Siège du Temple Jedi par l'Alliance Galactique

Blocus militaire organisé par les Mandaloriens autour du Temple Jedi de Coruscant, à la demande de la Chef d'Etat de l'Alliance Galactique Natasi Daala, afin d'obtenir la livraison de plusieurs Jedi ayant succombé à la Psychose de Force. Afficher le sommaire

Sommaire Masquer
Alors que l'Alliance Galactique et le Nouvel Ordre Jedi s'affrontaient dans une guerre médiatique sans scrupules, la situation s'envenima profondément lorsque la Chef d'Etat Natasi Daala décida de ne plus tolérer aucun refus d'autorité de la part de l'Ordre. Deux nouveaux Jedi avaient été déclarés affectés par la Psychose de Force et l'Ordre refusait à nouveau de les confier à l'Alliance afin qu'ils soient emprisonnés. Daala décida d'employer désormais la manière forte.

Blocus du Temple Jedi

Afin de mater les Jedi, la Chef d'Etat décida de réemployer une méthode qui avait fait ses preuves quelques semaines plus tôt, en engageant des mercenaires Mandaloriens. L'Alliance pouvait ainsi se retrancher médiatiquement derrière ces mercenaires engagés. Les Mandaloriens, menés par Belok Rhal, organisèrent un blocus complet du Nouveau Temple Jedi, empêchant toute entrée et toute sortie autre que la livraison des deux Jedi incriminés, les Chevaliers Sothais Saar et Turi Altamik.

Assignés à résidence dans leur Temple, les Jedi cherchèrent à trouver des passages dérobés pour échapper à la surveillance des Mandaloriens mais ils découvrirent rapidement que toutes les issues, même celles censées être secrètes, étaient étroitement surveillées. La situation se dégrada rapidement lorsque les communications avec l'extérieur furent coupées et que les Jedi commencèrent à arriver à court de ravitaillement, notamment des médicaments utilisés pour calmer les deux Jedi atteints de la Psychose de Force. Par chance, Octa Ramis découvrit que de mystérieux bienfaiteurs parvenaient à leur faire parvenir des provisions et des messages en envoyant de petits animaux amadoués avec la Force et capables de se faufiler dans les conduits les plus étroits. Les Jedi découvrirent finalement que ce petit subterfuge était l'œuvre de Han Solo et de sa femme Leia Organa Solo. Cependant, cela ne solutionnait pas tous les problèmes de l'Ordre. Les Jedi avaient en effet appris depuis le retour de Dathomir des Solos que Luke Skywalker et son fils Ben Skywalker devaient faire face à la Tribu Perdue des Sith. Les Jedi avaient alors commencé l'assemblage en secret d'une force d'intervention composée de FurtiX mais le blocus Mandalorien débuta juste avant que l'opération ne soit lancée.

Escalade de la violence

Après plusieurs jours de siège, Kenth Hamner, qui remplaçait Luke Skywalker à la tête de l'Ordre pendant son exil, décida avec les autres Maîtres Jedi de tenter une négociation avec les Mandaloriens. L'assistante de Hamner, une apprentie du nom de Kani Asari, se proposa pour la mission. Elle descendit les marches menant au Temple pour rencontrer Belok Rhal mais en guise de réponse à la demande de négociation, le Mandalorien l'abattit à bout portant. Les Maîtres qui suivaient la scène depuis le Temple se révoltèrent immédiatement dès l'assassinat de la jeune Kani mais Hamner les somma de reprendre leur calme pour éviter de nouvelles morts inutiles.

De son côté, Daala regretta l'incident mais se raccrocha au fait qu'elle avait eu de bonnes raisons de donner carte blanche à Belok Rhal pour sa mission. Cependant, l'utilisation des Mandaloriens et le siège du Temple de manière globale jouaient négativement sur son opinion publique. De nombreux citoyens n'hésitaient plus à la comparer à l'Empereur Palpatine, l'ancien despote qu'elle avait servi pendant des années. Mais Daala ne s'intéressait pas à ces opinions et préférait persévérer dans sa mission de rétablir l'ordre au sein des territoires de l'Alliance. Son esprit était d'ailleurs particulièrement concentré sur de nombreuses révoltes anti-esclavagisme qui éclataient ici ou là dans la Galaxie, et notamment sur Klatooine...

Cependant, à l'autre bout de la Galaxie, Luke Skywalker et ses "alliés" Sith venaient d'affaiblir la mystérieuse Abeloth en détruisant une de ses incarnations. Cela eut pour effet de mettre définitivement un terme à la Psychose de Force qui affectaient certains Jedi et étaient le coeur du conflit entre Daala et l'Ordre. Constatant cette bonne nouvelle l'Ordre accepta de livrer à Daala "tous ses membres encore malades". Lors d'une confrontation publique en présence des "malades" il fut révélé devant tous les médias que tous les Jedi étaient désormais guéris, un fait confirmé par un spécialiste que Daala avait fait venir pour l'occasion. La Chef d'Etat décida alors de lever le blocus sur le Temple mais subit en revanche un cinglant revers dans l'opinion, notamment lorsqu'elle refusa de libérer les enfants Horn, toujours prisonniers de la cabonite.

Articles en rapport

Natasi Daala
Natasi Daala
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations