Revan

Darth Revan.

Héros de la République puis Seigneur Noir des Sith avant d'obtenir la rédemption, Revan façonna à lui seul plusieurs siècles de l'histoire galactique et laissa un héritage hors du commun. Afficher le sommaire

Les Sith ne doivent être dirigés que par un seul leader : l'incarnation même de la force et de la puissance du Côté Obscur. Si le leader s'avère faible, un autre doit s'élever pour prendre le manteau. La règle du fort ; le faible n'a d'autre choix que de servir. Telle est la voie qu'il se doit de prendre.
_Extraits de l'Holocron de Darth Revan

Successivement héros de la République et son plus grand ennemi, Revan fut l'une des personnalités les plus puissantes et les plus influentes de son époque, laissant derrière lui un important héritage parmi les rangs des Jedi mais aussi dans ceux des Sith.

Formation au sein de l'Ordre Jedi

Padawan de la Maître Jedi Kreia avant les Guerres Mandaloriennes, le jeune homme appelé Revan était déjà un être très puissant dans la Force. Au cours de son apprentissage, il avait fait la connaissance d'un jeune Jedi nommé Alek Squinquargesimus avec qui il s'était lié d'amitié : une relation qui perdura tout au long de leur formation commune. Outre Kreia, il fut également formé par divers membres du Conseil des Jedi de Dantooine, qui avaient foi en lui dont Zhar, Dorak, Vandar et Arren Kae.

Le mouvement Revanchiste

La formation de Revan au sein de l'Ordre Jedi aurait pu se passer dans les meilleures conditions si un peuple de guerriers nommé Mandaloriens ne s'était pas ruée sur la galaxie toute entière et sur l'espace Républicain. La République fut bientôt débordée face à cette armée extrêmement résistante, vigoureuse et entraînée, mais l'Ordre Jedi, pourtant garant de la paix et de la protection de la République, n'engagea aucune action diplomatique ni militaire ! Si certains Jedi se félicitaient de cette position neutre, plusieurs jeunes Jedi, quant à eux, n'acceptèrent pas l'immobilisme du Conseil des Jedi et décidèrent de porter secours eux-mêmes à la République, en bravant les interdictions du Conseil...

Revan et Alek, qui se faisait désormais connaître sous le nom de Malak, furent en quelque sorte les piliers de ce mouvement révolutionnaire. Revan prit la tête du mouvement Revanchiste qui regroupa de nombreux Jedi prêt à agir et à combattre pour défendre la République. Ils menèrent les jeunes Jedi au combat face aux troupes Mandaloriennes et aux côtés des soldats défendant la République contre l'ennemi. Revan prouva à cette occasion qu'il n'était pas seulement un des plus forts Jedi que pouvait compter l'Ordre, mais qu'il était aussi et surtout un redoutable tacticien. Il se vit rapidement confier la stratégie de guerre et de défense de la République et fit des choix durs mais réfléchis.

Revan affronte Mandalore l'Ultime sur Malachor V Revan affronte Mandalore l'Ultime sur Malachor V
Il choisit notamment de sacrifier des planètes indéfendables et inintéressantes pour la République plutôt que d'y envoyer des troupes vers une mort certaine. Les soldats, aussi nombreux soient-ils, respectèrent ce chef incontesté et furent prêts à le suivre n'importe où. Revan pouvait également compter sur des alliés Jedi particulièrement talentueux pour commander ses troupes, et notamment l'une d'entre elle nommée Meetra Surik, qui serait plus tard connue sous le nom d'Exilée Jedi.

Revan et Malak planifient la campagne contre les Mandaloriens Revan et Malak planifient la campagne contre les Mandaloriens
Revan et ses Revanchistes menèrent de nombreux combats sur la ligne de front. Une de leurs étape les conduisit jusque sur Cathar, où les Revanchistes virent sous forme de vision comment les Mandaloriens avaient exterminé avec cruauté la population civile. Revan fut particulièrement éprouvé par ce qu'il venait de voir et récupéra le masque de la seule guerrière Mandalorienne qui s'était publiquement opposée à cette exécution et y avait laissé la vie. Au milieu de ses Revanchistes, il posa le masque sur son visage et fit le serment de rendre justice aux victimes de cette barbarie. A partir de ce jour, ce visage de fer devint la représentation de sa volonté inébranlable de stopper les Mandaloriens.

Au cours de la campagne, Revan découvrit avec Malak l'Académie de Trayus sur Malachor V, un bâtiment datant de l'époque de l'Empire Sith, où ils découvrirent les enseignements des anciens Seigneurs Sith, qui commencèrent à les corrompre. Cependant, malgré le début de leur chute du Côté Obscur, Revan et Malak poursuivirent leur engagement visant à écraser l'invasion Mandalorienne.

Après des mois de conflits sanglants, l'ultime bataille des Guerres Mandaloriennes eut finalement lieu sur Malachor V. Revan y retrouva le chef des Mandaloriens, Mandalore l'Ultime, et le défit au cours du duel qui s'ensuivit. Juste avant de mourir, Mandalore révéla à Revan qu'un Sith l'avait manipulé et l'avait poussé à conduire cette guerre contre la République. Il lui indiqua finalement les coordonnées du monde glacé de Rekkiad où Revan pourrait vérifier la véracité de ses propos. Lorsque le leader Mandalorien succomba, Revan lui arracha son masque, symbole de pouvoir chez les guerriers Mandaloriens, et décida de le cacher pour contrecarrer l'émergence d'un éventuel futur leader.

Revan et son apprenti Malak, pendant la Guerre Civile des Jedi Revan et son apprenti Malak, pendant la Guerre Civile des Jedi

Après avoir regagné l'espace, et lorsque les restes de la flotte Mandalorienne atteignirent Malachor, Revan mit un terme à la guerre en ordonnant à Meetra Surik d'activer un générateur anti-gravifique pour détruire la flotte ennemie. Cette manoeuvre guerrière eut l'effet escompté mais eut également pour conséquence l'anéantissement complet de la planète et de nombreux vaisseaux de la République qui croisaient à proximité. Tout fut détruit et englouti par le gigantesque trou noir qui fut créé par les distorsions.

Face à une telle puissance et à la disparition de leur leader, les Mandaloriens capitulèrent immédiatement. Comme si subtiliser le masque de Mandalore ne suffisait pas à briser l'honneur des guerriers vaincus, Revan fit désarmer les Mandaloriens et leur confisqua leurs armures, en plus de les forcer à démanteler leurs terribles Droïdes de Guerre Basilisk.

Corruption dans les Régions Inconnues

Sur les braises encore fumantes de la guerre, le Conseil Jedi convoqua Revan, Malak et Surik afin qu'ils répondent de leur rébellion. Si Surik se présenta et subit la punition de l'Ordre, le duo Revan et Malak ne leur fit pas cet honneur. Encensés par les médias comme les héros de la République, les deux Jedi décidèrent de suivre l'indice révélé par Mandalore sur son lit de mort, et d'enquêter sur Rekkiad. A l'endroit indiqué, ils découvrirent le tombeau d'un ancien Seigneur Sith du nom de Dramath le Second, ainsi qu'un datacron révélant l'existence d'un Empire Sith inconnu de la République et des Jedi ainsi que les coordonnées d'une planète inconnue nommée Nathema. Les deux Jedi décidèrent de déposer le masque de Mandalore dans le tombeau, une cachette efficace, et de rallier les coordonnées obtenues. Lorsqu'ils arrivèrent à proximité de Nathema, ils furent choqués de découvrir une planète morte, où non seulement tous les êtres vivants mais aussi la Force elle-même avait été consumée. En enquêtant, Revan découvrit qu'il s'agissait des conséquences d'un puissant rituel d'immortalité réalisé par un Sith du nom de Vitiate, qui s'était depuis déclaré Empereur Sith.

Le duo suivit les traces du Côté Obscur jusqu'au monde de Dromund Kaas, siège de l'Empire Sith, dont le ciel était recouvert par des orages perpétuels. En se faisant passer pour des mercenaires, ils infiltrèrent la société Sith pendant des mois avec pour objectif d'accéder à l'Empereur et de l'éliminer. Après une préparation minutieuse et aidés d'une Garde Impériale nommée Yarri, Revan et Malak parvinrent à infiltrer la Citadelle Impériale de Kaas City. Cependant, leur opération tourna à l'échec lorsqu'ils découvrirent la trahison de Yarri, qui était soumise à la volonté incontrôlable du puissant Empereur Sith.

Revan portant pour la première fois son célèbre masque Revan portant pour la première fois son célèbre masque

Vitiate épargna les deux assassins mais utilisa sa volonté et son contrôle mental pour les pervertir. Il les renvoya dans l'espace républicain avec pour mission de trouver la Forge Stellaire, une relique antique Rakata, et de déchaîner son pouvoir destructeur sur la République et les Jedi. En envoyant ces éclaireurs totalement dévoués à sa cause, Vitiate espérait ainsi affaiblir la république en prévision d'une invasion à grande échelle par l'Empire Sith.

La Guerre Civile des Jedi

De retour dans l'espace républicain, les héros de la République se transformèrent alors en son pire ennemi. Se faisant désormais appeler Darth Revan et Darth Malak, ils purent compter sur le ralliement immédiat d'une bonne moitié de la flotte républicaine, dont les officiers et les soldats leur étaient restés fidèles pour leurs faits héroïques pendant les Guerres Mandaloriennes. De plus, de nombreux Jedi ex-Revanchistes quittèrent l'Ordre afin de marcher aux côtés des deux héros qui se proclamèrent Sith, ce qui provoqua un schisme sans précédent au sein de l'Ordre Jedi. Ces déserteurs furent rejoints par de nombreux Jedi qui ne se reconnaissaient plus dans les idéaux de l'Ordre et regrettaient la condamnation des deux héros de guerre par le Conseil Jedi.

L'Empire Sith de Revan

Darth Revan au sommet de sa puissance Darth Revan au sommet de sa puissance A la tête d'une véritable armée et consolidant son pouvoir en formant son propre Empire Sith, Darth Revan parvint peu à peu à se détacher de l'emprise de Vitiate, malgré la persistance de sa corruption obscure. Il se mit alors en quête de la Forge Stellaire pour son propre usage. Après avoir recherché des cartes stellaires antiques sur de nombreux mondes ayant appartenu à l'Empire Infini des Rakatas, Revan et Malak parvinrent au bout de plusieurs années à trianguler la position de la Forge autour de la planète Lehon. La découverte de la Forge Stellaire se révéla être pour Revan et Malak l'aboutissement de l'établissement de leur Empire. La relique était un fantastique artefact obscur capable de créer une quantité impressionnante de vaisseaux de guerre en très peu de temps. En associant ces nouveaux vaisseaux à ceux de l'armée de la République qui l'avaient suivi, Revan pouvait désormais constituer une gigantesque armada et anéantir la République et les Jedi.

Grâce au formidable talent de tacticien de Revan, l'Empire Sith de Revan remporta victoire sur victoire sur la République, ce qui obligea l'Ordre Jedi à redoubler de vigilance et à prendre part au conflit. Le salut de la République provint d'une jeune Jedi nommée Bastila Shan, dotée du rare pouvoir de la Méditation de Combat. Grâce à ce pouvoir spécial, la Jedi parvint à réduire la motivation et l'efficacité de la flotte Sith, sans cependant parvenir à atteindre les deux leaders Sith. Bastila, accompagnée d'un commando de Jedi, infiltra le vaisseau de Revan dans l'optique de le capturer. Lorsqu'ils arrivèrent sur le pont, ils engagèrent le combat avec le Seigneur Sith. C'est à ce moment que Malak vit une bonne opportunité pour éliminer son Maître Sith et prendre sa place en tant qu'unique Seigneur Noir. Il fit feu sur le pont du vaisseau amiral ce qui endommagea gravement le bâtiment et blessa grièvement Revan. Ce dernier, sur le point de mourir, fut sauvé de justesse par la jeune Bastila Shan qui créa un puissant lien de Force avec lui.

Revan et Malak affrontent l'Empereur Vitiate dans la Citadelle de Kaas City Revan et Malak affrontent l'Empereur Vitiate dans la Citadelle de Kaas City

Lavage de cerveau et rééducation Jedi

Revan, désormais entre les mains de l'Ordre Jedi, eut son esprit reprogrammé par les Maîtres du Conseil. Ils lui firent oublier tout ce qu'il savait, son identité, son passé, et surtout ses connaissances à propos de la Forge Stellaire et de son voyage dans les Régions Inconnues. On lui donna un nouveau nom et il fut intégré sur l'Endar Spire, en tant que soldat de la République, sous la bonne garde de Bastila Shan. Mais Malak rattrapa Bastila et Revan en orbite de Taris, et l'Endar Spire fut détruit. Heureusement Revan, Bastila et Carth Onasi, un autre soldat de la République, parvinrent à fuir le vaisseau avant sa destruction à bord de capsules de sauvetage. Le groupe fut cependant séparé lors du crash sur Taris et la planète se révéla être placée sous le blocus des Sith le temps que Malak retrouve les fugitifs. Revan ne tarda pas à retrouver Carth Onasi et à s'allier à lui pour retrouver Bastila et tout faire pour qu'elle ne tombe pas aux mains des Sith.

Un gang malfaisant des bas-fonds de Taris, les Vulkars Noirs, avaient réussi à capturer Bastila lorsque cette dernière avait atterri dans sa capsule de sauvetage. Revan dut faire une course de fonceurs pour délivrer la jeune Jedi. Il remporta la victoire et libéra ainsi Bastila, qui accepta à contrecoeur de devoir sa vie à un ancien Sith. Mais en orbite, Malak avait décidé que la poursuite contre Shan durait depuis trop longtemps et ordonna le bombardement orbital de Taris. Pour s'échapper, Revan et son groupe, composé de Carth, Bastila, un Mandalorien du nom de Canderous Ordo, la jeune Twi'lek Mission Vao et Zaalbar son Wookiee de compagnie, subtilisèrent l'Ebon Hawk, le vaisseau personnel de Davik Kang, le Seigneur du Crime sur Taris. Le groupe échappa de peu au bombardement orbital qui détruisit la quasi totalité de la planète.

Revan et ses compagnons se rendirent immédiatement sur Dantooine pour trouver refuge dans l'Enclave Jedi de la planète. C'est ainsi que Bastila réussit à convaincre le Conseil des Jedi de l'Enclave que Revan avait changé en bien, qu'il avait définitivement renié son passé et qu'il pouvait désormais réapprendre les voies de la Force. Il accomplit l'entraînement de base sous la direction des Maîtres du Conseil de Dantooine et fut ensuite envoyé en première mission dans une vieille structure de pierre où il découvrit avec Bastila la première partie de la Carte Stellaire. Cette ancienne relique de l'Empire Infini des Rakatas menait directement à la Forge si Revan et ses compagnons réussissaient à retrouver et à rassembler tous les morceaux. Ils se rendirent alors sur Tatooine, Kashyyyk, Manaan et Korriban (on ignore l'ordre dans lequel ces planètes ont été visitées) dans le but de reconstruire la carte complète. Les cartes assemblées donnèrent l'emplacement de la Forge, en orbite de Lehon, autrefois connue sous le nom de Rakata Prime.

Au cours de ce périple, les compagnons de Revan avaient marché sur les traces du défunt Seigneur Noir de la Sith qu'il avait été autrefois. Sur chaque planète, les aventures qu'ils avaient vécu avaient fait apparaître Revan comme le chef du groupe, un leader charismatique qui avait une influence grandissante sur chaque personne. Lorsque Revan et se compagnons se rendirent à la Forge Stellaire pour la détruire, les pouvoirs de Revan avaient eux aussi grandi et il était à nouveau parvenu à sa puissance d'antan.

A la poursuite de Darth Malak

Avant d'atteindre la Forge, le groupe de Revan fut cependant capturé sur le Leviathan, le vaisseau amiral de Malak. Alors qu'ils s'échappaient vers l'Ebon Hawk, Revan combattit Malak, mais ce dernier prit en otage Bastila afin de la convertir au Côté Obscur. Revan fut forcé de laisser Bastila se faire capturer pour pouvoir s'échapper et rejoindre la surface de Rakata Prime. Bastila subit par la suite la torture morale de Malak et sombra du Côté Obscur de la Force. Elle devint l'apprentie du Seigneur Noir de la Sith Darth Malak, puisque son ancien Apprenti Sith, Darth Bandon, avait été tué par Revan lorsque ce dernier recherchait les Cartes Stellaires.

Sur Rakata Prime, au sommet du Temple de Rakata, Bastila demanda à Revan de la rejoindre pour réclamer son héritage : le titre de Seigneur Noir de la Sith, usurpé par Darth Malak. Dès lors, le choix de la galaxie était entre les mains de Revan. Lui et ses compagnons pourchassèrent ensuite Bastila à bord de l'Ebon Hawk jusqu'à la Forge Stellaire, là où une flotte de la République sortit de l'hyperespace afin de combattre la flotte Sith qui les attendait.

Le Seigneur Noir, trahi par son apprenti, est défait par Bastila Shan Le Seigneur Noir, trahi par son apprenti, est défait par Bastila Shan Dans la Forge Stellaire, Revan affronta Bastila une nouvelle fois et l'emporta en la détournant du Côté Obscur, en lui rappelant l'amour qu'il avait pour elle depuis Taris, et le lien si fort qui les unissait. Peu après, Revan fut de nouveau confronté à son ancien ami et apprenti, Malak, pendant que Bastila Shan utilisait la Méditation de Combat pour mener la flotte de la République contre les Sith. Malak aspirait la Force des survivants du bombardement orbital de l'Enclave de Dantooine pour survivre aux attaques de Revan. Mais il en fallait plus pour tuer son ancien Maître ! Revan l'emporta finalement en duel contre Malak, et la Forge Stellaire fut détruite par la flotte de la République.

Temps de paix

Avec la défaite de Malak, les vestiges de l'Empire Sith ne tardèrent pas à s'effondrer et les compagnons d'équipage de Revan retournèrent à leurs vies respectives. Revan et Bastila, désormais unis par un puissant lien affectif, émirent l'intention de se marier sur Coruscant. Le Conseil Jedi, qui espérait le retour des deux prodiges dans le droit chemin refusa catégoriquement une telle union et montra toute sa désapprobation lorsque Revan leur proposa de transmettre aux autres Jedi les connaissances sur la Force qu'il avait pu acquérir au cours de son périple. Le Conseil des Jedi pensa même exclure Revan et Bastila mais se ravisa en raison de leur extrême popularité auprès de l'opinion publique. Les Maîtres du Conseil finirent par accepter leur union, en les nommant même Maîtres Jedi, mais en faisant promettre à Revan de ne pas tenter d'enseigner son savoir aux autres Jedi. Bastila fut révoltée par l'attitude du Conseil mais Revan la dissuada de partir en croisade contre eux, préférant profiter ensemble de leurs moments de paix.

Pendant environ deux ans, Revan vécut avec Bastila dans un appartement sur Coruscant, entretenant très peu de liens avec l'Ordre. Cependant, en -3954 av BY, ses nuits devinrent de plus en plus perturbées par des cauchemars récurrents. Revan voyait en permanence un monde inconnu perdu dans une puissante tempête d'orages, accompagné d'une ombre obscure gigantesque. Suspectant des liens avec son passé et son amnésie, Revan se rendit au Temple Jedi pour tenter de retrouver la trace de Meetra Surik, mais ses efforts furent vains et il fut même éconduit par la Maître Jedi Atris qui le considérait comme responsable de l'exil de Surik prononcé par le Conseil Jedi à l'issue des Guerres Mandaloriennes. Revan se rabattit alors sur l'aide de Canderous Ordo, dans l'espoir que celui-ci lui ne puisse lui indiquer un lien nouveau entre ses cauchemars, Malak et les guerres Mandaloriennes. Ordo n'avait cependant rien de tel à lui proposer. En revanche, il lui révéla que les Mandaloriens menaient une importante campagne de recherche du Masque de Mandalore sur Rekkiad. A l'évocation de Rekkiad, Revan eut un flash qui le persuada que ses cauchemars étaient un avertissement de la Force. Il décida de repartir sur les traces de son passé pour empêcher la menace obscure dont il rêvait chaque nuit de s'en prendre à la République.

Sur les traces du passé

Malgré l'insistance de Bastila à être du voyage, il refusa qu'elle se joigne à lui, en grande partie puisqu'elle portait leur enfant. C'est donc accompagné de T3-M4 et de Canderous que Revan embarqua sur l'Ebon Hawk à destination de Rekkiad. Sur place, Canderous retrouva la trace de sa femme, Veela Ordo, qui dirigeait les recherches du Clan Ordo visant à retrouver le masque. Revan se présenta bien sûr sous une fausse identité afin d'être accepté comme compagnon de voyage de Canderous. Grâce à ses flash de mémoire, Revan parvint à guider les recherches jusqu'au tombeau de Dramath le Second où il avait laissé le masque lors de son précédent passage avec Malak des décennies plus tôt. Cependant une fois en possession du masque, Veela avoua avoir reconnu Revan depuis le début et obligea Canderous à le trahir ou à mourir. Le vieux Mandalorien demeura malgré tout loyal à son compagnon d'arme et fut forcé de riposter et de tuer sa femme. Désormais en possession du masque, Ordo décida d'oeuvrer à la reconstruction de l'honneur de son clan tandis que Revan redécouvrit pour la seconde fois les coordonnées de Nathema dans le datacron de Dramath.

Dans les griffes de l'Empire Sith

A bord de l'Ebon Hawk et uniquement accompagné de T3-M4, Revan rallia Nathema où son vaisseau fut abattu par deux Sith, Darth Nyriss et le Seigneur Scourge. Nyriss, qui était membre du Conseil Noir, reconnut immédiatement Revan à la suite de son précédent passage sur Dromund Kaas et décida de l'emprisonner dans sa citadelle. La Sombre Dame espérait comprendre comment Revan avait survécu à son affrontement contre l'Empereur et en tirer les enseignements pour sa propre conspiration contre le trône.

Il s'agissait pour Revan du début de trois longues années de captivité où il fut maintenu sous l'effet de drogues de manière quasi permanente. Lorsque Nyriss comprit qu'elle ne pourrait rien tirer du Maître Jedi, elle s'en délaissa, laissant à Scourge le champ libre pour tenter d'en apprendre plus sur le pouvoir de Revan. Au fil du temps, une relation de respect mutuel se développa entre Revan et son geôlier. Si le Sith se méfiait des paroles de Revan, ce dernier parvenait tout de même à exploiter les rares instants de lucidité dont il disposait entre les injections de drogue pour en apprendre plus sur Scourge, Nyriss et l'Empire Sith. Lors des premiers mois, Revan espérait voir arriver des secours mais il comprit finalement qu'il était seul dans cet enfer. Aussi c'est avec surprise qu'en -3 950 av. BY, il vit son ancienne camarade Meetra Surik venir le libérer de ses fers et lui remettre son ancien masque confié par Bastila. Surik s'était en effet alliée à Scourge dans une conspiration contre l'Empereur Sith. Le Seigneur Sith, persuadé que l'Empereur amenait l'Empire Sith vers sa destruction avec son intention d'envahir la République, était déterminé à tout faire pour l'en empêcher. Pour l'heure cependant, cette évasion s'était faite au prix de la trahison de Scourge envers Nyriss et lorsque celle-ci arriva comme une furie dans les cachots, elle déchaîna toute sa colère sur son ancien homme de confiance. Malgré l'aide de Surik,Nyriss domina clairement ses opposants, mais alors qu'elle allait les achever, Revan sortit de sa cellule masque sur le visage. La Sombre Dame tenta d'engloutir le Maître Jedi dans une tempête d'éclairs mais c'était sous estimer la puissance de Revan. Ce dernier renvoya à Nyriss sa propre attaque qui, prise au dépourvu, la transforma instantanément en un tas de cendres fumantes.

Confrontation avec l'Empereur

Par la suite, le trio s'échappa rapidement de la citadelle de feu Nyriss pour rejoindre une grotte qui servait de repère à Scourge sur Dromund Kaas. Revan profita de ces quelques instants de calme pour savourer ses retrouvailles avec Meetra mais il fut bientôt accaparé par une toute autre rencontre. Dans ses bagages, Surik avait non seulement ramené le masque de Revan mais aussi un message de Bastila, enregistré dans la mémoire de T3-M4. L'holo-enregistrement lui montra pour la première fois l'image de son fils, Vaner Shan, qui était né sur Coruscant pendant ses années de captivité. Le Maître Jedi se repassa le message en boucle et en boucle, comme pour essayer de vivre tous les moments pour lesquels il n'avait pas été présent...

Revan élimine son ancien ami et apprenti Darth Malak Revan élimine son ancien ami et apprenti Darth Malak

Cette pause familiale fut cependant écourtée par Scourge, qui rappela à Revan le but de leur alliance. Il était important de frapper l'Empereur Sith pendant qu'il était vulnérable. Scourge disposait pour l'instant d'un passe-droit à la Citadelle Impériale pour avoir directement révélé à l'Empereur la conspiration de son Conseil Noir contre le lui, mais cette reconnaissance était temporaire.

Tous trois agirent donc rapidement en se rendant sans tarder à la Citadelle Impériale de Kaas City. Grâce à Scourge, le groupe parvint à leurrer la Garde Impériale et à traverser la citadelle jusqu'à atteindre la salle du trône. Cependant, cette dernière était gardée par l'élite de la garde et par la garde Yarri. Alors qu'elle autorisait Scourge à pénétrer dans la salle, elle reconnut les traits de Revan et fit immédiatement sonner l'alerte. Ne bénéficiant plus de l'effet de surprise, le commando se sépara. Revan et T3-M4 pénétrèrent dans la salle pour confronter l'Empereur, tandis que Scourge et Surik s'occupaient de la garde. A l'intérieur, Revan affronta et élimina plusieurs membres de la garde avant de se rendre compte que l'Empereur n'avait pas bougé de son trône. Le souverain de l'Empire ne se leva que lorsque Revan se jeta sur lui pour l'affronter.

Loin des siens sur Dromund Kaas, Revan découvre pour la première fois le visage de son fils, Vaner Shan Loin des siens sur Dromund Kaas, Revan découvre pour la première fois le visage de son fils, Vaner Shan

Le Maître Jedi fut accueilli par une vague de Force qui le repoussa à bonne distance. Revan sentit ensuite l'Empereur Sith tenter de prendre le contrôle de son esprit comme lors de leur première confrontation, mais cette fois ci le Jedi savait comment s'en protéger. Il utilisa à la fois le côté lumineux et le côté obscur de la Force pour projeter une vague de force sur son adversaire qui fut pris par surprise. Repoussé en arrière, la contre-attaque du Sith ne se fit pas attendre, et plusieurs salves d'Eclairs de Force fusèrent sur le Maître Jedi. Ce dernier parvint à s'en protéger avec son Sabre-laser, puis à les esquiver et même à renvoyer la dernière à son envoyeur. Mais cette charge inattendue déclencha la colère de l'Empereur, qui puisa dans toute la puissance du Côté Obscur pour projeter une nouvelle tempête d'éclairs beaucoup plus puissante. Revan fut littéralement submergé par le pouvoir gigantesque du Sith, et tomba au sol sans défense. L'énergie déchaînée par les éclairs était telle que son masque lui brûla le visage et lui marqua la peau de manière définitive. C'est à cet instant que T3-M4 fit diversion en utilisant son lance-flamme contre l'Empereur, laissant quelques instants à Revan pour tenter de soigner ses blessures avec la Force. Malheureusement, le fidèle compagnon mécanique de Revan fut pulvérisé d'un geste par le Sith, avant que ce dernier ne se saisisse du sabre de Revan qui était à terre pour l'achever. Cette ultime attaque fut cependant parée par Meetra Surik, qui venait de rejoindre l'affrontement avec Scourge, après avoir éliminé Yarri et ses gardes. Revan put alors se relever et tous trois firent face au tout puissant Empereur. C'est à ce moment que Scourge eut une vision dans la Force, qui lui montrait la future mort de l'Empereur, mais de la main d'un autre Jedi que Revan et Surik. Il comprit alors que cet affrontement imminent était voué à l'échec et planta sa lame dans le dos de Meetra, la tuant sur le coup. Revan, sous le coup de la surprise et de l'horreur, fut immédiatement assommé par l'Empereur. Le souverain demanda à Scourge d'éliminer Revan mais alors que le Seigneur Sith allait s'exécuter, il l'en empêcha, convaincu de sa loyauté. Pour son geste, Scourge fut nommé Furie de l'Empereur, le premier à porter ce titre, et l'Empereur lui fit passer le rite de l'immortalité.

Siècles de captivité

Par la suite, l'Empereur fit emprisonner Revan dans une prison spéciale isolée au fin fond de la Nébuleuse Maelström. Revan était vivant mais maintenu dans un état transitoire où seul son esprit était alerte. Depuis Dromund Kaas et à travers la Force, l'Empereur s'employa à aspirer la force vitale du Jedi pour prolonger sa vie. Parallèlement, il sondait en permanence son esprit dans l'espoir de trouver des informations qui faciliterait ses plans d'invasion de la République. Malgré la situation, Revan demeurait bien conscient et mit tout en oeuvre pour repousser les assauts mentaux de l'Empereur Sith. Il pouvait de plus compter sur le soutien de l'Esprit Jedi de Meetra, qui avait décidé de rester à ses côtés pendant cette épreuve plutôt que de ne faire plus qu'un avec la Force. Grâce à elle, il trouva même la Force de manipuler subtilement les plans de l'Empereur, en lui faisant repousser ses plans d'invasion. Il espérait ainsi offrir à la République le plus de temps possible pour se préparer à un affrontement contre un ennemi dont elle ne connaissait pas encore l'existence.

La bataille d'esprit entre Revan et l'Empereur dura pendant près de trois siècle, jusqu'à ce que l'Empire Sith ne déclenche son invasion et ne provoque la Grande Guerre Galactique en -3681 av. BY. Trois décennies après le début des affrontements, Revan parvint à manipuler l'esprit de l'Empereur afin qu'il décide de proposer une fin des affrontements, qui allait mener à la signature du Traité de Coruscant en -3653 av. BY, qui allait rapidement mener à la Guerre Froide.

Retour en guerre

Après onze années d'escarmouches, la Guerre Galactique éclata de nouveau entre les deux puissances. C'est au cours de ce nouvel excès de violence que l'esprit de Surik contacta le Maître Jedi Oteg afin de le prévenir de la situation de Revan. Après des siècles de captivité et de combat contre l'Empereur, Revan était proche de l'épuisement. Oteg assembla immédiatement une équipe d'intervention qui se rendit sur Taral V pour y trouver la route spatiale à emprunter pour rejoindre la Prison Maelström. L'équipe parvint au final à rejoindre la chambre de stase de Revan et à le libérer du joug de l'Empereur Sith. Mais une fois libre, Revan découvrit qu'il avait perdu le lien psychique qui lui permettait de manipuler le souverain. Après avoir été informé de la rupture du Traité de Coruscant, Revan décida de se battre aux côtés de la République.

Il se rendit auprès du Conseil Jedi sur Tython afin de lui transmettre toutes les informations qu'il avait pu acquérir pendant son expédition en territoire Sith. Mais l'obsession de son combat contre l'Empereur ne parvenait pas à le quitter. Le Maître Jedi décida donc de se mettre en quête d'une ancienne usine Rakata, appelée la Fonderie, qui était capable de produire à la chaine des droïdes de guerre sous le même modèle que la Forge Stellaire. Revan put compter sur son fidèle HK-47 pour superviser la création de l'armée qu'il souhaitait déverser sur l'Empire Sith. Malheureusement, l'Empire eut vent de la construction de cette armée droïde et dépêcha une équipe d'élimination dans la Fonderie. Malgré les tentatives de Revan de raisonner les assaillants et de leur ouvrir les yeux sur la véritable nature de leur Empereur, ces derniers refusèrent d'entendre raison et décidèrent de mener à bien leur mission. Le combat qui se déroula entre Revan et les agents de l'Empire fut spectaculaire mais malgré toute sa puissance, le Maître Jedi fut finalement vaincu. Cependant, alors que les assassins allaient lui porter le coup fatal, Revan disparut dans un flash lumineux pour ne jamais plus réapparaitre. Au retour de l'équipe impériale, Revan fut considéré comme mort, bien qu'il était impossible d'affirmer avec certitude que le Jedi avait bel et bien péri.

Héritage et influence sur l'avenir de la Galaxie

A la hauteur de ses réalisations de son vivant, l'héritage laissé par Revan à la Galaxie fut considérable, à la fois pour le camp des Jedi et pour celui des Sith.

Parmi les Sith, et malgré sa défaite face à l'Empereur Sith, Revan fut longtemps considéré comme un modèle pour une partie de l'Empire Sith. Bien que ces fidèles, qui se faisaient appeler les Révanites, se regroupaient de manière clandestine pour éviter d'attirer l'attention du Conseil Noir et de l'Empereur, ils demeuraient bien présents parmi les rangs des Sith et notamment sur Dromund Kaas. Le nom de Darth Revan marqua également les esprits bien longtemps après la disparition de l'Empire Sith. Au sommet de sa puissance obscure aux côtés de Darth Malak, Revan avait en effet créé un Holocron dans lequel il y avait inscrit toute sa philosophie du Côté Obscur et tous les pouvoirs et techniques qu'il avait appris ou qu'il avait lui même conçu. L'Holocron de Darth Revan demeura des milliers d'années dans un temple Rakata sur Lehon avant d'être découvert par Darth Bane, plus de deux millénaires après la disparition de son concepteur. Ce dernier écouta les enseignements de Revan et il s'en servit comme d'une base pour élaborer sa célèbre Règle des Deux. Ainsi l'influence et l'héritage de Revan perdurèrent dans les rangs de l'obscurité jusqu'à l'époque de Palpatine.

En revanche, parmi les Jedi, Revan avait surtout laissé un héritage familial. Si son fils Vaner Shan ne fut jamais un Jedi ni un adepte de la Force, préférant les sphères politiques, sa descendante Satele Shan eut une carrière absolument exceptionnelle dans l'Ordre Jedi pendant la Guerre Froide et la Guerre Galactique. Elle fut celle qui permit à la République et à l'Ordre Jedi de remporter ses plus grandes victoires face à l'Empire Sith. Nommée Grand Maître de l'Ordre Jedi - un titre rarissime - pour ses faits d'arme et pour la redécouverte de la planète oubliée de Tython, Satele fut considérée comme la Jedi la plus talentueuse de sa génération, comme son aïeul l'avait un jour été...

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Empire Sith
Empire Sith
Organisations
Scourge
Scourge
Personnages