Magie Sith

Sorcellerie Sith.

La Magie Sith était le nom donné aux terrifiants Pouvoirs de la Sith. Cette Sorcellerie se distinguait des autres approches de la Force. L'Alchimie Sith, l'Illusion de Force, etc..., en étaient des disciplines particulières. Afficher le sommaire

En s'alliant au Peuple Sith, les Jedi Noirs Exilés raffinèrent et perfectionnèrent une multitude d'arts ténébreux ; ce fut ce qui leur valut leur puissance... mais ce fut aussi ce qui leur valut d'être des parias aux yeux de l'Ordre Jedi. On parlait en s'y référant de la Magie Sith.

I - Généralités

Apanage du Sorcier Sith, la Sorcellerie Sith restait - dans une commune mesure - maîtrisée par n'importe quel Sith authentique. Sous le Nouvel Ordre Sith, Darth Wyyrlok III s'en réclamait le gardien, témoignant par là que la Magie Sith était bon an mal an parvenue à traverser les âges...

Gav Daragon apprend la Magie Sith Gav Daragon apprend la Magie Sith Parce que les Sith tiraient leur pouvoir de la Force, tout comme les Jedi, leurs techniques fonctionnaient exactement de la même façon que celles de leurs ennemis ; elles partageaient d'ailleurs avec ces dernières les mêmes bases : toutes visaient soit à contrôler, soit à ressentir, soit à altérer quelque chose ou quelqu'un.
Les Pouvoirs Sith différaient néanmoins de tous les autres Pouvoirs de la Force, y compris de ceux du Côté Obscur. La raison à ceci était plutôt simple à comprendre : lesdits pouvoirs nécessitaient en effet une approche, une philosophie ainsi qu'une canalisation de la Force particulières, différentes de celles requises en général pour manipuler ce champ d'énergie mystique. On aurait sans doute pu comparer cela au Courant Blanc des Fallanassi...

En outre, les secrets de la Sith étaient loin d'être faciles à se procurer ! D'une part, cela s'expliquait tout bêtement par le fait que leur existence avait été tue durant très longtemps, même après la Grande Guerre de l'Hyperespace. D'autre part, cela s'expliquait aussi par la pénurie affligeante de Maîtres Sith disponibles - et disposés - à transmettre leur savoir !
Souvent, la quête d'un Darksider avide d'apprendre la Magie Sith ne faisait qu'aboutir à la libération d'un Spectre Sith des temps passés ; ce risque était omniprésent quand on se lançait ainsi dans l'exploration des antiques Temples de la Sith, dans l'ambitieux espoir d'en percer les énigmes... En canalisant l'esprit d'un Seigneur Sith défunt, on parvenait alors à absorber son pouvoir ; mais l'Esprit Sith pouvait vicieusement en retour faire de son invocateur une vulgaire marionnette à son service...

II - Disciplines Sith

Les Sith avaient naturellement développé leurs propres aires d'études de la Force. Seuls certains types d'effets particuliers générés par la Force les intéressaient ; c'était également le cas pour les Jedi, d'ailleurs. Certes, l'Ordre Sith manquait de formalisme, ce en quoi il différait de sa Némésis, et donc il n'existait pas de ligne de conduite véritablement commune à tous les Sith en apprentissage ; les préférences personnelles d'un Magicien Sith pouvaient toutefois l'amener à se concentrer en particulier sur certains pouvoirs, plus intéressants que d'autres. Les Archives Jedi détenaient une liste des différentes Disciplines Sith ainsi créées.
Certains Pouvoirs de la Sith échappaient cependant à toute classification envisagée ; d'autres touchaient à part égale à tous les domaines. Ceux-là constituaient le summum des Pouvoirs du Côté Obscur généraux. Ils étaient la plupart du temps utilisés non pour leur effet basique, mais bien plutôt pour créer des effets plus complexes - obtenus en les combinant -, lesquels étaient au coeur même de la tradition Sith. Leur connaissance et leur maîtrise était indispensable à qui voulait s'améliorer dans la pratique de la Magie Sith.

II.1 - Concernant le Corps

Les Pouvoirs de la Sith tirés de cette discipline étaient assez étendus : ils allaient des simples rites de guérison - largement appréciés par Darth Krayt - à des rites beaucoup plus compliqués - tel le Rituel de la Sithisis auquel se livrait Darth Sidious, terrifiant témoignage de la manière dont les Sith pouvaient masquer les effets ravageurs du Côté Obscur.
Plusieurs cultures en vinrent à traiter les Sorciers Sith de nécromanciens, renvoyant ce faisant leurs pratiques au domaine de l'alchimie. Il n'était pourtant pas question de pseudo-science, ni de superstition, dans les complexes rituels de création des Sithspawns - horribles créatures mutées- qu'on avait fait évoluer en dehors du cycle naturel de la vie. La Force transcendait la technologie, et la science était bien incapable d'expliquer comment !

Le nom d'Alchimie Sith se popularisa malgré tout. Par cet art du Côté Obscur, on entendait toute pratique visant à modifier au gré de sa volonté la structure moléculaire d'un être vivant, ou bien à façonner à sa guise de la matière inanimée pour la rendre plus forte et plus tranchante qu'auparavant. Outils et productions de l'Alchimie Sith n'étaient pas des armes à proprement parler, mais ils pouvaient renforcer les pouvoirs d'un Darksider.
Un lourd équipement était nécessaire à qui voulait réaliser ce genre de prouesses : machines, générateurs et produits chimiques étaient requis, pour un coût total d'environ 10000 Crédits ; et c'était sans compter le prix des matières premières, qu'il fallait se procurer à part. Un matériel de qualité supérieure - plus cher, mais plus efficace - existait. Il pouvait être spécialisé, ou bien plus versatile.
Notons qui plus est que le processus de métamorphose épuisait beaucoup physiquement le sujet d'une expérimentation d'Alchimie ; il pouvait même s'avérer fatal...Les horribles mutations qu'il obtenait sur sa victime avaient un coût pour le bourreau - c'est-à-dire l'Alchimiste - : il lui fallait 10000 Crédits pour faire tourner son équipement, et 500 de plus chaque fois qu'il devait s'y reprendre pour la même expérimentation.

Le Poison Sith était l'un des plus féroces dérivés de l'Alchimie. Semblable à une maladie, il s'insinuait dans les veines et rongeait la résistance de quelqu'un au Côté Obscur. Encourageant la colère, il pouvait être introduit à l'aide d'une blessure, ou bien grâce à de la nourriture ingérée. En outre, il était très difficile de se défaire de son emprise ; c'était toutefois un produit rare.
Même Ulic Qel-Droma, alors le plus grand Chevalier Jedi de son temps, ne fut rien face à la puissance de ce poison.

Parmi les meilleurs Alchimistes Sith, citons : Naga Sadow, Freedon Nadd, ainsi qu'Exar Kun. Palpatine était d'ailleurs tenté d'incorporer leur savoir à son Compendium du Côté Obscur.

Mais demandez-moi quels sont les secrets de l'alchimie Sith, et je vous demanderai trois mesures de sang : une venant d'une personne que vous aimez, une autre venant d'une personne que vous haïssez, et une autre venant de vous. Un véritable triangle forme ces trois mesures, et c'est un triangle puissant, pourvu que votre sang soit fort avec l'énergie du Côté Obscur et ne s'encombre pas d'impuretés étrangères.
_Naga Sadow

II.2 - Concernant l'Énergie

Lors d'un engagement - qu'il s'agisse d'un Combat au Sabrelaser, ou bien d'une autre sorte d'affrontement -, un Sith pouvait faire appel à la Force pour invoquer l'énergie qui l'entourait, et ce, afin de la diriger dans un but bien spécifique vers une cible qu'il s'était choisie ; ledit but était généralement de canaliser cette énergie ambiante afin de blesser ( parfois mortellement ) un adversaire.
Diverses formes pouvaient être prises par l'énergie alentour, sous l'influence de la Magie Sith. Le feu, la force de gravitation, ainsi que les autres forces naturelles, en faisaient partie. Il y avait également les fameux Eclairs de Force, lesquels étaient tellement souvent associés à la Sith qu'on les appelait Eclairs Sith ; rien d'étonnant à cela puisque, d'après Palpatine dans l'Holocron de Telos, l'usage des Eclairs de Force fut réservé pendant longtemps aux seuls Seigneurs Sith...
Mais c'était très probablement l'invocation des terrifiantes Tempêtes de Force qui devait constituer le pouvoir ultime de cette discipline Sith ! Ces dernières déchiraient l'espace-temps même, ce qui conduisit Hethrir à s'intéresser aux anomalies provoquées par celles que Darth Sidious avait créé, le tout dans le but de repérer d'éventuelles failles interdimensionnelles.... L'Empereur admettait néanmoins qu'une fois ce pouvoir lancé, il n'arrivait plus à le contrôler...

J'ai lu ses ouvrages sur le Côté Obscur. Selon ses propres mots, il a éveillé un chaos que même lui ne peut contrôler.
_Luke Skywalker à propos de Palpatine

Notons que ces Pouvoirs de la Sith particuliers étaient connus pour avoir des effets parmi les plus remarquables qui soient ; ce n'était pas comme avec la discipline Sith concernant l'esprit : quiconque usait des pouvoirs octroyés par la discipline Sith concernant l'énergie savait que ce faisant, il était loin de passer inaperçu ; cela l'empêchait de tenir secrètes ses machinations...
En conséquence de quoi, les Sith qui se consacrèrent à ce domaine d'étude étaient principalement ceux aux personnalités les plus instables. Cela allait du simple obsessionnel et soucieux au complètement maniaque et fou furieux !

II.3 - Concernant les Illusions

Il était tentant pour des Magiciens Sith passionnés d'user des dons qu'ils avaient reçu du Côté Obscur de la Force afin de tromper les sens de leurs proies - pervers témoignage du triomphe de l'esprit sur le corps...

Ulic Qel-Droma et Nomi Sunrider, confrontés aux Illusions des Krath Ulic Qel-Droma et Nomi Sunrider, confrontés aux Illusions des Krath Cette discipline Sith était à l'origine des fameux Dopplegangers, par exemple. Les images illusoires qu'elle permettait de faire apparaître semblaient complètement réelles à ceux et celles qui les percevaient. Mais quand bien même les sensations expérimentées par les victimes de tels pouvoirs apparaissaient effectivement beaucoup trop tangibles et concrètes à celles-ci, elles n'existaient que dans les rêveries de l'esprit, là où se développaient en temps normal la créativité ainsi que l'imagination. Une Illusion ne pouvait donc pas blesser quelqu'un...
Elle pouvait pourtant être fatale ! Le Magicien Sith ayant suffisamment acquis d'expérience prenait en effet plaisir à induire en erreur ses victimes avec des mésinterprétations qui, lorsqu'on ne reconnaissait pas qu'elles étaient fausses, conduisaient aux fins les plus funestes... C'étaient en fait les formes vagues et indistinctes hantant le champ de bataille qui affectaient les ennemis de la Sith, car elles donnaient l'impression que les fantômes illusoires qu'ils affrontaient avaient une réelle substance...
Généralement, le principe de l'Illusion consistait à faire croire qu'un objet alentour était autre chose que ce qu'il était vraiment ; la plupart du temps, c'était une arme dont on faisait croire qu'elle était un monstre, de mêmes proportions que l'arme, et animé d'une folie meurtrière... On pouvait aussi feindre la présence - ou bien l'absence -, d'un individu, ou encore d'une chose bien déterminée. Une étude soigneuse et attentive de l'Illusion dont on était victime, de même que certaines formes d'interactions avec elle, pouvaient toutefois amener à se rendre compte de la duperie dont on faisait l'objet. Par exemple, celui ou celle qui voyait une Illusion transpercer quelqu'un avec un Sabrelaser sans lui causer le moindre dommage, comprenait grâce à cette preuve indéniable que ce qu'il voyait n'était pas vrai. Ça n'était pas pour autant que la réalité lui était toujours accessible : on pouvait comprendre que l'immense vaisseau qui s'offrait à nos yeux était une Illusion, et ne pas voir le plus petit vaisseau qu'il masquait !
En outre, notons que même si une Illusion ne pouvait être utilisée qu'à l'encontre d'un seul individu, elle devenait forcément collective lorsqu'elle affectait plusieurs personnes à la fois : en clair, les victimes d'un même Sorcier Sith percevaient toutes en même temps la même Illusion.

La force de volonté de ses adversaires pouvait faire barrage aux fantômes illusoires créés par un Sith. Mais ça n'était pas le seul obstacle auquel ce dernier était confronté : en effet, la distance entre l'illusionniste et l'Illusion rentrait aussi en ligne de compte ; une Illusion n'était censée pouvoir subsister qu'à moins de 10000 mètres de son créateur ; néanmoins, sans doute ce chiffre ne s'appliquait-il qu'en des circonstances "normales", puisque Naga Sadow, par exemple, dut largement le surpasser lorsqu'il fit illusoirement croire que la Flotte Sith était plus importante qu'elle ne l'était vraiment, lors de la Grande Guerre de l'Hyperespace...
Considérée comme un acte offensif à part entière, la création d'une Illusion demandait également beaucoup de concentration, ce que ne permettaient pas tous les pouvoirs - la Rage Obscure, entre autres, n'autorisait pas une telle chose... Les anciens Sith avaient mis au point cette discipline afin de nuire volontairement à leurs ennemis ; c'est ce qui explique pourquoi les Illusions étaient généralement utilisées à des fins maléfiques - voire pour indirectement provoquer un meurtre ! -, et enfonçaient dans le Côté Obscur leurs créateurs.
Certains historiens des Sith spéculaient que la magie Sith des illusions altérait les connexions que faisait en temps normal la Force entre l'esprit de la victime d'un de ces sorts et son environnement. Le cerveau et les synapses, en conséquence, n'auraient pas réagi comme d'habitude à cause de cela, et c'est ce qui expliquerait comment une Illusion se manifestait. Toutefois, rien ne vint jamais étayer cette thèse, puisqu'on était bien incapable de dire avec certitude quels organes étaient impliqués dans le processus ; quant à expliquer de quelle manière fonctionnait la Force, c'était encore moins envisageable...

II.4 - Concernant l'Esprit


Les Sith développèrent des pouvoirs propres à manipuler le bon sens, la raison, ainsi que le jugement de leurs adversaires, le tout afin que ceux-ci agissent à l'encontre de leur volonté ; il ne s'agissait plus d'Illusions cette fois-ci, mais bien plutôt de contrôle mental.
Fondant sur les esprits, et cela pour altérer les pensées y venant, ces sorts insidieux de la Magie Sith étaient voués à faire commettre contre leur gré à des individus des actes qu'ils n'auraient jamais accompli en temps normal. Les Jedi s'étaient donc méfiés à juste titre de cette aire d'étude de la Force particulière, jugeant qu'il était bien trop tentant de se livrer à quelques dérives lorsqu'on était habitué à s'infiltrer à sa guise dans les pensées des gens...

Cartariun, lorsqu'il tenta suite à la Bataille d'Endor de réhabilier les vieilles pratiques de la Magie Sith, usa de cette discipline Sith pour asservir les Irrukiine de Malrev IV ; mais ce n'était là qu'un exemple parmi tant d'autres...

II.5 - Concernant les Machines

Il y a des millénaires de cela, les Sith apprirent que la Force les autorisait à affecter les constructions mécaniques aussi bien que les êtres vivants. Ils choisirent alors de développer des facultés à même de les aider à dominer les machines. Beaucoup de Sorciers Sith, cependant, ne virent en cette aire d'étude bien spécifique qu'un simple et vulgaire passe-temps...
Il y avait pourtant des rumeurs qui circulaient, selon lesquelles des expérimentations approfondies concernant cette discipline Sith avaient été menées ; ces mêmes rumeurs éventèrent le secret de l'existence de créatures mi-organiques/mi-machines, conséquences directes desdites expérimentations. On prétend que des recherches furent menées dans le but de découvrir si toutes ces histoires étaient ou non avérées...
Et, finalement, lors des Nouvelles Guerres des Sith, la Dame Noire Belia Darzu démontra que ces légendes étaient bel et bien vraies : la Shi'ido donna naissance à une armée de maléfiques Technobeasts, lesquels affrontèrent l'Ordre Jedi sous son commandement.

II.6 - Concernant la Protection de soi

Bien qu'amateurs de tactiques offensives, les Sith aspiraient naturellement à se défendre des attaques de leurs ennemis - qu'importe que ces derniers aient ou non recours à la Force pour s'en prendre à eux. Ils mirent ainsi au point tout un arsenal de pouvoirs défensifs.
De telles aptitudes étaient toujours bien accueillies en temps de révolte, comme ce fut le cas par exemple à l'époque de la Rébellion contre les Seigneurs Noirs que mena Naga Sadow. Les Dévots de la Sith, vestiges épars de l'Ancien Empire Sith, négligèrent pourtant cet aspect de la Magie Sith - du moins à l'origine...
Darth Vader était connu pour avoir hérité d'un gant, créé autrefois par le Seigneur Kaan, et réputé indestructible. Cet artefact pourrait sans doute être aisément rattaché à cette aire d'étude de la Force.

Nombre d'autres anciens pouvoirs de la Sith attendaient, bien à l'abri, d'être de nouveau exploités. On s'attendait par ailleurs à ce que les Adeptes de la Sith en créent de nouveau pour combattre leurs ennemis...

Articles en rapport

Naga Sadow
Naga Sadow
Personnages
Force
Force
Cultures
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations