Bataille de Coruscant

La bataille de Coruscant marqua l'invasion de la planète-capitale par les Séparatistes du Comte Dooku et de Grievous. Il s'agissait d'une diversion pour capturer le Chancelier Suprême Palpatine et attirer Anakin Skywalker, à terme, vers le Côté Obscur. Afficher le sommaire

Toujours A la recherche de Darth Sidious, les Jedi étaient loin de se douter de ce qui les attendait : l'invasion de Coruscant et la capture du Chancelier Suprême Palpatine, conformément au plan établi par Darth Sidious, le Comte Dooku et Grievous

Le plan Séparatiste

A l'abri dans l'un des repaires secrets de Dooku, Darth Sidious, alias Palpatine, contacta Grievous et Darth Tyranus pour les informer de l'évolution de la situation et également leur annoncer le plan à venir :

- La Force est puissante dans le jeune Skywalker.
- Oui mon Maître. Très puissante. La prochaine fois, je m'occuperai personnellement du Jedi.
- Oui, ce moment approche, Seigneur Tyranus. Mais pour l'instant, nous allons donner aux Jedi quelque chose qui les distraira de me chasser.
- Pouvez-vous quitter Coruscant, mon Seigneur ?
- Peut être, Seigneur Tyranus. Peut être.
- Si ce n'est pas le cas, je viendrai à vous.
- Cela ne sera pas nécessaire. Les Jedi ont divisé leurs forces. Nous devons faire la même chose. Je m'occuperai de ceux sur Coruscant. J'ai besoin de vous pour le reste.
- Ma flotte attend, Maître.
- La République vous traque ?
- Oui, Maître.
- Pouvez-vous diviser la flotte... judicieusement ?
- Cela sera fait, Maître.
- Occupez Kenobi et Skywalker, Seigneur Tyranus. Amusez-les. Utilisez leurs faiblesses. Démontrez votre talent, comme vous l'avez fait auparavant.
- Je ferai de même avec notre flotte, Maître.
- Non, Général. J'ai autre chose en tête pour vous et le reste de la flotte. Je suis sûr que vous vous rappelez ce dont nous avons parlé il y a quelques temps, concernant les derniers temps de la guerre.
- Concernant Coruscant.
- Concernant Coruscant, oui. Nous devons accélérer nos plans. Préparez vous, Général, à ce qui sera votre heure de gloire.

La Marine Séparatiste, commandée par Grievous depuis l'Invisible Hand, utilisa les routes du Noyau Profond mentionnées par Dooku après qu'il eut quitté le Temple Jedi de Coruscant. L'utilisation de ces routes permit de surprendre la Flotte de Défense de Coruscant comme jamais : désorganisée, cette dernière le fut encore plus lorsque les Séparatistes utilisèrent la même technique que lors de la Bataille de Praesitlyn, à savoir le brouillage intégral de toutes les communications de la planète, militaires comme civiles. Pour accentuer la confusion, Grievous ordonna le lancement de mines spatiales qui empêcherait la sortie d'hyperespace d'éventuels renforts de la Flotte Républicaine en provenance des mondes du Noyau. Satellites de communications, miroirs orbitaux, vaisseaux civils, tout était désormais une cible.

Sur Coruscant, la population fût forcée de se réfugier dans les bas niveaux de leurs habitations ou à proximité des garnisons de la Grande Armée de la République. Les responsables locaux pris pour cible par toutes les attaques, essentiellement dans le District Sénatorial, furent forcés de relever les boucliers des districts pour empêcher le débarquement de troupes et l'éventualité de frappes orbitales. Néanmoins, la levée des boucliers est intervenue trop tard. Shaak Ti et Mace Windu, sortant des bas fonds du 500 Republica après avoir laissé le capitaine Dyne et le commandant Valiant à la recherche de Sidious, s'en aperçurent. Quantité de vaisseaux de débarquement séparatistes lâchèrent en nombre important droïdes de combat B1 et B2 dans les rues de Coruscant, tandis que les troupes républicaines s'empressaient de faire barrage à l'assaut ennemi. Windu ordonna à Shaak Ti et à Stass Allie de trouver le Chancelier Suprême et de le mettre à l'abri.

Contre-attaque républicaine

Revenu du 500 Republica, Windu s'entretint avec Yoda au Temple :

- C'est Grievous. Mais il ne peut pas planifier d'occuper Coruscant. Il n'y a pas assez de droïdes de combat dans la galaxie pour cela.
- Désespéré, il est.
- Ce n'est pas dans son programme.
- Pas Grievous. Sidious.
- Si cela est vrai, alors nous étions plus proches de le trouver que nous le pensions.
- Démoraliser Coruscant, Grievous veut. Harceler ceux qui vivent dans les hauteurs et qui détiennent le pouvoir. Les envoyer vers d'autres cieux, l'attaque va. Désorganiser le Sénat.
- Cela ne fera qu'encourager Palpatine à tripler la taille de l'armée de clones, de construite de plus en plus de vaisseaux et de chasseurs, combattre sur davantage de mondes. Avec un Sénat invalide, personne ne s'opposera à lui.
- Rappeler tous les Jedi, nous devons.
- L'HoloNet est hors d'état.
- Utiliser la balise, nous pouvons.

Pendant ce temps, Padmé Amidala et Gregar Typho menaient l'évacuation du complexe des appartements sénatoriaux depuis le Secteur des Ambassades vers la Place Loikin. Au-dessus d'eux, la bataille faisait rage : Chasseur RCO-170 contre Chasseur Vautour ou Géonosien. La jeune sénatrice de Naboo croisa les Maîtres Ti et Allie qui lui demandèrent où était le Chancelier. Elle répondit qu'elle pensait qu'il était dans son bureau, mais les Jedi l'informèrent que ce n'était pas le cas. Bail Organa, aidant Amidala, leur signala qu'elles pouvaient peut être le savoir en demandant à Mas Amedda. Ce dernier répondit qu'il devait être au 500 Republica puisqu'aucun rendez-vous n'avait été prévu le jour de l'invasion. Organa proposa son skimmer aux Jedi afin qu'elles puissent s'y rendre au plus vite. Au même moment, Grievous ordonnait à tous ses chasseurs de harceler le District Sénatorial. Ils se réfugièrent au Centre Commercial de l'Ambassade en compagnie d'autres sénateurs et habitants du district. Avec la sénatrice de Chandrila, Mon Mothma, ils défendirent la position en détruisant les droïdes approchant du centre commercial, jusqu'à l'arrivée en renfort des canonnières républicaines et des soldats clones.

Mace Windu et Kit Fisto menaient la défense aérienne de Coruscant lorsque l'attaque se fit de plus en plus violente. Windu fut même abattu par une flottille de chasseurs, avant de devoir s'éjecter. Tandis que les deux Jedi combattaient dans l'atmosphère, Saesee Tiin, Agen Kolar et Bultar Swan menaient une flotte de vingt-deux chasseurs modèle Intercepteur Jedi, ainsi que quantité de RCO-170 contre les vaisseaux de classe Providence qui continuaient d'émerger de l'hyperespace. Sous leurs yeux, un Star Destroyer Venator, l'Impavid, fut littéralement éperonné par un croiseur Providence, le Prosperous. Posant son Intercepteur, le commandant clone à bord vint le voir, lui indiquant la perte du vaisseau. Tiin répondit qu'il était temps d'en trouver un autre et ordonna à tous les clones à bord de se tenir prêts à l'abordage du vaisseau ennemi. Une fois le hangar grand ouvert, le Jedi lança l'assaut contre le croiseur ennemi et taillada la coque afin de pouvoir pénétrer jusqu'au poste de pilotage. Une fois à l'intérieur et tous les droïdes éliminés, il retourna les turbolasers du vaisseau contre les vaisseaux ennemis croisant à proximité.

Saesee Tiin à l'assaut du Prosperous Saesee Tiin à l'assaut du Prosperous

Dans le District Sénatorial, le Capitaine Fordo menait la défense du Sénat Galactique et des bâtiments adjacents. Il tint bon... jusqu'au moment où vinrent les renforts Séparatistes dans le Secteur Quatre. Ne disposant que de peu d'hommes, il ordonna alors la retraite, et ce jusqu'à l'intervention inopinée du Grand Maître de l'Ordre Jedi, Yoda en personne, juché sur un Kybuck, qui tailla en pièces les multiples droïdes passant à portée de son Sabrelaser. Néanmoins, il était clair que cette attaque n'était qu'une diversion, et Yoda finit par s'en apercevoir.

Le Secteur Quatre, sous le commandement du Capitaine Fordo Le Secteur Quatre, sous le commandement du Capitaine Fordo

La capture du Chancelier Suprême

Shaak Ti et Stass Allie finirent par arriver au 500 Republica saines et sauves et demandèrent à un membre des Gardes Rouges où se trouvait le Chancelier. Ce dernier leur montra le chemin et elles arrivèrent finalement jusqu'à son bureau :

Stass Allie : Pourquoi est-il toujours ici ?
Armand Isard : Demandez-lui vous-même.
Shaak Ti : Chancelier, nous devons vous escorter à l'abri.
Palpatine : Maître Ti, bien que j'apprécie votre intérêt, je n'ai pas besoin d'être secouru. Comme je l'ai abondamment dit à mes conseillers et protecteurs, je sens que ma place est ici, d'où je peux mieux communiquer avec nos commandants. Si je dois aller quelque part, ce sera à mon bureau.
Sate Pestage : Chancelier, les communications seront plus claires depuis le bunker.
Armand Isard : Tout ce que nous avions prévu conduit à cette situation, Monsieur.
Palpatine : La pratique et la réalité sont deux choses différentes. Le Chancelier Suprême du Sénat Galactique ne doit pas se cacher des ennemis de la République. Suis-je assez clair ?
Stass Allie : Chancelier, je suis désolée, mais les Jedi doivent prendre une décision pour vous.
Palpatine : Je pensais que vous ne répondiez qu'à moi !
Stass Allie : Nous répondons d'abord à la République, et vous gardez en vie c'est garder en vie la République.
Palpatine : Et qu'allez-vous faire si je refuse ? Utiliser la Force pour me tirer de mes quartiers ? Utiliser vos armes contre mes gardes qui sont aussi chargés de me protéger ?
Sate Pestage : Chancelier, vous devez entendre raison...
Palpatine : Raison ? Avez-vous regardé ce qui était auparavant nos cieux tranquilles ? Y a-t-il quelque chose de raisonnable dans ce qui se passe actuellement ?
Armand Isard : Raison de plus pour vous mettre en sécurité le plus rapidement possible. Vous pourrez conduire la défense de Coruscant depuis un lieu sûr.
Palpatine : En d'autres mots, vous êtes d'accord avec les Jedi.
Armand Isard : Nous le sommes, Monsieur.
Palpatine : Alors vous êtes tous dans l'erreur. Peut être devriez vous faire davantage attention à...

Ce fut à ce moment là que Grievous, dans une canonnière modifiée, attaqua avec ses droïdes IG-100 MagnaGuard. Palpatine essaya de se débattre mais il comprit vite que cela était inutile. Stass Allie et les Gardes Rouges protégeaient la fuite du Chancelier, tandis que Shaak Ti l'emmenait plus loin dans l'immeuble, à l'abri. Armand Isard alerta le Centre de Sécurité Planétaire, commandé par le Commandant Thire, pour leur signaler que Grievous avait compromis la sécurité du Chancelier. Stass Allie demanda au Directeur des Renseignements quel était le plan prévu. Ce dernier répondit qu'une canonnière blindée attendait le Chancelier en bas d'un turbo ascenseur secret. Néanmoins, la Jedi Togruta répondit que Grievous, s'il savait où était le Chancelier, savait aussi de quelle manière le retrouver. Elle informa Isard qu'il fallait changer les plans : utiliser un abri public, avec le maximum de personnes dans l'espoir de passer « incognito ». Shaak Ti informa Mace Windu par comlink que Grievous traquait le Chancelier. Le natif d'Haruun Kal lui répondit que Kit Fisto et lui ne tarderaient pas à arriver et qu'ils les retrouveraient dans les bas fonds du 500 Republica. Après avoir raccroché, elle rappela immédiatement pour informer Mace Windu du changement de plan, trouvant la solution au problème du transport : ils emprunteraient tous le mag-lev - un train magnétique - à proximité du bâtiment pour se rapprocher le plus possible du bunker.

Yoda retient les forces Séparatistes dans le Secteur Quatre Yoda retient les forces Séparatistes dans le Secteur Quatre

Grievous, à bord d'une canonnière Séparatiste entourée de chasseurs Vautours, se lança sur la piste du train magnétique, bien déterminé à capturer le Chancelier. Alors qu'il entrait dans le Tunnel d'Heorem, le train fut attaqué. Mace Windu informa le responsable de la sécurité de mettre en sûreté le Chancelier dans le dernier wagon, puis fit signe à Kit Fisto de le rejoindre. Ils s'aperçurent tous deux que les chasseurs ne souhaitaient ni faire dérailler le train, ni le détruire, avec ses passagers.

Ils le veulent vivant.
_Kit Fisto

Grievous et ses droïdes abordèrent le train et affrontèrent les deux Jedi. Windu, utilisant la Forme VII: Juyo/Vaapad/Trispzest, se montra plus rapide et plus mortel, tandis que Grievous était lui aussi très agile, d'autant qu'il pouvait posséder jusqu'à quatre sabres en même temps. Néanmoins, Grievous cherchait à gagner du temps. Ses chasseurs détruisirent les rails du mag-lev alors que ce dernier abordait l'ultime partie de son parcours : le Canyon de Sah'c. Le véhicule amorça une chute vertigineuse, ralentie fort heureusement par l'entrée en action des répulseurs de secours. Mace Windu, Kit Fisto, Shaak Ti, Stass Allie, les Gardes et Palpatine sortirent indemnes du train, rejoints rapidement par quatre nouveaux Jedi - Roron Corobb, Foul Moudama, Roth-Del Masona et B'ink Utrila ainsi que par des commandos clones. S'approchant de l'une des canonnières venant de les débarquer, Mace Windu mit ses mains en porte-voix et demanda au pilote de pourchasser la canonnière de Grievous. Kit Fisto l'accompagna.

Shaak Ti et Stass Allie devaient assurer la défense du bunker contre les intrus, tandis que les quatre Jedi et leur escorte attendaient dans le bunker. Cependant, Grievous arriva : il avait réussit à se faire pister par les deux plus puissants Maîtres de l'Ordre Jedi afin de s'occuper personnellement du cas du Chancelier. Une douzaine de MagnaGuard se jetèrent sur la Jedi Togruta afin de l'occuper, tandis que le cyborg s'occupait de la quarantaine de clones et de Gardes rassemblés dans le bunker. Après qu'ils eussent perdus la vie, il se tourna vers Roth-Del Masona, qui fut décapité, puis la Twi'lek Utrila, dont il enfonça un de ses sabres dans son cœur après lui avoir supprimé l'une de ses lekkus, terminant par Roron Corobb et Foul Moudama, qui ne parvinrent pas à se défendre contre les attaques de leur ennemi.

Grievous affronte Foul Moudama et Roron Corobb dans le bunker Grievous affronte Foul Moudama et Roron Corobb dans le bunker

Désormais seul, Grievous se tourna vers Palpatine :

- Maintenant Chancelier, vous allez venir avec nous.
- Vous serez une grande perte pour les forces que vous représentez. Quatre Chevaliers Jedi, tous ces soldats et ces gardes. Pourquoi ne pas attendre que Shaak Ti et Stass Allie n'arrivent ? Elles sont Maîtres Jedi après tout.
- Je l'aurai fait dans d'autres circonstances. Mais un vaisseau nous attend pour nous emmener loin de Coruscant... et de votre République chérie.
- Pensez-vous vraiment que votre plan va réussir ?
- Vous êtes plus méfiant que vous en avez l'air, Chancelier. Mais oui, ce plan réussira et à votre dépend. Je vous aurais bien tué maintenant mais j'ai mes ordres.
- Alors gardez-les. Qui de nous deux est le perdant ? Ma mort n'arrêtera pas cette guerre, Général.

Shaak Ti se bat contre les MagnaGuard de Grievous Shaak Ti se bat contre les MagnaGuard de Grievous

Peu après, Grievous alluma la balise de rappel afin d'avertir tous les Jedi de la capture de Palpatine. Néanmoins, Shaak Ti parvint à se débarrasser de quelques MagnaGuard et à arriver au bunker au moment où Grievous emmenait le Chancelier. Ce dernier, devant la faiblesse de la Maître qui s'était battue depuis le début de la journée, renonça à la tuer et préféra l'humilier en l'attachant. Elle informa ainsi Mace Windu, Stass Allie et les clones de la capture du Chancelier. De plus, un autre invité s'était joint, un certain Drake Lo'gaan, Padawan de Roron Corobb, qui observa le carnage. Son Maître gisait effectivement dans une marre de sang et il se précipita sur lui pour le prendre dans ses bras, en pleurs. Avertis de la capture du Chancelier, de nombreux Jedi tentèrent de ralentir la navette de Grievous : Pablo-Jill et L'lacielo Sageon parvinrent à se poser dans le hangar de l'Invisible Hand et à affronter Grievous. Néanmoins, le cyborg se montra une fois encore le plus fort. Il trancha en deux Sageon et tua le Jedi Ongree. Il ordonna que leurs corps soient lancés dans l'espace afin de prouver à la République son sérieux.

Il fallait un miracle désormais pour sauver le Chancelier Suprême.

- Si nous pouvions traverser ce nuage de chasseurs, nous pourrions attaquer le croiseur.
- Tuer le Chancelier, Grievous veut.
- J'en doute. Il avait de nombreuses occasions de le faire.
- Attendre de voir les demandes Séparatistes, nous devons.
- Le Sénat donnerait Coruscant pour voir Palpatine libéré.
- Pire la situation sera si le Chancelier est tué. Tomber, la République pourrait.
- Que devrions-nous faire ?
- En la Force, notre chemin nous trouverons. Pour l'instant, empêcher la flotte de Grievous de sauter en hyperespace, nous devons. Rappelés tous les Jedi ont été. En notre faveur, la bataille tournera, lorsqu'ils arriveront.
_Windu et Yoda

A la rescousse de Palpatine

En orbite autour de Tythe, Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi reçurent un appel urgent en provenance de Coruscant : le Chancelier réclamait l'aide d'Anakin. Ce dernier ordonna alors à la Flotte de l'Open Circle de passer le plus rapidement possible en hyperespace. Pendant ce temps, Sidious contacta Tyranus pour l'informer de ses plans : le jeune Skywalker viendrait délivrer Palpatine et Dooku devra se laisser battre afin de permettre le passage du jeune homme vers le Côté Obscur. Le disciple accepta et passa en hyperespace pour rejoindre Palpatine sur l'Invisible Hand.

Les chasseurs du commandant Odd Ball s'élancent contre les Séparatistes Les chasseurs du commandant Odd Ball s'élancent contre les Séparatistes

Plus tard, le Ro-ti-Mundi, vaisseau-amiral de la flotte dirigée par Kenobi et Skywalker, émergea de l'hyperespace. Avec l'aide de l'Escouade Sept du Commandant Odd Ball, les deux Jedi devaient traverser l'écran de chasseurs pour parvenir à dans le hangar du vaisseau-amiral Séparatiste. Malheureusement, tous les clones furent pris pour cible par les Tri-Fighters, tandis que les chasseurs Vautours traquaient les deux Jedi et leur lançaient des torpilles contenant des droïdes modèle Droïde de Sabotage Pistoeka : Kenobi fut touché, son droïde R4-P17 complètement saboté et son chasseur en perte de vitesse. Il fut sauvé par son ancien Padawan qui parvint à éliminer les droïdes. De plus, le jeune homme parvint à détruire les sécurités du hangar. Les deux Intercepteurs Jedi se posèrent en catastrophe et les Jedi en sortirent rapidement pour éliminer les droïdes de combat qui y étaient stationnés. Utilisant le traceur de Palpatine, ils découvrirent que ce dernier se trouvait sur la passerelle d'observation du vaisseau-amiral et s'y rendirent. Palpatine attendait, menottes aux poignets, l'arrivée des Jedi. Dooku, quant à lui, se montra en compagnie de deux droïdes de combat B2 et le duel s'amorça.

Duel sur l'Invisible Hand

Skywalker s'apprête à vaincre Dooku sur le pont de l'Invisible Hand Skywalker s'apprête à vaincre Dooku sur le pont de l'Invisible Hand

Après que les droïdes de combat eussent été mis hors d'état, Skywalker et Kenobi affrontèrent Dooku, alias Darth Tyranus. Néanmoins, Kenobi se fit surpasser : il fut étranglé par Dooku et envoyé contre une cloison, avant de sombrer dans l'inconscience. Désormais seul face à Dooku, Anakin laissa libre court à son agressivité : utilisant la Forme V : Djem So, il prit petit à petit l'avantage sur Dooku. Ce dernier, bien que puissant dans le Côté Obscur de la Force mais aussi Apprenti Sith, ne parvint pas à stopper la progression du jeune Chevalier Jedi. Même si Dooku devait faire semblant de perdre, il n'avait plus le choix : à genoux devant Skywalker, il était à sa merci. Le plan de Sidious consistait à ce que Dooku soit livré aux autorités républicaines et passe le reste de sa vie en prison, tandis qu'Anakin prendrait sa place auprès du Seigneur Noir de la Sith. Néanmoins, Dooku était une menace... mais aussi un pion dans le jeu de Sidious.

Palpatine, sentant le Côté Obscur envahir le jeune homme, lui ordonna de tuer Dooku. Anakin répondit qu'il ne pouvait ni ne devait le tuer, mais l'envie fut plus forte. Il cisailla, avec le sabre de Dooku et le sien, la tête du leader de la Confédération des Systèmes Indépendants, qui roula sur le sol du pont d'observation. Sidious se délecta de la perte d'un apprenti, mais il venait d'en gagner un plus puissant. Beaucoup plus puissant. L'Elu.
Se relevant, une fois libéré, Palpatine ordonna à Anakin de fuir avec lui et de laisser au passage son ami Kenobi à une mort incertaine. Mais Anakin était toujours rattaché au lien qui l'unissait à son ancien Maître et le prit sur l'une de ses épaules. Ensemble, ils rallièrent le turbo ascenseur central du vaisseau.

Fin de la bataille

Kenobi et Skywalker essayent d'arrêter Grievous avant qu'il ne s'échappe Kenobi et Skywalker essayent d'arrêter Grievous avant qu'il ne s'échappe

Pendant ce temps, le Star Destroyer Venator Guarlara, le Mas Ramdar et les Croiseurs Carracks Intégrité, Persévérance et Indomptable, sous la direction de Lorth Needa, harcelèrent l'Invisible Hand, et le jeune Lieutenant-Commander alla même jusqu'à exiger la reddition du cyborg. Mais ce dernier refusa, et les vaisseaux républicains donnèrent alors la charge : tous les canons laser furent tournés vers le vaisseau-amiral et firent feu. De même, les canonniers droïdes de Grievous répliquèrent. Néanmoins, le vaisseau du cyborg fut sévèrement touché au niveau de ses systèmes vitaux puisqu'il piqua vers l'atmosphère de la planète.

Toujours dans la cage du turbo ascenseur, Anakin, Palpatine et Kenobi faillirent faire une chute mortelle lorsque le vaisseau se redressa. Kenobi retrouva ses esprits peu de temps après la sortie de la cage. Cependant, Grievous les prit au piège en activant un champ d'énergie. Ils furent entourés de droïdes et conduits devant le Général cyborg sur le pont du vaisseau. Alors qu'il pensait les tenir, les deux Jedi parvinrent à détruire ses droïdes grâce à une ruse du droïde astromech de Skywalker, R2-D2. Grievous, néanmoins, entouré par les deux Jedi, utilisa un electrostaff pour briser la verrière du pont et plonger ce dernier dans le vide spatial. Il parvint à rallier une capsule de sauvetage et à s'enfuir, une fois encore. Les sécurités de la verrière furent activées et après s'être débarrassés des droïdes, les deux Jedi prirent les commandes du vaisseau en perdition. Ce dernier se brisa en deux lors de son entrée dans l'atmosphère. Lancée à une vitesse vertigineuse, Anakin parvint tout de même à « poser » le vaisseau sur l'une des pistes prévues à cet effet.

Après son passage dans l'atmosphère, l'Invisible Hand n'est plus que la moitié de lui-même Après son passage dans l'atmosphère, l'Invisible Hand n'est plus que la moitié de lui-même

Palpatine était vivant. Anakin, déjà surnommé le Héros Sans Peur, avait une fois de plus démontré son agilité et ses talents de combattant. Néanmoins, il était sur une pente glissante : il avait succombé au Côté Obscur. La Chute d'Anakin Skywalker était déjà amorcée.

NOTE GENERALE : la Bataille de Coruscant est soumise à deux sources contradictoires, à savoir la série animée Clone Wars et Labyrinth of Evil. Afin de rendre plus claire cette bataille, l'auteur a décidé d'éliminer les contradictions apportées sur certains points par la sérié animée.

Articles en rapport

Grievous
Grievous
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Stass Allie
Stass Allie
Personnages
Coruscant
Coruscant
Planètes
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations