Réseau d'Espionnage Bothan

Bothan Spynet.

L'information, c'est le pouvoir, et le Réseau d'Espionnage Bothan avait toujours su s'approvisionner en informations pour les revendre au plus offrant.

De nombreux Bothans sont morts pour nous fournir cette information.
_Mon Mothma durant le briefing de la Bataille d'Endor

L'information, c'est le pouvoir, et le Réseau d'Espionnage Bothan avait toujours su s'approvisionner en informations pour les revendre au plus offrant. Existant sous la République Galactique puisque fondé en 300 avant la Bataille de Yavin, ce Réseau était profondément attaché aux idéaux démocratiques : par exemple, pendant la Guerre des Clones, le Réseau s'attacha à espionner la Confédération des Systèmes Indépendants bien mieux que ne l'auraient fait les Services de Renseignements du Sénat dirigés par Armand Isard. Le Réseau était aussi utilisé à l'encontre de tout peuple ou tout organe politique menaçant d'une façon ou d'une autre l'intégrité du peuple Bothan. Ce fut le cas lorsque l'Empire Galactique fut déclaré. Les Bothans recrutèrent alors activement des espions dans toutes les sphères de la bureaucratie encore viables afin de récolter un maximum d'informations. Lorsque le Sénat Impérial fut dissout, les Bothans rejoignirent alors l'Alliance Rebelle qui paya en échange de leurs informations. Koth Melan, le père spirituel de Borsk Fey'lya, dirigeait le Réseau d'Espionnage et fut largement responsable de la politique pro-Rebelle ouverte après que son père eut été exécuté par les agents de l'Empire. Cependant, il ne fallait pas croire que les Bothans étaient les seuls membres du Réseau d'Espionnage : il aurait été facile pour l'Imperial Security Bureau de parquer tous les Bothans pour couper les vannes de l'information. D'autres espèces, sympathiques à la cause des Bothans, rejoignirent le Réseau.

La structure du réseau ressemblait à celle d'une structure militaire : plusieurs agents étaient dispersés sur les mondes vitaux et répondaient à un chef de cellule. On trouvait parfois, comme sur Coruscant, plusieurs chefs de cellules pour un même district. Le Réseau était peu regardant sur les informations qu'ils obtenaient, mais les agents étaient formés pour contacter leurs chefs de cellules uniquement si une information était très importante, et de caractère militaire. Ce fut ainsi que des milliers de datacartes étaient emmagasinées chez les agents, qu'ils devaient souvent purger pour éviter d'être pris par les agents du contre-espionnage ennemi. Cependant, les cas où les agents du Réseau Bothan étaient pris étaient forts rares : les agents avaient depuis longtemps établi de solides couvertures pour éviter d'être repérés.

Dans l'histoire galactique, un évènement fit la renommée du Réseau d'Espionnage : le premier fut lorsque Koth Melan informa l'Alliance Rebelle qu'un vaisseau, le Suprosa, fut identifié comme celui qui comportait les plans de l'Etoile Noire II. Une gigantesque mission, à dire vrai la plus grande jamais répertoriée dans l'histoire des Services Rebelles et Bothans, fut montée et dirigée par Luke Skywalker, lui-même accompagné de Dash Rendar, l'Escadron Rogue, un escadron d'Y-Wings et plusieurs espions Bothans envoyés par Melan : l'Assaut contre le Suprosa, visant à récupérer les plans de l'Etoile Noire II contenus dans un superordinateur. De nombreux espions périrent au cours de cette opération, y compris Melan, d'autant plus qu'il s'agissait d'une ruse de l'Empereur Palpatine visant à détruire l'Alliance Rebelle au cours de la Bataille d'Endor. Ce fut après cette mission que les Bothans commencèrent à devenir les martyrs de la galaxie : toute personne qui négligeait le rôle des Bothans dans la destruction de la station spatiale de combat était immédiatement accusé de xénophobisme, ce qui fit la part belle à des politiciens comme Fey'lya, peu enclin à faire parti du Réseau mais à s'en attribuer les mérites.

Lorsque la Nouvelle République fut proclamée, le Réseau continua à opérer parallèlement, notamment au cours de la Crise du Document de Caamas, qui menaça directement les Bothans. Enfin, durant l'invasion des Yuuzhan Vong, le Réseau continua d'espionner des éléments néfastes comme les Brigades de la Paix, puis les envahisseurs eux-mêmes, quand les Bothans déclarèrent l'Ar'kai.

Composé de...

  • Trell'yar Trell'yar Membre du Réseau d'Espionnage Bothan, ami personnel de Borsk Fey'lya, Trell'ya était typiquement le genre d'arriviste que les Bothans aimaient à considérer en haute estime.
  • Brandis Turgah Brandis Turgah Brandis Turgah était un membre du Réseau d'Espionnage Bothan placé par Borsk Fey'lya à bord de la corvette corellienne FarStar.

Articles en rapport

Y-Wing
Y-Wing
Vaisseaux
Bothan
Bothan
Espèces
Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
Koth Melan
Koth Melan
Personnages