Korriban

Korriban était, pour les Sith, l'alpha et l'omega : le hasard en avait fait leur monde d'origine, eux-mêmes en avaient fait par choix leur tombeau. Afficher le sommaire

Korriban n'est pas uniquement une planète de plus dans notre conquête de la Galaxie, c'est un symbole. C'est le berceau des Sith.
_Kaan

Korriban était à l'exact opposé de Coruscant : un monde mort face à un monde débordant de vie. Son influence s'était étendue sur la Galaxie à de maintes reprises - ce qui n'avait pas été sans conséquence... En outre, sa mauvaise réputation précédait la planète où qu'on allât ; elle encourageait les gens bien-pensants à l'éviter coûte que coûte. Rien d'étonnant, alors, à ce que Korriban eût été à l'écart de toutes les grandes concentrations de population ! Son histoire : une série d'actes malveillants, la recherche de connaissances interdites, pour ne pas citer d'autres terribles choses, avait été ponctuée de périodes d'activité débordante, puis d'abandon complet.

I - Présentation

Le Berceau des Ténèbres

Dans l'Holocron de Telos, Korriban était présentée, par Seviss Vaa, comme le plus connu des Mondes Sith. Objet de vénération pour les Sith, la planète, dans son intégralité, faisait partie des Cinq Mondes Sith Sacrés - aux côtés de Ziost, Khar Delba, Rhelg et Krayiss -, tous reliés entre eux par Nache Bhelfia : une route hyperspatiale qui, tout comme Kamat Krote, reliait Korriban au reste de la Caldeira Stygienne qui délimitait l'Espace Sith.

Chacun pouvait sentir qu'il y avait quelque chose d'autre, qui suppurait, parmi les effluves d'une atmosphère chargée de haine. L'endroit était sans âme, saturé par des salves d'énergie cataclysmiques. Ce n'était pas pour rien, en effet, que Korriban avait été la source du pouvoir de l'Ordre Sith originel ! Le Côté Obscur était tout, en ces lieux, et les Seigneurs Noirs d'antan s'en servirent pendant des millénaires. Le gouvernement historique de ce monde, dont il y eut de multiples incarnations : l'Empire Sith, était une magocratie fondée sur un modèle dictatorial. A l'époque de la Première Guerre Civile Galactique, le système se retrouva, techniquement parlant, dans le giron de l'Empire Galactique. Palpatine lui-même parlait à ses proches de Korriban comme du « siège de son pouvoir » ; un témoignage de sa fascination pour cette planète, aux ruines Sith aussi sombres que splendides, dont il ne se défit jamais.

Des voix discordantes se propageaient dans l'air ; elles dérivaient, dans un milieu dense où les effets de la gravité se faisaient beaucoup sentir (1). Le rythme cardiaque des individus s'accélérait, leur peau les démangeait jusque sous leur col ! Ceux qui se rendaient là-bas n'avaient bientôt plus qu'une seule envie : regagner au plus vite leur vaisseau pour se tenir à jamais éloignés de là !

Des Terres Dévastées

Pour l'essentiel, le paysage - à dominante terrestre - se déclinait en une succession de déserts et de milliers de canyons : garants d'aridité, ainsi que de désolation, dans une vaste étendue de plaines. Bien que de rares régions marécageuses existassent - où pullulaient les Hsiss -, tout n'était que rouge et poussière.

La nuit, une lune de Korriban éclairait les dunes d'une lueur sanglante. Il arrivait fréquemment que des nuages menaçants se profilent, et que le tonnerre gronde. Le sable n'en était pas moins noirci, et la chaleur écrasante... Jusqu'à ce que le Soleil ne fut couché, et que le froid ne vint mordre les imprudents. Le climat, froid et sec, était en effet des plus hostiles... Il arrivait cependant qu'un vent frais soufflât dans les vallées. Mais c'était en hurlant !

Ruines et tombes venaient parsemer cette surface montagneuse, où les lits de rivières asséchées abondaient, et où les rochers se fissuraient ; les preuves vestigiales d'une histoire passée et glorieuse. Deux ceintures de débris avoisinaient ce sinistre endroit : la Cicatrice de Korriba, et les Cendres de Korr. Korriban se trouvait très avant dans le territoire sous contrôle de l'Ordre Sith, par-delà la Route Commerciale Perlemienne ; rien d'étonnant, alors, à ce qu'elle n'avait pas été cartographiée par la République avant la Grande Guerre de l'Hyperespace !

Vivre sur Korriban

Les vaisseaux des voyageurs inconscients se posaient sur le spatioport de Dreshdae, de faible capacité d'accueil. Un autre spatioport ne desservait que l'Académie Sith de Korriban ; quand, plusieurs millénaires avant la fondation du Nouvel Ordre Jedi, le Peuple Sith résidait encore sur place, il fut décidé d'y bâtir ce centre, qui surplombait la cité, pour apprendre les voies du Côté Obscur de la Force. Les Aspirants Sith devaient d'abord se rendre au Monastère Sith de Dreshdae. De là, on les envoyait passer leur initiation dans les Vallées des Seigneurs Sith... du moins pour ceux qu'on en jugeait dignes ! Des autres ne demeuraient plus que leurs cris suspendus... Mais c'était malheureusement la seule perspective d'avenir, ou presque, qui s'offrait aux locaux !

La communauté de Dreshdae - capitale de Korriban, car unique ville encore entière à sa surface, une petite tâche vue du ciel - croulait en effet sous les inconvénients : reculée, désolée, et oubliée tout à la fois. Pas le moindre bâtiment n'était fait pour durer ; qui plus est, les quartiers des habitations ne donnaient pas tellement envie... La population de Korriban s'amenuisait - décimée par des siècles de guerres incessantes -, et elle n'atteignit plus que des niveaux au mieux modestes sitôt l'Âge d'Or des Sith terminé. Les citoyens de ce monde, dont la réputation de cruels opportunistes n'était plus à faire, étaient querelleurs - même entre eux ; des tendances belliqueuses que les étudiants Sith venaient expressément attiser ! En fait, leur sentiment de supériorité sur le reste de la Galaxie était leur plus gros point commun. Jusqu'à la Grande Guerre de l'Hyperespace, il y eut surtout des membres de l'espèce Sith originelle sur la planète. Les Sith Rouges étaient, pour une bonne part d'entre eux, sensibles à la Force ; cela étant, ils étaient aussi très xénophobes !

Les Wookiees ne sont pas appréciés sur Korriban !
_ Un Officier Sith

Rares étaient, ainsi, les membres des autres espèces résidentes autorisés à s'aventurer très loin de Dreshdae. Ce fut seulement après la Grande Guerre de la Sith que mercenaires, contrebandiers et chasseurs de primes arrivèrent en masse - attirés par cette absence bienvenue de règles, sinon la loi de la jungle.

Situation Économique

Les ressources allouées aux habitants étaient, hélas, bien maigres. La dépendance envers les mondes extérieurs était telle qu'il fallait toujours tout importer : armes, nourritures, technologie, etc...

Pour autant, le Président Pollard Seario avait choisi de faire de Korriban le siège social de la Corporation Czerka ! Si d'aucuns murmuraient qu'il ne faisait pas bon d'être employé de l'entreprise, au moins Dreshdae avait, grâce à elle, un mécène ainsi qu'un gérant pour son spatioport. Sous son impulsion, Korriban devint, à l'époque de la Guerre Civile des Jedi, une place importante pour la vente d'armes sous le manteau.

La Guilde du Commerce lui succèderait longtemps après, en installant sur place un bureau ; il est possible que la planète fut alors tombée sous la juridiction de la Corporate Sector Authority (2). Mais ce furent surtout les artefacts Sith dont le marché noir s'empara. Quant aux raisons sous-jacentes qui avaient motivé Pollard en premier lieu, l'on ne pouvait que supposer : quelques-uns pensaient qu'il avait été séduit par les promesses susurrées par les Seigneurs des Sith défunts ; à moins que ce ne fut l'étendue vide de ce monde qui l'avait attirée, en raison de ce si fort contraste entre lui et l'ampleur incalculable de ses holdings...

Faunes et Danger

Korriban était un Nexus de Force, gagné au Côté Obscur. Au point qu'on avait dit de la planète qu'elle exportait littéralement le Mal ! Pour tout dire, il n'était pas très courant qu'un monde tout entier fût corrompu de la sorte... L'accent était ainsi mis sur sa noirceur, et son aura maléfique. Les habitants finissaient eux aussi par se dépraver, à plus ou moins brève échéance. Rien, pas même eux, n'échappait à ce pouvoir de perversion : ni roche, ni plante, ni animal...

Les créatures de Korriban, en particulier, auraient puisé à la source même de ce pouvoir ténébreux. Tout du moins étaient-elles réputées pour le faire. On qualifiait couramment cette faune d'agressive, dangereuse, sombre ou encore terrifiante. L'obligation se faisait donc sentir de « réduire » les populations animales régulièrement. Un travail que des étudiants Sith se partageaient avec les simples soldats. Hélas, avec le temps, le Côté Obscur avait rendu ces espèces considérablement plus intelligentes, plus rapides... et plus mortelles ! Beaucoup s'étaient réfugiées dans les profondeurs du monde, où elles avaient muté à l'abri des regards. Des changements profonds qui expliquaient pourquoi les locaux avaient tant de mal à distinguer les races natives des anciens animaux domestiqués, ou bien des descendants des Animaux de Compagnie Sith - dont certains s'étaient échappés tandis que d'autres avaient été abandonnés par leurs maîtres... Cela dit, ce n'était pas très important pour eux : car toutes ces créatures, autant qu'elles étaient, constituaient une menace pour leur vie ! D'autant que la majorité des autres formes de vie avaient déserté depuis longtemps... Même des Seigneurs Sith chevronnés, tels Kas'im, ne sous-estimaient pas le danger d'un essaim de Pelkos ! Bien que ce fussent les Shyracks qui causaient le plus de soucis, c'étaient les Terentateks qu'on retrouvait au sommet de la chaîne alimentaire. Duron Qel-Droma, Shaela Nuur et Guun Han Saresh furent officieusement envoyés sur Korriban par les Jedi, pour décimer les rangs de ce prédateur redoutable et clore la Grande Chasse... Le Twi'lek abandonna ses compagnons pour partir sur Kashyyyk, et les deux autres moururent au combat.

Mais il y avait pire que ces bêtes... Les Spaciens se racontaient avec horreur des histoires où les corps réanimés par l'Alchimie Sith s'attaquaient aux équipages malchanceux ; ils les appelaient les Zombies de Korriban. Et le funeste sort du Jynni's Virtue montrait que ce n'était pas qu'une légende ! Des chercheurs de l'Académie Jedi retrouveraient leurs enregistrements, dans lesquels avait été consignée leur rencontre fatale avec ces cadavres - réanimés en leur temps pour servir Dathka Graush. Un assaut qui n'était pas sans rappeler celui que le grand Exar Kun avait lui-même subi : les Esprits des Gardiens de ce monde avaient en effet pris possession des corps d'anciens et cupides pirates et autres pilleurs de tombes - lesquels avaient fait, malgré eux, de Korriban leur dernière demeure...

II - Histoire

Les Tout Premiers Sith

Quelques 100 000 ans avant la Bataille de Yavin, une espèce humanoïde se développa sur Korriban. Ces Sith de la première heure vouèrent leur existence à se renforcer pour survivre dans cet environnement difficile... et ils y réussirent. Leur existence était harmonieuse, quoiqu'un peu barbare ; les prémices d'une civilisation balbutiante dont émergèrent de nombreuses nations disparates.

Ce ne fut qu'environ 72 000 ans après que celles-ci s'unifièrent pour la première fois, sous la houlette de l'élu Adas à la peau noire. En - 30 000, la colonisation Killik avait été déjouée par elles sur Korriban. Mais le monde ancestral des Sith finit quand même par être dévasté, à cause de l'invasion ratée de l'Empire Infini. Une Carte Stellaire des Rakata témoignait de ce passé ; elle serait retrouvée, des millénaires après, par Revan et Malak, dans ce qui serait devenu la Tombe de Naga Sadow. Bien que le monarque tricentenaire des Sith mourût au cours des affrontements, sa perte fut compensée par un autre cadeau : le Côté Obscur de la Force. Une vraie révélation dont les Sith se servirent pour capturer des vaisseaux Rakata et fonder les premières Colonies Sith.

En - 27 500, Korriban fut ainsi abandonnée au profit de Ziost. La planète natale des Sith devint un cimetière cérémonial, qui n'était plus habité que par les plus fervents religieux. Xim le Despote avait baptisé Korriban Pesegam, et il la disait monde de son empire. Toutefois, il reste douteux qu'il ait fait autre chose que de lui donner un nom pour la pointer du doigt sur ses cartes stellaires... Bien plus tard, en -7000, une guerre civile déclenchée par Dathka Graush, qui s'était emparé des deux-tiers du monde, acheva d'anéantir les villes encore debout. En raison de quoi les Sith résidant sur Korriban demeurèrent dans un stade encore primitif pendant tout un siècle. Puis arrivèrent les Exilés...

Une fois que le Jedi Sombre eut maîtrisé les Sith, ces derniers menacèrent de subvertir l'essence même de la République. Leur pouvoir inspirait la crainte, et les Sith furent frappés d'extermination. Persécutés pour leur savoir... Un savoir craint par les plus faibles... Ils errèrent de système en système, laissant derrière eux un sillage de mythes et de légendes... Et la planète Korriban fut leur dernière demeure.

Chute et Rétablissement

L'art de l'Illusion Sith avait déjà de quoi impressionner, cependant les Jedi Noirs eurent le dessus sur les indigènes. Grâce aux nouveaux Seigneurs des Sith, la civilisation Sith était en passe de se transformer en une superpuissance capable de défier la République Galactique. Sur Korriban, la tombe du premier Seigneur Noir : Ajunta Pall, fut percée, premier édifice d'un tout nouveau site funéraire : la Vallée des Seigneurs Noirs, qui vint avantageusement succéder à la Vallée de Golg.

La routine rituelle des enterrements dura jusqu'en 5000 avant la Bataille de Yavin ; après quoi, Gav et Jori Daragon « redécouvrirent » la planète, en entrant dans leur vaisseau, le Starbreaker 12, la série de coordonnées fatidiques 0305642302307320670256787023. Ces deux explorateurs des routes hyperspatiales venaient d'emprunter un chemin qui reliait Korriban directement au Noyau Profond ! La Piste des Daragon. Ils étaient ce dont Naga Sadow avait besoin pour remporter le titre convoité de Seigneur Noir, en lieu et place de son rival : Ludo Kressh. La Grande Guerre de l'Hyperespace ne tarda pas dès lors à se profiler. Mais le conflit fut remporté par les troupes ennemies, fédérées par l'Impératrice Teta. En dépit des efforts de Shar Dakhan, l'Espace Sith fut envahi, et Korriban abandonnée par Sadow au profit de Yavin IV. Un exil qui ne l'empêcha pas de se voir bâtir sa propre tombe sur la planète - conformément à la tradition. Les autres Seigneurs Sith survivants s'en allèrent hanter les Mondes Sith de Vjun et Thule, ou bien participer à la création de l'Empire Sith Ressuscité dans les Régions Inconnues... Hélas, ils oublièrent ce faisant comment regagner le Cimetière des Sith...

Pas un seul colon ne prit leur place suite à leur départ ; une aubaine qu'exploitèrent les disciples de la Confrérie Sith d'Exar Kun, en établissant dans le système leur propre Académie Sith ; leur mentor avait été attiré sur Korriban, et converti par Freedon Nadd, peu de temps auparavant. Mais il fallut attendre les Guerres Mandaloriennes pour que les Jedi Revan et Malak les rejoignirent. Attirés en cet endroit par des artefacts Rakatan, et quoiqu'ils n'avaient aucun lien tangible avec le Peuple Sith originel, les deux compères s'emparèrent de la connaissance Sith puis se proclamèrent Seigneurs Noirs. Par leur intermédiaire, l'Empereur Sith et ses sbires redécouvrirent l'emplacement du monde natal d'origine de la Sith.

Korriban, Centre d'Apprentissage

Sous l'Empire Sith de Revan, l'Académie Sith de Korriban connut un nouvel essor, de même que le reste de la planète. Revan y retournerait après que sa mémoire eût été effacée. Mais la Première Guerre Civile des Sith ravagea tout, et le Maître Jedi Lonna Vash en profita pour s'y réfugier ; un plan qui tourna court, après que Darth Sion l'eût retrouvée, et utilisée pour piéger l'Exilée Jedi... Ce monde n'était plus qu'un champ de ruines, dont, très ironiquement, Revan lui-même chassa les derniers Sith restants, quelques 3000 ans avant la Bataille de Ruusan... Toutefois, l'appel du Côté Obscur était trop fort pour que personne n'y revienne !

Quand la Grande Guerre éclata, il fut décidé que le retour de Korriban dans le giron des Sith était une priorité absolue. Les premières frappes des « True Sith » incitèrent la République à rassembler sa flotte au plus vite ; le berceau des Sith n'était alors plus défendu que par quelques vaisseaux de patrouille Jedi, dont l'Empire Sith se débarrassa sans même que le Conseil des Jedi en fût informé... La planète une fois reconquise, l'Académie Sith y fut une fois de plus revivifiée, avec pour objectif évident de former la nouvelle génération... En cet auguste lieu, une salle fut réservée au Conseil d'Ombre, pour qu'il puisse y tenir séance - ce qu'il fit avec le Seigneur Baras, suite au Traité de Coruscant.

Kaan, à l'image de ses prédécesseurs, reprit Korriban peu de temps après son intronisation ; un véritable carnage pour l'Armée de la République (qui perdit plusieurs milliers d'hommes au cours de la bataille), et pour l'Ordre Jedi également, dont une centaine de membres perdit la vie à vouloir empêcher la victoire des Sith. Ce fut à l'Académie que, plus tard, la Confrérie des Ténèbres instruisit ses meilleurs étudiants - dont Darth Bane.

Allées et Venues

Il fallait dire que Korriban était irrémédiablement liée aux Sith ; Granta Omega vint d'ailleurs y prêter allégeance à l'un d'entre eux, ce qui valut l'envoi sur place d'une équipe Jedi constituée par Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi, Ferus Olin, Siri Tachi, Darra Thel-Tanis, Soara Antana, Tru Veld, et Ry-Gaul. Sur ordre du Comte Dooku, les Disciples du Côté Obscur Quinlan Vos et Tol Skorr y viendraient à leur tour, chacun tentant d'être le premier à récupérer l'Holocron de Darth Andeddu. Des Soldats Clones de la Grande Armée de la République y combattirent, également pendant la Guerre des Clones, sous les ordres de Eeth Koth.

Par la suite, l'Empereur en personne fit plusieurs visites sur Korriban au cours de son règne. A l'occasion de l'une d'elles, l'Escadron Renégat de l'Alliance Rebelle fut dépêché sur place. Mais les lieux n'avaient pas été laissés sans protection : une patrouille Impériale rôdait dans le système... L'Empereur Ressuscité s'y rendit une dernière fois, aux portes de la mort, alors que son ultime corps cloné était atteint d'un mal incurable - conséquence de la conjuration qu'avait menée Carnor Jax. Son intrusion dans le sanctuaire des Esprits Sith, accompagné de T'iaz ainsi que d'un autre Adepte du Côté Obscur, déplut à ces derniers. Pour autant, une audience lui fut accordée par ces puissants spectres ; leur refus de sauver sa chair nécrosée s'accompagna d'invectives déplacées de la part de leur successeur - peu désireux d'accepter leur offre de les rejoindre dans le Chaos. La dernière chance de Palpatine était à présent de consulter l'Oracle des Sith.

La Renaissance Finale des Sith

Trois ans après l'anéantissement du Spectre Sith d'Exar Kun, le Culte de Ragnos reprit le flambeau, en menant une incursion jusqu'au berceau des Sith dans l'espoir de ressusciter le Seigneur Noir objet de sa vénération... Mais Jaden Korr : l'apprenti de Kyle Katarn, mit un terme à ce projet quand il prit le dessus sur Tavion Axmis, alors qu'elle était possédée par le fameux Marka Ragnos. Bien que couverts par un Star Destroyer Impérial, les Revenants, et autres membres du Culte, furent défaits par le Nouvel Ordre Jedi. Autant d'événements destructeurs qui ne surent pas prévenir du vrai danger...

Au beau milieu de la Guerre Civile Galactique, une chasse à l'homme avait conduit sur Korriban l'ancien Jedi A'Sharad Hett. Perverti là-bas par XoXaan, il y revint après avoir échappé aux Yuuzhan Vong, bien décidé à fonder sur la planète un Nouvel Ordre Sith dans le plus grand secret... Un projet d'autant plus réalisable que, grâce au Côté Obscur de la Force, la présence des Jedi Noirs venus le rejoindre avait été dissimulée... Cela dit, le « Sith Unique » n'était pas le seul à attendre son heure ! Guidée par l'Oracle des Sith et l'Holocron du Roi Adas, Lumiya avait fait elle aussi de Korriban son refuge, guettant le moment opportun pour réapparaître. Un pseudo-règne clandestin pendant lequel elle rencontra les autres Sith... mais elle n'adhéra pas à leur philosophie ! En raison de quoi, l'ascension de Darth Caedus dut se faire sans eux, ce que comprit Alema Rar lorsqu'elle vint leur rendre visite, pendant la Seconde Insurrection Corellienne.

Hett répondait désormais au nom de Darth Krayt, et il finirait par prendre le contrôle du Nouvel Empire Galactique de Roan Fel. Pour autant, les Esprits Sith de Korriban lui restaient farouchement opposés : quand le Seigneur Noir vint solliciter l'aide de Darth Bane, Darth Nihilus et Darth Andeddu sur la planète, il faillit bien ne pas avoir le dessus sur eux... Une faiblesse dont son bras droit : Darth Wyyrlok III, se servit pour justifier son meurtre sur Had Abbadon ! Le corps du Maître Sith fut transporté sur Korriban pour y être mis en stase, dans le Temple de XoXaan - ruse trouvée par son assassin pour faire croire à sa survie, et réclamer le titre de Régent de l'Ordre Sith. Mais en ces lieux, les morts pouvaient renaître... Contre toute attente, Darth Krayt allait ressusciter !

III - Le Cimetière des Sith

Lieu de Secrets...

Korriban était, avant toute autre chose, une gigantesque Nécropole Sith ! Un sanctuaire inviolé, du moins d'après les légendes, où les Exilés, ainsi que leurs descendants, avaient concentré la source de leur pouvoir. Dans la pratique, cependant, Korriban n'était plus qu'un monde-fantôme : les Ombres Jedi avaient fait leur possible pour éradiquer la civilisation Sith ; après qu'elles et leurs frères Jedi avaient pris possession du monde, ils entreprirent de piller ce vaste cimetière, dans l'intention qu'il ne restât rien des secrets du Côté Obscur.

Des centaines de tombes, de caves et de Temples Sith enfouis accueillaient les restes d'êtres sensibles à la Force, très en phase avec le Côté Obscur, et qu'on avait enterrés auprès des Seigneurs Sith. Darth Vader avait d'ailleurs ordonné la construction de son propre tombeau ; il fut proposé par la suite à l'Empereur Ressuscité. Avec son vaisseau-amiral : l'Eclipse II, Darth Sidious mettait moins d'une heure pour se rendre sur place. La Nécropole Sith interrompait la dégradation de son enveloppe charnelle, disait-il. Un pouvoir mystérieux sur le temps et l'existence des êtres qui, toujours selon ses dires, avait préservé les corps momifiés de ses prédécesseurs, grâce à des Sarcophages Sith au cœur de mausolées massifs - les mêmes que Freedon Nadd avait fait visiter, en son temps, à Exar Kun. Cela dit, les formidables effets de cette « science ténébreuse » n'étaient aucunement le fait du hasard : les Anciens Sith avaient bâti leurs tombeaux de sorte qu'ils canalisent et amplifient l'énergie de l'endroit. Une ambitieuse entreprise, qui en avait fait un lieu de folie désastreuse et non de repos.

Les Sorciers Sith s'accumulaient là-bas, alimentant par la même occasion les flots de cris des défunts... Chacun guettait la moindre occasion de quitter son lit poussiéreux pour s'en prendre aux plus faibles, ainsi qu'aux imposteurs. Sans compter les murmures de milliers d'autres Esprits du Côté Obscur... Cette masse innombrable qui, parce qu'elle avait déjà laissé la rage et la cruauté diriger le cours de son existence, comptait bien continuer d'agir ainsi, même dans la mort ! La plupart des esprits de Korriban étaient obsédés par l'idée de retrouver un corps. Certains se servaient d'un Jedi forte-tête pour y arriver, tandis que d'autres étaient moins regardants et possédaient plus ou moins tout ce qui passait à leur portée.

Profanation

Les Chiens Sith, des cabots maléfiques à l'intelligence effrayante, issus des profondeurs d'un monde infernal, gardaient les tombes de Korriban, aidés dans leur tâche par de nombreux pièges inextricables et des créatures féroces. Des protecteurs de confiance pour les Maîtres Sith d'antan...

Mais les Sith eux-mêmes, avant les Jedi, avaient entrepris de dérober tout ce dont ils avaient besoin pour redorer le blason de leur Ordre ! Bien que Qordis arguât que le Côté Obscur était toujours là, les Temples Sith s'érodaient, s'effondraient, durant l'occupation de la Confrérie des Ténèbres. Les Esprits Sith avaient quitté ce monde ; ils n'y reviendraient qu'après que les enseignements des soi-disant Nouveaux Sith aient été désavoués. Dépossédée du précieux héritage des Anciens Sith, Korriban s'était, au fond, vidée... du moins pour un temps. Les vestiges de la Nécropole Sith avaient été ouverts aux archéologues, ainsi qu'aux scientifiques, pourvu qu'ils fussent strictement encadrés.

La Cérémonie des Funérailles

Les funérailles sur Korriban, enfin, étaient rares et attendues : que ce fût par des milliers d'esclaves, ou bien par les dizaines de prétendants à la succession d'un Seigneur Sith défunt. Une tendance que la chute de l'Ancien Empire Sith ne fit qu'accroître ; pour dire les choses, les inhumations ne furent plus trop à l'ordre du jour à compter de cette période...

Le silence n'était ponctué là-bas que par les pleureuses, il redevenait total dès qu'elles étaient parties. Lors, de leur passage il ne restait plus comme traces que les richesses incommensurables accumulées dans les tombeaux en alvéoles, et les statues ornant les cryptes les plus spectaculaires - dont la tête aurait été inclinée pour les « non-Sith » : s'entendait par-là non-membres de l'Ordre Sith en lui-même. En définitive, les Jedi Noirs avaient fait de Korriban un dépôt dépeuplé.

(1) Le Jedi Academy Training Manual a établi que la gravité sur Korriban était au niveau standard. Mais cette information rentre en conflit avec d'autres sources moins récentes, telles que l'article Korriban : Planet of Lost Souls, où il est dit que la gravité sur Korriban était 1.4 fois supérieure à la normale ...
(2) L'auteur de la fiche tenait ici à faire allusion à Korriban : Planet of Lost Souls, où il est dit que Korriban était dans le Secteur Corporatif - ce qu'infirme The Essential Atlas...

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Exar Kun
Exar Kun
Personnages
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Korriban
Korriban
Planètes