Armée Séparatiste

Marine Séparatiste.

L'Armée Séparatiste devait mener la Confédération des Systèmes Indépendants à la victoire par l'annihilation de la Grande Armée de la République. Afficher le sommaire

Introduction

Contrairement à une idée largement répandue, l'Armée Séparatiste ne fut pas exclusivement composée de Droïdes de Combat, mais généralement d'êtres organiques affiliés à telle ou telle faction de la Confédération des Systèmes Indépendants (1). Aussi, d'aucuns n'hésitaient pas à souligner la demi-imposture que constituait le titre de Commandant Suprême des Armées Droïdes attribué au Général Grievous. Pour ceux-ci, cela revenait à faire l'impasse sur le sang versé par les troupes des Forces de sécurité punitives de la Guilde du Commerce, par la Division du Recouvrement et de la Sécurité du Clan Bancaire Intergalactique, sur la division Administration politique de l'Alliance Corporative, et en général sur toutes les troupes paramilitaires qui avaient combattu ici ou là les forces loyalistes à la République Galactique.


Brève histoire

On pouvait distinguer trois grandes périodes dans l'histoire de l'armée séparatiste. D'une part, jusqu'à l'apparition du Général Grievous à la tête des troupes de la CSI, des batailles et escarmouches furent menées mais sans qu'on puisse détecter une ligne globale. Ensuite, avec l'apparition du cyborg tueur de Jedi d'origine Kaleesh, on observa une offensive générale contre les positions républicaines, avec plusieurs victoires notables, notamment lors de la Bataille d'Hypori. Enfin, l'armée séparatiste fit montre d'un recul général, notamment avec les Sièges de la Bordure Extérieure. La Bataille de Coruscant constituera probablement la descente aux enfers de la marine séparatiste, avec des centaines de vaisseaux détruits, dont l'Invisible Hand. Plus tard, au cours de sa Mission sur Mustafar, Anakin Skywalker, répondant désormais au nom de Darth Vader, envoya un signal de désactivation à tous les droïdes de combat. Après la Proclamation de l'Ordre Nouveau, les éléments épars de l'armée séparatiste menèrent des combats d'arrière-garde contre les forces impériales au cours de la Reconquête de la Bordure.

Organisation et ordre de bataille

Les chefs

Le Comte Dooku, à la tête de la CSI, n'était pas un chef de guerre. Apprenti Sith de Darth Sidious, il faisait ce que lui dictait son maître et malgré une vision globale des champs de bataille, il arrivait qu'il eusse à laisser des planètes entière à la Grande Armée de la République sans coup férir, et ce dans le seul but d'améliorer l'image de marque du Chancelier Suprême Palpatine. Les Dark Acolytes de Darth Tyranus n'étaient pas non plus les Généraux Jedi qui auraient pu mener l'armée séparatiste à la victoire. La stratégie longtemps adoptée par les chefs de la CSI fut la défensive : protéger les systèmes et secteurs affiliés - Ando, Antar, Umbara ou Sy Myrth pour ne citer qu'eux - par tous les moyens. Lorsque les fronts se stabilisèrent, Dooku argua qu'il était nécessaire de passer à l'offensive sur les corridors d'approvisionnement de l'ennemi, ou encore de lancer des frappes chirurgicales pour semer le chaos et la peur contre des planètes hésitant encore à rejoindre la CSI.

Quand le Général Grievous fut nommé à la tête des troupes séparatistes, il réforma rapidement l'organisation interne pour que tous répondent de leurs actions. Tout comme pour la GAR, il n'était pas rare de trouver des individus d'exception dans les rangs de l'Armée Séparatiste : Cydon Prax, Alto Stratus, à la tête de la résistance sur Jabiim, Dua Ningo, Sullustéen qui fit trembler les Mondes du Noyau à la tête de ses Croiseur de Bataille Bulwark, ou encore l'Amiral Trench dans une moindre mesure. La plupart des cadres séparatistes partaient avec d'énormes handicaps sur leurs ennemis républicains : ils ne sortaient pas d'écoles prestigieuses comme celle de Carida, ou n'étaient pas cadres du Département Judiciaire. Au mieux, ils avaient eu une expérience contre des pirates ou avaient l'habitude d'employer la force brute contre leurs opposants. Au pire, ils étaient des arrivistes dénués de pensée stratégique : Lok Durd, Oro Dassyne ou le Muun Juhm figuraient en bonnes places parmi ceux-ci...

Pour pallier aux déficiences en matière de commandement, le Droïde Tacticien T fut mis au point. Et le résultat fut concluant : lors de la Bataille de Quell, une seule unité T coordonnait les forces séparatistes et la flottille de Star Destroyer Venator confiée à Aayla Secura et au Commandant Bly fut anéantie ! Malgré l’intervention du Resolute de Wullf Yularen, l’affrontement se termina en défaveur du camp républicain.

Eléments de l’infanterie de la CSI face à Yoda sur Rugosa. Eléments de l’infanterie de la CSI face à Yoda sur Rugosa.

Infanterie

Armée droïde

La CSI avait appris des erreurs menées par la Fédération du Commerce lors de la Bataille de Naboo, mais le simple fait que l'armée séparatiste fût composée de droïdes était en soi un problème. Il n'était pas rare qu'ils fussent l'objet de pannes diverses et variées, voire s'arrêtassent en pleine bataille ! Les virus infiltrés dans les systèmes des fonderies par les commandos clones de la GAR faisaient que les programmes bâtissaient des droïdes difformes voire reprogrammés pour s'entretuer. Néanmoins, les droïdes de combat constituaient une alternative peu chère pour combattre les clones. Il était cependant nécessaire de les acheminer sur les champs de bataille et la logistique était seulement assurée par les vaisseaux de combats dotés d'hyperdrive, ce qui ajoutaient encore aux coûts de la guerre.

Une armée droïde était généralement composée comme suit :
- Escouade : huit droïdes de combat de Baktoid Combat Automata, commandés par un sergent ;
- Section : 56 droïdes, soit sept escouades ;
- Compagnie : 112 droïdes, plus des droïdes en support - Droïde de Combat d'Assaut, Droïdeka, Droïdeka Sniper, Super Droïde de Combat B2 et Droïde Crabe notamment -, soit deux sections transportées par un TMT et commandés par un droïde de commandement de classe OOM - tel OOM-224 ;
- Bataillon : 784 droïdes et leurs supports - Ultra Droïde de Combat B3 -, soit sept compagnies et 24 CAB aux ordres d'un droïdes de commandement (ou 24 autres unités disparates tels le Droïde Annihilator Colicoid, le Tri-droïde ou le Droïde Octuptarra, le Droïde Hailfire, le Droïde araignée ou le Droïde araignée géant ;
- Avant-garde : 1232 droïdes, plus des droïdes en support, qui avaient pour mission de détruire les défenses ennemies, soit un total de onze compagnies et un escadron de 18 CAB et un de STAP ;
- Régiment : 4368 droïdes et leurs supports, soit quatre bataillons et une avant-garde, transportés à bord d'une Barge de transport C-9979 ;
- Division : 21 840 droïdes et leurs supports, soit cinq régiments prenant place dans cinq C-9979. On pense que le Groupe de Combat Arcus en fut une ;
- Corps d'armée : 109 200 droïdes, plus des droïdes en support, soit cinq divisions transportés par un escadron de 25 barges ;
- Armée : 218 400 droïdes au total, soit deux corps d'armée transportés à bord d'un Vaisseau de contrôle de la Fédération et commandés par l'officier de pont.

Déploiement de Frégates de Communication Munificient. Déploiement de Frégates de Communication Munificient.
Pour des missions spécifiques - assassinats ou sabotages -, l'armée séparatiste pouvait déployer les éléments suivants :
- Droïde Assassin Infiltrator
- Droïde Assassin Pollux
- Droïde Caméléon
- Droïde Commando BX
- Droïde de Combat Assassin
- Droïde de Cortosis C-B3

Notons également la présence de sections de Lancier IG - commandés par Durge sur Muunilinst -, ou encore de Droïde Légionnaire Mandalorien qui affrontèrent les Républicains lors de la Bataille de New Bornalex.

Unités auxiliaires

Dans sa lutte contre la République Galactique, l'Armée Séparatiste était assistée d'unités paramilitaires qui, soit qui luttaient seules sur leurs planètes, soit qui servaient comme auxiliaires dans les conflits. Dans le premier cas, citons notamment les milices Balawai de Lorz Geptun sur Haruun Kal. Dans le second, Alto Stratus et ses Commandos Nimbus furent aux côtés des droïdes de combat lors de la Bataille de Jabiim, avec un goût prononcé pour l'assassinat de Jedi.

Trois Commandos Nimbus. Trois Commandos Nimbus.

Marine Séparatiste

La Marine Séparatiste fut longtemps éparpillée, chaque faction souhaitant mener la guerre comme elle l'entendait. Là encore, le Général Grievous vint mettre un terme à la cacophonie et réorganisa les flottes selon des critères d'importance :

- Section : de deux à quatre vaisseaux, dirigés par un capitaine. Les chasseurs furent essentiellement des Chasseur Droïde et Tri-chasseur Droïde, mais on pouvait trouver des Chasseur du Techno Syndicat, des Chasseur Nantex ou des Chasseur P-38;
- Vol : de quatre à seize vaisseaux, soit deux à quatre sections, dirigées par un commodore;
- Escadron : de douze à soixante-quatre vaisseaux, soit trois à quatre vols, également dirigés par un commodore;
- Groupe de Combat : de trente-six à six cent quarante vaisseaux, soit trois à dix escadrons, commandés par un amiral de ligne;
- Force de Combat : soixante-douze à... mille deux cent quatre-vingt (!) vaisseaux, soit deux groupes de combat, avec à leur tête un vice-amiral;
- Flotte : deux cents à quatre mille vaisseaux, soit trois groupes de combat, dirigés par un amiral.

De g. à d. : un Fusilier Koorivar, un Soldat Neimoidien et un Commando Gossam De g. à d. : un Fusilier Koorivar, un Soldat Neimoidien et un Commando Gossam
En ce qui concernait les vaisseaux et leurs types, il pouvait s'agir de n'importe lequel : des Croiseur Lourd Subjugator, Destroyer/Transport Providence et Dreadnaught Séparatiste des Free Dac Volunteers Engineering Corps, aux Destroyer léger Recusant de la Guilde du Commerce et Frégate de Communication Munificient du Clan Bancaire Intergalactique, en passant par le Transport Interstellaire Hardcell de la Techno Union ou encore le Vaisseau de combat de la Fédération.

Note : ceci n'est pas une allégation de l'auteur, mais un fait établi par Jason Fry dans The Essential Guide to Warfare.

Composé de...

  • Groupe de Combat Arcus Groupe de Combat Arcus Constitué au cours de la sanglante Guerre des Clones, le Groupe de Combat Arcus de la Confédération des Systèmes Indépendants était une formation de Droïdes de Combat B1 qui combattit aux cotés du Général Grievous lors de l'invasion de la planète Gentes.
  • Flotte Tempête Flotte Tempête Secrètement commandée par la Confédération des Systèmes Indépendants aux Chantiers Navals de Kuat, la Force Tempête était l'un des nombreux groupes de combat de la Marine Séparatiste.

Articles en rapport

Grievous
Grievous
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations