Anzat

L'Anzat est l'espèce native de la planète du même nom, connue pour être amateur de "soupe".

Ils prennent son essence ! Ils me forcent à regarder ! Pendant qu'ils lui prennent tout ! Qu'ils le tuent ! Ils se tournent vers moi ! Je ne peux pas les arrêter ! Impuissant... !
_Quinlan Vos

Les Anzati (Anzat eu singulier) étaient des êtres particulièrement redoutés des autres espèces conscientes. Leur continuelle errance loin de leur monde d'origine du même nom qu'eux, Anzat, fit que pendant longtemps, ils furent une énigme pour les scientifiques, jusqu'à ignorer la vraie localisation de leur terre natale. Il faut dire que les disparitions des chercheurs et des explorateurs partis en quête de réponse sur la planète éponyme n'avaient certes pas contribué à lever le mystère sur ces humanoïdes à peau rose grisée, au nez bulbeux et aux caractéristiques humaines fortement marquées. Il est cependant possible de déterminer quelques différences fondamentales avec l'espèce humaine : le peu que l'on avait pu connaître d'eux permit de déduire qu'ils ne possédaient pas de système de pulsation sanguine, pas de biorythme, ce qui constituait pour les scientifiques une étrangeté de plus. Comment leurs organes fonctionnaient-ils ? Comment étaient-ils irrigués ? Mais la principale caractéristique des Anzati était de posséder sur les joues deux fines trompes tentaculaires qu'ils enroulaient dans les membranes de leurs joues la plupart du temps, et déployaient lorsqu'ils s'attaquaient à une proie, une fois celle-ci immobilisée, afin de lui voler ce qu'ils appellaient entre eux la « soupe », et qui était en fait la substance du cerveau de la proie.

Leur méthode de chasse attira l'attention des Jedi : les Anzati fascinaient la proie en usant de la Force de manière à contrôler l'esprit de leur victime, ils l'hypnotisaient, la laissaient totalement à leur merci et, celle-ci une fois en leur pouvoir, ils insinuaient leurs appendices déroulés jusqu'au cerveau, qu'ils aspiraient pour se nourrir. Il leur était d'ailleurs possible de maintenir une victime en vie pendant plusieurs de ces « repas », et de se délecter de la terreur émanant de celle-ci.

Ils ne revenaient sur Anzat que pour la reproduction, qui était d'ailleurs rare. Les enfants ne possédaient pas de nom donné par leurs parents mais se le choisissaient plus tard. Ils n'atteignaient la puberté qu'après près d'un siècle et partaient alors de leur planète pour mener la vie d'errance qui leur permettait d'assouvir leur soif de chasse et de « soupe ». Les autres espèces conscientes n'étaient pour eux qu'une collection de repas plus ou moins goûteux leur permettant d'étancher leur continuelle soif, leur addiction à cette nourriture particulière. Il leur arrivait même de s'entretuer pour s'approprier celle d'une victime considérée comme particulièrement succulente.

Ils étaient très imprégnés par leurs croyances et traditions. La « soupe » leur semblait être l'essence de vie, le pouvoir spirituel qu'ils volaient afin de vivre « éternellement ». Possédant une espérance de vie de plusieurs siècles, cette croyance était encore renforcée par le fait que même non physiquement, leurs ancêtres étaient pour eux présents dans les Voies du silence, ces effluves de gaz luminescentes présentes dans l'atmosphère de leur planète la nuit.

De nature très discrète, autant dans la chasse que dans la vie, ils étaient presque totalement absents du devant de la scène galactique, à quelques exceptions près. Deux Anzati furent Jedi : Volfe Karkko, et Nikkos Tyris. Le premier, n'ayant depuis sa naissance jamais goûté la « soupe », se crut délivré de l'addiction de son espèce et capable, orgueil démesuré, de dompter l'instinct que réveillaient ces repas. Il tenta l'expérience, et rongé par la dépendance inévitable, finit par basculer du Côté Obscur de la Force. Capturé, maintenu en stase pendant près d'un millénaire dans la prison monde de Kiffex, Il utilisa son esprit, resté éveillé, pour rassembler de nombreux disciples. Délivré, il se nourrit de ceux-là même qui lui avaient voué un culte et dépassa tous les critères anzati en matière de cruauté. Ce fut Quinlan Vos qui mit un terme définitif à ses agissements. Le deuxième Jedi se retrouva sous les feux de la rampe suite à la découverte d'une espèce entière utilisant la Force, premièrement appelée Saarai-kaar, puis rebaptisée Jensaarai, et qui fort heureusement, malgré son attirance pour les traditions Sith, servait désormais le Côté lumineux de la Force. Il faut aussi citer, durant la Guerre des Clones, un groupe d'Anzati sous les ordres indirects du Comte Dooku, et qui eurent pour tache d'entraîner des guerriers Nikto du nom de Morgukai, qu'il fut difficile d'arrêter par la suite.

Articles en rapport

Anzat
Anzat
Espèces
Force
Force
Cultures
Nikkos Tyris
Nikkos Tyris
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Quinlan Vos
Quinlan Vos
Personnages
Volfe Karkko
Volfe Karkko
Personnages