Confédération des Systèmes Indépendants

Alliance Séparatiste, CSI.

Confédération à l'origine de la Guerre des Clones dirigée par le Comte Dooku, plus connue sous le nom de mouvement Séparatiste. Elle était principalement constituée de la Fédération du Commerce, du Clan Bancaire Intergalactique et de l'union Technologique Afficher le sommaire

Regroupement de systèmes stellaires et d'organisations opposées à la corruption de la République Galactique et du Sénat, la Confédération des Systèmes Indépendants fut l'une des instigatrices de la terrible Guerre des Clones. Officiellement menée par le charismatique Comte Dooku, la Confédération et ses valeurs n'étaient en fait que le principal pion des plans machiavéliques de Darth Sidious visant à prendre le contrôle de la galaxie. L'issue de la Guerre des Clones ne faisait aucun doute, la Confédération était vouée à disparaitre au profit de la gloire du futur Empire Galactique.

Prémices de la sécession

Le mouvement Séparatiste apparut officiellement huit ans après l'élection du Chancelier Palpatine, bien qu'officieusement ses valeurs étaient déjà prônées bien avant cette date. Malgré le bien fondé de ses combats contre la corruption de l'organe législatif de la République, le mouvement resta peu populaire et relativement en marge de la vie politique. Le Chancelier Supême avait plutôt la volonté de les écraser que de traiter avec eux dans l'optique de les réconcilier avec la République.

Il fallut attendre que le Comte Dooku apparaisse à sa tête pour la première fois sur Raxus Prime pour que le mouvement prenne de l'ampleur et reçoive un peu plus d'attention de la part du Sénat et des mondes républicains. Le Comte Dooku, ancien Jedi et très charismatique, demanda des réformes à la République allant dans la lignée des plaintes et des problèmes exposés par les séparatistes. Les mots utilisés par Dooku résonnèrent comme une promesse d'espérance pour de nombreuses populations laissées en marge des grandes routes commerciales et des accords conclus avec la République. De nombreuses planètes de la Bordure Extérieure se rallièrent d'abord à Dooku et arborèrent fièrement le drapeau Séparatiste. Des opportunistes voyaient Dooku comme un bon moyen de mettre à mal les restrictions commerciales comme les très lourdes taxes.

Durant les mois qui suivirent, nombre d'attentats furent attribués aux séparatistes, dont certains à juste titre, ce qui amena le Conseil des Jedi à blâmer le Comte Dooku pour ses activités allant à l'encontre de la République. Cependant, le Comte ne se souciait guère plus de l'opinion des Jedi depuis qu'il avait quitté l'Ordre au profit des Sith. En effet, Dooku avait rencontré le seigneur noir Darth Sidious qui lui avait promis de prendre à terme le contrôle de la galaxie en détruisant la République et les Jedi. Ce fut Sidious qui poussa Dooku, alias Darth Tyrannus, à rassembler les principaux acteurs du mouvement séparatiste pour créer une organisation à part entière.

Face à la menace grandissante du mouvement et à son expansion fulgurante parmi les anciens mondes membres de la République, le Chancelier Suprême Palpatine décida de changer de stratégie face au problème de sécession. Il privilégia cette fois la voie diplomatique et demanda au Comte Dooku de négocier avec lui via le réseau Holonet, une requête à laquelle il n'obtint aucune réponse. Palpatine forma alors un comité loyaliste pour l'aider à mieux traiter cette crise, mais il dut faire face à plusieurs scandales qui révélèrent que plusieurs sénateurs étaient en réalité des agents séparatistes infiltrés au coeur de la République.

Fondation de la Confédération

Dans son travail d'édification, Dooku rassembla de nombreuses organisations qui étaient autant d'acteurs clés pour légitimer et subventionner le mouvement séparatiste. Il fit notamment appel à l'Alliance Corporative, la Fédération du Commerce, l'Union Technologique, le Clan Bancaire Intergalactique ou encore à la Guilde du Commerce. L'ensemble de ces organisations regroupées au sein du Conseil Séparatiste formèrent la Confédération des Systèmes Indépendants. Dooku continua ensuite à émettre de nombreuses promesses visant à rallier toujours plus de systèmes stellaires à sa cause. Il promit notamment à ses alliés des réformes concernant un libéralisme excessif pour le partage de la galaxie. Ces promesses lui permirent de rallier une dizaine de milliers de systèmes. Pendant ce temps, l'argent du Clan Bancaire et les technologies de l'Union Technologique et de la Fédération du Commerce étaient investies dans la création de grandes fonderies sur Geonosis destinées à produire en masse des droïdes pour la future armée séparatiste.

Lorsque ces fonderies furent découvertes par le Jedi Obi-Wan Kenobi, la République fut aussitôt avertie et la toute fraiche armée de clones, dont l'origine restait encore très suspecte, tomba à point nommée pour contrer cette menace de première classe. La Guerre des Clones éclata suite à la grande Bataille de Geonosis où l'Armée de la République fut envoyée pour sauver Kenobi, Anakin Skywalker et la sénatrice Padmé Amidala. La guerre se répandit ensuite comme une trainée de poudre à la plupart des mondes ayant rallié la confédération ou représentant un avantage stratégique.

Organisation et hiérarchie

La confédération était officiellement dirigée par le Comte Dooku, qui était le représentant public de l'organisation et dirigeait le Conseil Séparatiste. Pour gérer l'ensemble des armées et la Guerre, Dooku disposait de nombreux officiers, notamment le Général cyborg Grievous, qui portait le titre de Commandant Suprême des Armées Droïdes, ainsi que sa fidèle Dark Acolyte, Asajj Ventress, chargée de nombreuses fois de commander ou d'organiser les armées séparatistes au cours des batailles contre la République. Le Conseil Séparatiste, constitué des représentants de chaque organisation, était soigneusement tenu à l'écart du véritable processus décisionnel. Les leaders séparatistes étaient considérés comme des pantins et Dooku veillait à ce qu'ils lui fassent aveuglement confiance dans sa stratégie pour mener la guerre et la confédération à la victoire.

Officieusement, toute la confédération était dirigée par un seul homme : Darth Sidious. Ce dernier transmettait ses ordres à Dooku, qui se chargeait de les respecter à la lettre et de les faire appliquer via ses sbires comme Grievous ou Ventress.

Chute du mouvement

Si grande soit-elle, la Confédération des Systèmes Indépendants n'existait que grâce à la volonté de Darth Sidious. En contrôlant secrètement l'organisation par l'intermédiaire de Dooku, il avait un pouvoir total sur les actions entreprises. Dès que la confédération ne devint plus nécessaire à ses plans, Sidious commença à étêter méthodiquement toute la hiérarchie séparatiste.

Le premier à en faire les frais fut Dooku lui-même, qui fut trahi par Sidious à bord de la Main Invisible. Le Seigneur Noir, sous son identité de Palpatine, insista pour que le jeune Anakin Skywalker liquide définitivement le leader de la Confédération. Puis ce fut au tour du Général Grievous, commandant en chef des armées, qui fut traqué jusqu'à Utapau par la République et détruit par Obi-Wan Kenobi. Enfin, le coup final fut porté à la veille de l'instauration de l'Empire Galactique, lorsque Sidious envoya son tout nouvel apprenti, Darth Vader, liquider le Conseil Séparatiste regroupé sur Mustafar.

Privée de tous ses dirigeants et de son armée, la Confédération ne put que reconnaitre sa défaite et se plier au joug du tout nouvel Empire Galactique. Ce dernier ne manqua pas de faire des exemples des mondes toujours rattachés aux idées séparatistes et décidés à braver son autorité.

Articles en rapport

Darth Sidious
Darth Sidious
Personnages
Comte Dooku
Comte Dooku
Personnages
Grievous
Grievous
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Confédération
Confédération
Organisations