Empire Sith de Revan

L'Empire Sith de Revan fut le résultat d'une politique de conquêtes menée entre les Guerres Mandaloriennes et la Guerre Civile des Jedi, par Darth Revan et Darth Malak, les deux anciens leaders de la faction Revanchist, désormais acquis au Côté Obscur. Afficher le sommaire

Le héros est devenu le conquérant.
_Dorak

True Sith, Mandaloriens... tant de menaces, pour le futur Darth Revan, que la galaxie ne pourrait affronter sans son aide. Si la République Galactique existait déjà à l'époque et pouvait, avec sa flotte, repousser de tels assauts, le Seigneur Noir la considérait comme corrompue et avait fait la démonstration de son incapacité à réagir en laissant des planètes toutes entières voir leurs populations se faire liquider sans pouvoir réagir... Non ! Ce temps-là était révolu ! Il fallait un nouveau leader, à la tête d'un Empire fort, qui serait à même de repousser ces assauts et de protéger la galaxie du chaos. Ainsi naquit l'Empire Sith de Revan...

I - Histoire d'un Empire éphémère

A) Un Empire basé sur de bonnes intentions

Tandis que la République prouvait son incapacité, par ses querelles intestines, à protéger les peuples dont elle avait la garde, tandis que le Conseil des Jedi, englué dans ses débats philosophiques sur les finalités de la contemplation de la Force, les Guerres Mandaloriennes, déclenchée par l'assaut de Mandalore the Ultimate, firent d'énormes ravages dans les territoires républicains. Seuls quelques Jedi s'opposèrent à eux : surnommés les Revanchistes, ils avaient pour leader le futur Seigneur Noir Darth Revan, et son apprenti, Alek Squint, le futur Darth Malak. En compagnie de nombreux autres Jedi - dont Kreia, l'Exilée Jedi, Acaadi, ou encore Duqua Dar -, il démontra le savoir-faire des Jedi en matière de combat au corps à corps et de batailles spatiales. Doucement, nombreux furent ces Jedi, ayant assisté aux terribles attaques mandaloriennes - notamment la Bataille de Serroco - ou ayant été victimes de leurs écoeurantes expériences - ce fut le cas d'Alek sur la Station Flashpoint -, à sombrer vers le Côté Obscur et à réclamer une solution radicale.

Avec l'aide de l'Amiral Saul Karath, à la tête de la Flotte Républicaine à la suite de l'Invasion de Taris - qui marqua la mort de l'Amiral Jimas Veltraa -, Revan et le futur Malak s'entourèrent d'une élite de Jedi prêts à tout pour décimer les Mandaloriens, jusqu'aux derniers. Parcourant la galaxie pour trouver du soutien car il agissait contre les ordres du Conseil alors qu'une partie des officiels républicains le soutenait, il se rendit sur Malachor V où il découvrit l'existence de l'Académie de Trayus... et des True Sith ! La galaxie ne n'était pas au bout de ses peines : si elle se relevait des attaques mandaloriennes, les véritables Sith pourraient annihiler tout espoir de paix. Revan devait donc se charger de Mandalore et de ses troupes le plus rapidement possible.

Pour cela, un gigantesque piège allait être organisé en orbite et sur le sol de Malachor. Lorsque la flotte mandalorienne émergea de l'hyperespace, Revan se débrouilla, laissant le contrôle de la flotte républicain à son apprenti, pour infiltrer le vaisseau-amiral de Mandalore et l'affronta dans un duel qui se solda par la mort du leader mandalorien. En même temps, donnant l'ordre à l'Exilée d'activer le Générateur d'Ombres de Masse développé par l'ingénieur républicain Bao-Dur, la flotte mandalorienne et une grande partie de la flotte républicaine furent attirés à la surface de la planète, réduisant sa surface à l'était de canyons où l'ombre du Côté Obscur rôdait...

B) Les dérives du Seigneur Noir des Sith

A peine sa victoire remportée, Revan et ses fidèles passèrent en hyperespace vers les Régions Inconnues. Mais pas si inconnues que cela en réalité : alors qu'ils étaient encore des Jedi avides de revanche contre les Mandaloriens, son apprenti et lui s'étaient rendus sur différentes planètes de la galaxie - Dantooine, Manaan, Kashyyyk, Korriban et Dxun - pour assembler les morceaux de la Carte Stellaire devant leur indiquer la planète en orbite de laquelle avait été installée la Forge Stellaire.

Après l'avoir retrouvée en orbite de Lehon, la mythique planète des Rakatas, il décida de se l'approprier et de multiplier les constructions de vaisseaux et droïdes destinés à la conquête de la galaxie. Cette arme entre ses mains, rien ne pourrait lui résister. Les vaisseaux et chasseurs furent le fer de lance de la flotte Sith, laquelle sortit de l'hyperespace pour la première fois pour livrer la Bataille d'Iridonia, préparée par l'un des espions de Revan dans la galaxie, Acaadi. De là, l'Empire Sith de Revan s'étendit jusqu'aux mythiques planètes de l'Empire Sith de Marka Ragnos ou Ludo Kressh : Korriban et Yavin IV entre ses mains, il allait pouvoir s'adonner à la connaissances des secrets des anciens Sith. Il entreprit de lancer ses Assassins Sith dans toute la galaxie pour traquer, exterminer les Jedi et ramener leurs secrets contenus dans leurs artefacts.

La flotte républicaine affronte la flotte de Darth Malak près de la Forge Stellaire La flotte républicaine affronte la flotte de Darth Malak près de la Forge Stellaire

Cependant, la République n'allait pas le laisser faire. Rassemblant ses maigres moyens, les officiels laissèrent les Jedi, qui prirent conscience que Revan était devenu une menace et aurait dû être arrêté bien auparavant. Bastila Chan, Aldren Dayos et Anyara, l'équipe de choc des Jedi, furent dépêchés sur Sernpidal où ils s'emparèrent du cylindre codé du Seigneur Sith. Peu après, à la tête de la flotte républicaine, ils attaquèrent la flotte Sith en transit. Abordant le vaisseau-amiral de Revan, les trois Jedi le prirent au piège. Malak, au courant du piège tendu, décida de trahir son Maître Sith, alors en position de faiblesse et conformément aux enseignements qu'il avait reçus.

Revan fut sévèrement blessé et ne fut sauvé que par l'intervention de la Jedi Shan. Créant un lien dans la Force, elle allait le sauver.

C) Darth Malak aux commandes de l'Empire

Désormais seul aux commandes, Malak devint le nouveau Seigneur Noir. Faisant de Darth Bandon son nouvel Apprenti Sith, Malak commença une campagne de conquêtes et d'extermination des Jedi. La République, désormais réduite à une maigre portion, ne pouvait se permettre de gâcher ses forces dans des batailles perdues d'avance. Le Conseil des Jedi avait "reconverti" Revan au Côté Lumineux avec l'aide de Bastila Shan. Malak, connaissant le pouvoir de Méditation du Combat que la jeune femme maîtrisait à la perfection, se lança sur sa trace. Il attaqua, avec l'aide de son vaisseau-amiral, le Leviathan, l'Endar Spire en orbite de Taris. Revan, avec l'aide de Carth Onasi, délivrèrent Shan des mains des criminels. Malak tenta de les tuer en ordonnant le bombardement orbital de la cité-planète ; sans succès.

A bord de l'Ebon Hawk, l'ancien Seigneur Sith, désormais un Jedi hors pair, celui qu'il aurait pu être si les Guerres Mandaloriennes n'avaient jamais eu lieu, s'entoura de compagnons tels Bastilan Shan, Canderous Ordo, Juhani ou Jolee Bindo et se lança sur les traces de la Forge Stellaire. Malak parvint à arrêter les Jedi en capturant l'Ebon Hawk dans son vaisseau-amiral et affronta Shan. A l'issu du duel, il parvint à convertir la jeune femme au Côté Obscur et à utiliser ses dons contre la République et les Jedi. Cela n'empêcha toutefois pas Revan de parvenir jusqu'à Lehon et de tuer, auparavant, l'apprenti de Malak.

Progressant avec difficulté jusqu'à la Forge Stellaire, Revan parvint à ramener Bastila du bon côté puis, continua son chemin jusqu'à la passerelle où son ancien apprenti s'était emparé de Jedi, après avoir bombardé l'Académie de Dantooine, dont il se servait pour alimenter la puissance de son Côté Obscur. Détruisant tous les cylindres de survie, il diminua progressivement les forces et capacités de son ennemi. Il finit par le tuer alors que la flotte Sith était décimée par les efforts conjugués des Républicains et de Bastila.

II - Organisation de l'Empire

A) Contrôle et surveillance

Tandis que les conquêtes continuaient, Revan et ses Sith furent rapidement confrontés à des problèmes connus de tous les gouvernements tentaculaires et despotiques : les révoltes. Elles furent nombreuses sur les mondes qu'il avait conquis ; encore plus sévères furent ses répressions face à cela.

Comme tout Sith qui se respecte, Revan devait démontrer sa puissance et entretenir un réseau qui lui permettrait de contrôler son vaste Empire. Pour ce faire, tout d'abord, la Forge Stellaire offrait des garanties sûres : la multiplication des outils de contrôle comme le modèle de Droïde de Patrouille Municipal Mark I et bien d'autres droïdes déployés sur les mondes stratégiques, comme sur Taris. Ensuite, Revan s'associa à des élites corrompues qui lui vouèrent un ersatz de culte, commandant à distance ses pantins comme tant d'autres Sith le feraient. Il s'assurait ainsi un contrôle efficace par le biais d'un despote local, lequel bénéficiait en échange d'avantages en nature comme une garnison de soldats des Légions de la Sith. Il en allait de même pour un certain nombre de gangs criminels, que Revan ou Malak s'assurerait bien leurs coopérations et un service maximum aux intérêts de l'Empire Sith.

Ce fut le cas de la très célèbre organisation criminelle nommée L'Echange qui se spécialisa dans les primes posées sur les têtes des Jedi par les Sith. Davik Kang, le responsable de l'organisation sur Taris, souhaita capturer Revan et Bastila Shan pour les livrer tous deux à Malak lors du blocus de Taris. Enfin, pour éviter que les soldats de son empire ne fussent utiliser à mauvais escient ou sur des territoires qui n'avaient pas lieu d'être, on procéda à un recrutement massif de mercenaires, agissant pour le compte des Sith, traquant et tuant ses ennemis les moins glorieux. Ainsi, les soldats pouvaient être redéployés sur le front contre la République ou postés uniquement aux endroits stratégiques (abords des ambassades comme sur Manaan, Ville Haute de Taris par exemple).

B) Des Légions prêtes à tout

Les Légions de la Sith - terme générique utilisé pour désigner l'armée Sith, en référence aux Légions de Lettow - de l'Empire Sith de Revan furent d'abord formés de loyalistes du Seigneur Noir de la Sith, c'est-à-dire des personnes ayant suivi le leader Revanchiste dans sa sombre croisade contre les forces de Mandalore. Ces loyalistes étaient essentiellement des membres d'équipages, des pilotes ou des soldats de la flotte de l'Amiral Karath, lequel avait rejoint Revan lorsqu'il démontra ses capacités à commander des hommes sur les théâtres d'opérations. Autour de ce noyau de loyalistes gravitaient des opportunistes : ils avaient rejoint les Légions pensant que l'Empire Sith réduirait à néant la République Galactique et prendrait le pouvoir ; ils souhaitaient être aux premières loges et récolter les honneurs. D'autres, enfin, étaient là parce qu'ils étaient soit enrôlés de force, soit parce que l'armée représentait un gagne-pain.

De gauche à droite: Soldat Sith, Officier Sith, Assassin Sith, Apprenti Sith De gauche à droite: Soldat Sith, Officier Sith, Assassin Sith, Apprenti Sith

En effet, les planètes qui tombèrent sous le joug impérial furent frappés du sceau de la conscription : les jeunes hommes étaient enrôlés de force en tant que Soldats Sith - l'infanterie de base - et déployés sur les champs de bataille contre les forces républicaines ou stationnés sur des planètes représentant un sérieux potentiel stratégique ou tout bonnement agitées par des manifestations ou des actes de guérilla. Il en allait de même pour ceux qui s'engageaient : l'armée Sith pouvait représenter une opportunité de carrière pour quiconque issu des mondes de la Bordure qui reconnaissait que son sort était voué à l'échec ou qu'il n'aurait jamais les mêmes chances de gravir les échelons supérieurs. Toutefois, force était de constater que l'enrôlement était motivé par une certaine haine contre le gouvernement républicain, certains l'accusant d'être à l'origine du sort - la pauvreté, le chômage, précarité, etc. - dans lequel les futurs soldats avaient évolué ou tout simplement converti par la propagande Sith habituelle (corruption des élites coruscanti, faiblesse des gouvernants démontrée dans la gestion des Guerres Mandaloriennes, etc.) Quant à la progression dans la carrière, elle était, somme toute, due à l'attachement que le soldat ou l'officier démontrait à ses supérieurs et à ses actes de bravoure. On ignorait si les Légions de la Sith de l'Empire de Revan distribuaient des médailles, mais les efforts demandés pour le financement de la guerre tendaient à prouver que les soldats avaient une rémunération satisfaisante et des opportunités rapides. Il est fortement probable que Revan calqua la méthode d'avancement sur celui de la République en vigueur.

Les Légions de la Sith de Revan combinaient à la fois Marine et Armée, modèle là aussi en vigueur dans la République:
- l'armée était composée essentiellement de soldats, encadrés par des officiers, stationnés ou bien comme force de frappe à bord des nombreux vaisseaux de la marine Sith, ou bien sur les planètes. Sur celles-ci, ils avaient à leur disposition une large gamme de Droïdes de Combat qui devaient les appuyer en cas d'attaque.
- la flotte Sith était quant à elle composée de nombreux vaisseaux de combats, rassemblés en flottes sectorielle, commandés par le Leviathan. Celui-ci avait pris le commandement après que le vaisseau-amiral de l'Empire de Revan ait été détruit lors de la capture du Seigneur Sith par Shan et ses camarades. La flotte était placée sous les ordres du commandant suprême, l'Amiral Saul Karath, lequel disposait de toute la latitude pour mener à bien ses objectifs : bombardements orbitaux, Base Delta Zero, déportations et mise en soute d'esclaves de planètes colonisées, etc.

Le Leviathan lâche ses Chasseurs Sith sur l'Ebon Hawk Le Leviathan lâche ses Chasseurs Sith sur l'Ebon Hawk

C) Une sombre bureaucratie...

Si les Légions étaient le fer de lance d'une politique de conquête qui s'était avérée efficace et que les moyens de contrôle mis en place par Revan puis Malak restaient globalement satisfaisants au regard de la pacification engrangée, la question de l'administration d'un empire aussi vaste restait en suspens. Loin d'être dénué d'idées, Revan, Seigneur Sith et détenteur de savoirs des anciens ou des esprits, avait décidé de faire de ses serviteurs les administrateurs de son Empire. La "sagesse" obscure de ses Sbires n'avait d'égale que leur cruauté : tous les moyens étaient bons pour parvenir à leurs fins, c'est-à-dire éradiquer toute trace de rébellion (mouvements de résistance, infiltrations de Jedi ou d'unités spéciales républicaines). Ainsi, le nouvel Empereur Sith imposa ses règles, condensées dans l'Holocron de Darth Revan : la Règle des Deux - un maître, un apprenti - deviendrait plusieurs fois millénaire et éviterait de multiplier les enseignants/élèves pour obtenir un leader; si le leader était tué, c'était parce qu'il n'était plus assez fort et était donc remplacé par quelqu'un d'autre, conformément à "l'ordre naturel" des choses chez les Sith.

L'entrée de l'Académie Sith de Korriban L'entrée de l'Académie Sith de Korriban

Utilisant l'Académie de Trayus afin de convertir ses premiers disciples, Revan privilégia l'Académie Sith de Korriban, sur la planète du même nom, où il plaça ses séides à la tête des formations : Uthar Wynn succéda ainsi à Jorak Uln, et Yuthura Ban au premier. Ainsi, ses enseignements ne pouvaient être corrompus et les fautifs éliminés le plus rapidement. Il serait, de même, le premier à connaître les avancées des recherches lancées pour retrouver des artefacts Sith sur la plaine désertique située devant les tombeaux. Pour ceux souhaitant devenir Sith, l'apprentissage de la voie était particulièrement difficile pour le physique comme pour le mental, d'autant que les instructeurs n'hésitaient pas à sélectionner "naturellement" en envoyant certains - consciemment - à la mort dans les pièges que renfermaient les tombes des Anciens (prétextant que ramener un artefact sanctionnait l'avancée de la formation). Revan fut l'un des rares à les avoir toutes explorées, retrouvant au passage des squelettes décortiqués d'étudiants peu doués. Après la mort de Malak, les membres de l'Académie s'entretuèrent pour savoir qui prendrait le pouvoir, les factions renversant les factions.

En bref, en l'espace de quelques années, Revan parvint à former des Acolytes de la Sith, des Marauders Sith et bon nombre d'Assassins Sith qu'il utilisa contre l'Ordre Jedi au cours de la Guerre Civile des Jedi. De même, son entourage était composé de Mages Sith, dont les pouvoirs thaumaturgiques et arts de la magie noire lui permettaient de jeter un voile mystique sur son règne.

Les Jedi Noirs, quant à eux, obtenaient le haut du panier : les plus fidèles, ceux qui l'avaient accompagné depuis les Guerres Mandaloriennes, se voyaient récompensés par l'obtention d'un poste à la tête d'une planète où l'agitation régnait pour ceux qui devaient encore faire leurs preuves, voire à la tête d'un secteur de la galaxie. Les Jedi Noirs disposaient alors d'une flotte sectorielle avec laquelle ils traquaient la présence Jedi, de contrebandiers, de criminels et de vaisseaux de la République, confortant ainsi les positions et la mainmise sur le territoire. Enfin, notons que d'autres étaient utilisés pour la propagande et le recrutement, chargés d'écumer les planètes pour alimenter les futurs élèves à l'apprentissage de la puissance du Côté Obscur : ce fut le cas sur Manaan, lorsque plusieurs Jedi Noirs furent envoyés pour éduquer des Selkrath dont le leader fut une dénommée Shasa (Selkrath qui se retournèrent contre eux après l'apparition de Revan désormais revenu vers le Côté Lumineux de la Force).

Le Triumvirat Sith : la continuité de l'Empire Sith de Revan ?

Le Triumvirat Sith hérita des rênes du pouvoir mais pour peu de temps : Darth Traya, Darth Nihilus et Darth Sion ne pouvaient s'entendre trop longtemps, conformément à la Règle des Deux. Sion et Nihilus s'allièrent et renversèrent Traya, laquelle jeta son dévolu sur l'Exilée Jedi, espérant pouvoir reprendre son pouvoir autrefois perdu. Le Triumvirat parvint aussi à récupérer les vestiges de l'Empire Sith de Revan, à savoir les Jedi Noirs qui n'étaient pas encore morts, de nombreux Soldats Sith, mais surtout l'Académie de Trayus qui devint le "centre" du pouvoir...

Articles en rapport

Revan
Revan
Personnages
Sith
Sith
Organisations
Jen'ari
Jen'ari
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Taris
Taris
Planètes