Yoda

Maitre Yoda était l'un des Jedi les plus puissants de l'Ordre Jedi. Pendant ses siècles de vie, il forma de nombreux padawans dont Luke Skywalker après avoir survécu à la Purge organisée par Darth Vader. Afficher le sommaire

Prends garde à la peur, l'agression, elles mènent à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance. Elles forment le côté obscur de la Force. Si une fois tu t'engages sur le chemin du côté obscur, à jamais il dominera ton destin...
_Yoda

Yoda, le plus puissant Jedi de l'Ordre

Yoda fut l'un des Jedi les plus hauts gradés de l'Ordre à survivre à la Grande Purge. Il fut aussi l'un des plus âgé : neuf cents ans. Pendant toutes ces années, il vit des catastrophes, des empires s'élever puis tomber. Il vit défiler des milliers d'étudiants, et mourir bien des collègues.

Tous les Jedi n'étaient pas des inconditionnels de Yoda. Les jeunes Jedi priaient pour ne pas être formés par lui, car il était considéré comme le plus dur des instructeurs du Temple. Yoda était le pire des conservateurs parmi les Jedi, faisant subir à ses jeunes apprentis des exercices mentaux et physiques extrêmement fatiguants, y compris les plus brillants d'entre eux, entraînés tout particulièrement par ses soins. Mais nombre de Jedi avouèrent, lorsqu'ils devinrent Chevaliers Jedi, qu'ils avaient énormément appris sous son égide. Le Maître Yoda croyait que les traditions Jedi avaient été mises en place pour une bonne raison, et les défendait avec conviction : l'entraînement des apprentis devait commencer très jeune, voire même au berceau ! Aussi s'opposa-t-il à Djinn Altis, qui préconisait une approche moins rigoriste. Yoda balayait les critiques qui disaient que les Jedi étaient des « voleurs d'enfants ».

Yoda eut une longue carrière, débutée un siècle après Darth Bane. Il devint un Maître Jedi à environ cent ans, et forma une douzaine de Chevaliers. L'un d'eux fut Ikrit, un petit Kushibéen, que Yoda avait entraîné à l'âge de quatre cents cinquante ans.
Au six centième anniversaire de Yoda, le Chu'unthor, académie itinérante des Jedi, s'écrasa sur Dathomir. A cette époque, Yoda ne siégeait pas encore au Conseil des Jedi, mais il avait assez d'influence au sein de l'Ordre Jedi pour faire partie des trois maîtres envoyés sur Dathomir. Sur cette planète, il combattit les Sorcières, mais dut rapidement arriver à un accord avec elles. Grâce à la récupération des Jedi du Chu'unthor, Yoda accéda au Conseil des Jedi. Plus tard, Yoda devint également le Veilleur du système de Kashyyyk.

Des centaines d'années passèrent, et Yoda entraîna notamment Ki-Adi-Mundi jusqu'au grade de Chevalier. Yoda prenait un soin tout particulier à enseigner les vertus de la Force Unificatrice aux jeunes apprentis, dont Qu Rahn et Obi-Wan Kenobi. Au Temple Jedi, il n'occupait qu'une petite chambre qui lui permettait de méditer facilement.

Une douzaine d'années avant la Bataille de Naboo, Yoda faillit mourir lorsque Xanatos, un ancien apprenti de Qui-Gon Jinn, mit une bombe dans le Hall des Cent Fontaines. Jinn et son apprenti Obi-Wan Kenobi réussirent à mettre fin au complot, mais Xanatos s'était attaqué au symbole même de l'Ordre Jedi : Yoda.

En de nombreuses occasions, Yoda fit couler le sang avec son Sabrelaser de couleur verte. Lors de la Guerre de Yinchorr, il défendit le Temple Jedi contre les guerriers Yinchorris. Un an plus tard, il extermina un escadron d'assassins Bartokk et mit fin à leur complot visant à détruire l'Académie de Corulag.

L'ombre de Darth Sidious et les complots contre la République

Lors du blocus de la Fédération du Commerce sur Naboo, Yoda essaya de voir la suite des événements grâce à la Force, mais il s'avéra que le Côté Obscur de la Force troublait sa vision, comme jamais jusque-là. Lorsque Qui-Gon Jinn ramena le jeune Anakin Skywalker devant le Conseil des Jedi pour savoir s'il pourrait l'entraîner, Yoda avait déjà pris sa décision. Il lui posa des questions inquiétantes à propos de la peur et de la colère. Il argumenta longtemps avec ses collègues sur le fait qu'Anakin était trop vieux pour être entraîné. Pour Yoda, il pouvait se révéler dangereux, malgré son potentiel qui faisait celui de l'ancienne Prophétie de l'Elu. Yoda accepta finalement qu'Anakin Skywalker devienne un Jedi après la mort de Qui-Gon Jinn. Anakin, sous la férule d'Obi-Wan Kenobi, devint un talentueux Padawan, même s'il n'était pas conforme aux attentes de Yoda. Cependant, le vieux Maître Jedi ressentait l'ascension du Côté Obscur et l'inexplicable montée d'un Sith dans la République, et il en eut confirmation lors de la tentative d'assassinat de la sénatrice Padmé Amidala. La Guerre des Clones ne fit dès lors plus aucun doute. Yoda partit pour Kamino afin de rassembler les forces de la République, avant de les mener sur Geonosis pour secourir ses collègues Jedi. Geonosis fut la première victoire de la République sur les Séparatistes et sur le Comte Dooku, contre qui Yoda se battit en duel.

La Guerre des Clones

La Guerre des Clones venait de commencer. Il serait trop long de répertorier chaque moment où Yoda apparut pour donner des missions, etc. Yoda supervisa la guerre avec Mace Windu. Il distribua notamment les ordres, mena des batailles, nomma de nouveaux Chevaliers et Maîtres. Sur Ilum, il aida Barriss Offee et Luminara Unduli à se sortir d'un mauvais pétrin face aux nouveaux droïdes caméléons du Comte Dooku. Il fut très attristé de la perte du Temple Jedi d'Ilum, où le rituel voulait qu'un Jedi y trouve le cristal qui alimenterait son Sabrelaser. Peu après, Yoda autorisa la mission d'infiltration de Quinlan Vos dans le camp Séparatiste, et demanda à Agen Kolar de traquer Vos pour encore mieux crédibiliser le nouveau statut de renégat du Jedi. Mais Quinlan Vos sembla apprécier le goût du Côté Obscur, assassinant le sénateur Viento et blessant K'Kruhk. Pour Yoda, cela démontrait purement et simplement que Vos était devenu un Jedi Noir à la solde de Dooku.

En l'an 21 avant la Bataille de Yavin, Yoda mena une mission sur Thustra visant à ramener la planète dans le camp Républicain. Pour cela, il devait convaincre son vieil ami le roi Alaric que ses actes étaient mauvais. Il emmena avec lui le Padawan Cal, resté sans Maître, pour les négociations. Malheureusement, Alaric les fit emprisonner, et les négociations échouèrent. Cal devint rapidement teigneux et impatient, et Yoda lui rappela ce qu'un Jedi devait faire dans ces conditions... et le seul résultat fut de faire grandir la frustration de Cal. Alaric rencontra alors Yoda dans les jardins du palais royal et il rendit leurs armes aux deux Jedi, mais tout se précipita. Cal fut victime d'un complot ourdi par le sénateur Navi, et il informa Yoda qu'il avait trouvé une navette. Mais les gardes du palais, alerté par l'assistant de Navi, arrivèrent pour les arrêter. Pendant l'affrontement, Cal fut tué et maudit Yoda pour ne rien avoir fait pour ramener Thustra dans le camp Républicain. Le vieux Maître Jedi partit à la recherche du roi Alaric, afin de le ramener à la raison... et peut-être de le capturer. Alaric ne se laissa pas faire et tira avec un blaster sur Yoda. Celui-ci renvoya le tir sur le roi, qui mourut. Thustra fut ramenée dans le camp de la République, et Yoda se rendit avec Mace Windu et la Padawan Pix au Sénat, où il fit arrêter Navi pour crimes contre la République.

Le Maître Jedi présida lui-même et en compagnie du Conseil des Jedi la nomination d'Anakin Skywalker au rang de Chevalier Jedi.

La crise Hutt :
Quelques temps plus tard et avec la complicité d'Obi-Wan Kenobi, Yoda plaça la jeune Padawan Ahsoka Tano sous la tutelle du Chevalier Skywalker. Anakin n'accepta pas la décision de bon cœur, mais en découvrant sa nouvelle Padawan et en effectuant ses premières missions avec elle, les deux Jedi commencèrent à se lier d'amitié, comme Yoda l'avait prévu. Le Maître Jedi considérait que la Padawan de Skywalker représentait une épreuve pour lui et qu'il apprendrait finalement un jour à se détacher d'elle pour la laisser voler de ses propres ailes. Lorsque la crise Hutt éclata avec l'enlèvement de Rotta, le fils de Jabba the Hutt, Yoda tenta de contacter Kenobi et Skywalker alors sur Christophsis pour les charger de cette nouvelle mission. Cependant, la planète était en proie à un blocus Séparatiste et Yoda dut se déplacer lui-même, accompagné d'une flotte de la République pour forcer le blocus spatial. Quand Yoda arriva sur la planète, la bataille avait déjà été remportée par la République et il confia pour mission à Obi-Wan d'aller négocier avec Jabba, tandis qu'Anakin partirait à la recherche du petit Hutt.

Négociation avec les Toydariens :

Finalement, trouillards sont ceux qui suivent le côté obscur.
_Yoda, à propos d'Asajj Ventress

Yoda se rendit ensuite sur Rugosa pour signer un traité d'alliance avec les Toydariens, mais sa visite fut découverte par les séparatistes, qui tentèrent de le retarder. Le croiseur qui transportait le Maître Jedi fut pris en embuscade au-dessus de la planète par des vaisseaux séparatistes. Yoda dut s'éjecter à bord de capsules de sauvetage pour pouvoir rallier la planète. Il débarqua avec trois clones du nom de Thire, Rys et Jek, mais Asajj Ventress avait déjà pris contact avec le roi toydarien Katuunko. Ventress proposa un marché au roi : elle allait envoyer ses meilleurs troupes capturer Yoda et si le Maître Jedi l'était, les Toydariens se rallieraient aux séparatistes. Dans le cas contraire, la République pourrait signer son traité. Le roi refusa de mêler Yoda à cette histoire mais le petit Maître Jedi accepta l'offre. Yoda et les trois clones durent faire face à de nombreux droïdes et décidèrent finalement de se replier pour préserver la vie des soldats. Dans une grotte où ils avaient trouvé refuge, Yoda passa un peu de temps avec les trois clones et leur expliqua que même s'ils avaient le même physique et le même entraînement, chacun d'entre eux était unique dans la Force.

Vous tromper les yeux peuvent. Dans la Force, très différent chacun d'entre vous est.
_Yoda avec les soldats clones

Lorsqu'ils repartirent au combat, Yoda prit sur lui de se charger du bataillon de droïdes, ce qu'il parvint à faire avec une efficacité remarquable, mais il se retrouva un peu pris au dépourvu lorsqu'une dizaine de droidekas fondirent sur lui. Heureusement, les clones lui sauvèrent la mise en faisant chuter un pan de falaise sur les droïdes séparatistes.

Yoda partit immédiatement rejoindre le roi et arriva juste au bon moment, puisqu'il empêcha Ventress de le tuer avec ses Sabrelasers. La Jedi Noire tenta de tenir tête à Yoda mais ce dernier la ridiculisa en lui chipant ses sabres avec la Force, avant de les lui redonner. Pitoyable, Ventress prit la fuite en déclenchant une avalanche qui fut stoppée sans aucun problème par le petit Maître Jedi. Les séparatistes partis, Yoda put enfin officialiser le traité avec les Toydariens, qui prévoyait notamment la construction d'une base républicaine dans le secteur.

Conflits dans la Bordure Extérieure :
Yoda partit pour Xagobah afin d'y rencontrer le Comte Dooku, qui avait affirmé vouloir faire la paix avec la République... Yoda découvrit qu'il s'agissait en réalité d'un piège. Fort heureusement, il s'en sortit indemne et revint sur Coruscant. A la fin de la Guerre des Clones, soit en l'an dix-neuf avant la Bataille de Yavin, les Séparatistes attaquèrent Coruscant. Mace Windu entra précipitamment dans la salle de méditation et en informa Yoda, qui décida de mener la défense au sol. Lorsque les Tri-Fighters de la Confédération s'en prirent à lui, Yoda utilisa la télékinésie pour soulever des Droïdekas et les utiliser comme des boucliers. Il fit entrer en collision deux barges de la Fédération, puis deux autres à nouveau. Quand il entendit que les clones perdaient du terrain à proximité du Temple Jedi, il s'y rendit et ordonna aux clones de garder leurs positions. Perché sur sa monture, il détruisit droïde de combat sur droïde de combat. Mace Windu arriva à son tour pour repousser les droïdes, avec l'aide de clones. Virevoltant çà et là, Yoda détruisit les tourelles droïdes qui décimaient les rangs des clones. Mais côte à côte avec Windu, il se rendit compte que l'attaque Séparatiste n'était qu'une diversion, le véritable objectif de Dooku étant en réalité Palpatine.

Les derniers jours de l'Ordre Jedi

Après l'attaque de Coruscant par les Séparatistes, Yoda redoubla d'efforts pour éliminer les dernières poches de résistance Séparatiste. De retour au Temple Jedi, il aida Anakin Skywalker, revenu sur la planète, à tirer ses visions au clair. Yoda, ayant compris de quoi il s'agissait, lui conseilla de laisser aller vers la mort les gens qu'il avait peur de perdre. Ce qu'Anakin ne fit jamais. Quand Palpatine nomma Anakin Skywalker comme son ambassadeur auprès du Conseil des Jedi, Yoda trouva cette nouvelle bien alarmante, d'autant plus que le jeune Skywalker monta sur ses grands chevaux lorsque Mace Windu lui refusa le rang de maître. Le sujet de préoccupation principal du Conseil à ce moment-là fut l'attaque de Kashyyyk par les Séparatistes. Yoda, ami de longue date des Wookiees, annonça au Conseil qu'il allait s'y rendre pour défendre la planète.
Cette attaque ordonnée par Darth Sidious visait, dans le pire des cas, à éloigner Yoda le plus possible de Coruscant et dans le meilleur, à l'éliminer. Yoda rassembla une force d'intervention Jedi avec Luminara Unduli et plus tard, Quilan Vos. Alors qu'il était en chemin pour les hangars des croiseurs Venator à bord d'une canonnière de la République, Yoda fit part de ses préoccupations à Obi-Wan Kenobi et Mace Windu. Il estimait Anakin trop proche de Palpatine pour être entièrement digne de confiance. Il espérait aussi qu'Obi-Wan crût assez en son ancien apprenti pour que celui-ci soit bien l'Elu... ce dont Yoda doutait, au vu des circonstances actuelles et des intrigues politiques dans lesquelles le jeune Skywalker s'était englué.

Peu de temps après, Yoda arriva sur Kashyyyk et déploya ses troupes clones, avec le commandant Gree et Luminara Unduli. Après une courte conversation par holocom, il vota comme tout le Conseil pour que le Maître Kenobi soit chargé d'éliminer le Général Grievous. Dès la fin de la communication, le commandant Gree se pencha vers lui pour l'informer que les droïdes avaient allumé leurs générateurs et commençaient l'attaque des positions Républicaines.

Yoda n'alla pas combattre directement mais préféra donner les ordres pour déployer les forces Wookiees et Républicaines. Grâce à la stratégie de guérilla des Wookiees, dont Tarfull était le général, de nombreux chars droïdes furent détruits et les premiers assauts Séparatistes repoussés. Mais pendant qu'il était sur Kashyyyk, loin du véritable champ de bataille entre Jedi et Sith, les événements s'étaient précipités sur Coruscant : Mace Windu et ses confrères du Conseil avaient échoué à arrêter Palpatine, d'autant plus qu'Anakin Skywalker s'était joint à lui ! Mais il ne sut que l'Ordre Jedi avait été trahi qu'au moment où il sentit les Jedi mourir les uns après les autres, après que Sidious eut ordonné aux commandants clones d'exécuter l'Ordre 66. Yoda manqua lui aussi de faire les frais de cette trahison, mais décapita le Commandant Gree et un autre clone, qui cherchaient à le tuer par-derrière.

Il décida alors de quitter Kashyyyk pour aller sauver le plus de Jedi possible. Tarfull et Chewbacca lui donnèrent une capsule qui lui permit de rejoindre l'espace. En orbite de Kashyyyk, il fut recueilli par le vaisseau personnel de Bail Organa, le sénateur d'Alderaan arrivé en catastrophe, et qui lui expliqua la situation sur Coruscant. Yoda proposa alors d'aller secourir Obi-Wan Kenobi, qui avait dû tomber en embuscade sur Utapau.

Une fois réunis, Obi-Wan et Yoda décidèrent de retourner sur Coruscant, pour éteindre le signal ordonnant aux Jedi de rentrer au Temple dans le but de les assassiner. Tous deux profitèrent de la session extraordinaire du Sénat pour s'infiltrer dans le Temple, après avoir tué les soldats clones de la 501ème Légion qui le gardaient. Une fois entré, Yoda éprouva un vif choc à la vue de tous les Jedi qu'il avait formé, morts. Mais lorsqu'Obi-Wan lui demanda ce qui avait pu se passer, le vieux Maître Jedi lui répondit que la mort avait été dispensée à l'aide d'un Sabrelaser. Ils allèrent jusqu'au poste de sécurité, où Obi-Wan désactiva et reprogramma le code d'urgence du Temple. En ressortant de la salle, Kenobi voulut en savoir plus et vit l'hologramme qui montrait Anakin tuant les Jedi, notamment Cin Drallig et Whie Malreaux.

Après quoi, Yoda lui dit : « Détruire les Sith, nous devons ! » Mais ses paroles firent encore plus mal à Obi-Wan, qui venait de découvrir que son ancien apprenti était désormais devenu Darth Vader. Il implora presque Yoda de ne pas l'envoyer tuer Anakin, mais Yoda refusa tout compromis. Le vieux Maître Jedi avoua que Kenobi ne serait pas de taille face à Darth Sidious, et que lui-même doutait de ses propres capacités à le vaincre. Ils se séparèrent à la sortie du Temple, Kenobi partant en quête de Padmé Amidala, et Yoda à la rencontre de Darth Sidious. Il s'infiltra jusqu'au bureau du Chancelier Palpatine et assomma les Gardes Rouges qui en surveillaient l'entrée. Le Maître Jedi déclara alors que le règne de l'ombre touchait à sa fin... mais Sidious lui décocha une volée d'éclairs, et Yoda alla s'écraser contre la cloison. A son réveil, il envoya valser Palpatine contre son bureau. Alors que ce dernier cherchait à s'enfuir, Yoda coupa court à sa retraite en déclarant : « Si tu es si puissant, pourquoi fuir ? ». Ils entamèrent leur duel, qui continua jusque dans l'antre du Sénat. Là, Palpatine utilisa le Côté Obscur pour envoyer les capsules des sénateurs sur Yoda. Mais celui-ci parvint à les éviter, et en renvoya une sur Sidious, qui l'esquiva au dernier moment. Dès que Yoda l'eut rejoint dans sa capsule, il fut accueilli par des éclairs de Sidious et les contra, comme lors de son duel avec Dooku.

Mais la puissance des éclairs était telle que la Force se comprima et éjecta Yoda hors de la capsule. Il percuta le podium du Sénat, et finit sa course en bas de la fosse. Sous les rires sadiques de Palpatine, Yoda fuit par le systèmes de maintenance du Sénat et appela Bail Organa pour qu'il vienne le chercher en speeder. Une fois dans celui-ci, Yoda déclara qu'il avait échoué à tuer Palpatine et qu'il devait partir en exil pour échapper à la Purge des Jedi qui s'annonçait. Avec le sénateur d'Alderaan, il partit pour Polis Massa, où ils devaient attendre Obi-Wan Kenobi.
Yoda se consacra alors exclusivement à la méditation, notamment avec Qui-Gon Jinn, avec lequel il entra en communication via la Force. Ce dernier lui apprit alors la façon de devenir immortel dans la Force, c'est-à-dire d'apparaître sous une forme spectrale et de continuer à parler aux gens via la Force, comme il le faisait lorsqu'il parlait avec Yoda. Ce dernier décida de devenir l'apprenti de Qui-Gon Jinn pour apprendre les secrets du Shaman des Whills. Aux côtés de Bail Organa et d'Obi-Wan Kenobi, arrivé entre-temps, il assista aux accouchements successifs de Padmé Amidala, puis à sa mort. Ils décidèrent ensemble que les jumeaux Skywalker devaient être séparés : Bail Organa emporterait Leia sur Alderaan où elle deviendrait sa fille, et Yoda proposa à Obi-Wan d'amener Luke sur Tatooine pour le confier aux Lars.
Peu avant leur séparation, Yoda retint Obi-Wan. Il lui annonça que son défunt maître Qui-Gon Jinn était devenu immortel dans la Force, et qu'il lui apprendrait à s'entraîner pour faire de même.

L'exil sur Dagobah

Après ces événements, Yoda laissa Obi-Wan Kenobi partir pour Tatooine. Il prit une petite capsule avec laquelle il rejoignit Dagobah, une planète dont il avait refait la découverte dans les Archives Jedi. Il atterrit sur la planète et entreprit d'y vivre, en se construisant une cabane et en méditant, loin de l'Empire...

Mais Yoda reçut bientôt la visite d'un Jedi Noir, survivant d'un groupe vaincu et chassé de Bpfassh. L'un des plus puissants d'entre eux captura le vaisseau du contrebandier Jorj Car'das, qui avait repris les affaires d'un certain Booster Terrick - ce dernier étant lié à Neeja Halcyon, qui avait joué un rôle clé dans la destruction des Jedi de Bpfassh. L'équipage du contrebandier fut tué et Car'das contraint de se rendre sur Dagobah. Le Jedi de Bpfassh demanda simplement l'asile à Yoda, mais s'ensuivit un duel titanesque entre eux, remporté par Yoda. Car'das, gravement blessé lors de l'événement, fut soigné par le maître Jedi. L'empreinte sinistre du Jedi Noir aida un peu plus Yoda à se camoufler de l'Empereur et de ses agents. Il prodigua également quelques conseil au contrebandier.
Ce dernier connut par la suite un grand succès dans sa profession, en vendant des informations au plus offrant, avant de courir à sa perte. Ayant négligé la voie que Yoda lui avait recommandé de suivre, il perdit son organisation au profit de l'un de ses anciens lieutenants, Talon Karrde. Car'das revint sur Dagobah, se montra menaçant et coléreux, mais Yoda le désarma et envoya voltiger son blaster, ainsi que sa balise de position, qui serait retrouvée des années plus tard par Luke. Calmé, Car'das écouta Yoda lui reprocher d'avoir gâché sa vie, avant de repartir et de prendre sa retraite dans le secteur de Kathol, où il contribua à œuvrer pour le bien futur de la galaxie.

L'événement suivant qui troubla Yoda sur Dagobah fut la mort d'Obi-Wan Kenobi, des mains de Darth Vader. Yoda avait senti la destruction d'Alderaan, où des Jedi étaient morts, mais la disparition d'Obi-Wan le frappa violemment. Elle signifiait qu'il était désormais le dernier Maître vivant au service du Côté Lumineux. Le temps commençait à manquer. Lorsqu'Obi-Wan ne fit plus qu'un avec la Force, Yoda parla souvent de l'avenir avec lui. Ils décidèrent que Luke ne devrait pas apprendre tout de suite ses origines, car la nouvelle risquait d'être traumatisante. Il fallait que sa sœur conserve son anonymat, car ils admirent que Leia représentait un autre espoir pour les Jedi, si Luke échouait. Finalement, ils estimèrent que Luke devait se rendre sur Dagobah. Après l'avoir rencontré, Yoda déciderait ou non de le former. Sur la planète glaciaire de Hoth, Obi-Wan contacta Luke qui, guidé par la Force, alla sur Dagobah. Tout ce qu'il avait appris depuis qu'il avait découvert son destin ne compta pas aux yeux de Yoda. Le Maître n'était pas prêt à le prendre comme dernier Padawan si le jeune homme, plus vieux que n'importe quel élève qu'il avait eu jusque-là, le décevait : les enjeux étaient trop importants. Même si Luke était motivé, Yoda ne voulait pas qu'il croit que l'apprentissage offert était un droit. Il ne lui faciliterait pas les choses, car faire autrement risquait de le mener sur le chemin du Côté Obscur. Le maître décida de le mettre à l'épreuve : lorsque Luke arriverait sur Dagobah, Yoda ne lui dévoilerait pas tout de suite son identité. Il verrait comment Skywalker traitait un étranger particulièrement ennuyeux. Il attendit que Luke installe un camp de fortune, et masqua sa présence jusqu'à ce qu'il soit à côté du jeune homme et de son droïde. Son intrusion soudaine les prit par surprise. Luke réagit mal et l'impatience que Yoda avait souvent sentie en lui prit le dessus. Finalement, le Maître le persuada de le suivre jusqu'à sa petite hutte dans les marais. Là, Luke apprendrait la véritable identité du « petit gars » qui avait semé la pagaille dans son campement.

Le test que Yoda avait fait passer à Luke s'étant mal déroulé, celui-ci refusa alors de former le jeune homme. Cependant, aidé par l'esprit du défunt Obi-Wan Kenobi, Luke réussit à convaincre le maître Jedi de lui prodiguer son entrainement. Ainsi, durant plusieurs mois, Luke apprit le calme lors de longues séances de méditation, et subit un entraînement digne d'un soldat clone, par le biais de divers et nombreux exercices physiques imposés par Yoda.

Lors d'un après-midi, alors que Yoda testait la combinaison des capacités de son Padawan, Luke eut sa première vision de l'avenir, qui lui révéla le piège que Vader allait tendre à Leia et Han Solo. Yoda tenta de calmer son jeune étudiant, en vain. L'impatience de Luke reprit le dessus, malgré son entraînement, et il partit aider ses amis.

Il tomberait en fait dans un piège tendu par Darth Vader afin de le convertir au Côté Obscur. Durant son duel avec Vader, Luke apprit la vérité sur ses origines, que Yoda et Obi-Wan lui avait cachées. Echappant de justesse au seigneur Sith, Luke retourna sur Dagobah, comme il l'avait promis à son Maître avant son départ. Yoda lui avoua qu'il n'avait plus rien à lui apprendre, et que sa dernière épreuve serait d'affronter Vader, son père.
Ce fut sur cette ultime révélation que Yoda se fondit dans la Force, et ne fit plus qu'un avec elle.

Articles en rapport

Palpatine
Palpatine
Personnages
Coruscant
Coruscant
Planètes
Dagobah
Dagobah
Planètes
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations