Acolytes de la Sith

Un Acolyte de la Sith était un adhérent à la tradition Sith... Afficher le sommaire

Tandis que les Adeptes de la Sith faisaient figure d'hommes de rang parmi les Sith, et que les Sbires de la Sith eux faisaient office de larbins, les Acolytes de la Sith avaient au contraire le privilège d'être d'authentiques initiés aux Arts de la Sith. Ceux parmi ces utilisateurs de la Force qui apprenaient à complètement maîtriser les arcanes de la tradition Sith à laquelle ils avaient adhéré pouvaient même avoir la chance de devenir des Seigneurs Sith à part entière...

I - Motivations, Origines et Entraînement

C'était l'ambition - une ambition non feinte, clairement affichée - qui motivait l'Acolyte dans son "choix de carrière". Car la Voie des Sith enseignait à quiconque la suivait les secrets terriblement tentateurs du Côté Obscur... et cela en séduisit naturellement plus d'un ! Une telle arme était en effet irrésistible aux yeux de ceux et de celles dépourvus de dons réellement remarquables. Victimes comme subordonnés faisaient d'excellents Acolytes de la Sith... mais ceux pourvus de plus d'autorité, ainsi que de pouvoir, en faisaient encore de meilleurs !

En des temps reculés, ce rang était accordé à des membres du Peuple Sith. Mais avec le temps, la tradition Sith s'ouvrit également aux Adeptes de la Force, et aux Dévots du Côté Obscur.
Au fur et à mesure que les millénaires s'écoulaient, d'autres êtres sensibles à la Force découvrirent la Voie des Sith, et choisirent de l'embrasser. Les rangs des Acolytes de la Sith s'emplirent alors de guerriers, de marchands, de contrebandiers, d'explorateurs, d'ambassadeurs, d'escrocs, et même de figures politiques importantes ! Les Jedi Corrompus, qui rejoignaient la Sith après avoir tourné le dos à l'Ordre Jedi, étaient les cibles privilégiées du Côté Obscur. Il était admis qu'un Jedi, qu'importait qu'il fût issu des rangs des Jedi Consulaires ou bien de ceux des Jedi Gardiens, conservait sensiblement le même niveau une fois devenu Sith ; à ceci près qu'il ne pouvait évidemment pas se transformer en un Maître Sith sitôt qu'il avait changé de camp ! En outre, un Jedi qui tournait sa veste de la sorte n'était pas en mesure d'être, par exemple, Acolyte de la Sith en même temps qu'il était Guerrier Sith ; c'était tout l'un ou tout l'autre !

A dire vrai, la position d'Acolyte de la Sith avait pour origine un état de faiblesse... En effet, chacun chez les Sith avait ses propres atouts : le Guerrier Sith était physiquement capable de bien des prouesses ; le Seigneur Sith, lui, combinait une très grande force physique avec un savoir Sith particulièrement étendu, ; mais l'Acolyte de la Sith, lui n'avait rien de tout cela... Voilà pourquoi il se devait de recourir à des astuces, ainsi qu'à divers subterfuges ; voilà pourquoi il se complaisait dans la trahison ainsi que dans l'assassinat plutôt que de privilégier conquête et domination. Les Acolytes de la Sith qui s'avéraient débrouillards pouvaient espérer une ascension fulgurante au sein de la Sith ; ce poste n'était pour eux qu'un début. Mais pour les autres, ce rang de la Sith n'était qu'un gouffre béant, lequel les faisait s'enfoncer dans les profondeurs de la folie. Dans tous les cas, l'Acolyte Sith ne devait jamais prendre à la légère le chemin sur lequel il s'était engagé...

Ces Darksiders s'imprégnaient des mystères de la Sith, et apprenaient à manipuler la Force dans le but de contrôler son Côté Obscur. Sorciers maléfiques, ils sombraient dans la prêtrise et pratiquaient le sacrifice d'êtres vivants. Un Acolyte de la Sith maîtrisait le Sith, la langue Sith par excellence. Il était initié à la Sorcellerie Sith, et il l'était également au maniement des armes : jadis on lui apprenait à se servir de l'Epée Sith, mais l'usage du Sabrelaser devint plus courant au fil des siècles, et son enseignement finit par supplanter l'ancienne formation. Tandis que les Sith de cette engeance progressaient plus avant, d'autres facultés plus ou moins diverses s'offraient à eux...

II - Histoire et Evolution

Bien que les Acolytes de la Sith aient été de toutes les périodes, il était plus facile d'en trouver avant que Darth Bane ait endossé le manteau de Seigneur Noir qu'après ; leur nombre s'accroissait lorsque les Sith étaient forts. Tant que se maintint l'Âge d'Or des Sith, il y eut ainsi beaucoup d'opportunités qui se présentèrent à ceux et celles désireux d'atteindre cette position. Car les Sith dominaient leur propre coin de la Galaxie à cette époque...Au cours des Nouvelles Guerres des Sith, la Confrérie des Ténèbres formait pour sa part ses propres Acolytes, sur Iridonia ainsi que Dathomir...

La promulgation de la Règle des Deux n'entraîna pas la disparition de ce rang de la Sith : quelques Acolytes de la Sith vivaient même à cette époque. Les règles édictées par Darth Bane permirent fort heureusement de tenir secrète leur existence lorsque c'était possible - et de ne pas révéler leur allégeance à la Sith quand ça ne l'était pas. Il faut s'attendre à ce qu'il y ait certaines histoires concernant les Acolytes de la Sith qui se soient produites avant le Retour des Sith - personnifié par Darth Maul lors du Blocus de Naboo. Ceux qui devenaient Acolytes de la Sith à cette époque devaient accepter le fait que l'Ordre des Seigneurs Sith n'autorisait que deux porteurs de la tradition Sith à la fois. Il gravitaient sans aucun doute autour de ce binôme inextensible, dans l'attente du moment où un nouveau disciple s'avèrerait nécessaire au Maître Sith de leur période. Les meilleurs candidats à ce poste étaient alors ceux qui savaient maîtriser dans une commune mesure la Force, tout en étant suffisamment malléables pour basculer du Côté Obscur.

Darth Sidious avait-il, en fait, l'intention de rétablir l'Âge d'Or des Sith, appuyé par une armée secrète d'Acolytes ? Certaines rumeurs, en tout cas, le prétendaient... Vergere reçut ses enseignements Sith en même temps que celui-ci prenait le Comte Dooku comme élève ; si l'on en croit les quelques bribes lâchées par Lumiya à ce sujet, il serait alors possible de considérer que la femelle Fosh fut à l'époque une Acolyte de la Sith. La Jedi Noire chercha malheureusement à tuer Palpatine. Quand bien même elle échoua, elle fut dès lors considérée comme un Apprenti Sith déchu, et elle dut disparaître pour ne pas être tuée.

Il ne peut y avoir que deux Sith au même moment, le Maître et l'Apprenti, mais il peut y avoir de nombreux candidats, et elle est l'un d'entre eux.
_Lumiya à Jacen Solo à propos de Vergere

De son côté, l'instruction Sith fournie à l'Apprenti Secret de Darth Vader était suffisante pour faire de lui un Acolyte de la Sith. Ce fut peut-être également le cas pour d'autres Mains de l'Ombre de l'époque impériale... Puissants dans la Force, au point de ne pas avoir besoin d'armes, les Acolytes Sith de l'Empire Galactique étaient intégralement recouverts de rouge. Le visage masqué, ils attaquaient à grand renfort de Projection de Force, de Répulsion de Force, et autres variétés d'attaques au corps-à-corps. Eux-mêmes résistaient particulièrement bien à la Force, du fait de leur propre maîtrise de ce champ d'énergie mystique... Une sensibilité qui les immunisait, ne serait-ce que partiellement, à la Persuasion Mentale, la Projection de Force, ainsi que les Eclairs de Force. Cette résistance n'avait cependant rien d'inéluctable : une première salve d'attaques au Sabrelaser pouvait, en effet, les rendre vulnérables. Après que Starkiller eût opéré sa mystérieuse "résurrection", lui-même eut maille à partir avec plusieurs de ces Acolytes Sith ; la plupart opéraient en binôme. Que ce fût sur Cato Neimoidia, lors de l'assaut sur le vaisseau Rebelle Salvation, ou encore pendant son fameux assaut final sur Kamino, l'utilisateur surpuissant de la Force terrassa ses adversaires, par le biais de plusieurs de ses redoutables combos. A'Sharad Hett, pour sa part, considérait rétrospectivement que l'enseignement qu'il avait reçu de l'Holocron de XoXaan était de nature à avoir fait de lui un Acolyte de la Sith. Mais comme il refusa de le reconnaître à cette époque-là, il est possible d'affirmer qu'il n'exista pas d'Acolyte de la Sith de la Mort de l'Empereur jusqu'à l'invasion Yuuzhan Vong incluse.

Le Nouvel Ordre Sith de Darth Krayt réactiverait plus tard cette position, qu'il associerait de manière relativement ambiguë à celle de Sbire de la Sith, voire plus conventionnellement à celle d'Adepte. En fait, le terme d'Acolyte était utilisé, à l'époque, pour désigner au sens large les subalternes de Seigneurs Sith - étudiants et espions Sith compris. Une extension à outrance du rang d'origine, qui conduisit à la marginalisation de ceux et celles à qui il fut accordé ; en effet, les acolytes furent dès lors considérés comme un prolongement des Conseillers de feu Palpatine - dont la plupart avaient été Adeptes du Côté Obscur. Leur rêve était de finalement être pris en apprentissage, mais c'était sans compter sur la réticence des Maîtres Sith à leur enseigner leur pouvoir ! Et, s'il y eut quand même plusieurs d'entre eux - notamment leurs doyens - pour être parvenus à glaner ça et là quelques techniques, il faut malheureusement avouer que, dans leur grande majorité, les acolytes étaient laissés dans une ignorance relative de la tradition Sith... Les Seigneurs Sith, pour leur part, ne leur accordaient qu'une confiance partielle ; néanmoins, ils aimaient à se reposer sur leur loyauté, et écoutaient leurs conseils. En définitive, cependant, la véritable force des Sith ne leur était pas accessible ; il leur était impossible de maîtriser pleinement la Force, ce qui les condamnait à une vie de servitude auprès du Seigneur qu'ils s'étaient choisis - une existence qui ne s'achevait que lorsqu'ils étaient devenus obsolètes aux yeux de leurs maîtres. En dépit de cette triste condition, certains Acolytes de la Sith survécurent de nombreuses années !

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations