Langue Sith

Langue des Sith. Le Sith donna naissance à de nombreux alphabets, dont certains furent détournés de leur usage premier par des forces militaires. Loin d'être un langage immuable, il se scinda en de multiples parlers différents.

Yxxngth bnrrrw kkl ! Nkrttw flgkllm shprrlt mdnnq ! Nkwwy bmm stllw syyg ! Shhn wyn prrryq twyswq ! Ytt gry plld qwyy... !
_Exar Kun

Pour que même C-3PO l'admît, la langue Sith devait être vraiment très particulière ! Les archéologues faisaient certes remonter son apparition à plusieurs millénaires avant la naissance de l'Ancienne République, la Galaxie dans son ensemble ne l'en avait pas moins découverte que tardivement - sans doute au retour de certains Exilés du Siècle d'Obscurité, voire pendant la Grande Guerre de l'Hyperespace... Les érudits n'étaient que peu à comprendre le Sith, et beaucoup moins encore à le parler, tant la construction des phrases dans ce langage était ardue à saisir ! D'autant que les Sith avaient conçu leur propre système d'écriture en adéquation, indépendamment de l'alphabet Aurebesh. Un Sith écrit dont les Seigneurs Noirs de l'Ancien Empire Sith se servirent pour rédiger des textes en Basic. Les deux facettes d'un même tout, qui seront traitées ensemble ici...

Sith Commun Sith Commun Les travaux de la xénolinguiste Milanda Vorgan, de même que ceux de la Jedi Tionne Solusar, avaient mis en avant une antique forme hiéroglyphique. Des écrits complexes, dont les scribes Sith tachèrent de s'éloigner au cours des siècles. Leurs retouches, considérables, aboutirent finalement à l'invention de nouveaux scripts, plus accessibles. Le Sith ancien, en particulier, était rédigé en runes ; le Capitaine Naz Felyood y recourut pour sa prière au Seigneur Noir Dathka Graush. Puis l'usage fit que le Sith se scinda en deux parlers majeurs : le Haut Sith était la langue du culte, celle utilisée, entre autres, pour écrire les Manuscrits Sith ; il supplanta définitivement les hiéroglyphes Sith d'antan. Tout au contraire, le Sith Commun était la langue employée pour la vie courante, visible en particulier sur l'Armure de Darth Vader. A ces deux-là s'ajoutait un patois Massassi, mis au point par la caste guerrière du même nom, et qui tirait ses racines du Haut Sith.

Adas offrit à son peuple une victoire sur l'Empire Infini, qui lui donna accès à la technologie Hyperspatiale des Rakata. Grâce à quoi le Sith se propagea depuis Korriban, pour gagner de nombreux autres mondes conquis à l'image de Ziost, Jaguada, Tund et même Arbra ! L'Arkanien, le Myke et le Kruskan furent parmi les langues dont le Sith inspira aussi l'écriture, pendant cette période de diffusion. Mais le langage en lui-même perdura surtout par l'entremise de l'Ordre Sith, et de quelques Dévots du Côté Obscur ; beaucoup des techniques secrètes de la Magie Sith avaient été consignées en Sith, une raison plus que suffisante pour qu'on en instruisît les apprentis ! A n'en pas douter, un lien profond unissait le Sith au Côté Obscur ; pour preuve, puiser dans le pouvoir des ténèbres de la Force demeurait un moyen commode de le lire et le comprendre, voire de le parler, notamment par le biais d'amulettes spécifiques.

- Par l'Impératrice ! Je... Je le déchiffre parfaitement !
- Bien sûr, petit !
_Satal Keto reçoit d'Ommin le don de décrypter le Sith

Par la suite, le Sith Commun fut détourné de son usage premier par des non-Sith. En cause : les multiples défections et contre-défections entre les forces Républicaines et Sith, pendant les Anciennes Guerres des Sith. Sur Storinal et Hanod, les symboles Sith servaient à désigner les bâtiments militaires, dont le Bunker 22-Aleph. Certains Ordnance/Regional Depots étaient aussi identifiés dans ce dialecte, comme c'était le cas pour Ord Dalet. La Nouvelle République, quant à elle, recourut à l'alphabet Myke pour baptiser quelques-unes de ses forces de frappe ; le meilleur exemple à ceci était peut-être le Chasseur Aleph. Rares étaient les gens qui, tels Jerec, maîtrisaient encore le langage Sith qui se cachait derrière ces expressions figées, mais n'étaient pas Sith pour autant...

Petit Lexique

- Derriphan : dévoreur
- Jen'ari : Seigneur Noir
- Jen'jidai : les Exilés
- Jensaarai : les disciples (cachés) de la vérité
- Jiaasjen : intégrer l'ombre
- Kissai : prêtre
- Massassi : guerrier
- Saarai : la « Véritable Voie »
- Saarai-kaar : gardien de la vérité
- Sith'ari : le seigneur suprême
- Taral : celui qui protège

- Zhol kash dinora. Ja'ak. Vexok savaka. : C'est fait. Je suis libre. Lève-toi, il y a du travail à accomplir.
- Mnnt yttl gythh. Wyyrl tmmn zyrth ! : C'est celui que nous attendions... Amenez-le au Temple de Feu !

Note Générale : In universe, l'Hébreu a été identifié au Sith Commun.

Articles en rapport

Sith
Sith
Organisations
Jen'ari
Jen'ari
Cultures
Ordre Sith
Ordre Sith
Organisations
Exilés
Exilés
Organisations
Massassi
Massassi
Cultures