Station de défense Golan I

Construction spatiale de la firme Golan Construction Corporation, une division de Golan Arms, la station de défense Golan I protégeait les sites de faible ou moyenne importance, comme les colonies.

Dans les derniers jours de la République, Golan Arms se lança dans le projet ambitieux de concevoir une station de défense orbitale adaptée à la protection de petites installations et autres avant-postes tels les chantiers navals civils ou des colonies.

Equipée de 28 turbolasers, de 5 lance-torpilles à protons et de six projecteurs de faisceaux tracteurs, la station supportait de plus un hangar capable de lancer 24 chasseurs stellaires. Malgré l'intérêt porté à son armement et sa protection efficace par ses concepteurs, la Station de Défense Golan I possédait une faiblesse importante : sa partie ventrale était dénuée de protection et se trouvait donc susceptible d'être la cible d'assauts ennemis qui concentreraient leurs passages sur l'aiguille centrale, engendrant dès lors une rupture nette de l'équilibre gyroscopique de la plate-forme, et plus concrètement, sa destruction.