Clone Noir

Versions ratées, mais néanmoins dangereuses du Galen Marek original, obtenues par des expériences hasardeuses de clonage.

- Starkiller: Et que se passerait-il si on essayait tout de même de cloner quelqu'un de sensible à la Force ?
- Ni-Ke Vanz: Des choses affreuses. Folie. Psychoses. Tendances suicidaires.

Darth Vader ne pouvait pas se résoudre à se passer de Starkiller, même après sa mort. Il mena donc à bien des expérimentations, destinées à lui procurer un clone parfait de son ancien apprenti. Néanmoins, le clonage n'était pas chose si aisée, quand il s'agissait de reproduire quelqu'un de sensible à la Force ! Bien sûr, en leur temps les Kaminiens avaient créé X1 et X2 ; de même que Sa Cuis, une Main de l'Empereur, avait été clonée à titre d'essai. Mais il semblerait que le Seigneur Noir n'avait pas pu bénéficier de ces réussites, à moins qu'il ne l'ait pas voulu - pour quelque tortueuse raison -, ou bien qu'elles n'avaient pas suffi pour ses travaux ; après tout, la nature de ses expériences sur le génome de Galen Marek, n'était pas connue...

Ainsi apparut-il, sur Kamino, une armée entière de clones dégénérés de l'ancien Apprenti Sith ! A leurs difformités, leur apparence monstrueuse, venaient s'ajouter une espérance de vie réduite. D'ailleurs, rares étaient les Clones Noirs à rester en vie suffisamment longtemps pour bénéficier d'une formation... Ceci étant, leur aptitude quasi-innée à se servir de la Force en faisaient des outils pratiques pour Vader. Certains maniaient les Eclairs de Force, d'autres lançaient des rafales de feu. Vêtus d'une façon semblable à leur original, Starkiller avait l'impression qu'un rêve les agitait, de temps à autre, dans leur tube. Ils vinrent le hanter jusque dans sa vision sur Dagobah... Pour autant, on ne les trouvait que sur leur Kamino natale !

Ce fut lors de l'assaut Rebelle sur le centre de clonage qui les avait vus naître, que les Clones Noirs furent enfin libérés ! Sur ordre de Vader, ils attaquèrent à l'unisson Starkiller - alors à la recherche de Juno Eclipse. Leur conditionnement avait fait d'eux des machines à tuer. Ils n'en étaient pas moins que de la chair à Sabrelaser, aisément contrôlable grâce à la Persuasion Mentale ! Les plus empressés étaient aussi les plus faibles ; ils étaient trop impulsifs, et désarmés. D'autres, plus prudents, plus observateurs, savaient tirer parti des erreurs de leurs frères, recourant à la Télékinésie pour déstabiliser leurs adversaires. Une troisième engeance encore plus dangereuse, la peau noircie et ampoulée, projetait de la Foudre depuis ses doigts tout en longueur, dotée d'un esprit alerte et retors. Quant aux Clones Noirs les plus puissants, lesquels étaient également les moins déformés (tout est relatif !), ils avaient été initiés au Combat au Sabrelaser ; leurs rangs comptaient des bretteurs de tous les styles de combat inimaginables, variantes incluses, ou peu s'en fallait... L'un d'entre eux, une orbite défoncée, survécut aux coups de Starkiller, pour finir décapité par un missile de Boba Fett. Il était à noter que ces copies grossières de Galen Marek étaient tout sauf unies : celles armées de Sabrelasers s'en prenaient même aux clones les plus dégénérés !

Toutes, néanmoins, possédaient, à des degrés divers, les qualités de l'Apprenti Secret original : confiance, détermination, intelligence, ruse, force physique, ainsi qu'agilité. Autant d'atouts qui faisaient que, si d'aventure elles avaient uni leurs forces, elles auraient pu faire plier Darth Vader lui-même ! Starkiller vainquit les Clones Noirs ; toutefois, se retrouver confronté à eux raviva ses doutes quant à sa véritable identité : n'était-il, comme eux, qu'un clone parmi les autres du véritable Galen Marek ?