Elomin

Les Elomins vivent sur Elom, aux côtés de l'espèce du même nom.

Les Elomins étaient associés à l'espèce Elom. Les deux espèces cohabitaient sur la même planète éponyme (Elom) située sur la Bordure Extérieure. De taille respectable chacun ( 1 m 40 pour les Eloms, 1 m 60 pour les Elomins) ils vivaient à l'origine de manière totalement inconsciente l'un de l'autre.

Les Elomins étaient de forme humanoïde, ils possédaient une peau dans les tons de rouge, et avec de fines oreilles pointues et quatre protubérances cornues sur le haut du crâne. Beaucoup d'anthropologistes considéraient cette espèce comme une possible modification de celle des Zabrak, qui se seraient installés entre autre sur Elom et auraient évolué de manière différente sous ce climat. L'une de leur spécialité était d'exploiter le lommite, un élément minier qu'ils extrayaient du sol de la planète pour en faire toutes sortes d'objets. Leur conception de la société était entièrement basée sur une notion très forte d'ordre, aussi bien moral que physique, qu'ils appliquaient dans leur mode de vie, leurs constructions mathématiquement pensées, etc... La chance, l'imagination sans bride, étaient exclues de leurs conceptions. Leur existence étant assez simple et leurs technologies fonctionnelles et peu développées, ces mêmes scientifiques envisageaient l'éventualité que ceux-ci, une fois installés sur ce sol peut-être par erreur ou accident, auraient oublié peu à peu comment fabriquer des objets plus évolués et auraient donc moins progressé que leurs semblables. Mais leur intelligence n'était plus à démontrer : dès leur contact avec l'Ancienne République, leur mode de développement industriel s'était trouvé métamorphosé, prenant un essor considérable jusqu'à accueillir sur leurs terres certaines corporations et même une entreprise de construction de vaisseaux qui exploita le Lommite, utilisé pour certains éléments des engins.

Les deux espèces ne se connaissaient pas et bien que vivant sur la même planète, elles ne s'étaient jamais rencontrées, avant l'incident que provoquèrent plusieurs mineurs Elomins en perforant une des cavernes habitées par les Eloms. L'écroulement entraîna les mineurs, qui, blessés, furent pris immédiatement en charge par les Eloms présents. Ce premier contact amena l'Ancienne République à reconnaître publiquement les Eloms comme une espèce consciente, et à leur allouer le droit de continuer à vivre dans les cavernes que - chose grotesque - ils habitaient déjà bien avant d'être découverts, ce qui les amusa fortement sans déranger aucunement leurs habitudes.

Les deux espèces vivants en communauté très séparées, et n'occupant pas les mêmes terrains, ce premier contact n'amena pas une mixité des populations. Les Eloms auraient été prêts à accepter comme faisant partie de leur société leurs voisins, mais ceux-ci, sans être belliqueux, considéraient que les habitants des cavernes ne cadraient pas avec leur vision de l'ordre, et préférèrent se tenir à distance. Il fallut attendre la chute de l'Empire et la fin de la Guerre Civile Galactique pour que les deux espèces deviennent plus proches l'une de l'autre, et pour cause. Ces temps troublés avaient vu émerger l'esprit de solidarité des Eloms, qui, horrifiés de voir leurs voisins asservis par l'Empire et obligés de miner dans des conditions dégradantes de détention, permirent à un grand nombre d'entre eux de s'échapper et de rester ensuite hors de portée de l'Empire dans les galeries et cavernes où évoluaient les Eloms.

Depuis ce temps, les Elomins acceptèrent l'existence et la cohabitation profitable avec leurs voisins, et de nombreux Eloms sortirent souvent de leurs cavernes pour venir se mêler à la population du dessus. Il arrivait même que ces départs soient définitifs et qu'ils s'établissent à l'extérieur pour toute leur vie.