Code Sith

Le Code Sith était le fondement, la base même de la pensée Sith. Afficher le sommaire

Sommaire Masquer
Depuis de nombreux millénaires, depuis que les Exilés sont devenus des Seigneurs Sith, le Code Sith a servi de colonne vertébrale à notre Ordre.
_Qordis

En réponse au Code Jedi, il existait un Code Sith. Ce dernier était déjà connu par les contemporains de Darth Revan, et enseigné dans les Académies Sith. A dire vrai, tout porte à croire qu'il fut en fait créé en même temps que naissait l'Empire des Seigneurs Noirs.
Des siècles et des siècles durant, ce fut ce Code Sith qu'on retrouva à la base de tout avatar connu de la Sith. Darth Krayt lui-même, bien qu'il renonçât à la Règle des Deux au profit de sa Règle de l'Unité, n'en abandonna pas pour autant le Code lorsqu'il fonda le Nouvel Ordre Sith ; il se prit même à le réciter lorsqu'il tenta de faire appel à la sagesse millénaire de Darth Bane, Darth Andeddu et Darth Nihilus afin de soigner son mal - probablement dans l'intention de légitimer sa position en tant que Seigneur Noir...

I - L'Importance du Code Sith

Les préceptes de la Sith sont bien plus que quelques mots qu'il suffit de mémoriser. Apprenez-les, comprenez-les. Ils vous feront accéder au vrai pouvoir de la Force : le pouvoir du Côté Obscur.
_Qordis

La différence essentielle entre un Jedi Noir et un Sith était que le Jedi Noir n'avait fait que succomber au Côté Obscur de la Force alors que le Sith, lui, l'avait maîtrisé - du moins était-il censé l'avoir fait, en tout cas... C'était le Code Sith qui était censé guider l'Apprenti Sith afin qu'il conquière ce sombre pouvoir. Aussi celui-ci ne devait-il pas simplement se contenter d'en apprendre le contenu, comme il l'aurait fait pour une vulgaire récitation : il devait en saisir le sens profond et véritable, ne pas s'en tenir trop littéralement à ce qu'il lisait.

Comprends ceci - comprends-le bien - et tes pouvoirs seront sans limite !
_Qordis à Bane

Chaque Maître Sith devait prendre soin de faire comprendre à ses étudiants cette vérité fondamentale ; c'était d'autant plus important lorsqu'il dirigeait un établissement de grande envergure, telle l'Académie Sith de Korriban, car ses disciples étaient alors appelés à devenir des Sith de premier plan une fois achevée leur formation. Or un vrai Sith devait impérativement avoir compris et appliquer le Code s'il voulait devenir puissant et faire de grandes choses... C'était ce qui lui permettait de dépasser les limites de sa vie d'antan, et d'endosser sa nouvelle identité - celle-là même qu'ils furent nombreux à accompagner d'un changement de nom, le plus souvent précédé de la fameuse particule Darth.

Je ne suis pas un homme de mots. Mais je respecte le pouvoir des mots, parce que c'est ce qui m'a transformé. Les mots du Code Sith.
_Darth Bane

Qordis prétendait que Sirak, son élève, comprenait le Code, et que Bane devait lui aussi apprendre à l'appliquer s'il voulait avoir une chance de battre son rival. Par la suite, Bane eut de son côté la curieuse impression d'être pourtant le seul au sein de la Confrérie des Ténèbres à réellement comprendre la portée de ces préceptes de la Sith. Il comprenait, par exemple, que la force qu'on demandait à un Sith de rechercher ne se limitait pas à la seule force physique - laquelle ne suffisait pas à qui voulait faire courber l'échine à la République Galactique, l'ennemie jurée. Selon Bane, le fait qu'il survécut à la Bataille de Ruusan et présida à une refonte importante de l'Ordre Sith démontra sans conteste qu'il était dans le vrai.

A l'Académie Sith, j'appris le Code des Sith. Il se pouvait que d'autres en disent les mots avec conviction, mais j'y trouvais une signification que les autres ne pouvaient même pas imaginer. Au fil du temps, j'en vins à croire que les mots étaient faits pour moi seul. Finalement, ma croyance se révéla être vraie.
_Darth Bane

Bane ayant appris seul plus qu'autre chose ce que signifiait vraiment le Code Sith, il décida de faire en sorte qu'il en soit de même pour ses successeurs. Aussi enseigna-t-il à Darth Zannah le Code Sith proprement dit, avant de lui ordonner de s'entraîner à en assimiler les préceptes d'elle-même.

II - Les Règles du Code des Sith

Le Code Sith tel qu'il nous est parvenu, transmis de générations en générations chez les Sith, se résumait principalement aux dogmes suivants :

La paix est un mensonge. Il n'y a que la passion.
Par la passion, j'obtiens la force.
Par la force, j'obtiens le pouvoir.
Par le pouvoir, j'obtiens la victoire.
Par la victoire mes chaînes sont brisées.
La Force me libèrera.
_Le Code Sith

Encore est-il utile de préciser que l'ultime phrase - « la Force me libèrera » - a été parfois oblitérée, sans qu'on sache vraiment pourquoi.

D'autres versions plus « personnelles » du Code Sith virent parfois le jour. Elles éclairaient le visage de la Sith d'une façon plus particulière, propre à leur auteur. On retiendra entre autres celle qui fut découverte parmi les manuscrits de Darth Rivan :

Il n'y a pas de passion... il n'y a que l'obsession.
Il n'y a pas de connaissance. Il n'y a que la conviction.
Il n'y a pas de but. Il n'y a que la volonté.
Il n'y a rien...
A part moi.
_Darth Rivan

Ce sera néanmoins la version plus « classique » du Code Sith que nous privilégierons. Tout simplement parce que ce fut elle qu'on vit être transmise de Seigneur Sith à Seigneur Sith au fil du temps. S'il fallait d'ailleurs trouver un point commun à toutes les formes que prit la Sith au cours du temps, nous l'avons déjà mentionné précédemment avec Darth Krayt, le Code Sith serait sans aucun doute un candidat fort idéal ! Car n'ayant absolument pas varié d'une période sur l'autre.

Des préceptes fournis par le Code Sith, et de la légende du Roi Adas, naquit le mythe du Sith'ari. La Prophétie des Sith dont se servit Lumiya pour endoctriner Jacen Solo était également en grande partie inspirée par ces préceptes.

III - L'Interprétation du Code Sith

Pour bien saisir le Code Sith dans son ampleur, il faut comprendre que les Sith étaient avant toute autre chose des créatures passionnées, et assoiffées de pouvoir. Cela était dû à la nature même du Côté Obscur, fait pour nous faire convoiter ce que nous désirons le plus au monde, et ce jusqu'à nous en faire perdre la raison. En général, un Sith était motivé dans son choix d'embrasser le Côté Obscur par une idéologie particulière ; philosophique, religieuse... Cette idéologie excluait d'emblée l'altruisme de la voie Sith. En renonçant au désintéressement, on devenait alors sujet à l'ensemble de ses passions. Et les passions menant au désir, les désirs n'étant jamais complètement comblés, la jalousie et l'envie survenaient inévitablement.
Quand bien même un Sith pouvait initialement avoir de nobles buts, cependant, il ne les gardait pas pour autant très longtemps. Car le pouvoir corrompt toujours, qu'on soit Sith ou non. Qu'ils aient été ou non maîtres d'eux lorsqu'ils basculèrent du Côté Obscur de la Force, les Sith finissaient donc tous inévitablement par devenir jaloux et vaniteux. Ils en venaient alors à faire des alliances entre eux, pour finir par se battre les uns contre les autres.
La différence fondamentale entre Sith et Jedi était en fait là : alors que les Jedi étaient tournés vers l'introspection autant qu'ils favorisaient la contemplation, les Sith eux penchaient plutôt pour la conquête ainsi que l'extériorisation.

Articles en rapport

Code Sith
Code Sith
Cultures
Force
Force
Cultures
Jedi Noir
Jedi Noir
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Sith
Sith
Organisations