In the Temple of the Sith!

In a reckless bid to right one of his many past wrongs, Cade Skywalker has become a prisoner of the Sith. It's a banner day for Emperor Darth Krayt, who hopes that Skywalker's abilities will complete Krayt's longtime quest to restore his own power.

But the other Sith are less certain of their Master's motives. And there are others within the Empire who would rather see Cade dead than a pawn of the Emperor.

And Cade himself is none too happy about his situation. But what can he do? He turned his back on every friend who might come to his aid. He's made bad choices, and now he has to live--or die--with them!

This issue reveals the identity of Darth Krayt!

Couverture et extraits

Critique de leeto

A'Sharad Hett est Darth Krayt. Voilà, comme ça s'est dit et vous pouvez m'envoyer les lettres vindicatives si vous n'aviez pas lu le résumé pour ne pas savoir. Parce que soyons honnêtes, c'est la seule chose qui peut compter dans ce numéro. Non... qui compte tout court. Que cette révélation nous plaise ou non, c'en est une. Et oui je l'avoue tout de suite, en achetant ce comic il y avait aussi les derniers numéros de Rebellion et Dark Times, et oui j'ai immédiatement ouvert le Legacy, à peine avais-je mis un pied hors de la boutique, pour voir qui était Darth Krayt. D'accord, ils ont su nous tenir en haleine. Oui, c'est une réussite de leur part. MAIS (vous l'attendiez autant que je le mette en gros) avoir choisi A'Sharad Hett parmi tous, c'est... nul je ne vois pas d'autre mot.

Avant de m'expliquer, attardons-nous un peu sur ce numéro. Cade est torturé et parvient grâce à la Force et au Côté Obscur (à ce propos pour ceux qui ont lu le numéro, depuis quand la Force est-elle du Côté Obscur ? N'y a-t-il pas eu un concept appelé la Force Unifiée qui définit bien que les Force est neutre ? Et en quoi se sauver de la torture constitue un quelconque Côté Obscur ?) à se guérir à l'infini. On comprend immédiatement le plan de Krayt (c'est plus rapide à écrire que l'autre nom) : il veut que Cade le soigne. Et comme test ultime, Krayt inflige sa maladie à Deliah et Syn que Cade est obligé de soigner devant ses yeux. Voilà l'histoire qui amène Krayt à avouer son identité et son histoire (dans le prochain numéro) à Cade pour le convaincre de rejoindre les Sith, tout au moins de les haïr. D'ailleurs ça ne vous rappelle rien : l'empereur Sith tente d'amener au Côté Obscur le seul descendant connu Skywalker pour ses extraordinaires facultés ?

Alors voilà, A'Sharad Hett devient Sith, Maître Sith et Empereur Sith finalement. Un bon point quand même : cent ans qu'il se cache, autant pour attendre le bon moment que pour récréer l'Ordre Sith qui avait, rappelons-le, disparu. Remarquez que leur première période de secret dure mille ans avec Darth Bane (qu'il était grand celui-là !), celle-ci cent ans. Dix ans pour la prochaine fois, une fois que Cade aura détruit celui-ci ? Bref. Passée la surprise, pour Hett, j'étais content. Pourquoi ? Parce que j'aimais bien Hett (notez l'emploi du passé). Jedi hétéroclite, subit la mort de son père dans ses bras, renonce à la vengeance, est le seul à connaitre le secret d'Anakin et son massacre des Tusken, aime Xiaan, Twi'lek Jedi qui meurt lors du siège de Saleucami, disparait de l'UE au moment de l'Ordre 66. Un grand personnage, réellement Jedi, Et eux, que font-ils : ils le prennent et semble-t-il au mépris total de son histoire en font un Sith.

Ostrander et Duursema ont, je pense, un poids considérable à Dark Horse. A juste titre, ils y ont une longue histoire. Mais A'Sharad Hett est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Il me semble qu'ils traitent tous les personnages comme leur propriété et que, de toute façon, ils arriveront à le faire ingurgiter aux lecteurs parce que, bon bah, c'est eux. D'ailleurs j'attends de pied ferme leur explication ; je me disais qu'elle allait devoir être solide mais finalement ça n'a pas d'importance. Je suis curieux de voir ce qu'ils vont encore nous sortir, impliquant, excusez-moi du peu, Obi-Wan Kenobi. Je veux dire, bon d'accord les survivants ont bien dû se rechercher entre eux. Mais Obi-Wan, marqué par un revirement de taille (la défection d'Anakin Skywalker pour ceux qui aurait oublié), n'a pas la moindre idée de ce qui se passe dans la tête de Hett ? Du grand héros qu'il [Obi Wan Kenobi] était dans mon esprit, il devient quand même le Jedi qui laisse passer deux grands Sith destructeurs, chacun ayant à son actif la presque extinction de l'Ordre Jedi.

Legacy n'a pour moi plus aucun intérêt. Je continuerais de suivre la série pour la continuité, comme un bon fan lobotomisé que je suis. Ostander et Duursema étaient deux jeunes créateurs avec beaucoup de talents (la création de Quinlan Vos, Jedi amnésique, était, pour ne citer que cet exemple de toute leur oeuvre, une réussite ; il y a eu par la suite une utilisation abusive et sa fin a réellement été une farce) et peu d'expérience. Avec Legacy, nous pouvons dire qu'ils sont devenus deux créateurs avec beaucoup d'expérience et plus aucun talent.

Principaux personnages de In the Temple of the Sith!

Darth Krayt
Darth Krayt
Personnages
A'Sharad Hett
A'Sharad Hett
Personnages
Darth Talon
Darth Talon
Personnages
Darth Nihl
Darth Nihl
Personnages
Voir la liste complète

Commentez cette bande dessinée