Marine Impériale

Marine Impériale

Marine Impériale
Informations générales
Apparition
  • -19 av. BY
Disparition
  • +130 ap. BY
Type d'organisation
  • Organismes militaires
FactionLa marine impériale était la véritable puissance militaire de l'Empire Galactique et avait pour rôle d'assurer le contrôle des systèmes galactiques et le déploiement des troupes.

Chapitre I : Présentation de la Marine Impériale

Gigantesque et omnipotente organisation construite sur les ruines de la Marine Républicaine de la Guerre des Clones, la Marine Impériale a pour mission la "bagatelle" pour reprendre le mot d'un Amiral impérial, d'assurer "l'ordre et la sécurité dans la totalité de l'espace connu", ainsi que de pourvoir aux déplacements de troupes de l'Armée Impériale et du Corps des Stormtroopers à travers la galaxie. Forte à son apogée 2.500.000 vaisseaux capitaux, transports et appareils de servitude (sans les chasseurs !) dont 1.650.000 vaisseaux de combat et 25.000 Star Destroyers, et intégrant des effectifs estimés à 1,25 milliards de membres, elle était en vérité la plus grande puissance militaire de la galaxie et la véritable garante de l'Ordre Impérial de par la galaxie.

A l'époque de la République Galactique, la "Marine Républicaine" était en fait, autour d'un petit noyau composé de Croiseurs Dreadnaughts et de vaisseaux capitaux corelliens légers, un agglomérat de vaisseaux de qualité très variable mis à sa disposition par les planètes membres, qui ne pouvait être débloqué pour protéger une planète qu'après un cheminement administratif passablement long : il fallait en effet, pour que les forces puissent être mobilisées plus de sept jours, que les gouvernements planétaires concernés adressent une pétition au sénat, connu pour son manque d'efficacité et sa corruption. Subséquemment, les grandes campagnes contre la piraterie dans les mondes isolés s'avéraient longues et peu fructueuses.

Afin de réformer ce fonctionnement sclérosé, une réforme fut menée pendant la dernière phase de la Guerre des Clones, suivant laquelle la Marine Impériale était, à l'échelle du secteur, dirigée par un Moff (ou à l'échellle de l'Oversecteur, du Grand Moff), lequel n'avait d'ordres à recevoir que de l'Empereur, par le biais de ses représentants les Conseilleurs, ou encore, à partir de l'an -1, de son état-major personnel composé des Grands Amiraux. Cette nouvelle structure de commandement offrait ainsi des possibilités de coordination de forces bien supérieures à celles possibles auparavant, tandis que les gouvernements planétaires pouvaient toujours faire suivre leurs requètes aux autorités sectorielles. Celà permit également l'accroissement de l'autonomie et du sens des responsabilités des commandants d'unités, lesquels se trouvaient libérés des interférences des politiques locales.

Si elle s'illustra dans les années suivant la bataille de Yavin dans de spectaculaires batailles spatiales contre l'Alliance Rebelle, la Marine Impériale avait néanmoins comme tâche principale la lutte contre le fléau du commerce et de la sécurité des vaisseaux civils : la piraterie, les opérations visant à contrer la contrebande étant essentiellement le fait des Douanes Impériales, bien que certaines unités de la Marine y aient été impliquées. Cette mission de "bien publique" fut des plus bénéfiques pour l'image de la Marine Impériale, qui connut dans les années précédant la Bataille de Yavin un accroissement considérable de l'engagement volontaire -qui fut hélas par la suite "plombé" par les attrocités commises dans les mondes de la bordure.

Marine Impériale

Dans cette optique de lutte contre tout ce qui pourrait porter atteinte à l'ordre et la sécurité, la Marine Impériale se vit confier une très large gamme de missions, allant de la patrouille -généralement opérée par une Ligne de reconnaissance, de poursuite ou d'escarmouche-, aux éternelles et peu glorieuses escortes de convois de vaisseaux de transports commerciaux impériaux ou d'entreprises pro-impériales (Sienar Fleet Systems, TaggeCo par exemple), des pièges à l'aide de croiseurs classe Interdictor (consistant à tirer l'ennemi hors de l'hyperespace pour l'assaillir avec des forces supérieures) ou à l'aide d'appâts (en employant des transports apparamment innoffensifs réarmés et remplis de troupes) aux missions de suppression, menées en collaboration avec les Renseignements Impériaux, qui reviennent à attaquer en force des bases pirates et à ne laisser aucun survivant, comme ce qui se passa lorsque les destroyers Bombard et Crusader exterminèrent les pirates Eyttyrmin Batiiv dont les quelques survivants devinrent les Khuiumin Survivors.

Plus sporadiquement et nettement moins modestement, la Marine Impériale est le fer de lance contre les foyers d'agitation anti-impériaux, en particulier rebelles : c'est à elle qu'incombe les assauts massifs contre les forces spatiales adverses, la traque de ses installations (par le biais de l'Imperial Survey Corps), la direction des assauts planétaires pour reprendre en main un système, ou encore les opérations de bombardement planétaire voir même de Base Delta Zero -ce qui lui offrit une bien triste publicité, et quelques exécutions d'officiers par la Nouvelle République pour crimes de guerre.

Marine Impériale

Les services dans la Marine Impériale ne s'arrêtaient pas aux équipages nécessaires au fonctionnement de ses vaisseaux capitaux ! Ils intégraient également la Chasse Impériale, responsable de sa protection rapprochée et dans chaque vaisseau à bord duquel elle était présente, disposait d'une chaine de commandement parallèle jusqu'au commandant du vaisseau : ainsi, seul lui pouvait avoir autorité sur les chasseurs embarqués. Qui plus est, la Marine Impériale entretenait une force d'infanterie de Marine (Naval Troopers / Navy Troopers) chargée de toutes les tâches de sécurité à bord de ses vaisseaux -contrôle du trafic aérien, défense contre les abordages- et des dépôts sous sa juridiction.

Garante de l'Ordre Impérial, la Marine Impériale était réellement une arme d'élite, servie par des officiers de grande compétence formés dans les très prestigieuses académies de Corulag et surtout de Raithal ou plus généralement dans les académies de secteur comme celle de Prefsbelt IV. Ses vaisseaux, indubitablement les meilleurs de la galaxie en faisaient une force redoutée, mais ils ne lui permirent pas d'échapper aux nemesis traditionnelles des forces de défense de très grands Empires qui la rendait en fin de compte vulnérable : la dispersion de ses forces dans toute la galaxie était source de déséquilibres flagrants : alors que certains secteurs du noyau à haute valeur symbolique disposaient de groupes sectoriels dont l'assignation en vaisseaux représentait le double de la normale, les secteurs des bas fonds de la galaxie ne disposaient que de forces misérables : le Secteur Elrood, par exemple, n'avait en tout et pour tout que deux Star Destroyers Imperial I (le Thunderflare et le Stalker, un Croiseur léger et quelques patrouilleurs pour sa défense). Enfin, si ses unités excellaient dans les combats "classiques", elles n'étaient absolument pas préparées à des tactiques de guérilla comme la rébellion les pratiquait, consistant à frapper par surprise avec des chasseurs d'assaut et des vaisseaux capitaux légers, et à déguerpir le plus rapidement possible. Néanmoins, presque toutes les batailles rangées contre les rebelles se soldèrent par une éclatante victoire impériale...

Hélas, les années suivant la Bataille d'Endor furent, pour la Marine Impériale, anni horribilium : se scindant en différentes factions chacune menée par un Seigneur de la guerre - y compris son commandant en chef, Uther Kermen - désireux de se tailler sa petite part d'Empire, elle connut une véritable ère de décadence dans laquelle il était fréquent de voir des combats opposer des vaisseaux impériaux à d'autres vaisseaux impériaux. D'autres unités, libérées de toute contrainte désertèrent et se livrèrent à la piraterie, suivant l'exemple de Leonia Tavira et de son Renegade. L'incompétence militaire d'Isard et les crises politiques impériales continuèrent à affaiblir la Marine Impériale, laissant dans le dépit ses officiers les plus compétants, comme Gilad Pellaeon.

Marine Impériale

Dès lors, l'histoire de la Marine Impériale se confond avec celle de l'Empire : elle connut une bouffée d'air et un grand retour avec le Grand Amiral Thrawn, en l'an 9, avant de ressombrer dans le chaos pendant la grotesque "mutinerie" ou "Guerre de Purification". Elle fit une dernière fois la démonstration de sa puissance pendant l'Opération Main de l'Ombre menée par l'Empereur ressuscité, avant de retomber, avec la débandade du Conseil Dirigeant Intérimaire Impérial, dans la décadence, ne connaissant qu'un court renouveaux, lorsque Daala la prit en main. De fait, lorsque Pellaeon, vétéran de quarante années de guerres parvint à établir son autorité absolue, elle n'était déjà plus que l'ombre de sa grandeur passée, et les dernières offensives de l'an 17-18 finirent de l'achever : lors de la signature du traité de paix Pellaeon-Gavrisom, elle ne possédait plus que deux-cent Star Destroyers...cent fois moins que vingt ans auparavant, et était réduite à utiliser de vieux Chasseurs Preybird de chez SoroSuub...

Néanmoins, la Marine Impériale intervint plusieurs fois en tant que complément décisif dans la Guerre contre les Yuuzhan Vong, subissant de terribles pertes lors de la bataille de Bastion, avant de se fondre dans la Flotte de l'Alliance Galactique.

Chapitre II : le Groupe Sectoriel Impérial

Comme nous l'avons dit, la titanesque tâche dévolue à la Marine Impériale entraina la délégation des pouvoirs de commandement de la Flotte aux Moffs dirigeant les Secteurs de l'Empire. Ainsi fut établi à l'échelle de chaque secteur, un ordre de bataille nettement plus flexible que celui de l'Armée, permettant de faire face à tous les types de missions pouvant se présenter.

I- La Ligne

Commandée par un Capitaine de Ligne (ou Line Captain), la Ligne a des effectifs très variables, variant de 4 à 20 vaisseaux selon les types :

  • La Ligne d'Attaque compte de 3 à 6 vaisseaux, en fonction de leur taille : une ligne composée de croiseurs lourds comportera moins de vaisseaux qu'une ligne composée de croiseurs légers ou de frégates. La mission d'une Ligne d'Attaque est d'engager des vaisseaux de tonnage équivalent aux siens, mais aussi, de maintenir l'ennemi sous le feu d'un destroyer tout en prenant soin que celui-ci soit hors de porté de tout vaisseau hostile.

  • La Ligne d'Attaque Lourde est composée de 4 à 8 vaisseaux, tous de taille supérieure ou égale à des croiseurs légers a pour tâche de détruire toute flotte ennemie de composition similaire.

  • La Ligne de Poursuite comporte de 4 à 10 vaisseaux, généralement des croiseurs légers ou des corvettes. Sa mission est de maintenir le contact avec un ennemi en retraite, et, dans la mesure du possible calculer leur vecteur de saut afin de découvrir la localisation de leur base. Dès lors, la Ligne de Poursuite doit engager les vaisseaux ennemis, voir si des renforts ennemis arrivent, en bref, jauger la situation, tout en amorçant une retraite afin de faire parvenir les informations aux autorités compétentes.

Ligne de Poursuite

Ligne de Poursuite

  • La Ligne de Reconnaissance se compose de 2 à 4 croiseurs légers modifiés (généralement des Croiseurs Carrack ou Bayonet) dont l'armement a été en partie démantelé pour améliorer leur vitesse et permettre l'installations de batteries de senseurs à grande portée et des "intercepteurs de signaux d'hyperondes" (ou HSI) capables de détecter les coordonnées de saut hyperspatial de tout appareil. La mission de la Ligne de Reconnaissance est de découvrir la localisation de l'ennemi, ses effectifs, sa disposition, puis de battre en retraite le plus vite possible pour faire son rapport.

  • La Ligne d'Escarmouche se compose de 4 à 20 petits vaisseaux de combat, habituellement des corvettes, et a pour but de harceler les grosses unités tout en luttant contre les chasseurs ennemis. En fait, les Lignes d'Escarmouches sont le plus souvent utilisées afin de couvrir les chasseurs TIE pendant que ceux-ci balayent les chasseurs adverses.

  • Les Lignes de Torpillage sont des unités assez rares, généralement composées de 2 Sphères de Torpillage ou de Destroyers de classe Victory et utilisés pour le bombardement planétaire.

  • La Ligne de Transport de Troupes se compose de 2 Transports Evakmar-KDY ainsi que de 2 appareils d'escorte, généralement des Croiseurs Strike. Transportant entre un et deux corps d'armée -en fonction du type- les Lignes de Transport de Troupes sont un des rares points de coopération forcée (et lieux de tensions) entre la Marine et l'Armée Impériale.

  • Enfin, les redoutables Star Destroyers de classe Imperial sont considérés comme des lignes à part entières.

II- L'Escadre

L'Escadre, commandé par un Vice-amiral secondé par un Capitaine de Ligne est composé de 14 à 60 vaisseaux (mais auquel des Lignes Supplémentaires peuvent être ajoutées selon les circonstances), est considéré par les stratèges impériaux comme la formation suffisante pour la mise au pas d'un système entier. Les différents types d'Escadrons sont :

  • L'Escadre Légère, déployée dans des zones où la présence d'aucun vaisseau capital ennemi n'est signalée, qui peut se composer de : 2 Lignes d'Attaque, 1 Ligne d'Escarmouche et 1 Ligne de Reconnaissance (auxquelles peuvent être jointes 3 Lignes d'Attaque et 1 Ligne d'Escarmouche supplémentaires), pour un total de 20 à 30 Vaisseaux. 1 Ligne d'Escarmouche, 1 Ligne de Poursuite, 2 Lignes de Reconnaissance (auxquelles peuvent être jointes 1 Ligne d'Attaque, 1 Ligne d'Escarmouche et 2 Lignes de Poursuite)

Escadre Légère de Croiseurs Carracks et Skiprays

Escadre Légère de Croiseurs Carracks et Skiprays

  • L'Escadre Lourde pouvant être composée de : 2 Lignes d'Attaque Lourdes, 1 Ligne d'Attaque et 1 Ligne de Reconnaissance (auxquelles peuvent être jointes 2 Lignes d'Attaque Lourdes et 2 Lignes d'Attaque supplémentaires), pour un total de 18 à 24 Vaisseaux. Cette première configuration est utilisée quand la position exacte de l'ennemi dans le système et la composition de ses forces n'est pas connue avec précision. 3 Lignes d'Attaque Lourdes et 1 Ligne d'Escarmouche (auxquelles peuvent être jointes 2 Lignes d'Attaque Lourdes, 1 Ligne d'Attaque et 1 Ligne d'Escarmouche supplémentaires), pour un total de 28 à 36 Vaisseaux. Notons que cette seconde configuration bénéficie couramment de l'assignation d'un Destroyer classe Victory.

  • L'Escadre de Bataille s'organise autour d'un Destroyer classe Imperial, auquel sont assignées habituellement 2 Lignes d'Attaque et 1 Ligne de Poursuite (auxquelles peuvent être jointes 2 Lignes d'Attaque, 1 Ligne de Poursuite et 1 Ligne de Reconnaissance supplémentaires). Notons cependant que le destroyer est l'élément dominant de la formation, et que par conséquent, le type de lignes l'escortant n'est que de peu d'importance.

  • L'Escadre de Transport de Troupes possède 2 Lignes de Transport de Troupes, 1 Ligne d'Attaque et 1 Ligne d'Escarmouche (auxquelles peuvent être jointes 2 Lignes de Transport de Troupes, 1 Ligne d'Attaque et 1 Ligne d'Attaque lourde supplémentaires) pour un total de 25 à 30 vaisseaux. Notons que les Escadres de Transport de Troupes sont le plus souvent utilisées comme points de transfert dans l'espace profond, à partir duquel les unités de l'Armée sont réparties dans leurs différentes assignations.

  • Les Escadres de Bombardement, composées de 2 Lignes de Torpillage, 1 Ligne d'Escarmouche et 1 Ligne de Poursuite (auxquelles peuvent être jointes 2 Lignes de Torpillage, 1 Ligne d'Escarmouche et 1 Ligne d'Attaque lourde supplémentaires) sont généralement employées contre des mondes d'importance stratégique majeure ayant réussi à se soulever contre l'autorité Impériale et disposant d'importantes ressources militaires.

III- Force de Systèmes

La Force de Systèmes, commandée par un Amiral est chargée des opérations de la marine pour plusieurs systèmes, s'étendant sur des centaines d'années-lumière, rendant nécessaire la création de "réservoirs de forces" répartis sur toute la zone lui étant attribuée et organisés selon leurs spécialisations. En fait, en dépit de l'existence d'un Ordre de Bataille, les Amiraux sont libres (et même forcés par les circonstances) de réorganiser leurs forces plus librement. Les différents types de Forces de Systèmes sont dans la théorie :

  • La Force de Supériorité se compose au minimum de 3 Escadres de Bataille et d'un Escadre Léger, pour un total d'environ 90 Vaisseaux dont 3 Destroyers, auxquels 2 Escadres Lourds, 1 Escadre de Bataille supplémentaire et 1 Escadre Léger sont fréquemment ajoutées en fonction de l'urgence et de la situation. Comme son nom l'indique, le but de la Force de Supériorité est l'établissement d'une supériorité spatiale, c'est à dire "l'absence totale de vaisseaux hostiles dans l'espace orbital de mondes contrôlés et l'absence d'activité ennemie chronique dans tout le système"...

  • La Force d'Escorte, regroupant 2 Escadres Lourds et 2 Escadres Légers (avec fréquemment 2 Escadres Légers et 2 Lourds supplémentaires) a pour mission de protéger toutes les installations et espaces orbitaux autour ainsi que de traquer pirates et hors-la-loi. En raison de sa mission assez "éparse", la Force d'Escorte est fréquemment divisée en petits groupes les plus adaptés à la situation que possible.

  • La Force de Transport comprend 2 Escadres de Transport de Troupes, 1 Escadre Léger et 1 Escadre Lourd pour un total de 80 vaisseaux (auxquels peuvent être assignés 2 Escadres de Transport de Troupes, 1 Escadre Léger et 1 Escadre Lourd supplémentaires), et est généralement utilisée comme centre de commandement orbital pour des opérations de grande envergure.

  • La Force de Bombardement est composée de 3 Escadrons de Bombardement et un Escadre Léger, pour un total d'environ 100 vaisseaux. Peuvent y être adjoints 2 Escadres de Bombardement, 1 Escadre Léger et 1 Escadre Lourd.

  • La Force de Services Techniques (FTS), composée de 8 vaisseaux de transport (généralement des transports Evakmar-KDY) chacun escorté par 2 frégates, transporte les techniciens et mécaniciens hautement qualifiés chargés de changer ou d'améliorer les équipements des vaisseaux de la flotte quand cela s'avère au delà des compétences des techniciens embarqués. Par ailleurs, les Forces de Services Techniques ont pour mission de rapatrier pour réparation jusqu'aux cales sèches les vaisseaux très endommagés à l'aide de leurs rayons tracteurs.

  • La Force de Soutien se compose de plus d'une centaine de vaisseaux de transport de toutes tailles dépendants de nombreux dépôts répartis sur moult mondes où sont stockés les munitions, denrées vitales, pièces détachées et autres biens qu'elle est chargée de livrer aux différents vaisseaux de la Flotte. Notons également que c'est au sein des Forces de Soutien que sont regroupées les vaisseaux médicaux et d'entretien de droïdes.

IV- La Flotte

Sous la direction des Amiraux de Flotte (ou Fleet Admirals), les Flottes sont les plus petites unités pouvant être transférés entre deux secteurs. Notons que chaque Flotte comprend une Force de Services Techniques et une Force de Soutien.

  • La Flotte de Supériorité est composée au minimum de 2 Forces de Supériorité et 2 Forces d'Escorte (total : environ 390 Vaisseaux dont 6 Destroyers), auxquelles peuvent être jointes 2 Forces de Supériorité et 2 Forces d'Escorte supplémentaires. Ces Flottes sont généralement assignées à des zones calmes, c'est à dire comprenant moins de seize mondes hostiles à l'Ordre Nouveau)

  • La Flotte d'Assaut, comprenant 2 Forces de Transport et 2 Forces d'Escorte (total : environ 376 vaisseaux) auxquels peuvent se rajouter 2 Forces de Transport, 1 Force d'Escorte et 1 Force de Bombardement, est conçue pour répondre au "plan 1/4/16/64" soit le déploiement en 4 configurations différentes d'unités terrestres selon les besoins: 1 Mission continues au niveau du Corps d'Armée 4 Missions continues au niveau de la Division 16 Missions au niveau du Régiment 64 Missions au niveau du Bataillon ou inférieur

  • La Flotte de Bombardement regroupe entre 2 Forces de Bombardement et 2 Forces d'Escorte un total d'environ 416 vaisseaux (auxquels peuvent être ajoutés 2 Forces de Bombardement et 2 Forces d'Escorte). Elle est habituellement déployée dans les secteurs où une très forte opposition Rebelle est présente, et quand l'Empire préfère raser intégralement un monde plutôt que de le laisser entre les mains de l'ennemi.

  • La Flotte de Cale Sèche possède, en plus des deux (extensibles à quatre) forces d'escortes assignées à sa protection, deux complexes de cale sèche, deux Forces de Services Techniques et un corps d'ingénieurs, pour un total de 280 vaisseaux de soutien. Les Flottes de Cale Sèche ont pour mission d'opérer des réparations sur les vaisseaux endommagés, et, si l'efficacité des cales sèches est moins grande que celle de grands chantiers navals, cela est compensé par leurs capacités hyperspatiales permettant de les déplacer selon le besoin ou pour parer une attaque ennemie. Le Corps d'Ingénieurs est quant à lui chargé de travailler sur des projets de construction, d'amélioration de structures et d'innovations techniques afin de maintenir l'avance technologique de l'Empire sur la Rébellion.

  • La Flotte de Soutien se compose d'une à trois Forces d'Escorte, de deux Forces de Soutien, et de trois sections : l'Intendance Navale, qui est chargée d'achalander vers les unités de la Marine et de l'Armée les armes et munitions ; la Section Biologique qui se charge de recherches médicales pour le compte de l'Armée et de la Marine, afin de prévenir le danger créé par la présence de maladies et parasites inconnus dans les millions d'écosystèmes différents de l'Empire ; et la Section Astrogation ayant pour tâche de calculer les chemins hyperspatiaux sûrs les plus courts entre deux points, afin de donner aux forces impériales un avantage temporel non négligeable. Une Flotte de Soutien se compose de 500 Vaisseaux, un quart d'entre eux étant des corvettes, et un autre quart se composant d'énormes transports Loronar FSCV.

V- Le Groupe Sectoriel

Le Groupe Sectoriel est l'entité regroupant toutes les forces navales impériales présentes dans un secteur, et est sous le commandement d'un Haut Amiral (High Admiral) recevant ses ordres du Moff du Secteur. Néanmoins dans les systèmes de moindre importance, le Moff cumule généralement les deux titres sans que cela ne prête à conséquence.

Chaque Groupe Sectoriel se compose au minimum de 4 Flottes de Supériorité, d'une Flotte de Cale Sèche et d'une Flotte de Soutien, pour un total de 2400 Vaisseaux dont 24 Destroyers et 1600 vaisseaux de combat. Cependant, ces effectifs sont -pour changer...- hautement variables : en effet, en fonction de l'état politique du système, de l'importance des activités rebelles, etc., jusqu'à 2 Flottes d'Assaut, 1 Flotte de Bombardement et 1 Flotte de Supériorité peuvent y être adjointes pour garantir la sécurité des citoyens impériaux, tandis que des Moffs dotés de bonnes connections à Coruscant peuvent obtenir pour leur Groupe Sectoriel des escadrons supplémentaires...

Marine Impériale

Chapitre III : La Chasse Impériale

La doctrine militaire de la Marine Impériale étant basée sur l'action des vaisseaux capitaux, la tâche dévolue aux chasseurs consistait essentiellement en leur protection : ceux ci étaient donc généralement des intercepteurs légers et rapides dotés d'un faible rayon d'action et dénués d'hyperpropulseurs. Misant d'avantage sur leur maniabilité et leur vitesse que sur leur protection, ils n'étaient généralement que de fines carcasses dénuées de boucliers -mais difficiles à toucher- donc généralement détruits par un seul coup au but. Ce n'est qu'après la Bataille de Yavin que l'Empire s'interressa aux chasseurs d'assauts, et en utilisa -hélas en nombre très réduit- certains, qui prouvèrent leur excellence, comme le TIE Defender ou le TIE Avenger.

La plus importante des subdivisions de la chasse impériale est le Wing, qui représente la dotation théorique d'un Star Destroyer ou d'un Transporteur d'Escorte. Chaque Wing de 72 chasseurs se décompose en six escadrons de douze chasseurs, généralement répartis comme suit : trois escadrons de TIE/Ln, un escadron de TIE Interceptor, un escadron de TIE de reconnaissance et un escadron de TIE de bombardement. L'escadron est la plus petite unité pouvant être déployée lors d'un combat : elle peut néanmoins, pour des besoins tactiques, se diviser en trois flights de quatre chasseurs, eux-même divisibles en deux "éléments" de deux appareils.

Considérée comme l'arme la plus prestigieuse, réservée aux meilleurs éléments des académies navales, la chasse impériale produit des pilotes très valeureux, dont certains, comme Sularus Bren ou le Baron Fel devinrent de véritables légendes, parvenant à détruire un nombre impressionnant de vaisseaux rebelles à bord de leurs vulnérables chasseurs.

Chapitre IV : Défenses planétaires

Il convient de noter -rapidement- que la Marine Impériale a la charge des nombreuses stations spatiales d'espace profond contrôlant les voies de communication hyperspatiales, comme par exemple les fameuses 2LC/Blue et 1B6/Green du Secteur Darpa, ainsi que des stations spatiales orbitales protégeant les planètes d'importance stratégique.

Chapitre V : le Matériel

La Marine Impériale utilise indéniablement le meilleur matériel militaire de la Galaxie, fourni par des constructeurs d'excellence aussi réputés que Sienar Fleet Systems ou Kuat Drive Yards. Voici un panorama de ces appareils :

I-Les chasseurs

A-9 Vigilance Bombardier d'assaut Cimeterre Bombardier TIE Chasseur Preybird Chasseur TIE Chasseur Toscan 8-Q Défenseur TIE Dévastateur de Monde I-7 Howlrunner Intercepteur TIE Shadow Droid Super TIE/ln TIE Advanced x7 TIE Aggressor TIE Aggressor TIE Avancé X1 TIE Droïde TIE Hunter TIE Interdictor TIE Oppressor TIE Predator TIE Vanguard TIE/e1 experimental M1 TIE/e2 experimental M2 TIE/e3 experimental M3 TIE/e4 experimental M4 TIE/e5 experimental M5 TIE/fc TIE/gt TIE/rc XG-1 Assault Gunboat XM-1 Missile Boat

II- Les patrouilleurs et appareils de reconnaissance

Corvette Légère Impériale Croiseur de Patrouille X-Q2 Regulator MRX-BR Pacifier Patrouilleur IPV-1 Patrouilleur IPV/h Patrouilleur IR-3F Patrouilleur Léger Law Patrouilleur VT49 Decimator Skipray Blastboat GAT-12g Skipray Blastboat GAT-12h Skipray Blastboat GAT-12j Skipray Blastboat GAT-12m Skipray Blastboat GAT-12p TIE Lone Scout A Vaisseau d'Exploration Far*Reach IV PQR Vaisseau d'exploration Impérial Vaisseau d'Exploration Out System Vaisseau de Patrouille Impérial Vaisseau de Reconnaissance SkyBlind

III- Les Vaisseaux Capitaux

Canonnière Corellienne Corvette Assassin Corvette Marauder Croiseur Bayonet Croiseur Broadside Croiseur Carrack Croiseur classe 1000 Croiseur d'assaut Vibre Croiseur de Combat Allegiance Croiseur de Combat Praetor Croiseur de Combat Procurator Croiseur de Fret Neutron Star Croiseur de Patrouille Tartan Croiseur Enforcer Croiseur Strike Croiseur Trenchant Croiseur Vindicator Cuirassé Lourd Dreadnaught Destroyer de Patrouille Adz Frégate Ardent Frégate de Patrouille Impériale Frégate Lancer Frégate Nébulon-B Star Destroyer Secutor Star Destroyer Imperial I Star Destroyer Imperial II Star Destroyer Imperious Star Destroyer Interdictor Star Destroyer Pellaeon Star Destroyer Procursator Star Destroyer Victory I Star Destroyer Victory II Super Star Destroyer Assertor Super Star Destroyer Bellator Super Star Destroyer Executor Super Star Destroyer Eclipse Super Star Destroyer Mandator Transporteur d'Escorte Impérial Torpedo Sphère

IV- Les navettes, transports et vaisseaux de soutien

Corvette Raider Croiseur Modulaire Expéditionnaire Galleon Navette Capsule Impériale ISP-6 Navette Curich Navette d'escorte JV-7 Delta Navette de Débarquement Sentinel Navette Grek Navette Impériale Nune Navette Kappa [Navette à Longue Portée Sigma](/encyclopedie/ navette-a-longue-portee-sigma) Navette Mu-1 Navette Mu-2 Navette Mu-3 Navette Svelte Navette T-4a Lambda Navette Tribune Navette Zeta Space Skiff SS-39 Star Galleon Super Transport XI TIE/sh Shuttle Transport Blindé Impérial Transport Léger Muurian Transport Personnel Léger Gamma Transport Y-4 Raptor Transporteur d'Assaut Impérial Vaisseau de débarquement AIC-4 Vaisseau de débarquement F7 Landing Brick Vaisseau de débarquement MT/191 Vaisseau de débarquement Warlord Vaisseau de Débarquement Y-85 Titan Vaisseau de Réparation classe-7 Vaisseau de Transmission/Maintenance II-xC Véhicule Utilitaire de Combat

V- Les transports d'assaut

Navette d'Assaut Beta Navette d'Assaut Gamma Transport d'Assaut ATR-6 Gamma Transport d'Escorte ETR-3 Beta Vaisseau d'Assaut Spiral Navette d'Abordage Katarn TIE boarding craft Transport de Stormtroopers Dx-9 Delta

VI- Les Stations Spatiales

Plate-Forme Bavos I Plate-Forme Bavos II Plateforme XQ1 Station de défense Golan I Station de défense Golan II Station de défense Golan III Station Relais Subspatiale

Les plus consultés ensuite...