Espace Sith

Mondes Sith.

Ensemble des territoires sous contrôle des Sith, l'Espace Sith était, à l'origine, un conglomérat de mondes maléfiques, dont faisaient partie Korriban et ses voisines. Mais les Seigneurs Noirs ambitionnèrent d'en redessiner les frontières... Afficher le sommaire

Bon retour dans l'Espace Sith. Regardez la vue -- si ça vous dit vraiment.
_Vannar Treece (en pensée)

Le Peuple Sith était de ces multiples civilisations aliens avancées qui surent développer leur propre fédération interstellaire, sans aide d'aucune sorte de l'Ancienne République. Il y eut ainsi un Espace Sith, au même titre qu'il y eut un Espace Herglic, un Espace Mon Calamari, un Espace Bothan... Par la suite ces étendues furent amplifiées, déformées par les campagnes menées par de nouvelles générations de Sith, qui firent de l'Empire Sith une superpuissance majeure dans sa Galaxie. On se prit alors à parler d'Espace Sith comme on parlait d'Espace Républicain : pour désigner les territoires, aux contours instables, sous contrôle de l'Ordre Sith. Deux régimes pan-galactiques comme l'Empire Galactique et l'Empire Sith de Darth Krayt faisaient que, selon la période, presque n'importe quelle planète dans la Galaxie avait été un « monde Sith » - quoique sans identité Sith profonde pour la plupart. De Had Abbadon, dans le Noyau Profond : sous contrôle de Darth Reave après la Guerre Sitho-Impériale, jusqu'à Veroleem, dans les Régions Inconnues : d'où il était sorti, conçu dans des laboratoires Sith, un élixir qui prolongeait la vie ; en passant même par Tatooine, où des Soldats Sith recherchèrent la Division Secrète d'Armement de Czerka... Cela dit historiquement, ce fut surtout dans le quadrant nord des territoires de la Bordure que les Sith prospérèrent. Presqu'entièrement conquis sous l'Empire Sith de Revan, sa colonisation n'en fut guère rendue plus facile !

Au Commencement : les Mondes Sith

C'était, bien sûr, dans ce quadrant nord des territoires de la Bordure Extérieure que se situait l'Espace Sith d'origine. Bien qu'il fût finalement rattaché au Secteur Esstran, on continuait de s'y référer en parlant des Mondes Sith. Cartographiée sur le tard, la région tout entière était encerclée par la Caldeira Stygienne, ce qui l'isolait du reste de la Galaxie. La route hyperspatiale Nache Bhelfia en dessinait grossièrement les contours, supplantée plus au nord par Descri Wris. D'autres grandes artères desservaient son intérieur, dont le bras Zorfe Trete, et la fourche Kamat Krote/Kamat Aegit.

l'Espace Sith d'origine l'Espace Sith d'origine L'Espace Sith s'était constitué autour de ce que Tionne Solusar appelait le Système Sith : de son vrai nom le Système Horuset. Quelque part entre la Cicatrice de Korriba et les Cendres de Korr, s'y trouvait une unique planète : Korriban, monde natal d'un peuple humanoïde abondamment visité - d'aucuns pensaient d'abord par les Anzati, quoique l'on ne sût avec certitude que pour les Killik et les Rakata. Forts de leur maîtrise balbutiante du Côté Obscur de la Force, laquelle leur avait donné le contrôle de la technologie de leurs visiteurs, les Sith firent fi des ambitions territoriales de l'Empire Infini, puis de Xim le Despote, et ils fondèrent leurs premières colonies.

Des humains Tapani les rejoignirent en -8000, mais ce serait l'arrivée des Exilés, en -5000, qui marquerait l'étape suivante de leur civilisation... Sur Korriban, les Jedi Noirs supplantèrent la dynastie régnante ; ils fondèrent sur Ziost leur ordre, puis ils se lancèrent à la Conquête de l'Espace Sith. Relatée par Ajunta Pall dans l'Holocron de Telos, ce fut l'époque où les Seigneurs Noirs envahirent, dans ses moindres recoins, l'intérieur de la Caldeira Stygienne. Les mondes récalcitrants, tels Kalsunor, furent impitoyablement punis... L'Espace Sith se constitua autour de Cinq Mondes Sith Sacrés, reliés à des centaines d'autres planètes, et des milliers d'espèces. Parmi les quelques cent vingt mondes habitables recensés par Kla se distinguaient : Korriz - et son industrie prospère -, Dromund Kaas - connue pour l'effroi qu'elle suscitait -, Ch'hodos - terre d'ambition -, mais également Ashas Ree - marquée par de nombreux affrontements -, et enfin Malachor V - planète éloignée, autrefois frontière avec Korriban des Mondes Sith.

Les Jedi surent pour l'Espace Sith après qu'ils eussent contré une attaque prématurée des nouveaux Seigneurs Sith. Cependant ils ne connurent pas son emplacement avant la fin de la Grande Guerre de l'Hyperespace...

Vivre dans l'Espace Sith

Dans l'Espace Sith, tout le monde était un esclave.
_ en référence aux « chaines brisées » du Code Sith

Se tenir à l'écart des Mondes du Noyau était ainsi un moyen commode pour les Darksiders d'échapper, pour un temps, à l'attention des Jedi. Leur seule présence corrompait des mondes ! Ceux où ils avaient vécu comme ceux, tels Ruusan, où leurs pouvoirs s'étaient déchaînés. Au point que leur noirceur y était palpable, même pour quelqu'un d'insensible à la Force - ce dont pouvaient, entre autres, témoigner les habitants malheureux de Korriban... Même si de rares exceptions - Almas, Malrev IV et Byss en tête - venaient nuancer ce constat, force était de remarquer que la plupart des Mondes Sith finissaient en terrains complètement désolés, car vidés de leur énergie par le Côté Obscur de la Force. Vjun était le parangon de cet état des faits...

Dromund Kaas, pendant la Grande Guerre Dromund Kaas, pendant la Grande Guerre Les unes après les autres, les générations de Sith furent naturellement attirées par ces endroits, où elles sentaient leur force grandir, au risque de les submerger. C'était l'occasion pour elles d'améliorer leur connexion avec le Côté Obscur... Tel le Comte Dooku - suivi de Darth Vader - sur Vjun, ou encore l'Empereur Sith sur Dromund Kaas... Darth Bane arguait toutefois que les Mondes Sith n'étaient rien en comparaison de planètes comme Lehon, où le Côté Obscur s'était manifesté en des temps autrement plus anciens... Bien qu'il fût possible d'en réduire les effets, ce que fit Thon sur Ambria, les mondes soumis depuis trop longtemps à la sombre influence des Sith l'étaient de façon permanente. Aussi les Jedi cherchaient-ils encore des moyens d'y remédier ! De tous les palaces et vastes entrepôts du savoir Sith, très peu furent épargnés par les Ombres Jedi ; et cela seulement dans l'intention d'y trouver un moyen de détruire pour toujours les Seigneurs Noirs ! Seviss Vaa faisait de la perte de Veeshas Tuwan la plus terrible de toutes... Restaient des laboratoires d'alchimie - tels ceux d'Oricon -, des sanctuaires semblables à celui de Zigoola, des tombes Sith comme sur Prakith et Kruskan, etc... Mais des sites distants qui demeuraient, très peu seulement étaient d'un niveau comparable à celui de la Vallée des Seigneurs Noirs, en terme de noirceur et de puissance !

La gouvernance Sith pouvait altérer une société tout entière ! Ce qui fut le cas notamment sur Onderon... Les conquérants Sith annihilèrent des cultures, détruisirent les réceptacles de leur savoir, et leur sagesse... À l'inverse, elle pouvait tout aussi bien n'être que faiblement ressentie, éclipsée par d'autres pouvoirs ; par exemple sur Nyriaan, où l'influence des Descendants Sith se disputait à celle de la Corporate Sector Authority, de la Guilde des Mineurs, de la Confédération des Systèmes Indépendants, de l'Ancienne République puis de l'Empire Galactique, de l'Empire Criminel Hutt, de Soleil Noir, de l'Ordre Jedi ou encore de la Maison Melantha du Secteur Tapani. Dans le Secteur Grumani, une tradition Sith répandue était de baptiser un domaine en fonction du nom du Seigneur Sith aux commandes. On lui ajoutait le suffixe -ate pour obtenir le nom du territoire : Odionate, Daimanate,... Le suffixe -ite pour en désigner les fidèles. Si d'aventure le nom du Sith s'achevait par une voyelle, on adaptait la règle précédente avec les suffixes -nate et -nite, comme pour le Bactranate... Cela dit, il y avait des exceptions : tels les Vestiges Chagrasi, nommés ainsi en mémoire du Seigneur Chagras...

Chelloa, sous la coupe du Seigneur Daiman Chelloa, sous la coupe du Seigneur Daiman
Les Seigneurs Sith veillaient à ce que l'asservissement de leurs sujets perdure. Pour certains plus que pour d'autres ! Il y en avait, par exemple, qu'on chargeait de la manufacture, aux côtés des droïdes... Mieux valait avoir quelque talent particulier pour rendre sa vie plus supportable... Et les meilleurs pouvaient même aller jusqu'à opter pour quel maître servir... Ce qui, pour autant, ne les empêchait pas eux aussi de ne vivre que dans l'accomplissement des souhaits des Sith ! Durant l'Antiquité Sith, la révérence pour les morts de la Religion Sith en fit mourir des milliers à la tâche, condamnés à bâtir des tombeaux. Le tout, bien sûr, dans une indigence alimentée par les guerres incessantes. Ces conflits perpétuels étaient toujours à l'ordre du jour, pendant les Nouvelles Guerres des Sith : en un seul siècle, la planète Verdanth connut ainsi 17 souverains Sith ! A l'époque, la République Galactique décourageait fortement les corporations en territoire occupé par les Sith de continuer de fonctionner ; elle se disait préoccupée par le sort de leurs employés, mais craignait aussi que ses ennemis ne s'approprient sa technologie ! Quand bien même, peu nombreux étaient les Seigneurs Sith à autoriser les firmes à exister dans leur domaine... Le Bactranate était des rares royaumes à les tolérer, pourvu que leurs bénéfices fussent reversés aux Sith... Dans l'Espace Sith de l'époque, les avancées technologiques se faisaient donc lentement ; de même le commerce et l'innovation n'étaient-ils pas au beau fixe... Des inconvénients que n'avaient pas connu les Anciens Sith : car leur peuple avait accompli pour eux des miracles - au nom d'une idéologie religieuse très forte, sortie renforcée des attaques impitoyables de la République sur des Mondes Sith... Les chanceux, comme Roly Melusar, qui échappèrent à ce genre de vie, en conservèrent un souvenir cuisant... Des Jedi, comme Kerra Holt, avaient certes tenté de venir en aide à ces gens jusqu'au cœur de l'Espace Sith, mais ils avaient découvert que la vie là-bas était bien plus difficile que ce à quoi ils s'étaient préparés... Beaucoup soutenaient que de toute façon, ces gens-là étaient responsables de leur sort, pour n'avoir pas voulu se rebeller contre l'autorité Sith... Ni média, ni historien n'était là pour témoigner de leur triste vie...

Au lendemain de la Grande Guerre de l'Hyperespace

Après la Grande Guerre de l'Hyperespace, l'envahissement de l'Espace Sith fut ordonné par le Chancelier Suprême Pultimo. Shar Dakhan et ses manœuvres désespérées échouèrent à le défendre ; en cause principalement : les suicides en masse d'esclaves de basse caste. Ce fut ce qui motiva la fuite des Seigneurs Sith et d'autres dévots vers les Refuges Sith... d'où serait déclenchée la Grande Guerre de la Sith !

l'Espace Sith sous Revan l'Espace Sith sous Revan Un nouveau conflit destructeur, suite auquel la République n'avait plus assez de ressources pour pourchasser les Sith survivants. Korriban demeura cette fois-là sous domination Sith, ses alentours investis par des réfugiés du Krath. D'autres Sith œuvraient ailleurs dans les Régions Inconnues, certains sur des mondes inconnus des Jedi... Pendant les Guerres Mandaloriennes, les vestiges de l'Espace Sith comptèrent parmi les planètes non-alignées réclamées par les Mandaloriens... Et puis survinrent Revan et Malak... Revan annexa une part importante des territoires au Sud de la Route Commerciale Perlemiane, conquit de nouvelles possessions plus loin encore, qui vinrent considérablement étendre son domaine autour de Korriban... Mais à la mort de Darth Malak, le nouvel Espace Sith n'eut plus personne pour le diriger. Une douzaine de Seigneurs de Guerre Sith s'attribuèrent leur propre petit territoire, en guerre les uns contre les autres. Il faudrait attendre l'avènement de la Grande Guerre, et les stratégies brillantes de l'Empereur Sith, pour que l'Espace Sith redevînt une portion énorme de la Galaxie ! Des conquêtes de Revan jusqu'au Traité de Coruscant, nombre de planètes furent conquises par la force - attisant, parfois, des mouvements de rébellion (comme sur Balmorra). Le statut de bien des mondes était contesté : même la froide Hoth fut, un temps, un sujet litigieux ! D'autres systèmes, en revanche, rejoignaient l'Espace Sith volontairement...

conquêtes des Nouveaux Sith... (en rouge) conquêtes des Nouveaux Sith... (en rouge) L'émergence des Nouveaux Sith, pendant la Période Draggulch, marqua une recrudescence des affrontements ; des combats qui laissèrent quantité de systèmes exsangues. Le Fléau Candalorien favorisa cette invasion : les planètes mises en quarantaine à cause de lui furent en effet des proies faciles, pour les Sith ! Même Tython, le berceau des Jedi, fut corrompu par le Côté Obscur quand Belia Darzu y fit bâtir sa forteresse secrète... L'Espace Sith se redessina, ce faisant, pendant tout un millénaire. Et si d'anciens Mondes Sith (Ziost, Yavin IV, Korriban) retournèrent dans son giron, d'autres lui échappèrent à cause de l'Ordre Jedi - notamment Dromund Kaas, et Ambria... Dans le même temps, les leaders Sith façonnèrent leurs propres planètes, dont Malrev IV et Almas, d'où ils furent délogés. La Galaxie fut gangrenée par ces nouveaux repères du mal, dont le Secteur Grumani - d'où émergea la menaçante Hégémonie de Chagras. Dans le vain espoir d'endiguer l'avancée de ses adversaires, la République Galactique désactiva les relais Hyperspatiaux, pour protéger les Mondes du Noyau, les Colonies et une partie de la Bordure Intérieure... Une poignée de Sith sut toutefois développer son propre réseau Hyperspatial. En bordure de l'Espace Sith étaient tentées diverses expériences, dont une le serait sur Aduba 3... Mais l'unité n'était pas au beau fixe ; et les dissensions s'aggravèrent quand Coruscant fut à portée... Du Manteau des Sith jaillirait alors la Confrérie des Ténèbres qui, depuis sa capitale sur Roon, s'étendrait, bâtissant de nouvelles académies sur Honoghr, Gentes, Gamorr, Ryloth, Umbara, Nar Shaddaa, Dathomir, Iridonia, et bien sûr Korriban. En fin des Nouvelles Guerres des Sith, l'Espace Hutt était inclus dans l'Espace Sith ; cela tenait, peut-être au pacte de non-agression passé jadis par les Hutts avec le Krath. Les Hutts profitèrent de la place laissée vacante par les Sith, au lendemain de la Bataille de Ruusan, pour étendre leur influence dans la Bordure Extérieure...

Car à compter de Darth Bane, les Sith sombrèrent dans la clandestinité, et ne contrôlèrent sans doute plus aucune planète avant la Guerre des Clones. L'Ordre des Seigneurs Noirs des Sith s'installa d'abord sur Ambria, puis Ciutric IV, plus tard encore sur Naboo... Une lente spirale vers les Mondes du Noyau, qui finit par faire de Coruscant le nouveau quartier-général, quoique secret, des Sith. Byss, la retraite de l'Empereur, était beaucoup plus sombre, et encore plus proche du centre de la Galaxie ; cependant Coruscant demeurait le Pivot, le véritable centre, et Byss ne fut jamais envisagée pour devenir une capitale permanente... Les Mondes Sith les plus anciens restaient prisés par l'Ordre des Seigneurs Sith, et les Prophètes du Côté Obscur - dont le culte s'était établi sur Dromund Kaas et Bosthirda. A la mort de Palpatine, Korriban redevint le refuge des « pseudo-Sith » : dont Lumiya et le Sith Unique. Les rumeurs sur Vongerella désignaient également le Manteau des Sith comme « nid à Sith » potentiel...

À terme, la Guerre Sitho-Impériale rendrait à l'Espace Sith sa taille phénoménale !

Articles en rapport

Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Korriban
Korriban
Planètes
Galaxie
Galaxie
Cultures