Revers

An 40

La chute de Jacen Solo et la mystérieuse épidémie de folie qui frappe les jeunes Jedi continuent de ravager la galaxie.
Après avoir échappé de justesse aux Buveurs d'Esprit, ces adorateurs fanatiques de la Force, et à un escadron mortel de Sith, Luke et Ben Skywalker pourchassent l'Apprentie Sith Vestara, désormais isolée. Ils débarquent sur la planète Dathomir ou ils doivent prouver, par le combat, leur valeur auprès des autochtones, et ou une faction de puissantes détentrices du Côté Obscur peut offrir à Vestara l'asile qui lui permettra d'échapper aux deux Jedi...
Pendant ce temps, Han et Leia Solo poursuivent leur propre mission désespérée : mener une Jedi frappée de folie aux Brumes Transitoires, hors de portée de la Chef d'État Natasi Daala. Mais cette manœuvre ne fait qu'intensifier la fureur de Daala, déterminée à briser la résistance Jedi une fois pour toutes.

Couverture

Critique de Benson800

Le calvaire a enfin pris fin ! Comprenez "j'ai fini de lire Revers". Je vous préviens tout de suite, c'est mauvais, très mauvais !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins. C'est le roman Star Wars le plus inutile et le plus ennuyeux que j'ai jamais lu. Il m'est arrivé d'arrêter certains romans SW car je n'avais pas le temps, le sujet ne m'intéressait pas de trop ou je voulais absolument commencer un autre, mais à chaque fois c'était avec regret car même si je n'aimais pas le scénario, il y avait une histoire et un travail d'auteur derrière, et surtout un enrichissement concernant la culture Star Wars. Revers n'est pas cela, et malheureusement, j'ai du me forcer à le lire dans le cadre du projet Destin des Jedi d'AW. Ce livre est une coquille vide et inutile. Sans scénario, sans action, sans rebondissement, sans culture Star Wars. Un tel vide stellaire qu'on s'en demande comment, lorsque les auteurs se sont réunis pour définir le découpage du scénario principal en 9 livres, ils ont pu valider une chose pareille. Et je n'exagère pas, c'est la première fois que je critique si durement un livre Star Wars mais il y a de quoi. Les 315 pages du livre peuvent se résumer en une phrase et il est tellement à côté du scénario qu'on pourrait même le sauter et passer au livre suivant ! C'est tout simplement ahurissant (et très triste) de constater ça dans une licence si importante et tant soumise à des contrôles. Apparemment les contrôles qualité ne sont plus ce qu'ils étaient.

Entrons dans le "vif" du sujet, si on peut appeler ça "vif". Les premiers tomes de la série ne brillaient pas par leur action surdimensionnée mais on se consolait en se disant qu'on nous faisait découvrir à chaque étape une culture SW : les Baran Do, les Aing-Tii, les Mind Walkers... Vu la fin du précédent livre, on s'attendait à la même chose version Sorcières de Dathomir. Et là c'est le drame. Car c'est complètement raté. Oh ça, on en voit de la Sorcière de Dathomir dans le livre. En gros deux clans ont un élan d'évolution culturelle et souhaitent s'unir en un seul pour briser le tabou homme/femmes sur Dathomir, mais les Soeurs de la Nuit ne sont pas très jouasses et décident d'attaquer à grands coups de rancor pour que cette alliance ne se fasse pas. Dans ce joyeux bordel, Luke, Ben et Vestara se retrouvent à aider le clan souhaitant s'unir. Mais forcement Vestara n'est pas une petite sainte, et elle joue double jeu (ou plutot triple) avec les Soeurs de la Nuit. C'est bien mais... Que vient faire l'union historique d'un clan d'hommes et d'un clan de Sorcières dans cette série ?? Quel rapport avec le livre ? Quel rapport avec la trame ? Avec Abeloth ? Avec la Tribu des Sith ? Aucun. Et il s'agit de la trame principale du livre, servie sur au moins 250 pages. Atrocement ennuyeux, d'autant plus que l'on n'apprend rien qu'on ne sache déjà sur la culture des Sorcières de Dathomir. Je m'attendais au moins à avoir une explication de leur vision de la Force (des Arts comme il l'appellent), comme on avait eu dans les autres livres, mais rien, rien, rien. Quelle déception.

A côté, on a bien sûr les traditionnelles trames secondaires. Et là encore on nivelle par le bas. Devinez ce qui se passe sur Coruscant ? Un nouveau Jedi pète les plombs ! Quelle surprise ! Ce ne sera que le 7 ou 8ème décrit dans la série. A t-on un élément ou un comportement nouveau qui justifierait qu'on en parle en détails dans le livre ? Bien sûr que non. Ici on meuble avec ce qu'on peut. C'est pas comme si l'effet de surprise était encore présent après 3 romans qui nous racontent la même chose. En plus on commence à savoir d'où vient cette maladie depuis le tome d'avant mais on nous en apprend pas plus dans celui ci ? Inutile.

Et sur Coruscant, il y a aussi Daala, et Jagged Fel, et Jaina. Et là devinez ? Rien de nouveau ! Daala continue à essayer de contrôler les Jedi à grand coup de manipulation politique si complexe qu'on en oublie la moitié. Jag échappe à un attentat et se demande qui peut bien l'avoir commandité parmi les Moffs (c'est pas comme si Lecersen s'était montré particulièrement dangereux à ses yeux dans les tomes précédents).

La palme revient à l'attaque du Temple Jedi par des commandos mandaloriens à la solde de Daala. LE truc qui aurait du mettre la situation en pétard et faire réagir tous les Jedi. Et plouf, effet pétard mouillé. Les Jedi ne font rien à par ouvrir des négociations avec Daala. Euh ? C'est très altruiste comme comportement quand le camp d'en face a attaqué par surprise son sanctuaire. Ce sont des Jedi mais quand même ! Bref, on est face à une élancée scénaristique qui ne s'assume pas, ce n'est pas comme si c'était le seul problème du livre.

Car ce n'est pas fini. Pendant ce temps, les Solo remplissent leur role de baroudeurs de l'espace. Ils vont faire un petit coucou inutile à Luke et Ben sur Dathomir avant de repartir. Entre temps, Allana a trouvé le moyen d'aller faire sa petite exploratrice alors que les Solo l'avaient laissé au Faucon. C'est l'occasion d'une mini trame Allana encore plus inutile que les autres où elle part à la recherche de R2-D2 qui est parti à l'aventure dans le spatioport... Euh ? Au risque de me répéter : quel rapport ? Notons la réintroduction de Zekk dans l'aventure, aussi délicate qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine et aussi inutile que le reste. On apprend que Zekk a "survécu" à sa petite disparition inexpliquée à la fin de l'Héritage de la Force : Invincible et qu'il sort désormais avec une des soeurs Zel (également dans Invincible). En gros le scénar du livre avorté "Blood Oath" en une phrase dans Revers. Pour la petite histoire, on se rappellera que Elaine Cunningham avait failli à sa mission de livrer le script du roman Blood Oath à temps, ce qui l'avait annulé car "Zekk devait avoir un rôle dans Fate of the Jedi et qu'il était impossible de repousser". En l'occurrence, Zekk apparait sur 2 pages pour sauver la mise à Allana qui se fout bien sûr dans un sale pétrin. Et encore, Allana ne le reconnait même pas. Ça, c'était de l'intervention "impossible à repousser" c'est sûr. Quand tout ceci est résolu (et que Allana agée de 8 ans, a réussi à faire décoller le Faucon seule...), les Solo refont un petit voyage vers Coruscant, en plantant Luke et Ben sans même les prévenir. Sympa la famille, non ? Là bas, ils sont alpagués par Daala qui les "force" à devenir les émissaires entre elle et les Jedi (les intrigues politiques et les négociations ouvertes par les Jedi après l'attaque du Temple foirée, vous vous rappelez ?). D'accord... Mais où veut on en venir ? A l'image du reste, la trame concernant le bras de fer entre l'AG et le NOJ mouline sérieusement dans la semoule (pour le 2ème tome consécutif).

Bref, vous l'aurez compris, c'est très mauvais du début à la fin. Oh, non, je suis mauvaise langue car les 5 dernières pages sont enfin intéressantes. Luke, Ben et Vestara, leur prisonnière, s'en vont de Dathomir et se retrouvent nez à nez avec la flotte de la Tribu Perdue des Sith. Vestara leur tape un sourire lourd en sens et bim, fin du livre. Je n'oublie pas que Aaron Allston a eu des ennuis de santé pendant l'écriture de son livre, mais ca n'explique pas tout. Le livre n'est pas maladroit dans l'écriture, il pèche au niveau du scénario même, qui n'a aucun rapport avec la trame. Même le synopsis est mensonger ! On nous targue dans un tiers du-dit texte qu'Abeloth se terre dans la Gueule et représente le danger ultime. On s'attend légitimement à un épisode la concernant. Mais rien. La Gueule est mentionnée 2 fois dans le livre, et on ne revient surtout pas sur ce qui s'y est passé (alors que c'est loin d'être commun et concluant comme expérience).

Apparemment, après avoir lu l'extrait d'Allies (10 pages qui font avancer 4x plus la trame que dans Revers), ca va être semble t-il le sujet du livre. Espérons le... Ca voudrait donc dire que même le synop de Revers introduit le livre d'après, un aveu honteux et à peine dissimulé pour nous dire que Revers est inutile ?

Principaux personnages de Revers

Leia Organa
Leia Organa
Personnages
Ben Skywalker
Ben Skywalker
Personnages
Han Solo
Han Solo
Personnages
Natasi Daala
Natasi Daala
Personnages
Allana Djo
Allana Djo
Personnages
Voir la liste complète

Autres romans dans Le Destin des Jedi

Commentez ce roman