amis de Solo dans l'Alliance Rebelle infiltrèrent le palais du Hutt pour secourir le Corellien avant d'être eux aussi capturés. Jabba décida d'obliger Leia Organa à s'habiller comme une de ses danseuses pour humilier la jeune politicienne issue de famille noble. Lorsque Ephant Mon rendit visite au prisonnier Luke Skywalker dans le donjon de Jabba, il fut surpris de voir que celui-ci ne reflétait que confiance et paix, même en face de la sentence mortelle qui allait être levée sur lui. C'était comme s'il avait déjà gagné. Ephant Mon, intrigué et mis dans le doute, essaya de mettre en garde son vieil ami sur l'exécution à venir. Mais Jabba, intoxiqué par sa propre omnipotence, perçut ces avertissements comme un fatal manque de confiance. Il déclara leur amitié finie, et donna lieu à l'exécution de Solo, de ses amis et du Jedi à la grande fosse de Carkoon. Cependant, le Chevalier Jedi parvint à s'échapper et à semer la pagaille au sein de la barge de Jabba. Profitant de la confusion, de la Bataille de Carkoon, Leia Organa étrangla le seigneur du crime avec sa propre chaîne jusqu'à la mort.

Lorsque la nouvelle de sa mort se répandit, le chaos prit place dans le clan Desilijic. Après un combat violent, deux Hutts, Kumac et Jelasi, furent finalement mis à la tête du clan. Ce n'est qu'un an après la mort de Jabba que Zorba, libéré de prison sur l'ordre d'Ysanne Isard, retourna sur Tatooine et reprit la tête du clan Desilijic, mais pour un temps très court. Borga the Hutt était le leader du clan Besadii, et de fait le dirigeant de Nal Hutta. On dit que si Jabba avait survécu, le clan Desilijic aurait maintenu les Besadii en échec. Il n'y aurait pas eu de projet « Sabre Noir », le Soleil Noir n'aurait pas dominé les intérêts des Hutts, et par dessus tout, Jabba n'aurait jamais soutenu ce désastreux arrangement avec les Yuuzhan Vong.

Articles en rapport

Han Solo
Han Solo
Personnages
Ephant Mon
Ephant Mon
Personnages
Desilijic
Desilijic
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Hutt
Hutt
Espèces
Besadii
Besadii
Organisations