Y-Wing

Bombardier extrêmement efficace produit par la compagnie Koensayr et qui devait son nom à la forme de ses ailes. Il fut largement utilisé au cours de la Guerre des Clones et devint plus tard l'un des piliers de la flotte Rebelle face à l'Empire.

De tous les vaisseaux de l'Alliance Rebelle, l'Y-Wing est indubitablement le plus destructeur. Les bombardiers Y-Wing ont été construits par la compagnie Koensayr, après avoir raflé le marché face à Incom Corporation. Ces chasseurs prouvèrent leurs valeurs à la Bataille de Vnas sur Duro et à la Bataille d'Ord Biniir. Durant le siège d'Ank Ki'Shor, les Y-Wing sauvèrent des milliers de vies en détruisant de nombreux Bombardiers TIE. Les Y-Wings n'étaient cependant pas des vaisseaux tout jeunes. Ils furent utilisés pour la première fois au cours de la Guerre des Clones pour améliorer la puissance de feu des escadrons. Bien plus puissants que le Chasseur V19 Torrent, il était un bombardier de choix pour frapper rapidement et avec efficacité les vaisseaux capitaux Séparatistes. Les Y-Wings furent notamment utilisés par l'Escadron Hunter ou encore l'Escadron Ombre, pour défendre le Centre médical de Kaliida Shoals du vaisseau séparatiste Malevolence. Son utilisation devint telle que Koensayr eut bientôt du mal à soutenir la demande toujours croissante de l'Armée de la République.

L'Alliance Rebelle utilisait deux modèles d'Y-Wing durant la Guerre Civile Galactique : le modèle pour un seul pilote, le BTL-A4, et celui pour un pilote et un canonnier, le BTL-S3. Le modèle deux places permet au canonnier de regarder à l'arrière et de contrôler la tourelle à ion. Le pilote et le canonnier ont tous deux la capacité de s'éjecter au cas où le vaisseau serait en perdition. Concernant la propulsion, le chasseur Y-Wing est équipé de deux propulseurs massifs à ions type Koensayr R200. Dans l'atmosphère, ces engins à fission à ions fonctionnent en corrélation avec de puissants répulseurs, ce qui permet au chasseur-bombardier d'atteindre la vitesse de 1 000 kilomètres par heure. La manœuvrabilité des Y-Wing est assez réduite, surtout à cause des réacteurs massifs, qui empêchent le chasseur de tourner aisément.

Le générateur d'hyperdrive du Y-Wing, de type R300-H, permet de classer le chasseur dans la classe 1. Le modèle à double siège S3 n'a pas d'hyperdrive tandis que dans le modèle A4, c'est-à-dire pour un seul pilote, le siège du canonnier est remplacé par un navordinateur. Hyperdrive, répulseurs et systèmes subliminiques sont contrôlés par un ordinateur type Subpro NH-7. Tout comme le X-Wing, le Y-Wing possède des cellules Thiodyne O3-R cryogéniques afin de refroidir le réacteur à ion.

Le chasseur Y-Wing a été crée comme un chasseur d'attaque, capable d'un combat à un contre un grâce à sa puissance de feu et la résistance de ses boucliers. Mais l'Alliance Rebelle modifia aussi ces chasseurs pour en faire des bombardiers, jusqu'à ce qu'ils soient remplacés par les nouveaux B-Wing, mais pas avant quelques années. On assignait souvent les Y-Wing pour défendre les bases ou pour faire des raids sur des convois Impériaux. Nombreux furent les Y-Wing à être réutilisés en courriers pour les Services de Renseignements, où l'espace du canonnier fut remplacé par un compartiment à bagages.

Articles en rapport

X-Wing
X-Wing
Vaisseaux
Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
B-Wing
B-Wing
Vaisseaux
Koensayr
Koensayr
Organisations
Civil
Civil
Organisations