Station de défense Golan II

Station de défense Golan II.

Construction spatiale de la firme Golan Construction Corporation, une division de Golan Arms, la station de défense Golan II protégeait les sites importants, notamment les chantiers navals de Bilbringi ou de Kuat.

- Vous savez, Rogue Leader, je pense que les Impériaux n'auraient pas mis autant de vaisseaux pour nous tomber dessus s'ils devaient en même temps protéger les chantiers.
- D'accord, mais je crois qu'il faudrait un peu plus d'une attaque, même par le légendaire Escadron Rogue, pour les inquiéter.

Parallèlement à la sublimation des capacités offensives de nombreux vaisseaux militaires, Golan Arms avait compris rapidement que la vieillissante Station de Défense Golan I ne disposait plus de la puissance de feu adaptée à la situation. Ainsi, la compagnie se lança dans la conception nécessaire d'une nouvelle station de défense, amélioration conséquente de la première, plus grande, mieux armée, et permettant d'assurer la protection de sites d'importance stratégique moyenne. C'était dans cette perspective évolutionniste que fut créée la Station de Défense Golan II.

Calquée sur le précédent modèle, l'harmonie de son équipement était exemplaire : 35 turbolasers, 10 lance-missiles à concussion et huit projecteurs de rayons tracteurs en faisaient un sacré élément dissuasif pour les vaisseaux ennemis. Dans l'optique de supporter un armement supérieur à son modèle, la Station Golan II possédait un générateur énergétique bien plus puissant, géré par un équipage porté à 199 hommes et 80 soldats.

De plus, des boucliers cadencés à 6400 SBD, complétés par un blindage de 2272 RU, supportés par une structure en traverses, conféraient à cette plate-forme une stabilité et une protection des plus efficaces. Quand bien même sa propre défense n'était pas suffisante, la station possédait son propre hangar, capable de déployer jusqu'à treize chasseurs stellaires.

Elles furent utilisées notamment pour assurer la sécurité des Chantiers de Bilbringi. Lors de la Bataille de Bilbringi qui s'y déroula à l'issue de la Campagne du Grand Amiral Thrawn, il fallut les efforts combinés de l'Escadron Rogue et de deux frégates d'assaut néo-républicaines pour venir à bout d'une seule Station Golan II ! Malgré son efficacité redoutable, elle fut plus tard suppléée par la Station de Défense Golan III NovaGuns.

Articles en rapport

Bilbringi
Bilbringi
Planètes
Escadron Rogue
Escadron Rogue
Organisations