Accords de Bastion

Les Accords de Bastion furent la conclusion définitive de la Guerre Civile Galactique.

La Proclamation de l'Ordre Nouveau donna naissance à l'Empire Galactique et la Signature du Traité Corellien pour l'Alliance Rebelle. La Guerre Civile Galactique qui opposa ces deux belligérants commença officiellement avec la Déclaration formelle de Rébellion, écrite par Mon Mothma qui lança par la suite Un Appel à la Raison pour attirer de nouveaux alliés. Le conflit atteignit de nouvelles proportions avec la défaite Impériale lors de la Bataille d'Endor et la Déclaration de l'Alliance des Planètes Libres, qui conduisirent à la Proclamation de la Nouvelle République. Mais l'affrontement entre les deux camps s'enlisait. Aucun ne semblait capable de prendre le pas de façon décisive sur son adversaire. Ce fut environ deux décennies après le début des hostilités, dix-neuf ans après la Bataille de Yavin, que les deux partis signèrent enfin la paix.

Les Accords de Bastion furent proposés par Gilad Pellaeon, qui avait pris conscience qu'une victoire pleine et totale face à l'ancienne Rébellion n'était plus envisageable. Cette sage décision ne fut pas chaleureusement accueillie par tous ses contemporains : le Moff Disra, aidé d'un clone de Grodin Tierce - ancien membre de la Garde Royale Impériale - et du dénommé Flim, chercha à faire échouer le projet en provoquant la Crise du Document de Caamas. Mais son plan fut déjoué, et une paix durable put finalement être instituée. Le traité fut signé par Gilad Pellaeon pour les Vestiges de l'Empire et par Ponc Gavrisom pour la Nouvelle République. Il s'agissait d'un armistice, et non pas d'une reddition : ni l'un ni l'autre des combattants n'acceptait la défaite ; ils choisissaient simplement de reconnaître la légitimité du gouvernement adverse et de cohabiter pacifiquement plutôt que de se livrer encore et toujours à leurs luttes incessantes. Ainsi, les planètes étaient désormais libres de choisir quelle faction rejoindre sans s'attirer les foudres de l'autre. Les Accords de Bastion ouvrirent aussi la voie à des échanges commerciaux.

Une fois la paix proclamée, les Impériaux purent ensuite se regrouper en une entité politique plus cohérente, sous la houlette du Conseil des Moffs. Cependant, tous n'acceptèrent pas la situation : Brakiss, ancien membre de l'Inquisitorius, fut manipulé par la Garde Royale Impériale pour instaurer le Second Imperium qui poursuivit les hostilités, notamment en s'en prenant au Nouvel Ordre Jedi de Luke Skywalker. La Nouvelle République, n'ayant plus d'ennemi officiel, vit son budget militaire être "négligé", dans le sens où le besoin toujours plus pressant de disposer d'une Armée et d'une Flotte implacables n'était plus une priorité absolue. Cela favorisa l'invasion Yuuzhan Vong, les extragalactiques étant au contraire entièrement tournés vers le combat.

Précisons tout de même que sans la signature des Accords de Bastion, la Galaxie n'aurait pu s'unifier aussi aisément à travers l'Alliance Galactique. L'entente instituée par ce traité historique serait rompue plus tard par l'invocation du Traité d'Anaxes, élément déclencheur de la Guerre Sitho-Impériale.

Les Accords de Bastion. Les Accords de Bastion.

Articles en rapport

Moff
Moff
Cultures