Navette de Débarquement Sentinel

La Navette de débarquement classe Sentinel est un dérivé de la navette Lambda, construit en coopération entre Sienar Fleet Systems et Cygnus SpaceWorks, qui entra en service peu de temps avant la Bataille de Yavin.

La Navette de classe Sentinel est un dérivé de la Navette T-4a Lambda, construit en coopération entre Sienar Fleet Systems et Cygnus SpaceWorks, qui entra en service au sein de la Marine Impériale peu de temps avant la Bataille de Yavin.

La Navette de Débarquement Sentinel conserve de la Lambda la configuration, avec une aile dorsale et deux ailes inférieures en Y inversée, et le cockpit caractéristique, mais le reste de la cellule diffère en de nombreux points. Tout d'abord, du point de vue des propulseurs, la navette Sentinel est équipée des très puissantes turbines Cygnus HD7, qui lui permettent une vitesse atmosphérique de 1 000 km/h et une vitesse subluminique de 71 MGLT, soit autant que les Y-Wing de l'Alliance Rebelle. Par ailleurs, les HD7 font office d'unités d'hyperpropulsion de classe 1, ce qui est honorable pour un vaisseau de ce type.

Etant plus grande que la navette Lambda, à savoir 38 mètres, la navette Sentinel possède une plus grande capacité d'emport, que ce soit en troupes ou en fret, les banquettes pouvant être ôtées en très peu de temps pour libérer de l'espace cargo, permettant de transporter une cargaison de marchandises, 36 speeder bikes ou douze véhicules d'assaut légers. La navette Sentinel peut ainsi transporter dans son compartiment principal situé derrière le cockpit six escouades, soit 54 Stormtroopers, ainsi qu'une douzaine de Blasters Lourds à Répétition E-Web, et 6 Moto-Jets 74-Z dans une soute située derrière celui-ci.

Les Speeder Bikes embarquées à bord des navettes Sentinel sont équipés d'un terminal de communication asservi, dont la fréquence est déterminées aléatoirement avant chaque mission de reconnaissance afin d'empêcher le piratage des communications par des techniciens ennemis. Par ailleurs, les Sentinel sont équipés de systèmes de liaison normaux pour les communications standard avec la flotte dont elles sont dépêchées ou les unités qu'elles ont débarquées.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord, la navette Sentinel est loin d'être un vaisseau inoffensif : son blindage est près de 25% plus lourd que celui de la navette Lambda, et ses quatre générateurs de boucliers bien répartis (deux à l'avant et deux à l'arrière) lui offrent une protection totale à hauteur de 120 SBD. L'équipage, composé d'un pilote, d'un copilote/officier des senseurs, d'un officier Artilleur impérial et de deux canonniers secondaires, peut par ailleurs utiliser le puissant armement défensif composé d'un canon à ion sur tourelle rétractable, huit canons laser rétractables eux aussi, deux lance missiles à concussion équipés de huit charges chacun et deux canons blaster à répétition en tourelles, utilisables pour couvrir le débarquement des troupes, ce qui lui permet de faire face à tout type d'opposant.

La Navette classe Sentinel devint dès son introduction le principal vaisseau de débarquement de troupes de l'Empire Galactique, et servit également pour le ravitaillement en approvisionnement et en véhicules des garnisons impériales.

Articles en rapport

Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
Stormtrooper
Stormtrooper
Organisations