Bataille de Christophsis

La Bataille de Christophsis fut l'un des nombreux conflits de la Guerre des Clones. Afficher le sommaire

Lorsque la Guerre des Clones éclata dans la Galaxie, il devint clair que l'ombre maléfique de la Confédération des Systèmes Indépendants allait se propager très rapidement. Des planètes profitèrent bien évidemment de ce profond bouleversement pour abandonner un système politique corrompu en rejoignant volontairement le nouveau mouvement militaire, mais des milliers de mondes indécis se retrouvèrent convoités par les deux factions. Pendant le conflit, les Généraux Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi reçurent respectivement le commandement de la Compagnie Torrent de la 501ème Légion et de la Troisième Armée de Système. Le duo inséparable mena ainsi des campagnes éprouvantes qui se soldèrent le plus souvent par une victoire de la Grande Armée de la République. Alors que les combats étaient de plus en plus violents et intensifs, les Jedi furent envoyés sur Christophsis pour repousser une invasion menée par le Général Séparatiste Whorm Loathsom.

Un traître dans les rangs

Embuscade

Une fois sur place, après avoir brisé en orbite le blocus de l'Amiral Harch Trench, le Commandant Cody profita de l'effet de surprise pour envoyer l'escouade du Sergent Slick en repérage dans les rues étroites de Crystal City. Grâce aux diverses informations collectées par les clones, le groupe de combat s'installa dans deux impressionnantes installations jumelles qui surplombaient la place principale de la ville. Un site idéal pour une attaque efficace et dévastatrice. Afin d'augmenter l'efficacité de cette mission, les soldats se divisèrent en deux unités, Obi-Wan et ses troupes se placèrent dans le bâtiment sud avec un canon portatif et Anakin dans le nord. Quelques heures plus tard, les Droïdes de Combat apparurent. Cependant, ils étaient accompagnés par des véhicules de type Char d'Assaut Blindé de la Société Baktoid. Des engins déjà employés dix ans plus tôt par la cupide Fédération du Commerce du Neimoidien Nute Gunray lors du Blocus de Naboo. Les républicains remarquèrent très rapidement que cette escorte était bien trop importante pour un simple bataillon.

Alors que les libérateurs s'apprêtaient à ouvrir le feu sur les nouveaux arrivants, la section se divisa pour investir et submerger la position du Maître Jedi. Ils venaient tout simplement de tomber dans un piège ! Voyant que la situation tournait rapidement au cauchemar pour son ancien mentor, Skywalker contacta le Lieutenant Hawk pour une évacuation d'urgence sur le toit de la tour sud. Inquiet, le Capitaine Rex, qui se trouvait à ses côtés, fit notamment remarquer à son supérieur qu'ils étaient dans la tour nord... Amusé, le Chevalier brandit son Sabrelaser pour détruire la verrière du 46ème étage et ordonna à ses troupes d'envoyer des câbles sur la façade d'en face. Puis, ils s'élancèrent dans le vide en utilisant les blasters comme une tyrolienne pour se laisser glisser jusqu'au bâtiment voisin. Pendant la traversée, l'un des clones fut touché par les droïdes en contrebas et s'écrasa sur le sol. Vif comme l'éclair, Anakin brisa une nouvelle fenêtre pour se réceptionner juste derrière Kenobi, et ils se replièrent rapidement dans un ascenseur. Lorsqu'ils furent sur la terrasse, la Canonnière d'Assaut Républicaine TIO/BA fit son apparition. Comme un seul homme, Cody et Rex se plaquèrent derrière une cheminée pour couvrir leurs frères. Gus en profita également pour arracher littéralement la tête d'un Droïde Tacticien T avant de monter dans le vaisseau.

Position délicate. Position délicate.

Triste vérité

De retour à la base, les Jedi se rendirent à la salle de briefing avec les deux officiers pour analyser la mémoire du cerveau artificiel. Ils découvrirent avec stupéfaction qu'elle contenait le plan de la dernière opération avortée. Perplexe, Anakin ne put imaginer avoir des failles dans la sécurité. Cependant, il était évident que la prise de Gus venait finalement de permettre de découvrir qu'un espion sévissait dans les rangs de la Grande Armée de la République. Afin d'élucider ce mystère, les Généraux décidèrent de partir en mission derrière les lignes ennemies et ordonnèrent aux clones de mener l'enquête au sein de l'installation. Alors que les deux utilisateurs de la Force partaient vers le hangar pour emprunter des véhicules de type Moto-Jet BARC, Cody remarqua subitement qu'un Comlink était activé sur une table. Une personne venait d'écouter la réunion sans y être autorisée ! Rex se rua aussitôt dans le couloir pour apercevoir une ombre suspecte en armure quitter précipitamment les lieux. Les deux hommes se séparèrent dans la coursive circulaire pour prendre la cible à revers. Ils finirent par se retrouver face à face devant la porte du réfectoire. Le Capitaine actionna la commande d'ouverture pour observer des dizaines de soldats en plein repas. Une conclusion difficile à accepter, mais un clone travaillait pour un agent du Comte Dooku.

De retour au centre de commandement, Cody essaya de contacter les Jedi pour les informer de cette délicate découverte. Malheureusement, il remarqua que les Séparatistes brouillaient déjà les communications. Constatant qu'ils devraient agir eux-mêmes, Rex demanda à R2-D2 d'analyser les diverses transmissions. Les résultats de l'étude permirent de trouver une anomalie émanant d'un ordinateur. Les ondes suspectes provenaient du poste personnel de l'escouade du Sergent Slick. Loin de suspecter un officier intègre, ils lui expliquèrent la situation inquiétante. Selon lui, son unité était la meilleure et incapable de trahir. Toutefois, les troupes furent rassemblées pour procéder à un interrogatoire en règle. Nerveux, Jester expliqua qu'il avait nettoyé son arme dès le retour de la tentative d'embuscade. Cody confirma ses propos en examinant la propreté de son DC. Punch et Sketch affirmèrent qu'ils s'étaient directement rendus au mess pour se restaurer. Gus raconta qu'il venait juste de sortir de l'infirmerie pour soigner une blessure au bras gauche. Les papiers pourraient appuyer sans le moindre problème son alibi. Les soupçons se portèrent alors sur le dernier suspect : Chopper.

Course-poursuite. Course-poursuite.
Ce dernier affirma à son tour qu'il était également au réfectoire avec ses camarades pendant les faits, mais Sketch révéla qu'il était arrivé bien plus tard qu'eux. Il finit par avouer qu'il s'était caché près de la sortie sud pour confectionner un collier avec des doigts de Droïdes de Combat abattus par ses soins. Un petit souvenir de l'affrontement qui constituait un acte strictement interdit par le règlement de la GAR. Ce mensonge ne jouait absolument pas en sa faveur. Slick essaya de le rassurer en lui expliquant qu'il ouvrirait une enquête et lui conseilla également de garder le silence jusqu'au retour des Jedi. Cette phrase fit réagir CC-2224 et CC-7567. Comment pouvait-il être au courant d'une mission classée top secrète et de l'absence des Généraux ? Acculé, il envoya le Commandant au sol et prit la fuite dans les coursives pour se rendre à l'armurerie. Engageant la poursuite, Rex repéra le traître avec son scanner près des mitrailleuses. Malheureusement, ils retrouvèrent uniquement sa ceinture utilitaire avec son détonateur thermique activé. L'explosion provoqua une réaction en chaîne qui pulvérisa les munitions, les AT-TE et les autres véhicules stationnés. Gus se précipita vers ses supérieurs pour les informer qu'il venait de repérer avec ses frères le Sergent près du centre de commandement.

Une fois sur place, le Capitaine de la 501ème Légion remarqua des empreintes sur le rebord d'une console. Il comprit aussitôt avec son collègue que le fugitif s'était dissimulé dans le conduit. Cody posa négligemment son arme sur la table pour réparer l'électricité et Rex l'informa qu'il partait vérifier la sortie sud. Le Sergent en profita pour sortir de sa cachette et récupérer le DC abandonné pour tenir en respect son ancien Commandant. Il constata beaucoup trop tard que la cellule énergétique était absente de son logement. Le clone comprit qu'il venait de tomber dans un piège lorsqu'il sentit le Blaster de Rex dans sa nuque. Vif comme l'éclair, il cloua l'officier au sol. CC-2224 profita de son inattention pour lui assener un violent coup de poing avant de le menotter.

Rencontre avec Ventress

Pendant ce temps, Anakin et Obi-Wan parcouraient Crystal City en direction du quartier général des Séparatistes. Le Chevalier fit remarquer à son confrère que les Droïdes de Combat qu'ils croisaient se contentaient juste de brouiller leurs communications au lieu d'essayer de les neutraliser. Les prémices d'une embuscade évidente. Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à destination. Skywalker nota l'absence suspecte de gardes en faction devant l'unique accès. Ils pénétrèrent dans le bâtiment et se retrouvèrent finalement face à une ancienne connaissance : Asajj Ventress. La Dark Acolyte brandit ses Sabrelasers avant de se diriger vers ses adversaires. A l'aide de ses pouvoirs, la Sœur de la Nuit fit écrouler le plancher sous les pieds des Jedi. Profitant de ce bref répit, elle traversa littéralement une fenêtre avant de se réceptionner sur le dôme d'un Tri-droïde. Une armée impressionnante se mettait d'ailleurs en marche derrière elle. Kenobi demanda à son ancien Padawan de le suivre en prenant le contrôle d'un STAP.

Arrestation Arrestation
De retour à la base, ils furent stupéfaits d'apprendre la trahison du Sergent. Obi-Wan fut le plus choqué en écoutant sa version des faits. Selon lui, les membres de l'Ordre Jedi asservissaient ses frères pour les mener à la mort. Le Capitaine Rex refusa d'accepter son explication, des hommes étaient morts à cause de sa trahison. Loin de se laisser abattre par cet événement, Cody prit la parole pour informer les Généraux que les Canons Anti-Véhicules AV-7 avaient échappé à l'explosion. Une excellente nouvelle puisque les troupes du Kerkoiden Whorm Loathsom progressaient très rapidement.

Bataille de Crystal City

Confrontation

N'ayant aucune autre solution, Anakin autorisa le Star Destroyer Venator Hunter à quitter la planète pour procéder au ravitaillement. Cependant, la confrontation tourna très rapidement au cauchemar. La Grande Armée de la République se heurta à de nombreux Droïdes de Combat B1 et B2 dans une avenue très étroite. Pour se protéger des assauts incessants et des vagues successives, les clones se hâtèrent d'ériger rapidement des fortifications de fortune. Alors que la Confédération des Systèmes Indépendants gagnait inexorablement du terrain, Obi-Wan demanda au Commandant Cody de redoubler d'effort pour maintenir leurs positions. Pendant ce temps, le Capitaine Rex suivit Skywalker avec des hommes de la Compagnie Torrent, dont le Sergent Coric et Ged, pour essayer de détruire trois Tri-droïdes du conglomérat Retail Caucus qui commençaient à décimer les troupes. Depuis un toit, les membres de l'équipe de choc utilisèrent des Jet-packs pour s'approcher rapidement des cibles. Le Chevalier profita de la diversion et, à l'aide son Sabrelaser, il se débarrassa rapidement de la menace.

Suivant le plan préalablement établi, Kenobi ordonna aux clones de mener l'assaut avec l'appui de l'artillerie. L'affrontement fut très violent et de nombreux soldats tombèrent. Le Général Loathsom fit alors son apparition avec des véhicules de type Char d'Assaut Blindé mais il s'aperçut que ses troupes ne résisteraient plus très longtemps face aux canons lourds qui les pilonnaient. Voyant que la situation devenait critique, il demanda à son Droïde de Commandement OOM de sonner la retraite pour se réfugier derrière un puissant bouclier énergétique.


Une nouvelle alliée

Peu après cette violente confrontation, Anakin rejoignit son ancien Maître lorsqu'une une Navette d'Attaque de classe Nu se posa sur une aire d'atterrissage. Les deux Jedi se mirent en marche avec l'espoir de recevoir des renforts malgré le blocus de la Flotte Séparatiste. Sur le chemin, Obi-Wan expliqua à son ami qu'il devrait penser sérieusement à prendre un Padawan, car lui-même venait de demander l'autorisation au Conseil des Jedi pour former un nouveau disciple. Le Chevalier lui répondit qu'un élève le ralentirait forcément pour son épanouissement et sa compréhension de la Force. Sur place, ils virent la rampe du vaisseau s'abaisser et eurent la surprise d'apercevoir uniquement une jeune Togruta. Elle se présenta à ses deux interlocuteurs sous le nom d'Ahsoka Tano, puis ajouta qu'elle était porteuse d'un message du Grand Maître de l'Ordre Jedi Yoda.

Le fils de Jabba le Hutt venait d'être enlevé sur Tatooine par des criminels et le duo devait impérativement repartir pour se charger de cette nouvelle mission. Anakin ne retint pas son aversion. Il n'appréciait guère l'idée de porter secours au baron du crime. Obi-Wan, qui pensait que la Togruta était sa nouvelle Padawan, se présenta à son tour comme étant son mentor. Cette dernière répondit qu'il y avait probablement erreur puisque Yoda l'avait affectée à Skywalker. Ce dernier fut dans un premier temps stupéfait, il ne se voyait absolument pas enseigner les subtilités de la Force à une novice. Toutefois, il comprit assez vite qu'il devait se soumettre à l'avis du conseil et partit avec hâte au poste de commandement pour rejoindre le Capitaine Rex et préparer la contre-attaque. Peu après, Kenobi décida de contacter le Star Destroyer Venator Resolute qui avait acheminé la novice encore stationné en orbite. Il demanda à un Officier Clone de la Marine d'ouvrir un canal en urgence avec le Temple Jedi de Coruscant. Le Maître expliqua à Yoda qu'ils manquaient d'armes et d'hommes. Face à la puissance dévastatrice des Frégates de Communication Munificient et des Chasseurs Droïdes, l'Amiral Wullf Yularen fut obligé de couper brutalement la transmission et son vaisseau se réfugia en hyperespace.

Destruction du bouclier énergétique

Après une analyse rapide de la situation, Anakin ne vit qu'une seule solution pour remporter la victoire : pénétrer à l'intérieur du bouclier le plus discrètement possible et accéder au générateur. Kenobi approuva son plan audacieux, et insista pour qu'il emmène sa nouvelle apprentie avec lui. Quelques heures plus tard, le Général Loathsom ordonna à ses troupes de lancer une nouvelle offensive. Profitant de la diversion , Ahsoka et Anakin se glissèrent en dessous d'une coque métallique pour se faufiler discrètement à travers les lignes ennemies. Cependant, la Togruta, voulant passer à l'action le plus rapidement possible, sortit précipitamment de sa couverture, sans attendre l'autorisation de son Maître. Le duo se retrouva nez à nez avec un Droïdeka. Ahsoka saisit son Sabrelaser pour repousser les tirs de l'assaillant mais Skywalker lui ordonna de courir en arrière. Devant son hésitation, il réitéra son ordre. Une excellente idée, puisque le droïde se lança à la poursuite de Tano et Anakin en profita pour le faucher au passage avec son arme. Alors que la bataille faisait rage entre les deux camps, le Commandant Cody du 212ème Bataillon d'Attaque et le Capitaine Rex de la 501ème Légion tentèrent de repousser les forces de la Confédération des Systèmes Indépendants pour protéger les pièces d'artillerie, mais ils furent dans l'obligation de battre en retraite derrière des fortifications. Voyant que les événements devenaient chaotiques, Kenobi décida de se constituer volontairement prisonnier. Pour gagner du temps, il demanda à Whorm Loathsom la permission de discuter des conditions de la capitulation devant un petit rafraîchissement. Ne se doutant absolument de rien, le Séparatiste consentit à répondre favorablement à la requête de son prisonnier.

Le Capitaine Rex et ses hommes contre un Tri-droïde. Le Capitaine Rex et ses hommes contre un Tri-droïde.
Pendant ce temps, Ahsoka et son Maître arrivèrent à destination. Fidèle à elle-même, la Togruta se précipita vers la cible, déclenchant par mégarde un piège. De nombreux droïdes d'un nouveau genre surgirent du sol pour exterminer les deux intrus. Malgré sa maîtrise parfaite du Combat au Sabrelaser, Anakin fut rapidement débordé. Soudain, sa Padawan lui demanda de rester immobile avant de faire écrouler un mur grâce à la Force sur les Séparatistes. L'Elu, particulièrement impressionné par cette action, plaça rapidement les charges explosives sur le générateur, Au même moment, le Général Kerkoiden, énervé par les manières d'Obi-Wan, ordonna à deux SDC de s'emparer du Jedi lorsque le bouclier de protection disparut. Kenobi profita de la confusion pour capturer Whorm. A cet instant, les canons ouvrirent le feu sur les Droïdes de Combat. .

En orbite, le Maître Yoda et l'Amiral Wullf Yularen réussirent à forcer le blocus avec six vaisseaux, dont l'Esprit de la République, et le Jedi envoya immédiatement des engins de type Chasseur V19 Torrent et Canonnière d'Assaut Républicaine TIO/BA dans les cieux de la cité. Plus tard, les utilisateurs de la Force se retrouvèrent tous au poste de commandement. Le Grand Maître de l'Ordre Jedi informa Obi-Wan, Anakin et Ahsoka qu'ils devaient partir immédiatement sur la planète Teth afin de sauver le fils de Jabba, Rotta.

Vous venez de consulter la Version Canon de cet article. Peut-être souhaiteriez-vous lire la Version Légendes ?

A propos de cet article

Benson800
Version Canon, par Benson800.
Dernière mise à jour le 26 février 2019.
6 986 lectures.
Corrigé par nos correcteurs.
Signaler une erreur