Starkiller

Apprenti Secret, Galen Marek.

De son vrai nom Galen Marek, Starkiller était l'Apprenti Secret de Darth Vader. Pour aider son maître à remplacer Palpatine, alias Darth Sidious, il aida Garm Bel Ibilis, Bail Organa et Mon Mothma à mettre en place l'Alliance Rebelle... Afficher le sommaire

Je ne trahirai jamais mon maître !
_L'Apprenti Secret

Il arriva au Sith Darth Vader de développer avec certains de ses étudiants une relation privilégiée, qui tenait plus de celle entretenue par un père avec son enfant que de celle, plus conventionnelle, entre un maître et son élève. Comme il considérait Lumiya comme sa propre fille, d'ailleurs, on peut sans peine imaginer ce qu'il serait advenu de Leia Organa, si elle avait eu le malheur de se ranger du côté de son géniteur...

Mais qu'en aurait-il été pour Luke Skywalker, s'il avait accepté la proposition que celui-ci lui avait faite sur Bespin ? Sans doute se serait-il beaucoup rapproché de ce que devint Tao, ou même Flint, sous l'influence néfaste de l'Apprenti Sith de Palpatine... Cette réponse fut donnée par une autre Main de l'Ombre, un Apprenti Secret des premiers jours de l'Empire Galactique.

I - Naissance

I.1 - Galen Marek

Quand Vader le découvrit, il n'était encore qu'un jeune garçon, répondant au nom de Galen Marek. Ses parents avaient été des Jedi, du temps de la Guerre des Clones. Mariés secrètement lors du conflit, ils s'étaient enfuis de l'Ordre en apprenant qu'ils allaient avoir un enfant. Leur espoir était de trouver un endroit tranquille, quelque part dans la Bordure Extérieure, où ils puissent élever leur fils en paix ; mais l'Empereur Palpatine déclencha l'Ordre 66 peu après leur départ, et fit d'eux des exilés.

Ce fut finalement sur Kashyyyk, le monde natal des Wookiees, que Galen Marek vécut les premiers printemps de sa vie. Ses parents avaient sympathisé là-bas avec les natifs. Ce fut d'ailleurs cette amitié nouée avec les autochtones qui causa la mort de sa mère, Mallie Marek, trop peu d'années après leur arrivée ; elle perdit la vie en protégeant un groupe de Wookiees d'esclavagistes Trandoshan patentés. Une mère morte, une maison brûlée devant ses yeux : de quoi beaucoup affecter un jeune garçon ! Starkiller se souvenait de sa mère lui narrant les récits de guerriers Wookiees, lui apprenant à tisser un bracelet de l'amitié... Son père, lui, s'amusait à le faire léviter jusqu'au plafond.

I.2 - La Découverte de Vader

Tandis qu'avec l'Etablissement du Nouvel Ordre Impérial, l'Empire Galactique était en passe d'arriver au sommet de sa puissance, des espions impériaux rapportèrent la présence d'un membre fugitif de l'Ordre Jedi sur Kashyyyk ; c'était Kento Marek - le père de Galen. Darth Vader en personne se rendit alors sur la planète. Là-bas, il affronta le Jedi en fuite, et remporta son duel.

- Seigneur Noir... ce que tu cherches, tu ne le trouveras pas ici. Va-t-en.
- Tu ne peux te dissimuler à mes yeux... Jedi. Je sens une puissance bien supérieure à la tienne. Où est ton maître ?
- Le Côté Obscur embrume ta mémoire. Tu as tué mon maître il y a des années.
- Alors tu vas partager son sort. Que... ?
_dialogue entre Darth Vader et Kento Marek, avant que le premier n'ôte la vie au second.

Mais alors qu'il s'apprêtait à promptement achever son adversaire, son Sabrelaser à la lame carmin lui glissa des doigts : le jeune fils de son ennemi venait de lui arracher des mains, à l'aide de la Force !

Première Rencontre... Première Rencontre...

- Ah. Un fils.
- Fuis !
_le dernier avertissement d'un père

Vader ne s'encombra pas davantage du Jedi, qui ne l'intéressait plus, et l'acheva à l'aide de son pouvoir de Poigne. L'enfant accaparait toute son attention, désormais. Déconcerté, Vader empêcha les soldats accourus en renfort de tuer ce garçon, et enjoignit ce dernier à le suivre. Dix-huit années avant la Bataille de Yavin, soit un an seulement après la Proclamation de l'Ordre Nouveau, le Seigneur Noir des Sith, frustré par l'intention de son Maître de ne s'adonner pleinement qu'à la conquête de la Galaxie, pouvait débuter l'entraînement d'un disciple. Son Apprenti Secret répondrait dès lors au nom... de Starkiller !

II - Formation

Vous avez bien travaillé, mon apprenti.
_Darth Vader

II.1 - Sévère Discipline

Une enfance malheureuse, une adolescence difficile... Vader tourmenta son disciple dès son plus jeune âge. Il lui procura un entraînement rigoriste et pénible, qui s'accompagnait de divers tests physiques proches de la torture. Dans un tout premier temps, il exerça son autorité sur lui par la peur ; puis il lui apprit à embrasser la haine et les autres émotions. Et tandis qu'il grandissait, l'Apprenti Secret fut bercé par la promesse d'obtenir un plus grand pouvoir : celui du Côté Obscur ! La crainte éprouvée envers Vader n'en avait pas disparu pour autant... Galen était consigné par ce dernier à bord de l'Executor, son vaisseau-amiral encore en construction.

Le pauvre garçon n'arrivait pas à tisser des liens affectifs avec les autres ; il n'y avait qu'avec son mentor que ce malaise s'atténuait. L'holo-droïde nommé PROXY était son seul et unique compagnon... et il était programmé pour attenter régulièrement à la vie de Starkiller, ne lui laissant aucun répit, même quand son maître était absent - ce qu'il dut réaliser rapidement, et cela malgré la confiance qu'il éprouvait pour son cher compagnon... Ainsi Vader concevait-il « l'apprentissage ». Vader qui lui-même combattait contre lui sans retenue, lors de leurs sessions d'entraînement - zébrant son corps de cicatrices. Le Sith se fichait éperdument de savoir si son Apprenti Secret était blessé ou non ; bien au contraire : il en profitait pour lancer quelque nouvel assaut encore plus vicieux !

Comme l'avait été Darth Maul - qui, comme lui, avait dû suivre la voie du Guerrier Sith - ainsi que tant d'autres Sbires de la Sith - bien qu'il fût pourtant lui-même à classer parmi les Acolytes -, Starkiller n'était que la créature de son Maître. Mais, plus qu'un Apprenti Seigneur Sith, il était surtout un fils de substitution pour Vader. Celui-ci, cependant, poursuivait des objectifs ambitieux, lesquels ne lui permettaient pas de devenir un bon père. Son élève, en conséquence, ne tarda pas à dériver du statut d'enfant spirituel de son maître vers celui de pion voguant au gré de ses manipulations. C'était ce qui expliquait la nature primaire du disciple de Vader : il était ce pour quoi il avait été formé, et rien d'autre.

Et ce fut dans ce climat tortueux que Starkiller, qui oublia progressivement son passé, succomba à sa haine et à sa colère, et embrassa le Côté Obscur de la Force. Tout comme Vader l'avait prévu... Son maître lui révéla alors son intention : le façonner dans l'ombre jusqu'à ce qu'il soit prêt à l'assister, et à renverser l'Empereur à ses côtés...

II.2 - Le Pouvoir de la Force

Des années plus tard, le Seigneur Vader ne manquerait pas de rappeler à l'Empereur que " les expérimentations sont parfois coûteuses et souvent dangereuses ", lorsqu'on lui présenterait la Main de l'Empereur Mara Jade ; des paroles prononcées en toute connaissance de cause ? Sans doute, puisque ce fut bel et bien à une expérience qu'il décida lui-même de se livrer, en prenant sous son aile un Apprenti Caché.

Le but du Seigneur Sith était purement et simplement de repousser, à travers son âme damnée, les limites du pouvoir de la Force... et il fut atteint : on dit que les compétences de Starkiller dépassèrent tout ce à quoi étaient parvenus les membres de l'Ordre Jedi en leur temps. Le potentiel de ce disciple de Vader était tellement énorme qu'il fut incapable de l'exploiter correctement de manière immédiate ; il lui fallut du temps pour arriver à totalement déchaîner la puissance qui faisait de lui l'un des plus redoutables êtres sensibles à la Force de toute la Galaxie. Incroyablement fort, l'Apprenti Secret était un semeur de chaos, destructeur et impossible à arrêter.

Ses dons dans la Force se subdivisaient en quatre grandes catégories. Il tira de chacune nombre de compétences - notamment des aptitudes naturelles renforcées : telles que le saut, la vitesse ou encore la vision -, et il n'hésitait pas à les combiner pour créer les effets les plus dévastateurs qui fussent.
- Idéale pour quiconque désirait infliger de graves dommages à une cible proche, la Projection de Force lui permettait de repousser violemment ses ennemis, ainsi que les objets situés en travers de son chemin.
- La Préhension de Force lui servait quant à elle à faire léviter quasiment n'importe quoi, permettant ensuite à Starkiller de déplacer ses cibles, afin de les projeter au loin... quand il ne leur réservait pas un sort bien moins enviable !
- Le lancer des fameux Éclairs de Force avait aussi été enseigné à l'Apprenti Secret ! Celui-ci s'en servait pour blesser, paralyser, voire tuer ses adversaires.
- Il restait enfin la Répulsion de Force, laquelle le rendait capable de tout renverser sur son passage, à l'aide d'une puissante onde de choc.

Bretteur exceptionnel, il montrerait, à son retour d'entre les morts, en +2, qu'il se battait tout aussi bien avec deux Sabrelasers qu'avec un seul ; mais Starkiller ne maîtrisait pas uniquement les rouages du Combat au Sabrelaser : lancer, bloquage, attaques au corps-à-corps, etc... La Persuasion Mentale, de même que quantité de Pouvoirs du Côté Obscur de la Force n'avaient plus aucun secret pour lui. Le Seigneur Sith qui l'avait instruit avait forgé là un redoutable instrument ; il ne restait plus qu'à l'utiliser...

II.3 - Des Épreuves Jedi

Dans une sorte d'obscur reflet des Épreuves Jedi, Darth Vader enverrait son disciple à l'ancien Temple Jedi de Coruscant. Là-bas, des épreuves métaphysiques l'attendaient, qu'il accomplirait à trois occasions, toujours entre deux missions. Ce test servirait à faire de Starkiller un Chevalier Jedi accompli... enfin, disons plutôt un Chevalier Jedi Noir !

Duel entre Starkiller et Darth Desolous Duel entre Starkiller et Darth Desolous Ainsi pour sa première épreuve, l'Epreuve d'Aptitude, il affronta feu Darth Desolous au cours d'un âpre combat, livré dans la Chambre des Épreuves Jedi, et qu'il remporta en ayant fait s'écrouler une statue sur son adversaire. Le Spectre Sith de la terrifiante Darth Phobos fut plus tard son ennemie, lors de son Epreuve de Lucidité - livrée cette fois en plein cœur des Archives Jedi ; si elle perdit finalement le combat, la Sith des temps anciens n'hésita pas, pour troubler Starkiller, à prendre l'apparence de la pilote impériale Juno Eclipse, qu'il aimait et dont on reparlera plus loin. Deux affrontements qui n'avaient rien de comparable à son Epreuve de l'Esprit, au cours de laquelle il eut maille à partir avec son défunt père, au beau milieu de l'ancienne Salle du Conseil Jedi. Notons que bien des Impériaux pâtirent des allées et venues de l'Apprenti Secret dans le Temple ; dont les Sentinelles Impériales...

III - Au Service de Vader

Que désirez-vous, mon maître ?
_Starkiller

III.1 - Premières Tâches

Lorsque Darth Vader avait jugé suffisamment puissant son Apprenti Secret, il s'était mis à l'utiliser pour consolider sa position enviée - dénoncée par la Théocratie des Deux -, en le faisant se débarrasser de ses rivaux potentiels, ainsi que de ses ennemis les plus menaçants - le tout de façon fort officieuse, naturellement. Des missions périlleuses lui furent ainsi confiées, dès l'âge de quinze ans. Vader ne l'en avait pas moins envoyé accomplir ses ordres bien avant cette date... A douze ans à peine, il était déjà en route pour Ragna III : lieu de soulèvement des redoutables Yuzzem. Une situation qui aurait pu très mal tourner ! Vaisseau comme armes s'avérèrent défectueux, ne lui laissant d'autre choix que de gagner l'installation Impériale la plus proche pour s'enfuir. Un échec, songea Starkiller, pourtant Vader choisit de ne pas le châtier. Le véritable objectif avait été de lui faire découvrir ce dont il était capable avec la seule puissance du Côté Obscur !

Le Seigneur Sith avait offert à Starkiller un vaisseau : le Rogue Shadow, en fait un prototype avancé ; sept pilotes en tout - Juno Eclipse non comprise - se succèderaient aux commandes de l'appareil, chacun suite au trépas de son prédécesseur ; le premier : un vieux sergent renfrogné, peu loquace, dont un retard n'avait pas été pardonné par Vader, ne saisissait pas qu'un vaisseau se maniait différemment d'une barge à minerais ; quant au septième il avait eu l'infortune de se faire tuer par le Seigneur Noir lui-même. Ces premiers tests se déroulèrent toutefois sans grand heurt. A titre d'exemple, on aurait pu citer la mission qu'il avait dû remplir à Port Pixelito, sur Malastare, au tout début de son apprentissage. La cible était un aide Impérial, que les paris sur les courses de Prodracers avaient endetté. Flanqué de PROXY, l'Apprenti Secret s'était infiltré dans le serveur central pour le localiser - bien entendu sous le couvert d'un déguisement... Il se positionna au-dessus des appartements privés de l'aide, grâce à des conduits de ventilation, puis il acheva son travail avec un Etranglement de Force...

III.2 - L'Adoubement

Au bout du compte, ce fut quelque part dans le système de Scarl que Darth Vader, toujours à bord de l'Executor, reconnut pour la première fois le mérite de son apprenti. Certes il lui réservait d'autres épreuves de plus grande envergure - sa formation de Jedi ne prendrait fin qu'avec les Épreuves Jedi mentionnées plus haut -, mais il reconnut en ces termes - sous les yeux de PROXY - que son initiation à la Voie des Sith, à laquelle il s'était attelé ces dernières années, était à présent achevée :

Quand je t'ai recueilli, tu étais faible. Je ne pensais pas que tu survivrais à ton apprentissage. Mais désormais, ta colère est devenue ta force. Enfin, le Côté Obscur est ton allié. Lève-toi, mon jeune élève.
_Darth Vader

III.3 - Sur la Piste des Jedi

Rendu satisfait par les bons résultats de son élève, Vader lui donna alors un test de plus grande envergure : traquer et exterminer les membres de l'Ordre Jedi, dont quelques-uns avaient survécu à l'Ordre 66, à l'Opération Knightfall, ainsi qu'à la Grande Purge qu'il avait orchestrée, en compagnie de ses troupes et et de l'Inquisitorius. En guise de prémices à ces nouvelles aventures, Starkiller eut tout d'abord à combattre PROXY... une fois de plus ! - cette fois-là sous l'apparence d'Obi-Wan Kenobi : un programme auquel il n'avait plus été confronté depuis longtemps - ; s'ensuivit sa rencontre avec sa nouvelle pilote : Juno Eclipse, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle le laissa tout chose...

Je harcèle les Impériaux pendant des mois et Vader m'envoie un gamin ?
_Rahm Kota

Le Général Kota, aidé de plusieurs partisans, avait pris le contrôle du tout premier Centre de Production de Chasseurs TIE, en orbite autour de Nar Shaddaa. Aussi, Vader envoya son Apprenti Secret sur place, afin de régler l'incident. Il avait pour ordre de ne laisser aucun survivant, de peur que l'un d'entre eux ne puisse témoigner de son existence. Mais ce Jedi allait en fait revêtir une importance cruciale pour le jeune Darksider, lequel allait nouer une sorte de lien particulier avec celui qu'il était pourtant chargé d'assassiner... Usant de tout ce qu'il avait appris, et renforçant ses compétences déjà bien solides à l'aide de sa propre imagination, l'Apprenti Secret aveugla son ennemi ; toutefois, tandis qu'il le voyait projeté au dehors de la station, vaincu, il sut que malgré tout, le Général Jedi avait survécu... Starkiller ne se priva pas pour autant d'affirmer à Vader le contraire, en lui remettant le Sabrelaser de son opposant.

Rencontre avec Rahm Kota Rencontre avec Rahm Kota

Une fois son Épreuve d'Aptitude en poche, ce fut au tour d'un Jedi isolé, dénommé Kazdan Paratus, d'être la cible de Starkiller. Ce dernier n'avait pour seul passe-temps que la conception de droïdes, à laquelle il se livrait sur Raxus Prime. L'Apprenti Secret eut maille à partir avec la bande de Rodiens de Drexl Roosh, les Gardes de Ferraille et autres abominations mécaniques pullulant sur la planète, mais il parvint bon gré mal gré jusqu'au Temple de ferraille, où il mit un terme à l'existence de son adversaire à l'esprit dérangé.

Starkiller sur Raxus Prime Starkiller sur Raxus Prime

Enfin, sur Felucia, où il alla après avoir passé son Épreuve de Lucidité, un ancien membre du Conseil des Jedi attendait l'Apprenti Secret : il s'agissait de Shaak Ti. La planète était, en quelque sorte, « vivante », c'est-à-dire baignée dans les courants de la Force ; le chaos ambiant l'attirait irrémédiablement vers le Côté Obscur. Là-bas, Starkiller eut à affronter les natifs de ce monde, lesquels utilisaient d'agressifs Rancors comme montures de combat. Mais aucun guerrier ni aucun chaman ne sut stopper sa progression. Et ce fut au bord des Abîmes Ancestraux, là où reposait un Sarlacc de taille exceptionnelle, que le duel entre lui et la Jedi Togruta se produisit. Le Maître Jedi ne mâcha pas ses mots lorsqu'elle exprima à voix haute ce qu'elle pensait de Vader et de son élève ; sa communion avec la planète aurait dû lui assurer la victoire mais, tout comme PROXY l'affirma plus tard, rien n'aurait pu entraver Starkiller : il avait promis à son maître de réussir. Reconnaissant son échec à rallier à elle l'Apprenti Secret, Shaak Ti tomba dans le puits sacrificiel du Sarlacc ; sans qu'il sache vraiment pourquoi, Starkiller tenta de la retenir...

Peut-être avait-il vu qu'elle avait raison au sujet de Vader, avançait PROXY. Car Shaak Ti aussi pensait que le jeune homme gâchait son potentiel en demeurant l'esclave d'un Sith. Starkiller, finalement, n'était-il pas appelé à devenir quelque chose de largement plus glorieux que le simple laquais de Vader ?

IV - L'Ebranlement d'un Destin

Pauvre enfant, les Sith se trahissent toujours... Mais tu l'apprendras bien assez tôt.
_Shaak Ti à Starkiller

IV.1 - Élève Désavoué et Reconstruction

Vous avez oublié votre place, Seigneur Vader. En prenant ce jeune comme apprenti, vous m'avez trahi. Maintenant, tuez-le, ou je vous élimine tous les deux.
_L'Empereur

Vader, le Seigneur Noir, rêvait du jour prochain où il pourrait joindre ses forces à celles de son disciple prometteur, pour renverser Darth Sidious une bonne fois pour toutes, et prendre sa place aux rênes de l'Empire. Toutefois, l'Empereur vint à être informé de ce projet, en même temps qu'il apprenait l'existence de cette entorse à la Règle des Deux. Mis devant le fait accompli, Vader n'eut pas d'autre choix que celui de trahir Starkiller. Il passa à l'action lorsque Palpatine vint le rejoindre grâce à sa flotte, à bord de l'Executor. Starkiller, pris au dépourvu, fut empalé, malmené, et projeté dans le vide spatial. Grièvement blessé, il fut toutefois récupéré par Vader, lequel avait d'autres projets pour lui...

Il revint à la vie six mois standards après ces événements. Mais il y aurait un doute, à posteriori sur sa véritable nature : était-ce toujours l'original, ou bien un clone ? Recueilli à bord de l'Empirique, et sa crise de colère passée, il reçut alors sa nouvelle assignation de la part de Vader - par l'intermédiaire de PROXY, ce qui était une source de désagréments autant pour le Sith que pour le droïde... Starkiller devait mobiliser les ennemis de l'Empereur pour accaparer toute son attention, et laisser le champ libre à lui et à Vader - qui pour l'heure était perpétuellement épié par les espions de son maître - ; ainsi l'Apprenti Secret pourrait-il se venger, ainsi pourrait-il accomplir son destin... L'Empirique fut précipité dans un soleil afin de ne laisser aucune trace de ce qu'il était advenu à son bord. Mais, en dépit des avertissements de son maître, Starkiller prit le temps de libérer Juno Eclipse dans sa fuite, laquelle avait été déclarée traîtresse à l'Empire Galactique. Continuant de servir le Sith, mais en secret, le jeune homme prétendit démarrer une nouvelle vie. Un nouveau pan de son existence allait débuter !

IV.2 - Fonder la Rébellion

On repart à la chasse au Jedi ?
_Juno Eclipse

A l'aube de sa nouvelle quête, l'Apprenti Secret s'était fixé deux objectifs : contacter les ennemis de l'Empereur, comme Vader le lui avait demandé, et, démarche plus personnelle, compléter l'enseignement qu'il avait reçu du Sith - un enseignement incomplet, tout comme l'avait voulu son professeur. En somme, le mieux qu'il avait à faire était de mettre la main sur un Jedi ! Rahm Kota était un choix tout indiqué, car lui ayant prédit avant sa défaite qu'ils étaient tous les deux appelés à se revoir... D'aucuns pourraient prétendre qu'il le trouva dans un bar sur Nar Shaddaa ; en vérité, Bail Organa l'en avait fait partir, et ce ne fut qu'au bout de six mois standards qu'il retrouva sa trace, dans un bar, certes, mais sur Bespin ; ses recherches lui avaient fait parcourir toute la Galaxie jusqu'à Ziost... Démotivé et aveugle, Maître Kota ne voulait plus affronter les légions de l'Empire. Toutefois, l'arrivée impromptue d'un contingent de Stormtroopers menés par un Garde de l'Ombre, et la victoire de Starkiller sur eux, l'amenèrent à reconsidérer les choses...

- J'aurais dû me douter que l'Empereur enverrait un assassin. Méthode de lâche.
- Je ne sers pas l'Empereur.
_dialogue entre la Princesse Leia et Starkiller

Sur ces entrefaites, le Maître Jedi emmena le disciple de Vader sur Kashyyyk, là où les Wookiees étaient à présent asservis. PROXY narrerait au Sénateur Organa qu'à cette occasion, le passé de son maître le rattrapa, et qu'il en fut transformé : en entrant dans la hutte où il avait grandi autrefois, Starkiller revécut en effet les derniers instants de son père... le jour où sa vie avait basculé. Sa confrontation avec les Impériaux se solda par la libération de Leia Organa, détenue contre son volonté sur la planète ; il veilla bon gré mal gré à ce qu'elle quitte les lieux en toute sécurité, à bord d'une navette - qu'elle était d'ailleurs parfaitement en mesure de piloter elle-même, comme elle ne se priva pas de le rappeler railleusement à son sauveur... Avoir été envoyé pour une mission de sauvetage, qui plus est sous des prétextes sibyllins, sidéra l'Apprenti Secret ! Cela dit sa mission avait avancé : il avait appris que c'était auprès de Bail Organa que Rahm Kota se renseignait. Starkiller exigea de rencontrer le Sénateur, mais il se vit répondre que c'était impossible ; car il s'était aventuré sur Felucia et ne donnait plus de nouvelles...

Maris Brood avait été recueillie par Shaak Ti et, à la mort de son mentor, avait basculé du Côté Obscur avec le reste de la planète. Apeurée, elle retenait Organa captif, au cœur du Cimetière des Rancors. Mais ni son monstrueux compagnon - un Grand Rancor -, ni ses armes exotiques ne surent venir à bout des assauts de Starkiller à son encontre. Maris reconnut sa défaite, et fut autorisée à s'enfuir. Après tout, pouvait-elle se dire libre avec tout ce qu'elle avait sur la conscience ?

L'Apprenti Secret commençait à s'humaniser. Darth Vader le sentit, et le mit en garde en lui rappelant quelle était son allégeance. Son disciple lui demandait conseil, désireux d'accomplir un coup d'éclat pour pousser ses nouveaux alliés à se joindre à son insurrection. Vader suggéra la destruction des chantiers navals de Raxus Prime. La conversation fut surprise par une Juno Eclipse furieuse qu'il lui ait caché la vérité, et tentant désespérément à la fois de lui ouvrir les yeux et de lui faire avouer leur romance... L'objectif de cette nouvelle mission fut accompli grâce au propre Canon à Minerai de l'Empire, alors que Starkiller réussissait à échapper à la mort en mettant la Force à contribution pour détourner tout un Star Destroyer ! Ce jour-là, l'Apprenti Secret démontra à tous la vulnérabilité du puissant Ordre Nouveau. Ce jour-là, son action motiva suffisamment les Sénateurs dissidents pour les inciter à se rebeller ouvertement contre l'autorité Impériale. Garm Bel Iblis fut définitivement gagné à la cause par Starkiller lui-même, qui le sauva sur Bespin de Chop'aa Notimo et de ses hommes - parmi lesquels on trouvait bon nombre de Mandaloriens, ainsi que le Gungan Kleef.

IV.3 - Mort et Choix d'un Héros...

- Alors vous n'avez jamais voulu détruire l'Empereur.
- Pas avec toi.
_La fin de l'illusion de toute une vie..

Dès la Délégation des 2000, Giddean Danu avait prévenu : une rébellion aurait bien plus de chances d'aboutir si elle était supportée par l'Ordre Jedi ; car la Force serait alors avec elle. Il fut donc convenu que Starkiller devait diriger le mouvement. Ce fut l'épisode que choisirent plus tard les historiens pour dater la naissance de l'Alliance Rebelle ! Mais la Signature du Traité Corellien fut interrompue par l'arrivée d'une puissante force de frappe Impériale, et le duel entre Starkiller et Vader mit un terme aux festivités. Starkiller fut sauvé de la fureur de Vader, par PROXY ... mais cette échappatoire ne fonctionna que pour un temps ; car même son module d'entraînement le plus dangereux - celui qui lui faisait prendre l'apparence d'Obi-Wan Kenobi, s'avéra insuffisant pour contrer le Seigneur Noir. Entre-temps, l'Apprenti Secret avait disparu de la falaise où il s'était raccroché. Contre toute attente, il était pourtant toujours en vie, ce dont eut peine à croire Juno Eclipse lorsqu'elle vint le sauver. La jeune femme chercha à le réconforter par ses paroles... Déterminé, Starkiller entra en méditation pour retrouver la trace de Vader, ainsi que des leaders rebelles : Mon Mothma, Garm Bel Iblis et Bail Organa, que le Seigneur Sith avait amené jusqu'à l'Empereur. Sillonnant la Bordure Extérieure, il finit par atteindre sa destination : l'Etoile Noire I ! Après avoir échangé avec Juno un tendre baiser d'adieu, il fut temps pour lui de débuter sa dernière croisade...

Au prix d'âpres combats, Starkiller se glissa jusqu'au Dôme d'Observation de l'Empereur sans déclencher l'alerte. Une nouvelle fois, Darth Vader se mit en travers de son chemin. Mais cette fois-là il n'avait pas l'avantage de la surprise ; et l'intense duel qui s'ensuivit fragilisa grandement son armure. L'âme damnée de l'Empereur tenta alors de le manoeuvrer, et de faire croire à son disciple prodige que tout cela n'avait été qu'un test ; ce fut en vain... Palpatine, en bon manipulateur, sentit que le moment était venu de corrompre le jeune Starkiller. Rahm Kota s'interposa, pour le plus grand malheur des Gardes Royaux chargés de l'entraver, et Darth Sidious l'accueillit à grand renfort d'Eclairs de Force. L'heure du choix était venu pour Starkiller : devait-il se venger de Vader, ou bien sauver ses amis en danger ?

Duel entre Vader et Starkiller Duel entre Vader et Starkiller

S'il avait fait le mauvais choix, nul doute qu'il n'aurait pas mieux fini que Vader : laquais de l'Empereur appelé, à terme, à être remplacé ; peut-être lui aussi encastré dans une armure... Mais l'Apprenti Secret préféra affronter le maléfique dirigeant de l'Empire Galactique. Il comprit que c'était en fait lui qui, tout au long de sa vie, avait été le véritable responsable de ce qu'il avait enduré. Voilà qu'il se tenait face à l'homme qui avait ordonné la mort de son père, face à celui qui ourdissait tout dans l'ombre de Vader. C'était l'Empereur, et nul autre, qui avait été son véritable maître. Starkiller le comprit, et se retrouva dans la même position que Mace Windu, bien des années avant lui : devait-il tuer Sidious, puisqu'il semblait être en mesure de le faire ? Rahm Kota l'en dissuada, car cela serait revenu pour lui à basculer définitivement du Côté Obscur. Le Rogue Shadow se manifesta tout de suite après, prêt à évacuer les Rebelles. Mais l'Empereur, en dépit de toutes ses duperies qui auraient pu faire croire au contraire, était trop puissant pour être arrêté par l'Apprenti Secret, et peu désireux de laisser partir ses amis. Le disciple de Vader sacrifia sa vie pour le retenir, en libérant tout le pouvoir de la Force qu'il avait en lui.

Mort, comme le constata Sidious pour son plus grand déplaisir, il était plus puissant que jamais. Starkiller devint le martyr qui inspira la cause de l'Alliance Rebelle. L'emblème de sa famille fut proposé par Leia Organa pour symboliser leur combat contre l'Empire. Bien d'autres élèves officieux lui succèderaient jusqu'à ce que survienne la Bataille d'Endor...

- Enfin, il ne fait qu'un avec la Force.
- Vous avez toujours su qui il était, non ?
- Je m'en doutais, oui.
- Alors pourquoi nous avoir aidés, malgré tous nos crimes ?
- Lorsqu'il est venu me voir dans la Cantina de la Cité des Nuages, au milieu de toutes ses sombres pensées, j'ai discerné un point lumineux, une chose magnifique à laquelle il s'est raccroché jusqu'à la fin.
- Quoi ?
- Vous.
_dialogue entre Rahm Kota et Juno Eclipse

V - Un Clone ?

Le Starkiller que vous connaissiez ? Celui qui pouvait arracher des vaisseaux à leur orbite ? Il est mort. Vader l'a fait cloner. C'est ça qui vous suit. Une copie à demi folle qui croit vous aimer. Et vous allez m'aider à l'attirer vers Vader.
_Boba Fett à Juno Eclipse

L'Alliance Rebelle était encore naissante. Alors que Darth Vader, sur ordre de l'Empereur, en traquait les chefs, Bail Organa - connu pour être l'une de ses cibles prioritaires -, s'était renseigné sur le passé de Galen Marek. Grâce à Juno Eclipse, et aux informations délivrées par PROXY - suite à sa récupération sur Corellia -, la Rébellion avait beaucoup appris sur son héros fondateur. Mais il demeurait une question en suspens : qu'était-il advenu de son corps ?

Dans l'intervalle, Darth Vader s'était lancé dans un projet de clonage ambitieux... Bien que cela fît des siècles que les cloneurs échouaient à reproduire correctement les pouvoirs de la Force, le Seigneur Noir sut se servir des percées faites en la matière par l'Empire Galactique, ainsi que par les Kaminiens, pour obtenir un remplaçant à son Apprenti Secret. Il y eut de nombreuses erreurs : la technique de clonage accéléré, de même que celle de greffe mémorielle, n'étaient pas encore au point ; mais, finalement, un clone adéquat - sujet 1157 - semblait avoir émergé du lot pour succéder à l'original. Il s'agissait là, néanmoins, de la version très partiale du Seigneur Vader. Nul à part lui ne savait s'il s'agissait d'un clone, ou bien du véritable Galen Marek ! Et, en définitive, ç'allait être à Starkiller lui-même de choisir son destin !

V.1 - Renaissance

Tu dois apprendre à détester ce qu'il a aimé.
_Darth Vader à Starkiller

L'entraînement avait repris ; et il ne paraissait guère s'être amélioré. Darth Vader allait jusqu'à reprendre d'un ton menaçant son disciple, si d'aventure il se prenait à parler de la Force, au lieu du Côté Obscur... Il fallait dire que cet apprenti-là restait très attaché à ses anciens amis. Il entrapercevait leur passé commun, leur présent, mais aussi leur futur... Vader tâchait donc de le détourner de cette vie du mieux qu'il le pouvait. Il prétendait que les souvenirs du "clone" n'étaient pas les siens, mais ceux d'un homme mort... Des efforts qui, sans doute, n'avaient pas été totalement vains : le détachement, l'indifférence de Starkiller, semblaient s'être accrus ; par ailleurs, il reléguait souvent ses remords au second plan. Pendant treize jours, Starkiller demeura dans un puits - renforçant son lien avec le Côté Obscur, à force de privations. Vader vint l'en déloger, après qu'il eût appris que le Général Kota avait été fait prisonnier sur Cato Neimoidia. Il projetait d'envoyer sa nouvelle Main de l'Ombre le tuer. Cependant, le Seigneur Noir s'inquiétait de l'affection que portait toujours Starkiller au souvenir de Juno Eclipse. Il décida ainsi de le tester avant toute autre chose...

Le premier affrontement l'opposa à des droïdes Sith : d'une gamme prolongeant celle du prototype Holodroïde PROXY. Starkiller les vainquit sans problème ; leur apparence de Soldats Rebelles faisait écho à son lointain passé. Mais quand il s'agit de s'en prendre au droïde ayant revêtu la forme de Juno, un simple cri suffit à le paralyser ! Comme il refusait d'achever le travail, Vader dut s'en charger à sa place. Courroucé de son échec, le Seigneur Sith lui révéla la soi-disant vérité sur ses origines : qu'il était un clone, et que le processus expérimental utilisé pour lui donner la vie l'avait rendu défectueux. Devenu inutile aux yeux de son Maître Sith, Starkiller choisit de prendre les devants : il frappa Vader avec ses Eclairs de Force, puis il prit la fuite - d'un saut dans le vide certes courageux, mais imprudent !

C'est bien ce que je craignais.
_Darth Vader

S'ensuivit une course, difficile, vers la liberté ! Avant qu'il ne parvînt à quitter Kamino, on dit qu'il fut retrouvé par Vader à plusieurs reprises ; qu'il échappa aux flammes, ainsi qu'aux pâles d'un gigantesque ventilateur ; ou encore qu'il combattit dans un labyrinthe de champs de force rouges mortels ! Des Chasseurs TIE le prirent aussi pour cible. Des Stormtroopers étaient régulièrement débarqués par des transports volants. Sans compter l'opposition des redoutables Jumptroopers, et Riot Troopers ! Ce fut lors de sa fuite que Starkiller affronta pour la première fois un Droïde Lanceur de Carbonite. Au terme d'un combat contre un AT-ST, l'Apprenti Secret s'échappa à bord du vaisseau personnel de Darth Vader - un TIE Avancé X1.

V.2 - Retrouvailles avec Kota

Un clone ? C'est un clone qui a défoncé ce mur ? Qui a fait tomber une ville sur Cato Neimoidia ? Qui a vaincu ce monstre ?
_Boba Fett

Décision fut prise par Starkiller d'aller rejoindre Rahm Kota. Il était, en effet, sa meilleure chance de retrouver Juno Eclipse. Cap fut donc mis sur Cato Neimoidia... De là, il lui fallut descendre sur Tarko-se : une ville de gladiateurs, dont la plupart d'entre eux n'avaient pas choisi d'eux-mêmes ce métier... Sur place l'attendait un cortège d'Impériaux, sous le commandement du Baron Tarko en personne. Ce dernier, qui s'était attendu à ce que ce fût Vader qui débarquât du chasseur stellaire, ne fut pas dupe quand il aperçut l'accoutrement de Starkiller. Il demanda au jeune Darksider de lui donner les codes de sécurité du secteur - chose qu'évidemment, il n'obtint pas...

Ainsi débuta une course-poursuite riche en actions ! Aux côtés de ses ennemis habituels, combattirent des Scout Troopers, des AT-MP, et même des Acolytes Sith ! L'affrontement se poursuivit, tour à tour : dans le palais du baron, puis dans un casino - atteint au détour d'une chute -, avant de se déplacer sur une ligne de tram. Malgré des ponts truffés d'ennemis, et des vaisseaux lourdement armés - particulièrement déterminés à se servir de leur arsenal -, Starkiller sauta à temps d'un tram en flammes, manquant de peu d'être emporté avec lui dans la tombe. Il atteignit ainsi l'arche occidentale de la ville.

Le coût de la vie n'est pas très élevé, mais cette architecture Neimoidienne est dispendieuse. Il me tarde de te voir combattre dans mon arène.
_Baron Tarko

Après être rentré dans l'arène - où il put, enfin, retrouver Kota : le "champion" des gladiateurs -, il fut temps pour Starkiller de combattre le dernier atout du Baron. Le Gorog était un gigantesque monstre écervelé, dont la simple libération représentait déjà une catastrophe, compte-tenu du fait que les infrastructures de l'arène n'étaient pas en mesure de s'assurer qu'il resterait sous contrôle... Profitant de ce que ses Eclairs magnétisaient les menottes de la bête pour la bloquer, Starkiller s'essaya à une lobotomie improvisée de l'animal. S'il arracha la protection métallique de la tête, son coup n'eut toutefois pas l'effet escompté... La seule solution était de tout faire s'écrouler sur le Gorog - que la dernière attaque avait achevé de mettre hors de lui ! Finalement, le soi-disant clone atteignit le Baron Tarko, alors qu'il avait été pris à parti par le Général Kota. Les manoeuvres désespérées du Gorog pour ne pas tomber dans le vide envoyèrent tout ce petit monde dans les airs - à commencer par le baron, qui atterrit tout droit dans la gueule béante de l'animal. Dans sa chute, Starkiller parvint à terrasser - mais pas à tuer - le Gorog, sauvant par la même occasion Kota. Les deux compères regagnèrent ensuite le Rogue Shadow...

V.3 - Prise de Recul

Rahm Kota accepta, sans grande difficulté, le retour de son jeune protégé. Ensemble, les deux utilisateurs de la Force gagnèrent le Système Athega : le dernier lieu de rendez-vous fixé pour la Flotte Rebelle. Starkiller, toujours dans la crainte que Vader le retrouvât, ne demandait qu'à oublier. Mais les circonstances jouaient contre lui. Quand le Rogue Shadow arriva à destination, il devint clair que l'Alliance avait déjà bougé. La Flotte Impériale était déjà sur place ! Lui et Kota parvinrent cependant à lui échapper... Ce fut après leur fuite que des désaccords entre les deux hommes apparurent ; Starkiller refusait de se faire appeler Galen Marek, car il croyait toujours n'être qu'un clone de l'original. Pour Kota, une telle idée était absurde : personne ne pouvait cloner un Jedi. Des propos qui laissent à supposer qu'il n'avait pas encore rencontré X2 sur Dantooine... Par ailleurs, le vieux Général ne cachait pas ce qu'il pensait d'avoir choisi de retrouver Juno comme une priorité absolue ! Pour lui, mieux aurait valu que l'ancien apprenti de Vader vînt prétendre à sa place à la tête de l'Alliance. Les deux se séparèrent, pour laisser à Starkiller le temps de réfléchir à sa situation. Ailleurs, Vader et Boba Fett discutaient d'un plan pour amener le Jedi Noir jusqu'à eux...

Après un court passage sur Dac - la planète des Mon Calamari -, secouée par des actes de résistance récents, auxquels avait participé Juno Eclipse, le fugitif réfléchissait à un endroit où il aurait pu aller méditer. Kota lui avait proposé, sur un ton dérisoire, les forêts de Kashyyyk ou bien les grottes de Dagobah. Kashyyyk lui rappelait son passé... Ce fut, en conséquence, Dagobah qu'il choisit ! Un monde à l'état sauvage, si dénué de quoi que ce fût, qu'il hésita longuement avant d'y atterrir. Même une fois qu'il s'y fût rendu, sa tête était toujours bouillonnante d'interrogations en tout genre. Mais son instinct le poussait à continuer sa progression. Starkiller s'enfonça dans la jungle, épié au passage par des Reptaviens. Une promenade somme toute assez banale, si l'on exceptait l'incident avec une limace de huit mètres à vingt-quatre pattes ! A l'entrée des grottes de Dagobah, Starkiller fit la rencontre de Yoda ; en exil, le Grand Maître de l'Ordre Jedi sentait que le jeune homme avait perdu une partie de lui. Pendant la vision qui s'ensuivit, il entraperçut ses "frères" : les Clones Noirs, l'enlèvement imminent de Juno, ainsi que des passages antérieurs, postérieurs et présents de sa vie. A son retour, Yoda l'enjoignit à suivre sa vision. Il l'accepta.

- Yoda: Ce que tu as vu, le suivre tu dois.
- Starkiller: Jusqu'au bout de la Galaxie s'il le faut.

V.4 - Retrouver Juno

Sa résolution était sortie renforcée de l'expérience vécue sur Dagobah. Starkiller était prêt à repartir à la recherche de son grand amour ; le temps pressait, s'il voulait empêcher la capture de sa bien-aimée ! Il mit le cap sur Malastare, afin de reprendre contact avec son ami Général. Manipulant une Gran au passage, sans la moindre hésitation, le jeune homme retrouva Kota chez le réparateur Berkelium Shyre. Starkiller leur annonça le contenu de sa vision : Juno allait être bientôt enlevée ! Shyre révéla aux deux adeptes de la Force que la Flotte Rebelle était près de la Nébuleuse Itani. Puis l'on confronta ce qu'avait vu Starkiller à la réalité, pour s'assurer de la fiabilité de ses propos. Shyre réalisa qui il avait en face de lui et, sans que Kota en fût informé, son disciple informel usa impitoyablement de la Force sur l'esprit du malheureux réparateur... En outre, avant qu'ils ne partent pour la Nébuleuse Itani, et à l'initiative du Général, Starkiller et son mentor Jedi conversèrent avec le médecin Cereen Ni-Ke-Vanz. Avec lui, Kota jouait la carte de la rationalité : car pour avoir côtoyé les Khommites, l'homme de science savait que le problème de la mémoire génétique n'avait toujours pas été réglé par les cloneurs ; pas plus que ne l'avait été la reproduction de la sensibilité à la Force... Des paroles qui remettaient en cause l'idée que Starkiller pût être un clone ; elles reflétaient, cependant, l'ignorance du médecin quant aux progrès effectués par l'Empire Galactique en matière de clonage...

Es-tu prêt à t'exposer comme cela ? As-tu bien réfléchi à ce qui se passera si tu débarques en plein milieu de la flotte comme si tu n'étais jamais parti ?
_Rahm Kota

Le Rogue Shadow atteignait la Nébuleuse Itani, et Starkiller n'arrivait pas à se défaire de son inquiétude pour le sort de Juno Eclipse. Rahm Kota tint à lui offrir deux cristaux de Sabrelaser bleus, qu'il se borna à qualifier de "souvenirs de la Guerre des Clones"... Il exposa ensuite à son protégé la situation actuelle de l'Alliance : les combattants y étaient de plus en plus nombreux à refuser d'accomplir leur devoir ; Mon Mothma prônait une politique d'auto-préservation, trop attentiste au goût de certains tels que Kota. Pour ce dernier, la Rébellion avait besoin de réussir un coup d'éclat pour se revigorer. Starkiller lui apparaissait donc comme un espoir derrière lequel l'Alliance pourrait se ranger ! Des considérations politiques dont ce dernier n'avait cure - uniquement préoccupé par Juno comme il était... Il transmit, néanmoins, les plans ainsi que les coordonnées de son prétendu lieu de naissance, sur Kamino, dans un cylindre de données. Après qu'ils eussent rejoint la Flotte Rebelle, Starkiller s'émerveilla d'y voir les armoiries de sa famille un peu partout !

L'arrivée du Rogue Shadow sur place avait malheureusement incité Boba Fett, lequel travaillait pour le compte de Darth Vader, à se manifester. Accompagné de Terror Troopers, ainsi que de droïdes exterminateurs, à la forme arachnoïde, il lança l'assaut contre le vaisseau du capitaine Eclipse : le Salvation. Quand Starkiller en gagna le pont, il vécut ses retrouvailles avec PROXY. L'Holodroïde lui apprit que Juno avait été enlevée par le Chasseur de Primes. Cumulant les attaques des sbires de Fett - dont celles de Géants de Terreur croisés dans la salle des machines -, et les problèmes d'élévation des portes de sécurité, le soi-disant clone poursuivait ardemment le ravisseur de sa belle. Quelle ne fut pas la surprise de Juno quand elle le vit à ses trousses ! Spectateur impuissant de son transfert à bord du Slave I, Starkiller aurait volontiers amené le vaisseau à lui, histoire de la libérer... Toutefois, il en fut empêché par une gigantesque machine : le Titan Exterminateur ! Dans le feu de l'action, l'ancien Apprenti Sith de Vader eut une nouvelle vision, dans laquelle il se trouvait un autre clone de Galen Marek - un clone maléfique...

Au vu de la situation, Starkiller contacta Kota pour décréter le lancement de l'assaut contre Kamino. Le Général et lui discutèrent du fait qu'il s'agissait certainement là d'un piège tendu par le Seigneur Noir ; cependant, Starkiller était d'avis que même Vader n'avait pas anticipé l'arrivée de toute la Flotte Rebelle ! Le voyage en Hyperespace fut contrarié par les tendances au sabotage du Titan Exterminateur - bien décidé à détruire le réacteur secondaire. Une manoeuvre d'autant plus dangereuse qu'elle aurait pu entraîner la perte de l'Ordinateur de navigation ! Starkiller fit une brèche dans la coque, ce qui propulsa l'infâme droïde en dehors du vaisseau !

V.5 - La Bataille de Kamino

L'arrivée en orbite de Kamino propulsa le Salvation dans une intense bataille spatiale. L'abordage du vaisseau Rebelle par les forces Impériales en présence ne se fit donc pas attendre... Ce fut lors de cet assaut, pour être plus précis, à son retour dans la salle des engrenages, que Starkiller engagea le combat, pour la toute première fois, face à des Gardes Sabres - une déclinaison de la Garde Royale Impériale. Son principal souci fut de réactiver le système de tir du vaisseau ; une nécessité absolue, compte-tenu des circonstances ! Toutefois, même si le héros fondateur de l'Alliance y parvint, la situation des Rebelles ne s'en retrouva pas améliorée pour autant. Car si les boucliers de Kamino tenaient toujours, ceux du Salvation eux s'atténuaient de plus en plus... Dans une sorte de plan de la dernière chance, Starkiller ordonna à Kota, ainsi qu'au reste de l'équipage, d'évacuer. Grâce à la Force, il se prit à contrôler la trajectoire du vaisseau, afin qu'il allât s'écraser à la surface dans une gigantesque explosion... Cette scène impressionnante eut pour spectateurs privilégiés Darth Vader et Juno Eclipse ; Vader, en effet, savait depuis le début que son disciple trouverait un moyen de se rendre jusque sur la planète. Starkiller était monté sur le toit de la frégate afin de mieux pouvoir contrôler son crash. Quand il vit Juno en plein sur sa trajectoire, il se contraignit à provoquer l'explosion du vaisseau avant terme, dans l'espoir que cela la protégerait. Il y survécut, et put commencer sa progression dans le Complexe Timira.

Vous avez envie de mourir ou quoi ?
_Wedge Antilles

Alors qu'il suivait plus ou moins en sens inverse les traces de sa précédente fuite, l'Adepte de la Force dut prendre part à bon nombre d'assauts, certains contre des essaims de Chasseurs TIE. Il devait également prendre garde à ne pas croiser les troupes Rebelles au sol, de crainte qu'elles n'engagent le combat avec lui ! Depuis une tour de garde, il aperçut le Général Kota se battre dans la tour opposée. Starkiller le rejoignit, lui ouvrit la voie et, bien sûr, lui porta assistance. Les deux compères se retrouvèrent toutefois bloqués aux portes de la ville. Quittant le complexe principal, grâce au chasseur Y-Wing de Wedge Antilles, Starkiller se servit de ce "taxi" improvisé pour passer sous la plateforme du complexe, puis remonter loin du chaos ambiant. Une manoeuvre audacieuse, rendue possible par le talent du pilote Antilles, et qui lui avait permise d'éviter le plus gros des combats - des combats auxquels, d'ailleurs, il refusa de se joindre, malgré l'insistance de Rahm Kota. Peu de temps plus tard, il entrait dans les salles de clonage... Darth Vader l'y attendait ; l'y combattit. En fait, le Seigneur Sith se contentait principalement de lui envoyer des droïdes PROXY, au fur et à mesure qu'il grimpait les niveaux. Une attitude qui rappelait foncièrement l'entraînement dont avait "bénéficié" Starkiller, avant qu'il ne quittât Kamino. Là encore, les droïdes n'étaient qu'un test : revêtant l'apparence des gens qui comptaient pour lui - Juno Eclipse, les trois chefs de son Alliance Rebelle, son père Kento Marek, voire même Vader en personne !

La confrontation prit une toute autre tournure quand il arriva au niveau des Clones Noirs. Vader les fit sortir de stase, pour qu'ils combattent leur "frère" ! Starkiller les vainquit tous, mais le souvenir de ce "fratricide" continuerait de le tourmenter... Il s'ensuivit un Combat au Sabrelaser, contre Darth Vader, comme il se devait. Cette bataille, néanmoins, était davantage d'ordre psychologique qu'autre chose. Semblable en cela à l'Empereur Palpatine, le Seigneur Noir prétendait que tout ce qui était advenu n'était arrivé que parce qu'il l'avait décidé ! Il était imbattable... Vader posa un ultimatum à son ancien apprenti : se soumettre, ou bien assister à la mort de Juno Eclipse ; il devrait tuer Kota, basculer du Côté Obscur de la Force, puis traquer et exterminer la Rébellion. Sans quoi il la tuerait. Contraint et forcé, Starkiller s'inclina devant lui. Mais Juno ne pouvait pas assister à cette scène sans rien faire ! Elle attaqua Darth Vader par derrière, ce qui poussa le Seigneur Noir à la projeter au loin - qui plus est violemment. Le Capitaine Eclipse semblait morte... De rage, Starkiller reprit le combat. Vader s'apprêtait à le plonger dans un courant électrique, et à en finir avec lui. Toutefois, contre toute attente, Starkiller réussit à inverser les rôles... Darth Vader était vaincu !

Fais-le, gamin. Tu n'as pas le choix.
_Boba Fett

Et son ex-Main de l'Ombre l'aurait volontiers achevé : même à présent qu'il avait perdu la partie, Vader s'évertuait à lui dire que ses sentiments pour Juno Eclipse n'avaient pas été réels. Qu'ils fussent ou non la conséquence d'une greffe mémorielle, ces sentiments n'en étaient pas moins véritables aux yeux du jeune homme ! Kota parvint à le raisonner : Vader devait d'abord être jugé ; on pourrait l'exécuter ensuite, pour que la Galaxie sache qu'il n'y avait plus de raison de le craindre. En outre, le Seigneur Noir demeurait le seul à vraiment tout savoir sur le retour nébuleux de Starkiller... L'apothéose survint peu après, quand on comprit que Juno Eclipse n'était pas morte. Ce furent des retrouvailles chaleureuses, pour elle et son grand amour ! Boba Fett en abandonna même l'idée de tuer Starkiller pour empocher sa prime - du moins dans l'immédiat... Le héros fondateur de l'Alliance Rebelle était prêt à y reprendre sa place, et à servir de point de ralliement - comme l'avait souhaité Kota. Même si sa confrontation avec Vader, après qu'il eût été - lourdement - emprisonné, ne le satisfit pas, il était enfin avec Juno, et c'était là tout ce qui lui importait. Il n'en reste pas moins probable qu'en fin de compte, son destin fût des plus funestes...

Je t'aurai un jour.
_Boba Fett
Tant qu'elle vit, je te contrôlerai toujours.
_Darth Vader

Articles en rapport

Darth Vader
Darth Vader
Personnages
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Juno Eclipse
Juno Eclipse
Personnages
Starkiller
Starkiller
Personnages
PROXY
PROXY
Droïdes