Rahm Kota

Rahm Kota était un Jedi ayant survécu à la Guerre des Clones et à l'Ordre 66. Il fut l'une des cibles de Starkiller, l'apprenti secret de Darth Vader, avant qu'ils ne deviennent alliés. Kota fut l'un des acteurs de la fondation de l'Alliance Rebelle. Afficher le sommaire

La Guerre des Clones

Puissant Maître Jedi, Rahm Kota n'avait pas tout de suite été formé comme Jedi. Jusqu'à l'âge de dix ans, il s'était battu auprès des soldats de sa planète natale pour la libérer, et devint ami avec Mace Windu à l'âge de dix-huit ans lorsque ce dernier vint sur sa planète négocier un accord pacifique pour sortir de la guerre. Windu ramena le jeune Kota avec lui jusqu'au Temple Jedi de Coruscant et le Maître Jedi Yoda devint son mentor. Devenu Maître Jedi, Kota avait la réputation d'être aussi une personne difficile à satisfaire, souvent grognon, mais réputé pour être un redoutable combattant, comme l'attestait l'armure qu'il portait en permanence. Il était souvent volontaire pour les missions les plus dangereuses de l'Ordre Jedi et fut nommé Général avec le début de la Guerre des Clones.

Convaincu que les clones n'avaient pas leur place dans cette guerre où ils étaient utilisés comme chair à canon, Kota refusa d'assurer le commandement de leurs bataillons. Le général considérait que ces soldats, de part leur endoctrinement et entrainement intensif, n'avaient pas l'esprit critique et l'originalité de véritables soldats sur le champ de bataille. C'est en partie pour cela qu'il décida d'entrainer lui-même ses hommes, recrutés parmi les volontaires, les mercenaires locaux ou même les prisonniers de guerre séparatistes. Formés à l'art de la guerre, respectés et considérés par leur général, ces derniers le respectaient à juste titre. A la fin de la guerre, Rahm Kota échappa à l'Ordre 66 puisqu'aucun clone n'était à proximité pour exécuter les ordres de Palpatine et lorsqu'il apprit la disparition de la plupart des Jedi, trahis par leurs clones, il mobilisa sa milice pour détourner un Croiseur Républicain et prendre la fuite en dehors des territoires contrôlés, devenus terres de l'Empire Galactique.

Croisade anti-impériale

Rahm Kota en combat Rahm Kota en combat Rahm Kota fut rapidement oublié par les instances impériales, son nom noyé parmi la mort de dizaines de milliers de Jedi. Avec sa milice, il entreprit de créer plusieurs petites bases en dehors de l'influence de l'Empire dans la Bordure Extérieure, dont il se servit pour mener des raids contre les installations impériales. Peu de temps après les débuts de sa cavale, Kota entra en contact avec Bail Organa d'Alderaan, sénateur agissant sous couverture en aidant les mouvements de rébellion à l'Empire. Le sénateur divulgua notamment au général Jedi les positions de cibles impériales qu'il pourrait attaquer avec sa milice pour déstabiliser l'Empire. Son objectif était simple : il souhaitait attirer l'attention des Sith, notamment celle de Vader, pour tenter de l'affronter et de le tuer.

Mais lorsque ce moment arriva et que Vader fut mis au courant des agissements du général, le Seigneur Noir ne prit pas le risque de se déplacer en personne et il envoya Starkiller, son apprenti secret, régler son sort à sa place. Kota et sa milice s'étaient retranchés dans une usine de fabrication de TIE en orbite de Nar Shaddaa dont ils avaient pris le contrôle. Lorsque le général fut mis au courant de l'arrivée d'un Sith sur la station, il demanda à sa milice de le "guider" jusqu'à la tour de contrôle où il l'attendrait pour le confronter. Tout se déroula comme prévu mais à l'arrivée de son "invité", Kota eut la surprise de voir arriver un jeune homme au lieu du Seigneur Noir qu'il avait espéré. Cette découverte n'empêcha pas le Jedi de se confronter à l'Apprenti Sith venu l'assassiner. Cependant, Rahm Kota perdit rapidement l'avantage face aux réflexes et à la puissance de l'apprenti et voyant que le duel était perdu d'avance, il utilisa la Force pour arracher le poste d'observation de la station spatiale et le propulser vers l'atmosphère de la planète. Mais avant que le poste d'observation ne se désintègre sous l'effet de la chaleur, Kota fut déstabilisé par Starkiller.

Vader pense qu'il t'as converti... mais je peux entrevoir ton futur...
_Rahm Kota à Starkiller

Juste avant la fin de l'affrontement, Kota eut une vision de l'avenir du jeune apprenti et, stupéfait, il se découvrit à ses côtés. L'apprenti profita de la diversion pour retourner le sabre de Kota contre lui et la lame émeraude lui brula les yeux avant qu'il ne soit projeté en chute libre dans l'atmosphère de Nar Shaddaa.

Auprès de Starkiller et de la Rébellion

Après cette défaite, Rahm Kota ne fut pas vaincu, contrairement à ce que croyaient Starkiller et Vader. Mais désormais aveugle et sans son Sabrelaser, dérobé par Starkiller comme preuve de son exploit, Kota n'avait plus aucun but et il renonça à son engagement de combattre l'Empire. Pire, depuis son échec, la Force semblait l'avoir totalement abandonné et seul demeurait son esprit de Jedi. Il décida donc de s'exiler à la Cité des Nuages sur Bespin où il termina ses journées dans un bar, le Vapor Room, à se morfondre. Quelques semaines après son arrivée sur Bespin, il fut retrouvé par Starkiller, qui souhaitait obtenir son aide pour fédérer des rebelles contre la persécution de l'Empire. Kota ne reconnut pas formellement la personne qui venait de l'aborder, même s'il avait un sérieux doute sur son identité notamment à cause de la vision qu'il avait eu au cours de son dernier combat, et il accepta de lui prêter main forte.

Après avoir embarqué à bord du Rogue Shadow, Kota envoya Starkiller sur Kashyyyk pour délivrer la princesse Leia Organa qui était retenue prisonnière par l'Empire. Kota pensait qu'une fois Leia libre, cette dernière pourrait en appeler à son père Bail Organa pour rassembler les effectifs rebelles. Mais Leia leur apprit que son père avait disparu après être parti à la recherche de Shaak Ti et Starkiller dut se rendre sur Felucia pour le libérer des mains de Maris Brood, l'ancienne apprentie de la Maitre Jedi Togruta. Lorsque l'apprenti fut envoyé sur Raxus Prime pour détruire une installation impériale et ainsi prouver sa loyauté à la cause rebelle, Rahm Kota lui donna des conseils pour qu'il utilise la Force et parvienne à arracher un Star Destroyer Impérial de son orbite. L'opération fut un succès et l'exploitation impériale fut totalement détruite. A la suite de cette victoire, Kota et Starkiller furent conviés à une réunion des "grands" de la rébellion sur Corellia avec parmi les présents Bail Organa, Garm Bel Iblis ou encore Mon Mothma. La rencontre fut interrompue par l'arrivée de Vader et de Stormtroopers menés sur place grâce à Starkiller mais contre son gré.

Kota et tout les autres politiciens furent emprisonnés par l'Empire et présentés devant l'Empereur Palpatine lui-même à bord de l'Etoile Noire. Alors qu'ils allaient être exécutés, Starkiller débarqua dans la salle du trône pour empêcher le désastre. Il s'opposa tout d'abord à Vader, puis à Palpatine et parvint à libérer les prisonniers. L'apprenti s'opposa à nouveau à l'Empereur et se sacrifia pour assurer la fuite de ses amis.

Quelques jours plus tard, Kota et les autres rescapés se retrouvèrent sur Kashyyyk pour fêter leur victoire. L'ancien Jedi avoua à Juno Eclipse qu'il savait depuis le début la véritable identité de l'apprenti et qu'il avait accepté de l'aider malgré ce qu'il lui avait fait car il avait décelé une lueur d'espoir en lui. Ce soir là, Kota et Juno participèrent à la création de l'Alliance Rebelle avec la Signature du Traité Corellien entre Mon Mothma, Bail Organa et Garm Bel Iblis.

Articles en rapport

Bail Organa
Bail Organa
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Rahm Kota
Rahm Kota
Personnages
Starkiller
Starkiller
Personnages