Canonnière Corellienne

Canonnière Corellienne

Canonnière Corellienne
Informations générales
Type de vaisseau
  • Vaisseaux Capitaux
Constructeur/Producteur
    Caractéristiques techniques
    Taille
    • 120 mètres
    Armement
    • 4 lance-missiles à concussion (C)
    Capacité
    • 300 tonnes
    Equipage
    • 46 artilleurs
    Passagers
    • N/E
    Blindage
    • 460
    Boucliers
    • 230
    Vitesse spatiale
    • 70 MGLT
    Hyperpropulsion
    • x2
    Hyperpropulsion d'urgence
    • x16
    Senseurs
    • 20 / 40 / 80 U.S.
    Autonomie
    • 8 mois
    Maniabilité
    • 37 DPF (est.)
    Commerce
    Prix
    • 2.400.000 d'occasion
    Données complémentaires
    Vitesse atmosphérique
    • 1000 km/h
    VaisseauNavire de guerre de la Corellian Engineering Corporation, largement utilisé par l'Alliance Rebelle puis par la Nouvelle République.

    Contrairement à la plupart des autres conceptions de la Corellian Engineering Corporation, caractérisées par une grande polyvalence et adaptabilité, la Canonnière Corellienne fut conçue expressément pour le combat.

    De fait, la Canonnière Corellienne peut être considérée comme l'archétype de la canonnière : concentrant dans une cellule de seulement 120 mètres de long une puissance de feu impressionnante fournie par 8 doubles turbolasers, 6 canons laser quadruples et 4 lance-missiles, elle peut aussi bien créer un véritable mur de feu contre toute attaque d'escadrons de chasseurs que s'attaquer à des vaisseaux deux fois plus grands qu'elle. Elle est également capable de performances très importantes pour un vaisseau capital, qui ne le cèdent peut-être que devant le Croiseur Carrack, tant dans le domaine de la vitesse que de la maniabilité. Ces prouesses sont possibles grâce à la présence d'un énorme bloc propulseur qui occupe plus de la moitié de la surface du vaisseau -la plus grande partie restante étant utilisée par les systèmes d'armements et les boucliers...

    Canonnière Corellienne

    Par conséquent, très peu d'espace reste disponible pour l'équipage -pourtant passablement réduit- et le transport de fret, et encore moins pour des troupes et d'hypothétiques chasseurs, raison de leur absence à bord. De plus, les systèmes d'armements de la canonnière sont entièrement manuels et requièrent deux artilleurs par turbolaser et trois par quadlaser et lance-missile, sans liaison avec la passerelle, ce qui rend la coordination des tirs difficile, voire impossible pour des équipages peu entraînés. Enfin, dernier bémol à ses mérites, les protections du vaisseau sont relativement faibles, avec un blindage d'une résistance de 176 RU et des boucliers de 416 SBD.

    Les clients de la Canonnière Corellienne furent nombreux, à commencer par l'Empire qui en utilisa un grand nombre tant pour les patrouilles dans les systèmes stellaires (comme à Bakura) que pour les escortes, où elles étaient déployées par deux ou plus ; cependant, son plus célèbre et principal utilisateur fut l'Alliance Rebelle -puis Nouvelle République- . Elle en employa dans presque toutes ses campagnes depuis la bataille de Yavin : les Dream Runner et Corellian Thunder furent ainsi utilisés dans le Secteur Trax contre la base de ravitaillement impériale de Bissillirus, les Ghorman's Honor, Mastala, Ensaiav, Telsor et Walerv firent les campagnes d'Endor puis de Bakura, tandis que le *Pulsar *fut gravement endommagé lors d'opérations contre les Yuuzhan Vong à Obroa Skai.

    Canonnière Corellienne

    Par ailleurs, la Canonnière Corellienne connut un extraordinaire succès auprès des civils et criminels de toutes sortes : citons ainsi pêle-mêle le Null Space et le *Dark Revenge *des pirates Obigon et Dharus, le peu imaginatif "Gunship" de Niles Ferrier, et le *Vigor *utilisé par les infâmes Brigades de la Paix.

    Références

    Beaux Livres
    • Starships of the Galaxy , 2007
    • The Truce at Bakura Sourcebook, 1996
    • Rebel Alliance Sourcebook, 1994

    Les plus consultés ensuite...