Torpedo Sphère

La Torpedo Sphère (ou Sphère de Torpillage) est une plate-forme de siège de 1 900 mètres de diamètre, construite par la Loronar Corporation sur des plans de Bevel Lemelisk, et dont la mission est de détruire les boucliers planétaires.

La Torpedo Sphère (ou Sphère de Torpillage) est une plate-forme de siège de 1 900 mètres de diamètre, construite par la Loronar Corporation sur des plans de Bevel Lemelisk du Département Impérial de Recherche Militaire, et dont la mission est de détruire les boucliers planétaires.

En effet, les boucliers planétaires, qu'ils soient partiels ou totaux, ont la propriété de dévier tout bombardement orbital, et donc l'usage des armements de destroyers est impossible. Comme un assaut planétaire nécessite un très grand nombre de troupes, il est nécessaire de les faire tomber avant toute attaque.

La Torpedo Sphère est en fait une sorte d'Etoile Noire miniature, couverte de milliers de « Récepteurs d'Energie Dédiés » (DER) ayant pour mission d'analyser les émissions du bouclier : en effet, la puissance d'un bouclier planétaire n'est jamais égale partout, et le DER permet de repérer les anomalies de puissance et les fluctuations d'énergie. La Torpedo Sphère prend l'orbite autour de la planète, et son DER scanne la surface du monde en quête des points faibles dans son bouclier. Ces derniers présentent rarement plus de 20 % de différence avec le reste, mais c'est amplement suffisant pour la Torpedo Sphere.

La Sphère contient 500 tubes lance torpille à protons, installés dans un cône inversé situé à l'équateur. Autour de ces tubes se situent 10 batteries turbolaser lourds. La méthode de destruction d'un bouclier planétaire est simple : après avoir localisé à la fois les points de faiblesse du bouclier et la position du générateur, la Torpedo Sphère tire une salve de torpilles qui désactive le champ magnétique aux points de faiblesse, puis les Turbolasers ouvrent le feu pour détruire le générateur, et le bombardement peut commencer.

Néanmoins, cette opération apparemment si facile est à relativiser : il faut plus d'une centaine de techniciens spécialisés en armements lourds pour coordonner les tirs des torpilles, tandis que la surface-cible excède rarement six mètres carrés, et que le trou produit est en fait une surcharge durant à peine quelques microsecondes : si les turbolasers n'ont pas eu le temps de tirer, toute l'opération est à reprendre une seconde fois.

La partie la plus difficile de la procédure est de déterminer exactement la position du générateur d'énergie : les senseurs ne peuvent pas pénétrer totalement les boucliers planétaires, et l'équipage de la Sphère doit donc étudier les ondes d'énergie afin de déterminer d'où elles proviennent.

Il n'y eut que six Torpedo Sphere en service à l'époque de la Bataille d'Endor, et bien qu'elles ne puissent être utilisées que pour un unique type d'opération, elles restaient un outil indispensable dans cette époque de rébellion ouverte. Signe des temps, l'Empereur Palpatine avait ordonné que les boucliers du Centre Impérial fussent renforcés afin de supporter un tir de barrage d'une Torpedo Sphere. L'une d'elles fut détruite en orbite de Tallaan par la cellule du Justice Action Network basée sur Mrlsst et aux ordres du Docteur Arkeld, et ce sur la base des renseignements fournis par un pro-impérial, le Seigneur Vaskel Savill de la Maison Melantha. Une autre fut utilisée par le Grand Amiral Danetta Pitta contre les forces de son homologue Josef Grunger en orbite de Tralus, dans le Secteur Corellien. L'explosion fut si puissante qu'elle détruisit les forces des deux camps, y compris le Super Star Destroyer de classe Executor Aggressor. Enfin, au cours de la Guerre Civile Impériale, le Super Star Destroyer de classe Vengeance Javelin en éperonna une autre en orbite de Chasin.

Articles en rapport

Civil
Civil
Organisations
Vengeance
Vengeance
Vaisseaux