Darth Wyyrlok III

Darth Wyyrlok III fut le troisième bras droit dont disposa Darth Krayt pour son Nouvel Ordre Sith. Afficher le sommaire

I) Le descendant d'une lignée au service de Darth Krayt

Mon Seigneur dort dans les Ténèbres et j'attends -- comme l'a fait ma mère avant moi et son père avant elle.
_Darth Wyyrlok III

La profusion de Seigneurs Sith , une conséquence engendrée par la Règle de l'Unité, contraignit le Nouvel Ordre Sith à bien hiérarchiser ses chefs. Au sommet, il y avait - évidemment - Darth Krayt ; et "Darth Wyyrlok" se tenait à ses côtés. Il ne s'agissait plus seulement d'un unique individu ; en fait, c'était devenu un titre héréditaire. Celui que recevait le premier lieutenant de l'Ordre, le bras droit de son fondateur. Darth Wyyrlok III succéda à sa mère à ce poste : Darth Wyyrlok II, elle-même ayant pris la place de son père - Darth Wyyrlok I - en tant que visage public des Sith. Il était présent au moment du Renversement de l'Empire par Darth Krayt, en compagnie de Darth Nihl et de Darth Maladi.Enfin, sa descendance était d'ores et déjà assurée, par une fille, entraînée sur Korriban, pour devenir sa digne héritière lorsque le moment serait venu. Du moins s'il y en avait un...

Car les Wyyrlok, puissants sorciers disposant de vastes connaissances sur les rites les plus obscurs de l'Ordre, avaient pour but de maintenir Darth Krayt en vie. Celui-ci, atteint d'un mal étrange, passait beaucoup de temps en stase ; mais aucun traitement n'avait abouti jusqu'alors. Les travaux de XoXaan avait échoué, de même que les pouvoirs des Jedi Guérisseurs déployés par Hosk Trey'lis. Darth Wyyrlok III répugnait à l'admettre, mais le dernier espoir de son Maître Sith n'était autre que Cade Skywalker - puissant dans la Force, certes, mais issu d'une lignée qu'il aurait volontiers préférée éteinte. Son dégoût pour le jeune homme n'était peut-être qu'un faible prix à payer, ceci dit. Peut-être allait-il réussir là où le Chagrien et ses prédécesseurs avaient échoué ? Peut-être allait-il venir à bout de ce mystérieux fléau, ravageant l'organisme de son Seigneur ? Alors, Darth Wyyrlok III pourrait enfin pleinement assister son maître dans ses ambitieux projets, auxquels sa santé défaillante l'empêchait de s'adonner complètement.

Mais pour l'heure, rien n'était encore fait...

II) Une Quête Personnelle...

Cade Skywalker finit par être capturé, alors qu'il tentait d'extraire Hosk Trey'lis du Temple Sith ; et il avait passé un marché avec Darth Krayt. Quand le Seigneur Noir de tous les Sith l'invita dans ses quartiers pour qu'il puisse se restaurer, Wyyrlok eut à en interdire l'entrée à Darth Nihl, en raison de son ascendance : le Nagai n'était pas né sur Korriban, en fait il avait été recruté par le Nouvel Ordre Sith ; par conséquent, certains secrets ne devaient pas lui être révélés. C'était le cas, par exemple, de la véritable identité de leur Maître Sith : A'Sharad Hett.

Peu de temps après ces événements, la trahison de Skywalker éclata au grand jour, et une bataille se déroula au sein et autour du Temple Sith - ce qui provoqua l'ire de Darth Krayt. Ce dernier voulait exécuter Darth Nihl pour avoir échoué face à Skywalker. Mais Wyyrlok s'interposa, car il aurait été vain, selon lui, d'exécuter un si bon élément. Le Seigneur Noir partit ensuite dans ses appartements privés, où seuls Wyyrlok et Dame Maladi étaient autorisés à entrer. Il lui fallait rentrer en stase, son récent combat l'ayant beaucoup affaibli. Ce fut à ce moment-là que Wyyrlok décida qu'il était temps d'accentuer ses recherches d'un remède au mal de son maître. Ses livres ne donnant rien, il se tourna vers les Holocrons, et notamment celui de Darth Andeddu. Celui-ci lui révéla que sa véritable tombe se trouvait en fait sur Prakith, et non sur Korriban. Darth Wyyrlok III partit donc pour la planète susnommée, et il eut la surprise d'y rencontrer des gardiens à l'entrée de la tombe : un culte de serviteurs du Côté Obscur - le Malevolence -, dont les membres ne faisaient cependant pas le poids face à l'expérience d'un Seigneur Sith tel que lui !

Le Chagrien décida d'en épargner un, qui répondait au nom de Gerlun, après avoir tué les autres grâce à une Illusion Sith. Son nouveau « serviteur », du moins c'était ainsi qu'il se voyait, le guida jusqu'au point le plus profond du tombeau. Là-bas, Wyyrlok mit au jour un passage secret, qui les mena jusqu'à la vraie sépulture. L'esprit de Darth Andeddu lui suggéra de placer son Holocron sur le buste de son cadavre. Mais Wyyrlok, qui n'était pas dupe, refusa. Son nouveau serviteur lui demanda alors s'il pouvait l'aider. Mais le Sith le ridiculisa, ce qui le poussa à placer lui-même l'Holocron. Le malheureux ne se doutait pas des conséquences de son acte... L'esprit de Darth Andeddu aspira son énergie vitale, ce dont il se servit pour réinvestir son corps, et renaître. Il s'ensuivit un combat à mort entre les deux Sith. Au début, Andeddu prit l'avantage en projetant des rochers sur le Chagrien. Toutefois, ce dernier répliqua fatalement, grâce à une Illusion Sith dont lui seul avait le secret ; Wyyrlok fit croire à son adversaire qu'il avait ouvert une brèche dans le sol, fait remonter la lave des profondeurs sous ses pieds, et qu'il en avait projeté une vague sur lui. Cela provoqua la mort de son âme. Suite à quoi le Maître de la Tradition Sith ne manqua pas de détruire le sceptre d'Andeddu, et de reposer sa dépouille au fond de son caveau. Wyyrlok repartit finalement avec les manuscrits d'Andeddu, dans l'espoir de trouver un autre moyen de sauver son maître...

Darth Wyyrlok mis à mal par Darth Andeddu Darth Wyyrlok mis à mal par Darth Andeddu
Quand il revint sur Coruscant, il apprit que l'Amiral rebelle Gar Stazi avait détruit les Chantiers Navals de Mon Calamari, ainsi que mis en échec la Troisième Flotte de la Bordure Extérieure de l'Empereur Sith Krayt - ce qui n'avait pas manqué de mettre ce dernier hors de lui. Le Seigneur Noir convoqua une assemblée de tous les représentants Mon Calamari sur la planète Dac, et son bras droit l'y accompagna. Le but d'un tel regroupement était en fait de procéder à l'exécution publique du traître Gial Gahan. Toutefois, avant de mettre à mort ce dernier, il ne manqua pas de massacrer le reste de la salle avec l'aide de ses sbires, pour avertir les sympathisants rebelles de ce qui les attendaient, par le biais de l'HoloNet. Après ce massacre, Wyyrlok osa demander à son maître s'il était nécessaire de massacrer tous les Mon Cal. Ne risquait-on pas de perdre pour de bon leurs chantiers navals, ainsi que leur savoir-faire réputé ? L'Empereur Sith lui rétorqua qu'il valait mieux perdre des chantiers navals plutôt que le contrôle de la Galaxie, et que cela dissuaderait ceux qui pensaient à faire sédition...

III) Trahison

Lorsque Cade Skywalker finit par donner de ses nouvelles, les Sith apprirent qu'il se cachait sur une planète du Noyau Profond : appelée Had Abbadon. Il s'y trouvait en compagnie d'une nouvelle alliée : la Jedi Celeste Morne, détentrice millénaire du pouvoir de Karness Muur. Muur était un Sith dont l'âme était enfermée dans un Talisman. Wyyrlok ne savait que peu de choses à son sujet, sinon qu'il avait fait partie des Exilés, et qu'il était très puissant.

Décision fut donc prise de gagner Had Abbadon. Quand son Maître Sith quitta le vaisseau pour aller sur la planète, il ordonna à Wyyrlok de rester sur le Relentless, et de ne le quitter sous aucun prétexte. Mais le Seigneur Sith sentit dans la Force que son mentor aurait besoin de lui... En conséquence, il décida de passer outre son ordre. A son arrivée sur les lieux où s'était tenue la féroce Bataille d'Had Abbadon, il ne put qu'en constater les ravages : le corps de nombre de ses semblables dut être transféré dans des cuves de Bacta, ce jour-là. Il découvrit aussi que son maître, lequel avait subi une rafale d'éclairs de Foudre Sith, et chuté de plusieurs mètres, était encore vivant. Alors que ce dernier confiait qu'il avait enfin appris comment se guérir du mal causé par les implants de corail Vong, Darth Wyyrlok III profita de sa faiblesse pour l'achever ! D'une salve d'éclairs, il mit fin au règne de Darth Krayt. Ou du moins le croyait-il...

Grâce à sa fille Saarai, son méfait put demeurer un secret. Officiellement, Darth Krayt était en stase, mais dans un état si sérieux qu'il ne devait être dérangé par personne. Sans que personne n'y trouvât rien à redire, il put ce faisant endosser son rôle de Régent de l'Ordre Sith. Une prise de pouvoir en douceur, mais qui s'accompagna d'un changement de politique radical pour l'Empire Sith de Darth Krayt ! Le Chagrien projetait d'utiliser la Mission Impériale pour endoctriner la Galaxie tout entière avec les préceptes de la doctrine Sith. Des membres du Nouvel Ordre Sith furent également imposés dans les rangs Impériaux. Plus grave encore, Wyyrlok choqua toute la Galaxie, en autorisant l'Exécution du Protocole Final, sur Dac ! Ensuite, ce fut au tour de Da Soocha de subir de plein fouet la répression Sith - en représailles de l'aide apportée aux Mon Calamari. Une provocation qui fit passer l'Empire Criminel Hutt dans le camp des ennemis de l'Empire ! Enfin, parce qu'elle abritait les Vestiges de l'Alliance Galactique, Utapau elle aussi aurait fini empoisonnée, du moins sans l'intervention salvatrice de Cade Skywalker...

Wyyrlok tuant Darth Krayt Wyyrlok tuant Darth Krayt

IV) Mort de l'Usurpateur

En réalité, Darth Wyyrlok III n'avait pas tué Darth Krayt. Il l'apprit en même temps que les autres Sith, lorsque Darth Krayt révéla son retour à tous les Darksiders. Conscient que le Seigneur Noir chercherait à se venger dans les plus brefs délais, le Maître de la Tradition Sith usa de sa position pour faire passer le Seigneur Krayt pour un usurpateur, aux yeux du Nouvel Ordre Sith. Il dévoila au grand jour son rôle dans son assassinat, invoquant l'ancestrale Règle du Fort pour justifier sa conduite. Il décréta qu'en conséquence, le Seigneur Noir déchu devrait être éliminé. Un plaidoyer qui suffit à convaincre plusieurs Sith...

Mais la toute nouvelle soldatesque Sith fut chargée d'éliminer ces traîtres ! Darth Wyyrlok III et Darth Krayt s'affrontèrent dans la salle du trône du Temple de la Sith, sur Coruscant. Le Régent de l'Ordre Sith n'exprima aucun regret pour ses actes, qu'il justifiait par le Code Sith. Lui-même avait des ambitions, et il jugeait qu'il était temps de les assouvir. De toutes les manières, Krayt refusait de l'entendre... Wyyrlok, fort de son ancienne place de confident, connaissait bien les faiblesses du Maître Sith : la mort de son père, de son amour Xiaan Amersu, son humiliation sur Tatooine avec Obi-Wan Kenobi, etc... Puisant dans le pouvoir de la Magie Sith, il usa de ce savoir pour tourmenter le Seigneur Krayt. La victoire semblait être à sa portée. Mais, contre toute attente, le Seigneur de la Peur avait résisté aux Illusions de son ancien serviteur ! Peut-être s'y était-il préparé ? Et d'un geste vif, il enfonça les lames de ses Sabrelasers dans le torse du Chagrien ! A l'agonie, Wyyrlok s'agripa aux toges de Darth Stryfe, qui ne lui fut d'aucun secours. Comme tant d'autres, Stryfe avait choisi de se ranger du côté du vainqueur...

Le bilan politique de Darth Wyyrlok III était peu reluisant. Ses exactions avaient durci la résistance contre l'Empire Sith de Darth Krayt. Les gouvernements neutres, tels que celui du Consortium de Hapes, n'acceptaient plus que du bout des lèvres de maintenir leurs relations diplomatiques. Mais plus important que tout, Wyyrlok avait donné à la Galaxie une raison de craindre les Sith ! Ce climat serait favorable au déclenchement de la Guerre Totale, appelée de ses voeux par Darth Krayt...

Articles en rapport

Darth Krayt
Darth Krayt
Personnages
Sith
Sith
Organisations
Jen'ari
Jen'ari
Cultures
Chagrien
Chagrien
Espèces
Galaxie
Galaxie
Cultures