Descendants Sith

Les Descendants Sith formaient un clan arriéré de Sith sur Nyriaan.

Quand le Dying Sun s'écrasa sur Nyriaan, une poignée de son équipage survécut au crash. Darth Glovoc était le Seigneur Sith aux commandes du vaisseau ; dès l'arrivée des Sith sur la planète, il fut placé en animation suspendue, tel un dieu en sommeil ; ses réveils, centenaires à l'origine, lui servaient à garder un œil sur son petit nombre de sujets. L'Histoire commença ainsi, durant la Guerre Civile des Jedi...

Les Descendants Sith se corrompirent et se reproduisirent, au cours des millénaires suivants, en quête du moment propice où ils seraient capables de quitter Nyriaan pour affronter les Jedi. Leurs âmes étaient aussi dépravées que leurs corps, triste conséquence de leur culte fanatique. Et un autel de pierre avait été dressé par eux. A l'occasion, ils rencontraient et ils chassaient les natifs : les Nyriaanans. Cela dit, ils préféraient rester entre eux quand c'était possible ! Un dénommé Yrssk avait secrètement établi le contact avec leur clan. Le Trandoshan ne leur inspirait, certes, aucune loyauté, mais ses bibelots et autres victimes à sacrifier étaient toujours très bien accueillis ! Leurs pouvoirs leur permettaient de projeter les gens dans des piscines de boue et d'eau bouillante... Les Descendants des Sith originaux n'étaient plus que des sous-hommes, guère plus intéressés que par leurs désirs immédiats, sans une once de subtilité, mais qui ne renonçaient jamais à un combat ! Leur voix était bestiale autant que maléfique. Cette engeance animale puisait dans la Force pour exprimer sa rage. Malheureusement, ses membres ne savaient pas se battre ensemble !

Darth Vurik fut envoyé sur la planète par Darth Krayt, dans l'intention de vérifier les rumeurs colportées sur le Dying Sun. Les Descendants des Sith lui résistèrent, et profitèrent de l'intervention inopinée d'un petit groupe de Jedi pour aller dissimuler ailleurs leur Maître Sith. Mais Darth Vurik se jura de mettre la main sur leur nouvelle location...