Dark Acolytes

Disciples du Côté Obscur, Armée Sith de Dooku.

Les Dark Acolytes étaient des Jedi Noirs, recrutés par le Comte Dooku, ayant affronté l'Ordre Jedi aux côtés de la Confédération des Systèmes Indépendants, lors de la Guerre des Clones. Afficher le sommaire

I - L'Ambition d'un Apprenti Sith

Les rescapés de l'Ordre Jedi deviendraient l'Armée Sith.
_pensées de Dooku sur l'avenir, à bord de l'Invisible Hand

Tel était le projet de Darth Tyranus pour l'après-Guerre des Clones : un brouillon d'idée d'extension de l'Ordre des Sith, semblable en certains aspects à ce que serait l'Ordre Secret permis par la Théocratie des Deux.
En tant qu'un des Vingt Egarés, le Comte Dooku était partisan d'une autre vision de l'Ordre Jedi. Idéaliste, il voulait des Jedi qui ne servent pas une République Galactique corrompue, mais qui soient plutôt la milice d'un juste Empire Galactique ; il voulait ses Jedi, tout comme Palpatine créerait plus tard les siens : ses "Jedi Noirs".
En fait, c'était un peu un retour à la vieille Règle du Fort. L'Armée Sith imaginée par Dooku était destinée à réellement apporter la paix à une Galaxie à qui celle-ci faisait cruellement défaut depuis bien trop longtemps. Le temps des négociations et des compromis était à laisser derrière soi ; le Seigneur Sith désirait faire place nette, afin de bâtir une véritable autorité. Il voyait déjà Anakin Skywalker, le protégé de son Maître Sith, comme un parfait Général d'un nouvel ordre de guerriers sensibles à la Force.
Par ailleurs, tous les êtres sensibles à la Force de la Galaxie étaient appelés à rejoindre l'Armée Sith, d'après Dooku ; cela ne concernait pas que la poignée de Jedi qui accepterait d'embrasser le Côté Obscur plutôt que d'être tuée. Dooku les voulait tous à ses côtés : ceux de Hapes, les Korunnai de Haruun Kal, les Kiffar de Kiffu, les Sorcières de Dathomir - et sans doute parmi elles les Soeurs de la Nuit en particulier -, etc...
Toutefois, les rêveries de Dooku n'aboutirent jamais comme il l'aurait souhaité : il mourut avant d'en avoir eu l'opportunité, lors de la Bataille de Coruscant...

II - La Guerre des Clones : Jedi contre Jedi Noirs, les Prémisses du Projet

Le Comte Dooku n'était pas non plus un idiot : il n'avait pas attendu la fin de la guerre pour timidement amorcer son « armée » ! Il faut dire qu'après tout, la trahison était la Voie des Sith ; l'Apprenti Sith de Darth Sidious le savait pertinemment. En outre, n'était-ce pas une tradition Sith largement appréciée par ses prédécesseurs que de se servir des Jedi Noirs en temps de conflit ?
Cela dit, la Règle des Deux était encore en vigueur à l'époque. Qu'à cela ne tienne, il suffisait de l'assouplir... Ainsi naquirent les Dark Acolytes, lesquels devinrent des lieutenants de Dooku, et l'assistèrent dans la gérance des armées et des opérations de la Confédération des Systèmes Indépendants. Dooku n'avait pas pu avoir son propre Apprenti Sith, mais il avait quand même réussi à s'entourer de nombreux Disciples du Côté Obscur....
Le plus incongru était sans doute le diabolique Général Grievous, chef droïde des armées Séparatistes. Mais bien que le Cyborg fût effectivement initié aux Arts Jedi par le successeur de Darth Maul, ses compétences se limitèrent au maniement du Sabrelaser ; en effet, le sang de Sifo-Dyas avec lequel on l'avait transfusé ne lui avait pas permis de développer de talents dans la Force, ce qu'il considérait lui-même comme un échec personnel. Grievous avait certes gagné les faveurs du Comte - il aurait obtenu, dit-on, une collection d'antiques Sabrelasers Sith ( l'arme de Darth Zannah que récupèrerait plus tard NK-Necrosis faisait-elle partie du lot ? ) -, mais il restait malgré tout un vulgaire pion, que les Sith destinaient à être sacrifié. Asajj Ventress elle-même, bien qu'elle ait été vaincue par Grievous en compagnie de Durge, n'hésitait pas à traiter le Général avec dédain. Les véritables Dark Acolytes étaient évidemment des Jedi Sombres.

L'Adepte du Côté Obscur Ventress était d'ailleurs la plus célèbre des Dark Acolytes. Dooku la recruta lors d'une Mission sur Rattatak ; son potentiel n'avait pas attiré l'attention des Jedi, et le mentor qu'elle s'était trouvée - Ky Narec - avait rendu l'âme... Après avoir brillé dans l'arène de son monde, Asajj affronta Tyranus, sous les yeux de l'hologramme de Darth Sidious ; elle reçut en guise de récompense les armes de feu Komari Vosa - laquelle avait fait avant sa mort l'objet d'une « expérience » menée par le Comte ; une expérience qui avait malheureusement échoué : Dooku avait en effet fini par comprendre que son ancienne apprentie, à présent leader du culte du Bando Gora, était devenue beaucoup trop incontrôlable, ce qui l'avait fait renoncer à la prendre comme alliée ... L'Aspirante Sith deviendrait l'ennemie « Sith » déclarée des Jedi au cours de la Guerre des Clones.
Beaucoup d'autres Dark Acolytes firent entendre parler d'eux, lorsque se profila la Menace des Droïdes de Cortosis. Parmi eux, l'on trouvait les frères Karoc et Vinoc, ainsi que Trenox et Saato ; Saato qui fut par ailleurs assistée par Aurra Sing - Dooku recourait souvent aux Chasseurs de Primes - ! Un curieux Double de Darth Tyranus fit à la même époque une brève apparition...
Mais ce n'étaient pas les seuls Dark Acolytes, évidemment. Si certains d'entre eux demeureront - probablement toujours - d'illustres inconnus, il y en eut malgré tout quelques-uns dont les noms nous sont parvenus, tels Artel Darc, ou encore Sev'rance Tann - une Chiss. La rumeur courait que Sha'ala Doneeta faisait aussi partie de ce regroupement de Jedi Sombres... En outre, détail particulièrement intéressant : notons que ce fut un Dark Acolyte - Nikkos Tyris - qui fonda l'Ordre des Jensaarai...

J'ai appris que certains Jedi partagent notre point de vue -- ils seraient prêts à rompre avec le Conseil de Coruscant.
_Dooku au Commandant Ventress

Suivant l'exemple de Darth Ruin - le déclencheur du Quatrième Grand Schisme -, Dooku comptait principalement sur un schisme parmi les Jedi pour renforcer les rangs de ses Dark Acolytes. Quoiqu'il ne le gagnât jamais à sa cause, Obi-Wan Kenobi demeurait sa cible privilégiée.
Dooku sut garder son identité Sith secrète suffisamment longtemps pour attirer des Jedi jusqu'à lui. Mais il lui fallait un second digne de ce nom, à même de l'aider à provoquer un nouveau Grand Schisme. Ce fut Sora Bulq, qu'il gagna à sa cause lors d'une Mission sur Bakura - Tholme avait pour sa part refusé de se joindre à lui... Grâce à son excellente réputation, le Weequay réunit autour de lui les factions de Jedi dissidents - c'est-à-dire ceux qui n'avaient pas apprécié le déclenchement de la guerre, et la nomination des Jedi en tant que Généraux de la Grande Armée de la République. Mace Windu organisa alors une réunion avec Sora et ces Jedi - parmi lesquels figuraient K'Kruhk, Jeisel, Mira et Rhad Tarn. Ce fut une aubaine pour Dooku : celui-ci envoya Ventress sur place, pour prêter main forte à Sora Bulq et tuer les leaders des Jedi dissidents ; le plan consistait à incriminer Windu de ces morts, mais il ne fonctionna pas comme prévu : au terme de la Mission sur Ruul, la nouvelle allégeance de Sora Bulq avait été révélée aux Jedi, et le schisme tant attendu ne s'était pas produit.
Dooku ne désespéra pas pour autant ; il s'amusa, entre autres, à semer le trouble dans l'esprit des Jedi, en en épargnant certains comme Jeisel, Tsui Choi et Kai Justiss - espérant que cette clémence lui amènerait quelques transfuges. Il y eut effectivement des Jedi pour le rejoindre - et ce pour diverses raisons -, tels Kadrian Sey, Tol Skorr et Quinlan Vos ( originellement chargé d'espionner le Comte par le Conseil des Jedi ). Dooku prenait plaisir à monter ses disciples les uns contre les autres, encourageant la compétition entre ses Dark Acolytes. De diverses manières, il perdit néanmoins progressivement sa garde personnelle, et notamment lors du Siège de Saleucami.

Le Comte Dooku, accompagné de quelques uns de ses Dark Acolytes Le Comte Dooku, accompagné de quelques uns de ses Dark Acolytes

III - Nature et Compétences

Les Dark Acolytes étaient-ils des Acolytes de la Sith ? On pourrait sans doute le croire, tant la limite entre eux et les Sith pouvait parfois s'avérer floue... Dooku ne se privait pas de participer à des sessions d'entraînement avec ses disciples. Il offrit à Quinlan Vos la pierre qui avait alimenté autrefois le Sabrelaser de Darth Andeddu. Il offrit également un Holocron Sith à au moins l'un de ses Jedi Sombres, à savoir Nikkos Tyris.
Ventress, quant à elle, maîtrisait certaines techniques de méditation Sith - dont elle fit usage suite à la Bataille de Boz Pity. Elle n'était pas « officiellement » une apprentie Sith, certes, mais d'aucuns affirmèrent que les conséquences en auraient été fort fâcheuses, pour elle et pour Dooku, si Palpatine en était venu à apprendre la nature de son entraînement... L'Adepte du Côté Obscur aspirait d'ailleurs réellement à acquérir une position prestigieuse au sein de la Sith :

Ta chute sera mon ascension dans l'Ordre des Sith.
_Asajj Ventress à Anakin Skywalker

Sidious considérait de son côté que Ventress n'était ni plus ni moins qu'un pion parmi tant d'autres. Tout porte à croire qu'il pensait de même pour tous les autres Dark Acolytes. Ces Disciples du Côté Obscur n'étaient en fin de compte que de vulgaires outils entre les mains des Sith.
Obi-Wan Kenobi soutenait - toujours en s'appuyant sur le cas d'Asajj Ventress -, que contrairement aux Sith, les Dark Acolytes n'étaient pas le mal à l'état pur : ils n'étaient que des esclaves du Côté Obscur. Il écrivit un livre à ce sujet, qui fut retrouvé des années plus tard dans ses affaires - par Luke Skywalker -, et transmis à Tionne Solusar :

J'ai déjà rédigé des instructions sur la manière de construire un Sabrelaser. A présent, je me retrouve dans l'obligation d'écrire quelque chose sur les ennemis qui en utilisent.
_Obi-Wan Kenobi

Articles en rapport

Sora Bulq
Sora Bulq
Personnages
Force
Force
Cultures
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Dark Acolytes
Dark Acolytes
Organisations